Aller au contenu


Les 65 Raisons contre la Divulgation de l'existence des ovni ...


  • Veuillez vous connecter pour répondre
16 réponses à ce sujet

#1 Sangmauve

Sangmauve

Posté 23 mars 2010 à 03:05

65 Raisons contre la Divulgation
Un texte de Grant Cameron


Image IPB


Je pense qu’il existe un consensus au sein de la communauté ufologique selon lequel une divulgation gouvernementale sur les Ovnis serait une bonne idée. De ce fait, de nombreux chercheurs sont désemparés de voir que le gouvernement n’a donné aucun signe d’une prochaine divulgation. Il y a, cependant, un clivage entre ce que nous percevons comme ce qui serait en train de se passer, et ce qui se passe réellement.


Lors des nombreuses conférences que j’ai données sur le Président et son rôle dans les opérations de couverture sur les Ovnis, on m’a souvent demandé pourquoi le gouvernement a choisi de cacher au peuple la présence E.T.


Afin de répondre à cette question, j’ai passé en revue l’administration de Jimmy Carter, qui est entré à la Maison Blanche après avoir fait la promesse qu’il publierai les dossiers Ovnis après son élection.


J’ai toujours pensé que la divulgation résulterait d’une pression extrême exercée sur le gouvernement. C’est ce qui s’est passé dans l’histoire, au cours des crises politiques majeures. Rarement, si cela s’est produit, avons-nous vu un politicien énoncer une bonne idée pour faire avancer la société, et tous les membres de la Chambre et du Sénat aussitôt s’empresser de la valider. La divulgation Ovni, simplement parce que c’est vraiment une bonne idée pour la société, n’obtiendra pas facilement l’aval du Congrès. Ca ne devrait d’ailleurs pas être le cas. Cette idée se trouve en compétition avec d’autres bonnes idées qui sont défendues par de nombreux groupes d’intérêt public.


En considérant les actions du gouvernement, je pense qu’il est important de se souvenir que les points ci-dessous évoquent comment le gouvernement (non pas le citoyen Américain moyen) pense habituellement. Par exemple un citoyen ordinaire selon sa propre logique ne verra pas de menace là où le gouvernement la percevra. En Irak, la Maison Blanche a perçu une menace imminente pour les Etats-Unis à cause de Sadam Hussein, qui n’avait pas d’armes de destruction massive, ni avions, même pas d’eau courante et d’électricité sur la majeure partie de son pays. Les forces Américaines disposaient d’avions de combat high tech, qui parcouraient le pays en tous sens, tirant sur tout ce qui pouvait représenter une menace. Les militaires avaient considéré que la menace était bien plus grande que ne le pensaient la population Américaine ou les autres pays des Nations-Unies. Le danger est un concept relatif.


Un exemple similaire nous est donné avec la manière dont la sécurité a été assurée dans le pays à la suite du 11 Septembre. Les responsables gouvernementaux de la sécurité ont mis en place un système d’alertes jaune, orange, et rouge. En se basant sur les mêmes agences de renseignement qui avaient déjà produit des rapports erronés sur l’Irak, la couleur serait modifiée pour indiquer un changement de niveau d’alerte. Il n’y avait pas d’obligation de justifier ces changements.


Historiquement, dans pratiquement chaque cas, le gouvernement a traîné les pieds avant de prendre des mesures importantes pour l’avancement de la société. Quelques exemples :


- Le Droit de Vote des Femmes a été reconnu en 1848, après la tenue de la première Convention pour les Droits des Femmes, mais il a fallu attendre de très importantes manifestations devant la Maison Blanche, et l’arrestation de 500 femmes, pour qu’elles obtiennent le droit de vote en 1920. On ne leur a pas donné le droit de vote. Elles se sont battues 75 ans pour l’obtenir.


- Les activistes de Greenpeace ont du mener des actions de grande envergure pour soient stoppés les essais nuclaires américains et français, les rejets radioactifs dans les océans, et faire émerger la prise de conscience écologique dans de nombreux pays. Nos pratiques de recyclage et la protection de l’environnement ne se sont généralisées qu’après des années de pressions sur nos politiciens.


- La décision d’en finir avec la Guerre du Vietnam a été prise bien des années après les protestations sur les campus et dans des grandes villes.


Notre gouvernement actuel n’est pas plus motivé pour la divulgation que nos leaders d’autrefois ne l’étaient pour permettre aux Afro-Américains et aux femmes de voter, ou pour reconnaître les droits de la communauté gay. Il faut qu’un nombre important de citoyens soutiennent cette idée, jusqu’à ce que ça représente un enjeu électoral important. Alors les politiciens qui cherchent à se faire ré-élire commenceront à tendre l’oreille.


Les forces qui contrôlent la couverture peuvent avoir une ou plusieurs parmi ces raisons :


1. La complexité : La présence E.T. Ne se réduit pas simplement au fait de reconnaître qu’Ils sont Là. Toutes les preuves jusqu’ici rassemblées témoignent que l’histoire globale sera finalement très complexee et sans doute multi-dimensionnelle. Plus les chercheurs se penchent sur l’étude du phenomène, plus il apparaît que nous sommes visités par des races différentes, et plus leur technologie nous paraît complexee. On en arrive à constater qu’il s’agit de concepts qui nous dépassent totalement.


Les recherches ufologiques qui sont actuellement poursuivies exposent un phénomène qui est constamment en train d’évoluer et qui se complexifie. En Grande-Bretagne par exemple, l’affaire des ‘crop circles’ a commencé dans les années 80. C’était totalement nouveau, au point que certains l’ont considéré comme un nouveau phénomène en lui-même. Il s’est développé au point de devenir un domaine particulier dans l’étude du mystère des Ovnis.


De la même manière, les ufologues Mexicains ont commencé à monter une base documentaire sur des videos de petits Ovnis semblables à des Orbs, qui se sont manifestés au-dessus de régions peuplées, comme l’aéroport de Mexico City. Au début, quand le phénomène a été reconnu, ils avaient été vus par groupes de 2 à 8, mais des films plus récents montrent qu’ils peuvent former des groupes de centaines d’objets.


Les films les plus récents ont été montré que des sortes d’objets blancs en formes de serpents évoluent dans le ciel, laissant échapper des sphères blanches, rouges, et bleues. Il existe des milliers de films où l’on voit ces objets.


2. La Sécurité Nationale : En entrant à la Maison Blanche, Jimmy Carter était déterminé à divulguer les dossiers Ovnis, du fait qu’il avait lui-même vu un Ovni. Cependant, après une séance de briefing sur la question, Carter a changé de bord, et rejoint les partisans de la couverture. Il avait déclaré à l’actrice Shirley MacLaine : ‘C’était vrai… Il y avait des occupants’.. et qu’il désirait ‘faire toute la lumière sur cette affaire pour voir comment les gens réagiraient’, mais qu’il ‘ne le pouvait pas et ne le ferait pas.


Carter a déclaré que si le sujet impliquait la ’sécurité nationale’, il ne diffuserait pas ce matériel. Tout ce qui, dans les propos de ses formateurs, pouvait se rapporter à une menace contre la sécurité de la nation était une bonne raison pour Carter de garder le silence. Carter a dit :


“Je ne vois aucune raison de garder cette information secrète, mais il se peut que certains aspects de l’information Ovni, dont je ne suis pas très familier, soient en rapport avec des expérimentations secrètes actuellement en cours, qui peuvent avoir trait à notre sécurité nationale - en relation avec nos nouveaux systèmes d’armement. Je ne diffuserai certainement pas cela. Mais si ça ne concernait pas notre sécurité nationale, de mon point de vue, en tant que Président, je ferai le nécessaire et je diffuserai ces éléments. Je ne vois rien de mal à celà.”


L’avocat et chercheur Peter Gerston a dit : ‘Il se trouve tout simplement que les officiels ne diffusent pas d’information secrète, que ce soit au nom de la sécurité nationale, ou en raison de leurs intérêts personnels.‘ [1]


3. On ne sait pas quoi faire : La couverture peut s’expliquer parce que le gouvernement ne sait pas comment gérer la situation E.T. Ils se pourrait qu’ils dissimulent seulement leur ignorance.


Wilbert Smith, qui dirigeait l’enquête du gouvernement Canadien sur les soucoupes volantes de 1950 à 1954, a dit : ‘La seule raison pour laquelle ceux qui ont le pouvoir n’ont rien dit à ce sujet, c’est parce que tout simplement ils ne savent pas quoi en faire.‘ [2]


Cette incapacité à déterminer comment gérer le problème a conduit à cette situation d’impuissance au sein du gouvernement Canadien. Wilbert B. Smith a déclaré : ‘Le fait est que lorsque certains officiels du gouvernement ont du faire face à la réalité des gens de l’espace, et qu’ils ont réalisé qu’ils ne pouvaient rien faire à ce sujet, ils se sont empressés de fermer les yeux en souhaitant que le problème disparaîtrait de lui-même.’


4. La Peur : Le Président et les autres hauts-responsables pourraient bien être dominés par la peur. La peur d’avoir à affronter le problème. Lorsque le Président Clinton et les membres de son éxécutif sont arrivés aux affaires en 1993, le Dr. Steven Greer a eu l’occasion de brieffer le Congressiste Dan Burton, qui était le président du puissant Comité de la Chambre pour les Réformes et la Supervision du gouvernement. Burton s’était montré très attentif aux explications que lui présentait Greer sur le sujet Ovni. Il a demandé à Greer de lui remettre tout ce qu’il avait sur le sujet.


Un an plus tard, Burton est revenu sur son attitude première après qu’il eut constaté, ainsi que son principal assistant, des signes tangibles qu’il était l’objet d’une étrange surveillance. Lors d’interview avec Art Bell sur la radio ‘Coast to Coast’, Greer a déclaré que Burton était maintenant devenu comme tous les autres dans le gouvernement - effrayé d’aborder la question. ‘Le problème est que personne ne veut agir‘, a dit Greer. ‘Ils n’agissent pas, parce qu’ils ont peur‘. [3]


Edgar Mitchell, l’astronaute d’Apollo 14, a fait un commentaire sur la raison du secret, en se basant sur l’information qui lui avait été communiquée par des informateurs du milieu du renseignement, en relation avec la couverture Ovni. Mitchell a déclaré que la raison pour laquelle les gouvernements entretiennent le secret tient en deux mots : la peur.


5. Le Secret en interne : Le gouvernement, particulièrement la branche éxécutive, aimerait traiter ce problème en secret. Dans les premières années de son implication, le gouvernement avait abordé la question par le biais des enquêtes publiques - le Projet Blue Book. Tout ce programme a tourné au cauchemar en matière de relations publiques, quand le gouvernement a été contraint de traiter cas par cas les manifestations d’Ovnis, ainsi que d’autres faits sans rapport avec elles, mais dont le public pouvait penser qu’ils relevaient du même phenomène.


Il est beaucoup plus facile de traiter un problème en interne, particulièrement quand on ne dispose pas d’éléments précis, où le linge sale et les erreurs peuvent se traiter à l’abri de la curiosité mediatique.


6. La Couverture Aliène : Les aliens pratiquent également la couverture. Ils semblent utiliser ce que certains chercheurs nomment ‘un embargo sur les fuites‘. Ils se présentent à nous, mais de telle sorte que la preuve ne peut être confirmée. Au lieu de se poser et d’annoncer leur présence, ils vont évoluer autour d’un appareil pendant plusieurs minutes, ou bien passer des messages à des individus isolés, qui vont ensuite les prendre à la lettre.


Les aliens pourraient se poser n’importe quand, et se faire connaître. Ils ont refusé d’annoncer directement leur présence, et ça conduit le gouvernement à cette hésitation.


Si les aliens ne se font pas connaître, pourquoi le gouvernement devrait-il faire le premier pas ? Le gouvernement attend de connaître le but ultime poursuivi par les aliens.


7. La Maîtrise Aliène : Les aliens sont aux commandes. Ils contrôlent tout ce qui a trait à leur présence et la divulgation future de leur existence. C’est quelquechose que le gouvernement ne pourra jamais admettre publiquement.


Les dossiers du gouvernement comportent un certain nombre de cas où des manifestations Ovnis ont démontré une attitude ‘hostile’ des aliens. Est-ce que le gouvernement pourrait souhaiter faire cette annonce au public, en particulier s’il est incapable de contrôler les évènements ?


8. La paralysie du gouvernement : L’annonce de la présence E.T. sur Terre ferait la une des journaux pendant des mois. Ca surpasserait et anihilerait chacune des actions du gouvernement, en enlevant toute visibilité à ses propres projets. Ce serait comme une affaire Monica Lewinski mulitiplié par 1000.


Des agences comme la NASA seraient immédiatement rendues obsolètes. Le gouvernement se trouverait confronté à la question de savoir s’il devrait continuer à financer la NASA, alors que toutes ses entreprises spatiales n’auraient été qu’un gaspillage des deniers publics.


9. La Résistance de la Population : Le gouvernement sait que le public n’est pas mûr pour une reconnaissance des aliens. Il est concevable qu’un certain pourcentage des citoyens ne pourrait accepter la présence aliène, et se monteraient contre eux.


Le gouvernement aurait les pires difficultés à contrôler les citoyens Américains qui ont un droit constitutionnel de porter des armes. Les aliens pourraient bien être perçus comme des envahisseurs ou des agents du démon ‘déguisés en agneaux ‘.


Toute attaque contre les aliens pourrait résulter en une contre-attaque, qui causerait des dommages considérables au pays. (Ce point, cependant, est plutôt une bonne nouvelle, parce que ça laisse entendre que les aliens seraient dans l’incapacité de prendre le contrôle, quelle que soit l’avancée de leur technologie. Ils se retrouveraient dans un bourbier type guerre du Vietnam, comme ce que connaissent actuellement les Etats-Unis en Irak).


10. Les gens s’en moquent : En 57 ans, le Président n’a été confronté que deux fois à la question Ovni. Lors de l’élection de 2004, pas une seule fois le thème n’a été abordé devant l’un ou l’autre des deux principaux candidats. Le peuple ne se représente donc pas la présence E.T./ovni comme un enjeu important. Pourquoi le gouvernement devrait-il prendre des risques dans un domaine qui concerne si peu la population ?


11. Les Déclarations antérieures : Le gouvernement a menti pendant près de 60 ans, et il doit par conséquent continuer à mentir. Un mensonge servant à en couvrir un autre, il est devenu impossible de parler vrai. Le gouvernement doit d’abord trouver un moyen d’expliquer pourquoi il a abusé le public pendant 57 ans.


12. L’Effondrement des systèmes de Croyances : Ce serait particulièrement évident parmi les scientifiques et les ingénieurs travaillant pour le gouvernement, parce qu’ils auraient à assumer le fait que leur employeur n’avait cessé de leur mentir en leur donnant des informations fausses, et le plus important est le fait que l’essentiel de leurs fondements scientifiques s’avèreraient erronés.


L’étude de 1961 de l’Institut Brooking a examiné cette situation. “Il a été envisagé que de tous les groupes, les scientifiques et les ingénieurs pourraient les plus déconstruits par la découverte de créatures d’une intelligence relativement supérieure, du fait que ces professions sont le plus reliées à la maîtrise de la nature, plutôt que dédiés à la compréhension et l’expression humaine.” [4]


Parce que la science alimente les avancées technologiques modernes, un tel bouleversement affecterait gravement le système économique.


13. La Peur de la Mort : Considérons la possibility que le Président ait été menacé de mort par le groupe de contrôle. Steven Greer a raconté cette histoire selon laquelle un prôche de Bill Clinton lui avait déclaré ceci : ‘Si le Président fait ce que vous préconisez - il craint de finir comme John Kennedy’. Cette théorie d’une menace de mort sur le Président afin qu’il se taise est assez populaire dans la communauté ufologique. Des documents dont l’origine est incertaine ont circulé parmi les ufologues, qui laissent entendre que Kennedy a été assassiné parce qu’il aurait donné l’ordre de déclassifier la présence aliène.”


14. Les Conservateurs de la Vieille Ecole : Comme dans le cadre religieux, les ‘conservateurs’ veulent s’accrocher au status quo le plus longtemps possible. Le gouvernement aurait à traiter avec ce groupe, qui n’a aucune intention de négocier ou de faire des compromis. C’est souvent la raison pour laquelle des grands journaux ne s’intéressent pas à l’histoire des Ovnis. Simplement parce que leurs éditeurs sont des conservateurs sceptiques de la vieille école.


Une rumeur circule dans la communauté ufologique selon laquelle il existerait deux factions dans le groupe de contrôle du sujet Ovni, les pros et les anti-divulgation. Du fait qu’e nous n’en sommes pas à la divulgation, ça voudrait dire que les conservateurs ont toujours la majorité des voix.


15. La Course aux Armements : Il est nécessaire de développer secrètement la technologie E.T., pour élaborer des armes surpuissantes en cas d’une attaque aliène. Il y a aussi un profond désir chez les fournisseurs d’armemements militaires de développer des armes qui soient plus meurtrières. La technologie aliène serait pour eux un rève enfin réalisé. Les fabricants qui contrôlent la technologie peuvent souhaiter s’abriter derrière le secret afin de renforcer leur contrôle, avant que le public s’en aperçoive. ‘Mes amis‘, a écrit Peter Gersten, ‘tant que la technologie est le prix à payer, aucune divulgation officielle ne pourra avoir lieu‘. [5]


16. Le Facteur Temps : Si les militaires Américains ont percé 70% des secrets de la technologie aliène, ça serait dangereux de le faire savoir. Ce qu’ils diffuseraient pourrait être précisément l’élément qui manque à l’ennemi pour compléter son système d’armement. Le secteur de la défense n’ignore pas dans la guerre moderne c’est le facteur temps qui est crucial, car beaucoup de geurres aujourd’hui ne durent que quelques jours ou quelques mois. Tout avantage dérivé de la technologie aliène peut conférer une avancée de plusieurs mois ou plusieurs années. Ce qui ne laisserait pas à l’ennemi le temps de développer son propre système.


Ce problème du facteur temps s’appliquerait aussi pour une avancée réalisée par un ennemi qui travaille également sur la technologie aliène. Donner à nos adversaires une indication de ce nous connaissons permettrait à l’ennemi de lancer une attaque, s’il savait que nous ne disposons pas de contre-mesures.


17. Retro-conception : Le gouvernement essaye de gagner du temps jusqu’à ce qu’il ait achevé la rétroconception des épaves de soucoupes.


18. Le Besoin de Savoir : La population n’a pas ce besoin de savoir. Ainsi qu’un Capitaine de la Navy l’avait expliqué au chercheur Ray Stanford en 1964, ‘ceux qui traitent ce problème sont capables de jugement rationnel face à l’inattendu. Ils connaissent les faits. Les gens ne sont pas prêts à connaître les faits.’


C’est un principe fort chez les militaires d’avoir un accès particulier à l’information que la population ne doit pas connaître pour diverses raisons. Les Ovnis ont toujours été reliés à ce concept du ‘besoin de savoir’. Le Vice-Président Dick Cheney par exemple, lorsqu’on lui a demandé s’il avait été officiellement brieffé sur le sujet des Ovnis, a répondu ‘Si j’ai été brieffé sur ce sujet, ça doit probablement être classifié et je ne pourrais pas en parler.’


19. Dividendes et Profits : Celui qui possède l’or fixe les règles. Si la couverture est contrôlée par des hommes de l’intérieur, comme beaucoup le croient, ceux-ci pourraient résister à la divulgation à cause des profits astronomiques qu’ils en retirent, et des dividendes qu’ils empochent en siphonant l’ultra-technologie extraterrestre classifiée, passée entre les mains de corporations amies.

La connaissance est le pouvoir, et le pouvoir génère des profits, dans le système capitaliste.


20. Perte du Pouvoir : Les hommes de pouvoir qui contrôlent en ce moment la situation seraient assurés de perdre le pouvoir. Ils auraient beaucoup moins de pouvoir dans un gouvernement Mondial parce que la population U.S. est très réduite.


21. Dépendance au Pétrole : Toute l’économie est dépendante du pétrole, et tous ceux qui y sont accros sont devenus accros aux technologies impliquées. Ca fait partie du status quo, et les gens n’aiment pas le changement.


Le pétrole représente aussi beaucoup d’argent et d’emplois. Ce serait un facteur majeur pour continuer à faire circuler l’argent entre ceux qui en bénéficient actuellement.


Réviser une économie basée presque entièrement sur le pétrole serait très déstabilisant pour la société.


22. Courte-vue : Le gouvernement fonctionne sur le court terme, et les Ovnis sont une affaire de long terme. Steven Greer raconte qu’une personne attachée à la Sécurité Nationale, conseiller du Président Reagan, a dit que le long terme pour le gouvernement c’est 5 ans.


Le Président n’est élu que pour 4 ans, et parce qu’il est toujours à la recherche des voix, son principal intérêt réside dans des choses qu’il est en mesure d’accomplir pendant son mandat. Ceci est particulièrement vrai si on compare les inconvénients de la divulgation et la somme des voix qu’il y aurait à récolter.


Par ailleurs, quelques sources militaires ont déclaré que les officiels du gouvernement dans l’entourage du Président se maintiennent en poste pendant environ huit ans. Il n’y a aucune raison qu’ils se confrontent à un problème aussi complexe pendant une période d’activité aussi courte.


23. Le Nationalisme : La divulgation de la présence E.T. devrait transférer au monde entier l’habituelle allégeance des citoyens à l’Amérique. Il a souvent été répété que ‘Le Nationalisme passe avant tout ‘.


On doit considérer également que si nous parvenions à une vision mondiale, les militaires, les marchands d’armes, et les agences de sécurité auraient les plus grandes difficultés à faire le commerce des armes et de la peur.


24. Opérations Secrètes du Gouvernement : Beaucoup d’Ovnis sont des expérimentations secrètes du gouvernement qui doivent être protégées grâce à une couverture globale de toutes les manifestations. C’est ce qui ressortait du rapport de la CIA daté de 1997 ‘Un problème irréductible : Le rôle de la CIA dans l’étude des Ovnis, 1947-90′, rédigé par historien de la CIA Gerald K. Haines. Haines a démontré que la plupart des cas d’Ovnis depuis 1947 étaient en fait explicables par des avions de reconnaissance tels que le U-2 et le SR-71.


25. Les Abductions : Si le gouvernement souhaitait divulguer la présence E.T. sur Terre, l’une des premières questions qui seraient adressées au Président consisterait à lui demander : ‘En tant que Président, vous êtes constitutionnellement responsable de la protection du peuple Américain. Or on a évalué à 6-8 millions le nombre de personnes qui ont été abductées par les extraterrestres. Alors, Mr. Le Président que faites-vous pour que ça cesse ?’ Selon les preuves actuellement disponibles, il apparaît que non seulement le Président ne sait pas comment ça pourrait s’arrêter, mais qu’il ignore probablement pourquoi les aliens agissent de cette manière.


26. Les Mutilations : La confirmation par le gouvernement qu’au minimum 10.000 animaux ont été mutilés propagerait la panique dans la population Americaine. Le fait que le gouvernement était au courant et n’a rien fait pour l’empêcher susciterait des quantités de poursuites en justice de la part des fermiers à travers tout le pays. Puisque le gouvernement est impuissant à stopper les mutilations – il serait confronté à une situation de défaite. Si le gouvernement lui-même est directement responsable des mutilations, ainsi que certains le prétendent, ceci ne pourra en aucun cas être reconnu.


Certains prétendent qu’il y a eu des mutilations d’humains, et si c’est exact, il est évident que là aussi le gouvernement est impuissant. La confirmation d’une composante humaine dans le phenomène des mutilations ferait l’effet d’une bombe atomique s’abattant sur Washington, D.C.


27. Virus : On connait cette fameuse histoire qui remonte à Janvier 1996, de la capture d’au moins un alien à Varginha, au Brésil. Un policier, Marco Eli Chereze, fut la personne-clé qui a capturé l’alien et l’a conduit à l’hôpital. En quelques jours Marco a vu se développer des tumeurs et diverses infections sur tout son corps, et il est mort en moins d’un mois.


28. Les Programmes d’Accès Spécial (P.A.S.) privilégiés : Il existe plusieurs niveaux de ces Programmes, le premier étant une division entre les P.A.S. reconnus et non reconnus. ‘Black Program’ est un terme d’argot qui signifie un P.A.S. non reconnu. Un P.A.S. non reconnu concerne un domaine si sensible que son existence même est un ’secret profond’. En fait, certains P.A.S. non reconnus sont sensibles au point qu’ils sont ‘privilégiés’ (un terme technique), et traités hors du cadre normal et des protocoles de contrôle habituels. Même les membres du Congrès qui font partie des comités d’appropriations (les comités du Sénat et de la Chambre qui allouent les budgets) et les comités dédiés au renseignement ne sont pas autorisés à connaître en quoi consistent ces programmes. Dans le cas d’un P.A.S. privilégié, seulement huit membres du Congrès (les présidents et les membres de la minorité des quatre comités de défense), sont avertis qu’un tel programme a été privilégié (sans être informés de la nature du programme en question). Un tel programme est certainement ‘noir de noir’ (mais je ne suis pas certain que cette désignation soit celle utilisée dans le business).[6]


29. Le gouvernement est au courant : Il existe une théorie selon laquelle le gouvernement possède bon nombre des réponses, et qu’il cherche à gagner du temps jusqu’à ce qu’il ait la capacité de traiter certains des problèmes parmi les plus délicats qui sont relatifs aux Ovnis. Il se peut que le groupe de contrôle connaisse déjà toutes les réponses, et dans ce cas ce n’est pas une bonne nouvelle pour le futur des humains. Surtout s’ils savent que les intentions aliènes sont mauvaises, et qu’ils n’ont aucun moyen de les contrer. Le gouvernement ne voudrait surement pas voir diffusé un tel scenario type fin du monde.


Il est possible que les aliens soient bienveillants, mais que le groupe de contrôle craigne qu’ils aillent répandre la vérité sur ce qui s’est passé depuis les années 40. Le groupe de contrôle perdrait la main sur l’écriture de l’histoire.


30. Construire un Système de Défense : Ceux qui ont le contrôle sur les informations Ovnis travaillent peut-être à l’élaboration de contre-mesures pour se défendre, ou même envisager une attaque, face aux hautes technologies démontrées par les Ovnis. Abattre des Ovnis ‘à volonté’ serait certainement une technologie que les militaires s’employeraient à développer. Ce serait particulièrement vrai si les militaires considèraient que les Ovnis représentent un ennemi.


31. Nous sommes Sujets d’une Etude : a) Si ‘ils’ nous ont découverts, ça devrait impliquer qu’ils sont nos supérieurs technologiques. L’histoire humaine nous a montré maintes fois les tragiques conséquences d’une confrontation entre une civilisation technologiquement supérieure et une société moins développée. L’inférieur est habituellement amené à se soumettre.


b) Souvent dans le passé, des peuples technologiquement supérieurs ont développé simultanément une culture plus virile et plus aggressive. Dans une confrontation entre deux peuples de niveaux culturels nettement différents, ceux dont la culture était inférieure ou moins virile, ont le plus souvent souffert d’une perte d’identité tragique, et ont été finalement absorbés par l’autre peuple.


c) L’Etude Brookings sur ‘Les Implications de la Découverte de Vie et d’Intelligence Extraterrestre’ est celle qui a le mieux décrit la peur d’une rencontre par notre civilisation avec une race avancée qui pourrait tourner au désastre. “Les dossiers Anthropologiques renferment de nombreux exemples de sociétés, sûres de leur place dans l’univers, qui ont été désintégrées lorsqu’elles ont été contraintes de s’associer à d’autres sociétés dont elles ne soupçonnaient pas l’existence, en adoptant des idées et des modes de vie différents; d’autres, qui ont survécu à une telle expérience, y sont le plus souvent parvenues en payant le prix du changement par des modifications substantielles de leurs valeurs, de leurs attitudes et comportements.” [7]


32. Lobbies - Groupes de pression : La communauté ufologique n’a qu’un seul lobbyiste, sans grands moyens. D’autres groupes d’intérêts, comme l’industrie du pétrole, ont des armées de lobbyistes. Ces lobbyistes dépensent des millions de dollars pour influencer les décisions du Congrès. Il est clair que nous n’avons pas la même influence.


33. L’Argent : Nous en avons très peu à notre disposition, et il en faut beaucoup pour financer une recherche indépendante, organiser une action politique, afin d’influencer le gouvernement sur un thème important.


34. La Menace Aliène : Peut-être les aliens ont-ils directement donné l’ordre au gouvernement (ou à un gouvernement dans le gouvernement) de ne rien divulguer du secret Ovni.


35. Appréhension d’une Invasion : C’est l’idée insupportable d’une mise en esclavage, en particulier chez les élites de haut niveau, d’une éventuelle privation de liberté par les colonisateurs aliens, et Dieu sait quoi encore. L’étude de la CIA de 1997 a montré que le survol de la Maison Blanche par un Ovni en Juillet 1952 avait énormément préoccupé l’équipe du Président Truman.


36. Le Secret : C’est dans la nature des militaires et du gouvernement. Beaucoup de choses moins importantes sont gardées secrètes. Les militaires ont le contrôle, et ils tiennent à ce que le secret soit maintenu. Le Général Arthur Exon, par exemple, a témoigné qu’il avait reçu un appel du Général Clements McMullin à la suite du crash de Roswell, au Nouveau-Mexique, en Juillet 1947. Selon Exon, McMullin avait ordonné au Général Ramey d’inventer une couverture ‘pour que la presse nous lâche avec ça’.

37. Effondrement des Valeurs religieuses : La religion chrétienne est à la base de la société américaine, et la divulgation de la réalité E.T. affecterait certains secteurs de la communauté chrétienne.


En 1994, une étude a été réalisé sur 1.000 prêtres, ministres du culte, et des rabbins auxquels on avait demandé quel serait l’impact de la présence E.T. sur la religion. Une question plus spécifique leur demandait comment les religieux pourraient réagir si les E.T. ‘proclamaient leur responsabilité dans la création de la vie humaine’. 28% ont répondu qu’ils croyaient un peu ou beaucoup que ça créerait une crise religieuse.[8] (28% de la population Américaine, celà ferait plus de 82 millions de gens en situation de crise).


On peut répondre à celà que le nombre de personnes affectées par l’effondrement de leur structure de croyances serait moins important au 21ème siècle, mais même un faible pourcentage requièrerait une protection au sein d’un groupe qui détient une grande puissance et une influence certaine dans l’administration actuelle. 99% ne sont pas aidés.


De plus, les croyances religieuses influencent parfois ceux qui contrôlent ou collectent les renseignements sur le sujet. Il a été rapporté qu’au sein de la CIA, des agents fondamentalistes chrétiens pensaient que la vision à distance était une pratique satanique, et ils ont contribué à l’abandon des recherches.


Les Chrétiens attendent la seconde venue de Jésus Christ. Les Juifs attendent le Messie. Au lieu de cela, l’arrivée des aliens ne pourrait avoir un effet positif.


38. L’Evolution : C’est l’une des raisons-clés qui peut expliquer que le groupe de contrôle impose une couverture. En de nombreuses occasions, le renseignement américain a laissé fuiter cette histoire selon laquelle les aliens sont nos créateurs, et ils ont relié cela aux rapports d’abductions. Ils ont même laissé entendre que Jésus était une création des aliens, et que les aliens leur avait donné une sorte de preuve qui pourrait être rendue publique. Si c’est vrai, ces révélations pourraient engendrer divers problèmes en regard de la divulgation.


La société Américaine a adopté le Christianisme comme base religieuse, et la plupart des gens croient que le genre humain est une création divine particulière. Ca aurait un effet dévastateur de présenter au public une preuve que les humains ne sont finalement qu’un projet scientifique alien.


39. Sombres Secrets internes : La couverture de la réalité E.T. pourrait impliquer des secrets au sein du dispositif de déni. Ce n’est pas facile d’imaginer en quoi ça consiste, mais supposons par exemple que 5.000 Américains ont été tués depuis le tout début, afin de protéger le secret. Pour d’autres, la fin de cette couverture pourrait leur valoir un séjour en prison.


40. Qui est aux Commandes ? : Peut-être au fond que le gouvernement ne cache rien. Le Président Bill Clinton a dit à Sarah McClendon qu’il y avait un gouvernement dans le gouvernement, sur lequel il n’avait aucun contrôle. Peut-être que le gouvernement s’efforce de faire le nécessaire, mais qu’il n’a aucun pouvoir lui permettant de divulguer. Beaucoup en fait pensent que le contrôle sur le sujet Ovni est compartimenté, de telle sorte qu’il échappe aux observateurs légaux et constitutionnels. Ces gens, selon Steven Greer, sont ‘ennemis du risque, n’aiment pas le changement, et ne renonceront pas facilement au contrôle et au pouvoir’. [9]


Les officiels élus par le peuple, tels que le Président, sont des personnages amovibles et ils ne seront plus là dans 4, 6, ou 8 ans.


Le rôle du gouvernement en matière d’Ovnis semble avoir été assumé depuis 58 ans par un groupe de non-élus. En réalité, le gouvernement élu pourrait n’avoir pas davantage de pouvoir pour divulguer les secrets Ovnis que la moyenne des citoyens Américains. Ils pourraient être totalement en-dehors de la boucle, comme le montre cette histoire à propos du Secrétaire à la Défense de Clinton, William Cohen. L’histoire a été racontée au Dr. Steven Greer :


Cohen a été approché par un astronaute qui lui a remis une preuve matérielle de l’existence des Ovnis, en lui indiquant sa provenance. Cohen a consacré beaucoup de temps et d’efforts à chercher où cette preuve avait disparu, mais il n’y est pas parvenu.


41. Très simplement, nous n’aurions pas su comment apprécier la technologie d’êtres intelligents suffisamment avancés pour envoyer un vaisseau sur Terre.


42. Status Quo : Tout ne va pas si mal, et on ne devrait pas s’embarrasser de toutes les difficultés qui pourraient surgir de la divulgation. Le Dr. Eric Walker avait été le Président de l’Université de l’Etat de Pennsylvanie, et ancien Président du Conseil de l’Institut pour les Analyses de Défense, qui est le think-tank militaire le plus en vue du Ministère de la Défense. Lorsqu’on lui a demandé de se confier de son vivant, Walker a répliqué “Qu’est-ce qu’on en a à faire, ça fait quarante années que ça dure, et le monde continuer de tourner.”


Tout le monde a un job et les gens sont satisfaits d’avoir donné à George Bush un second mandat à la Maison Blanche. Ne risquons pas de faire chavirer le bateau. On ne doit sortir l’arme secrète que dans les situations extrêmes. Il reste des opportunités pétrolières en exploitant par exemple les réserves naturelles de l’Alaska.


43. La Guerre du Psi : Il y a beaucoup d’indications selon lesquelles les phénomènes psychiques forment une large part de la technique aliène pour piloter leurs vaisseaux, et communiquer avec les abductés ou les contrôler. Les gens de la communauté du renseignement convoitent aprement cette technologie, et ils ont très peur qu’une telle technologie puisse tomber entre des mains ennemies.


Le fait que les ‘phénomènes psychiques’ soient la clé du phénomène Ovni est exposé dans une note Top Secret rédigée par Wilbert Smith, le responsable du programme du gouvernement Canadien sur les Ovnis. Il a écrit :

“J’ai été ensuite informé que les autorités des Etats-Unis menaient une enquête en suivant plusieurs pistes qui pourraient bien être en rapport avec les soucoupes, comme celles des phénomènes psychiques, et il me semble qu’ils ne s’en sortent pas très bien, puisqu’ils ont fait comprendre que si le Canada a quelque avance dans le domaine géo-magnétique, ils apprécieraient d’avoir une discussion avec des Canadiens dûment accrédités.” [10]


L’idée que la technologie du ‘contrôle mental’ est en partie la raison de la couverture a même été abordée par Cecil B. Jones le conseiller scientifique du Président Clinton en 1994. Jones a été associé avec Laurance Rockefeller dans leur initiative pour obtenir du Président Clinton qu’il déclassifie les dossiers Ovnis.


Le 17 février 1994, Jones écrivit au Dr. Jack Gibbon :

“J’ai fait allusion au contrôle mental lors de la réunion du 4 Février, et c’était de manière délibérée. Je vous prie de manier ce sujet avec précautions. Il y a des raisons de penser que certain groupe au sein du gouvernement a entremélé la recherche sur cette technologie avec le supposé phenomène Ovni. Si c’est exact, vous pouvez vous attendre à être confronté à une résistance tenace lorsque vous enquêterez au sujet des Ovnis, non pas à cause du sujet lui-même, mais parce qu’il a été utilisé pour servir de couverture à la recherche et aux applications dans les activités relatives au contrôle mental.” [11]


44. Perte des Objectifs : Le Président qui fera l’annonce de la réalité E.T. devra faire face à de nombreuses retombées négatives, et l’application de son programme Présidentiel sera débordée par la question E.T.


45. Le Président chèvre : Le Président peut craindre de jouer la chèvre. L’histoire pourrait retenir que le Président s’est comporté en héros, mais il y a autant de risques qu’il soit considéré comme le Président qui a tout gâché. Il se peut bien que le Président soit empêché de divulguer par la peur naturelle qui est inscrite dans sa nature humaine.


46. L’Agenda caché des Aliens : Le but principal de la présence des visiteurs extra-terrestres n’est pas clair. Jusqu’à ce que cela soit explicite, il serait dangereux de le révéler. L’élément “baroque” des Ovnis attirera fortement l’attention des medias sans qu’aucune preuve concrète vienne s’opposer aux déclarations fantaisistes.


Les extra-terrestres ont leur raison de maintenir le secret de leur présence. Si le gouvernement faisait cette annonce, et que les E.T. demeurent discrets, le gouvernement se trouverait alors obligé d’expliquer pourquoi les E.T. cachent leur présence. Il est évident que les aliens n’ont pas de secrets en commun avec le gouvernement.


47. Pas de Réponses : Le gouvernement n’a pas de réponses à apporter sur les nombreux aspects du phénomène ufologique, tels que les mutilations animales, ou les enlèvements d’humains. De plus, non seulement il ne sait pas comment les empêcher, mais le gouvernement ignore même pas pourquoi les E.T. se comportent ainsi. Il serait absolument impossible au Président des Etats-Unis de se voir imposer une conférence de presse où il apparaitrait tel “le Roi Nu”.


48. Intoxication du Peuple Américain : De façon à cacher son ignorance au sujet des ovnis, le gouvernement s’est trouvé obligé de répandre au sein des médias des histoires montées de toutes pièces, laissant entendre qu’il avait la situation en mains.


Le gouvernement est conscient de son ignorance à ce sujet. Tous les récits sur la Zone 51, les alliances technologiques avec les E.T., et les technologies de rétro-conception, ne sont que des méthodes d’intoxication afin de convaincre le public qu’il contrôle la situation.


49. Espace Aérien Aliène : Les E.T. peuvent se permettre d’évoluer dans l’espace aérien américain, comme bon leur semble. Le NORAD (North American Air Defense) se contente d’observer. C’est un fait qu’on ne pourra jamais révéler au peuple américain.


50. Choc des Populations et Panique mondiale : En dépit du fait que la société a évolué, le gouvernement sait que l’état de choc et la panique seront à l’ordre du jour. La population a paniqué lors du 11 septembre et durant la panne qui a affecté le nord-est du pays en 2003. Le Président George W Bush a lui aussi paniqué durant les heures qui ont suivi le 11 septembre.

Dans les deux cas, Wall Street a dû fermer pour éviter une débacle économique.


51. Effondrement des Marchés boursiers : Il y aurait un effondrement des marchés. Les responsables ont des portefeuilles bien garnis. Ils hésiteraient avant d’agir, sachant que la conséquence de leur décision entrainerait la dévalorisation de leurs actions en Bourse.


Les avoirs pétroliers perdraient pratiquement toute leur valeur, quelques minutes après la confirmation d’une présence aliène. D’autres courtiers paniqués se mettraient à vendre d’autres valeurs afin de protéger leurs positions.


Lors du 11 septembre et de la panne de 2003, la bourse s’est effondrée, et le gouvernement n’a rien pu faire sinon fermer le marché avant qu’il n’atteigne le point zéro. Le gouvernement a pu relancer Wall Street deux jours plus tard, après avoir convaincu la population qu’il avait la situation en mains; et que ceci n’arriverait jamais plus.


Dans le cas des Ovnis, rien n’indique que le gouvernement aurait un quelconque contrôle de la situation; donc, maintenir l’ouverture du marché boursier précipiterait une chute continuelle.


Un associé proche de Wilbert Smith qui a effectué pour lui une analyse métallurgique de morceaux d’Ovnis, m’a clairement dit lors d’une interview en 1970 : “Si jamais tu vois qu’ils sont sur le point de révéler le grand secret Ovnis, assure toi de vendre tout ce que tu as, parce que demain, plus rien n’aura de valeur.”


52. Fin du Nationalisme : Les gens renonceraient à leur allégeance aux Etats-Unis pour la reporter sur le Monde entier. Les conséquences pour le gouvernement américain et tous son éxécutif seraient évidentes. Quelles règles de dominance pourraient s’appliquer dans le nouveau système ? Est-ce-que les américains, avec un nombre d’habitants, seraient toujours autorisés à contrôler la grande majorité des ressources mondiales ?


L’effondrement de l’ancienne Union Soviétique en une douzaine de pays montre par exemple clairement que le désir des hommes est toujours de se diviser et de maintenir un nationalisme basé sur les races, la religion, et des structures politiques.


53. Le Dilemne de l’Energie Libre : L’économie américaine serait dévastée par l’introduction de l’énergie libre dans des pays comme la Chine et l’Inde, qui pratiquent des salaires à un demi-dollar de l’heure.


Il sera important pour le gouvernement américain de garder le contrôle sur la nouvelle technologie, afin que son utilisation permettre de maintenir le monde économique en l’état.


Il est également important de contrôler cette technologie afin qu’elle ne tombe pas entre les mains de terroristes qui l’utiliseraient contre les intérêts américains à l’intérieur et dans le monde. Il y a eu beaucoup d’exemples lors d’observations d’Ovnis qui montrent que la technologie aliène possède un très grand pouvoir destructeur.


54. Remettre au Lendemain : Il est dans la nature du gouvernement de toujours remettre au lendemain. De tous les sujets remis à plus tard, la question de la présence aliène occupe la première place. Henry Kissinger, ancien Secrétaire d’Etat de Richard Nixon, souvent étiquetté comme un membre du groupe de contrôle Ovnis aurait dit : “Les Ovnis sont la plus grosse patate chaude de Washington.”


Il est rare qu’un gouvernement se saisisse d’une idée neuve et se contente de la transmettre. Le gouvernement évolue sous les pressions des lobbies et des sondages. Il a le pouvoir d’agir sur les volontés populaires, pas d’introduire de nouvelles idées.


55. Retombées religieuses : Le gouvernement peut craindre des retombées très négatives au sein de la communauté religieuse, qui est le fondement de la société américaine. Les chefs religieux conservateurs pourraient déclarer que les aliens sont des agents du diable et une guerre religieuse pourrait éclater.


56. Transfert de crédibilité : Si le gouvernement devait lever le secret, après des années de mensonges, il perdrait toute crédibilité sur le sujet. Cette méfiance se reporterait sur l’ensemble des déclarations des fonctionnaires du gouvernement. Le pouvoir se transfèrerait du gouvernement à la communauté ufologique.


En premier lieu, c’est la communauté ufologique qui paraitrait la plus crédible pour narrer l’histoire ufologique. Elle rappellera avoir eu raison depuis le début. C’est à elle que les médias et le public s’adresseront pour obtenir des réponses.


Cependant, nombreux sont ceux, au sein de la communauté ufologique, qui savent qu’elle n’est pas unie, et qu’il y a quelques éléments marginaux. Ces éléments marginaux fourniront aux grands médias des histoires d’humains servis dans un McDonald alien sur la face cachée de la Lune… Les chercheurs selon lesquels les aliens ont des intentions belliqueuses pourraient utiliser les histoires d’abductions et de mutilations d’animaux pour produire un désastre incontrôlable en termes de relations publiques. Ces histoires renforceront le poids des chercheurs qui ont une vue plus conservatrice. Les médias ne sauraient plus qui croire.


57. Surpeuplement : De nouvelles technologies médicales aliènes pourraient éradiquer des maladies et augmenter la durée de vie; ce qui pourrait rapidement causer un phénomène de surpeuplement. Environ 23.000 enfants meurent inutilement chaque jour de maladie et de faim. Cependant, cette situation concerne des pays du tiers-monde qui malmènent l’économie américaine avec des importations à bas prix en raison de faibles salaires. En permettant à leurs populations d’augmenter plus rapidement, on ne ferait qu’aggraver le problème.


Cette croissance massive des populations du tiers-monde tendrait à perturber l’ordre mondial actuel. Le gouvernement américain est élu pour représenter ses électeurs et non pas les intérêts des habitants d’autres pays.


58. Une divulgation non contrôlée : Toute tentative de divulgation partielle (les E.T. existent bien, mais nous n’aborderons pas certains aspects toujours classifiés), serait considérée comme un feu vert par les gens qui sont encore soumis à un devoir de réserve. Ces personnes pourraient s’autoriser de cette révélation partielle pour commencer à raconter ce qu’elles savent. Ceci pourrait concerner des éléments que le gouvernement n’entend pas divulguer.


59. Puissance accrue des Terroristes : Les nouvelles technologies pourraient tomber entre les mains des terroristes. Ils seraient ainsi bien plus efficaces pour mener leur guerre contre l’Amérique. Ca justifierait de garder le contrôle total sur les puissantes technologies des Ovnis. Ces technologies doivent être préservées de la même manière que la technologie nucléaire, qui a été sécurisée pendant les 60 dernières années.


60. Ridicule : La raison de la dissimulation est la même qui s’applique à d’autres sujets paranormaux maintenus secrets. Ceux qui sont au pouvoir ont peur d’être ridiculisés par les médias. Le ridicule peut être un instrument utilisé par des adversaires politiques pour gagner des voix.


Un exemple typique est l’histoire de Nancy Reagan qui avait fait appel à un astrologue pour gérer le programme quotidien du président, ou le cas de Hillary Clinton qui a été accusée de pratiquer le channeling avec le gourou new-âge Jean Houston. Dans les deux cas le Président a perdu une large part de son capital politique, et les responsables des relations publiques ont dû travailler dur pour redorer l’image de la Maison Blanche, où devraient évoluer des personnes raisonnables et terre-à-terre.


61. Armes étrangères : Le gouvernement est préoccupé par le fait que certains Ovnis pourraient être des systèmes d’armes d’autres pays. En 1953 l’Armée de l’Air des États-Unis a conduit un projet nommé “Blue moon”, pour essayer de photographier des avions ennemis non identifiés. On avait espéré que ce projet permettrait d’identifier de nouveaux prototypes, des modifications et installations réalisées sur les avions ennemis connus. L’idée était de mener une étude secrète sur toutes technologies inconnues dans l’espoir d’identifier la technologie de pointe qui pourrait être récupérée par les militaires des États-Unis, ou pourrait constituer une menace militaire envers les États-Unis.


62. Aucun soutien public : Les groupes ufologiques ne sont pas parvenus à mobiliser le public pour créer une démonstration massive et pour contraindre les autorités à la révélation. Par conséquent les gens ne sont pas en attente d’une divulgation. Ce manque de soutien permet au groupe de contrôle de continuer à maintenir le secret. Si la situation portait vraiment un sérieux préjudice au bien-être de la société, davantage de personnes commenceraient à parler. Quand l’affaire des Ovnis sera banalisée, ce sera la fin du secret.


63. Méthodes et Sources : Toute divulgation confirmerait les endroits où des technologies de rétroconception ont été conduites. Ce sont autant de renseignements gratuits qui permettraient à l’ennemi de savoir où diriger ses espions et pointer ses satellites.


64. Les pilotes morts : Au début de l’ère moderne des Ovnis, l’U.S. Air Force avait tenté à plusieurs reprises d’abattre des OVNIS. Selon de nombreux rapports, des pilotes y ont laissé la vie, et des rumeurs circulent selon lesquelles le nombre réel de victimes serait une source d’embarras au sein du groupe de contrôle si la divulgation devait avoir lieu.


65. Armes nucléaires : C’est une des raisons principales de la présence des OVNIS - le démon des armes nucléaires. Le gouvernement ne pourrait jamais l’admettre car il devrait démonter toutes ses armes nucléaires et l’industrie qui va avec.


Divulguer ou continuer la dissimulation ?

En dépit de ces nombreux obstacles à la Divulgation, il y a des raisons supérieures de passer outre. La plupart existeront toujours quand la révélation aura finalement lieu, et il n’y a aucun doute que la Divulgation arrivera un jour. C’est seulement une question de temps.


Par conséquent, nous avons le choix de divulguer et connaître les affres de la révélation maintenant, alors que le pétrôle atteint 60 dollars par baril, ou nous pouvons y parvenir d’ici 20 ans, lorsque le pétrôle atteindra 600 dollars.


C’est comme le tabagisme. Vous pouvez soit stopper au premier avertissement, ou attendre le diagnostic d’un cancer du poumon. Les chances pour la survie semblent indiquer clairement que la temporisation n’est pas une option viable quand elle concerne la Divulgation.


Les groupes gouvernementaux de contrôle sont, cependant, semblables aux individus. Ils chercheront à temporiser jusqu’à ce qu’ils soient forcés d’en finir avec la politique actuelle.


REFERENCES:
[1] Peter Gersten, “Official Disclosure: A practical impossibility” AlienZoo 07/10/2000


[2] Wilbert Smith interview with the Sudbury Star.


[3] Dr. Steven Greer’s interview on Coast to Coast with Art Bell, August 8/9, 2004


[4] Michael, Donald N., ed. Proposed Studies on the Implications of Peaceful Space Activities for Human Affairs by the Brookings Institution to the 87th U.S. Congress, report No. 242. Washington, D.C.: National Aeronautics and Space Administration (1961). Page 225


[5] Peter Gersten, “Official Disclosure; A Practical impossibility” Alien Zoo 07/10/2000


[6] Bernard Haisch, Ph.D., Black Special Access Programs


[7] Michael, Donald N., ed. Proposed Studies on the Implications of Peaceful Space Activities for Human Affairs by the Brookings Institution to the 87th U.S. Congress, report No. 242. Washington, D.C.: National Aeronautics and Space Administration (1961).


[8] Alexander, Victoria, “The Impact of UFOs and Their Occupants on Religion” report produced for the Bigelow Foundation 1994


[9] Greer, Steven, “Understanding UFO Secrecy” - http://extraterrestr...UFO_secrecy.htm


[10] Memo - Wilbert Smith to the Controller of Telecommunications: Department of Transport, November 21, 1950.


[11] Letter - C.B. Scott Jones to dr. Jack Gibbons, 10/17/94

Source: http://ovnis-usa.com...la-divulgation/

Modifié par ceolien, 23 mars 2010 à 14:45.
Mise en citation.


#2 maed

maed
  • Genre : Homme
  • Localisation : Made in québec!

Posté 23 mars 2010 à 04:20

Si il y a divulgation la monnaie mondiale qui est le pétrole va prendre une claque car les nouveau bolide marcherais par antigravitation, car je crois que les bolide aliene ne font pas de pitt stop chez Shell. On aurait pu besoin du pétrole. toutes les religions prenderais une claque, car il n'y aurait pas un supposser super homme qui aurait créer l'univers. Car l'univers n'est pas que humain. Voila quand à moi les deux seuls raisons, l'argent et le controlle de la population par des fausses paroles depuis des siècles. Dans le temps c'était que l'homme ne pouvait quitter les cotes en bateau sous peine qu'il n'y est plus rien, présentement la défaite est qu'il n'yaplus rien dans le reste de l'univers. Plus que la masse est ignorante plus qu'il y a controlle de la masse

#3 Ikarus

Ikarus
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 23 mars 2010 à 10:30

Sur les 65 points cités il y a trois fois les conséquences sur la Foi et les religions, au moins deux fois la crainte d'une scission du peuple, deux fois la menace d'une invasion...

Au final il n'y a pas plus d'une quarantaine de points les autres n'étant que des redites.

Sinon, l'analyse parait bonne.

#4 yoananda

yoananda

    Déraisonnable

  • Membres
  • 3 457 messages
  • Genre : Homme

Posté 23 mars 2010 à 14:20

Alors moi je dis : NON, tout ça ce sont les conséquences de la non-divulgation et non pas les raisons de maintenir le secret.
Réfléchissez-y bien et vous verrez.
Les bisounours m'ont tuer

#5 Ikarus

Ikarus
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 23 mars 2010 à 15:11

Ce sont les conséquences d'hier qui sont les raisons d'aujourd'hui. Si il y avait eu divulgation alors les gouvernement n'auraient pas mentis et il n'aurais pas de raisons de continuer de nos jours, comme ils ont mentis ils ne peuvent (ou veulent) plus avouer donc la conséquence du silence est devenus la principale raisons de garder le silence.

#6 Sangmauve

Sangmauve

Posté 23 mars 2010 à 16:12

La panique de la population, est une des raisons du secret, mais il y en a d'autre, si il y aurais une annonce officiel de la part des gouvernements et/ou de l'ONU que les extraterrestres viennent nous visité pour enlevé des gens, etc..., il y aurais une chute (un crash) boursier mondial, les religions (les structures des religions) s'écroulerais comme un château de carte et il y aurais un bouleversement rapide et drastique de toute les sphères importante de notre société, et il en découlerais un immense chaos partout dans le monde.


Je crois qu'a la lumière de mes recherches dans le domaine des ovnis, je suis en mesure de dire, que les rapports des différents pays (gouvernement, service secret, militaire etc...), sur les ovnis, sont souvent mélangé d'information réel (de témoignage réel) et de désinformation (fausse informations), a quoi sert cette désinformation ? elle sert a discrédité et a ridiculisé (parfois de façon subtile) les témoignages d'observations d'ovnis et/ou les témoignages d'enlèvements de citoyens fait par des d'extraterrestres.


Pourquoi ? parce que les gouvernements des pays concerné (service secret, militaire etc...), veulent étudié le phénomène ovni en secret (sous le couvert de la sécurité national), parce qu'ils veulent être tranquille (ne pas être dérangé par la population), pour mieux s'approprier leurs technologie (la technologie des extraterrestres) a des fin militaire.


Les extraterrestres ne veulent pas changé le monde.
Les extraterrestres se manifeste pas au grand jour, a la vue de toute la population en même temps, car ils ont sûrement de bonne raisons, une de ses raisons, s'est qu'ils ne veulent pas créé une panique général, mondial, se qui causerait des suicides (beaucoup de suicides), un crash boursier, une écroulement des religions, un écroulement de nos valeurs moral, un écroulement de toute les sphères de notre société. Ils ne veulent pas aussi, a cause qu'ils ne peuvent pas respiré notre air terrestre a cause que leurs corps, leurs organes sont peut être pas faite comme nous, je te donne un exemple, imaginons que nous avons la technologie pour allez visité des planètes habité par des extraterrestres et que une fois rendu sur ses planètes nous nous apercevons qu'ils sont physiquement, intellectuellement et au niveau de leurs mode de vie, etc... complètement différent de nous, alors notre premier réflexe sera de les observé, les étudié d'une façon a ne pas les dérangé et ils ne faudrait pas les dérangé, il ne faudrait pas se montré a eux au grand jour, car nous pourrions leurs donné des maladies propre a l'être humain qui pourrait les tué. Il y a sûrement d'autre bonne raisons que j'ignore et qu'eux seul sont au courant.


Je vous suggère d'allez lire ses deux sujets (ceux qui sont ci-dessous), ils donnes de très bonne explication sur le but, les motivations de ses extraterrestres :

Premier sujet : Un programme alien impliquant des hybrides par Budd Hopkins.

L’aspect le plus récent et peut-être le plus perturbant du phénomène des abductions que j’ai eu à étudier est la question des êtres hybrides...


Ces êtres, probablement conçus génétiquement avec un mélange de caractéristiques humaines et alien, semblent capables de manœuvrer dans notre monde humain. C’est un courant sous-jacent que j’ai remarqué depuis longtemps et auquel, je pense, je ne voulais pas faire face.


A la fois David Jacobs et moi avons écrit sur la production de bébés hybrides, un programme que nous percevions comme une sorte de projet alien basique. J’ai commencé à l’observer en premier en 1984, il y a à peu près 22 ans, et à l’époque où mon livre Intruders a été publié, en 1987, j’ai découvert beaucoup de ces cas. En fait, Kathie Davis, sur laquelle j’ai écrit dans Intruders, a décrit un petit enfant, à l’évidence pas entièrement humain, dont on lui a fait sentir qu’il était le sien.


Le cas de Barney et Betty Hill a marqué le début de la connaissance du public du phénomène des abductions et il est important de comprendre que même dans ce premier cas, il y avait un aspect reproductif. Quand j’ai entendu parler des Hill en 1966, je n’ai pas compris qu’apparemment des ovules avaient été extraites du corps de Betty Hill au moyen d’une aiguille placée dans son nombril. Ce que nous ne savions pas non plus à l’époque – ça n’avait pas été rendu public et avait été jugé trop délicat pour être publié dans le livre de John Fuller, Interrupted Journey – c’était qu’un échantillon de sperme avait été prélevé chez son mari, Barney Hill.


Avec l’abduction des Hill, nous aurions dû aboutir à la conclusion que les aliens sont essentiellement intéressés par les corps humains, par nos propriétés physiques. Avec le temps, nous avons découvert que les aliens prélevaient des échantillons de tissus sur les gens en plus de ce qui semblait être dans beaucoup, beaucoup de cas, des ovules et du sperme. Cet intérêt des aliens pour le corps humain est tout sauf spirituel et contredit l’idée que les aliens sont des êtres inoffensifs qui sont ici pour aider la race humaine. Au lieu de cela, ils semblent avoir leur propre programme qui implique la production d’êtres hybrides.


Dave Jacobs et moi avons aussi eu les premiers récits d’abductés sur des êtres qui semblaient assez différents des gris standard. Ils n’avaient pas les yeux noirs alien typiques – certains avaient du blanc dans les yeux – et leur tête avait une forme plus humaine. J’ai une série de dessins d’aliens faits au début des années 1980 qui avaient l’air plutôt humains – au moins plus humains que la tête de gris standard – mais nous ne savions pas quoi en faire. (Certains chercheurs ont choisi d’appeler ces êtres les « Nordiques ».)


Durant ces premières années, on a reçu des récits d’abductés à qui il avait été montré des petits bébés d’apparence étrange et il est devenu clair que ces petits enfants étaient présentés aux abductés pour qu’ils les tiennent et les touchent. Et, en 1983, avec le cas de Kathie Davis, j’ai fait le premier vrai progrès. Après que la grossesse improbable de Kathie ait disparu, elle fut re-enlevée et on lui a montré une petite fille pour qui elle a ressenti une énorme affection. Elle a dit que l’enfant ressemblait en partie aux humains et en partie aux aliens. L’enfant qu’elle a décrit avait des cheveux très blonds comme de la paille qui ne recouvraient pas uniformément son cuir chevelu. Sa tête était trop grosse ; elle avait de très grands yeux bizarres mais des caractéristiques relativement normales à part cela.


A l’époque, nous n’avons pas compris pourquoi les aliens produisaient ces êtres avec un mélange de caractéristiques humaines et alien. Etait-ce pour eux ou pour nous ou pour des raisons que nous ne pouvions pas deviner ? Allaient-ils venir vivre sur terre ? Peupler un autre endroit ? Cela nous a pris du temps pour donner du sens à ces nouvelles données.


J’ai commencé à obtenir ces cas de partout. Une « mère » turque d’un enfant hybride qu’on lui a montré, qui pourrait ou non avoir été partiellement le sien, m’a envoyé des dessins de l’enfant. Mais elle continuait à dire : « il y a quelque chose qui cloche avec la tête ». Les cheveux n’allaient pas. Certains de ces enfants sont apparemment devenus adultes parce que durant les années 1980 et 1990, nous avons aussi reçu des rapports d’adultes hybrides. Ces êtres étaient souvent décrits comme des femmes avec parfois des yeux très noirs et parfois des yeux plus humains. Et elles avaient toutes des coiffures bizarres comme si elles portaient, comme plusieurs abductés l’ont dit, des « perruques bon marché ».


Nous avons aussi reçu des rapports dans lesquels des hommes abductés étaient apparemment forcés d’avoir des relations sexuelles avec ces femmes. Les hommes étaient paralysés et montés par ces femmes aliens qui essayaient peut-être d’utiliser leur coiffure féminine pour ressembler plus à des femmes humaines et rendre l’acte sexuel plus facile à accomplir. Certains de ces cas sont difficiles à traiter du point de vue du chercheur car ils demandent beaucoup plus de tact que d’autres cas que nous avons étudiés.


Dans un autre exemple, j’ai reçu le récit d’un homme du Liban qui s’est réveillé avec une femme d’apparence humaine au-dessus de lui, engagée dans une activité sexuelle. Il était incapable de bouger. Il est très important de réaliser qu’émotionnellement, ces abductés ont des difficultés à faire face à de telles expériences. Ils ne sont pas excités sexuellement d’une manière normale. Ils sont horrifiés, souvent dégoûtés et impuissants et il semble que la chose est accomplie grâce à un certain contrôle qu’ont les aliens sur le système nerveux. L’homme a trouvé cette créature assise à califourchon sur lui avec une autre femme à côté. Il a eu l’impression, dans son horreur, que cette forme humaine à califourchon expliquait à l’autre comment avoir des relations sexuelles avec un homme humain. Certaines de ces créatures apparemment hybrides peuvent presque passer pour un humain dans notre monde ; leur corps et leur visage sont presque humains ; cependant, elle peuvent avoir été créées. La chose importante est qu’ils peuvent agir, dans une certaine mesure, ici dans notre monde.


J’ai étudié les récits de deux femmes qui ont décrit avoir vu un homme adulte hybride portant des lunettes. Chacune ont fait un dessin de l’hybride et les deux dessins étaient étonnamment similaires. Les deux dépeignaient un homme à l’aspect étrange avec des joues saillantes portant des lunettes de forme bizarre. Les deux femmes ont indépendamment dessiné la même personne. Certains de ces êtres hybrides ont été vus par plus de trois personnes en même temps et ils sont décrits de la même façon par les témoins.


Pour autant que des hybrides opèrent dans le monde humain, nous avons de nombreux récits d’eux conduisant des voitures, faisant des courses dans des magasins et se comportant plus ou moins naturellement dans d’autres endroits ordinaires mais manifestant les espèces de pouvoirs que les aliens semblent avoir, c-à-d la capacité de contrôler les esprits et de communiquer par télépathie. Les pouvoirs que les aliens gris possèdent dans le monde peuvent inclure des séries complexes d’événements similaires répétés comme si ces hybrides adultes ne comprenaient pas vraiment notre monde et notre comportement mais essayaient d’apprendre exactement comment nous agissons et ce que nous disons, tout cela nous donne un sentiment malsain de ce à quoi pourrait mener leur projet.


Il y a définitivement de fortes preuves qu’une infiltration dans la société humaine a lieu. Il n’y a aucun signe que cette infiltration soit malfaisante ou malveillante ou quoi que ce soit d’autre ; c’est comme s’ils voulaient s’habituer eux-mêmes aux manières, aux façons terriennes. Ils veulent apprendre comment nous faisons les choses. Je pourrais illustrer que ces types bizarres remontent à loin dans l’histoire du phénomène ovni mais j’ai court-circuité certains de ces aspects les plus insensés, ainsi que je crois David Jacobs et d’autres, parce qu’il est extrêmement difficile de les aborder et de les expliquer. C’est quelque chose que n’importe qui d’entre nous souhaite ne pas être vrai.


Le fait est que nous avons reçu ces histoires extraordinaires de gens que nous avons cru lorsqu’ils ont parlé des autres aspects (moins extraordinaires) de leurs expériences d’enlèvement. Un cas de mon livre Sight Unseen suit ce modèle : une jeune femme a connu de nombreuses expériences d’abduction – elle a été, accidentellement, un témoin très très solide – et il y a environ 10 ans, elle a mentionné que « quelque chose de très étrange s’est produit une fois lors d’un entretien d’embauche ».


Elle dit, « je ne sais pas si c’est lié ou non à mes expériences d’abductions ». Elle avait 16 ans à l’époque et un jour, elle était avec des amies dans une pizzeria. Un homme s’est approché, d’apparence normale avec des cheveux gris, et il a dit « voudrais-tu un job d’été ? ». C’était le début des vacances d’été pour elle et elle a dit oui. Il lui a dit : « je passerai te chercher à la maison demain à 14h et nous aurons un entretien ». Elle a répondu « Merveilleux ! » mais elle n’est pas sûre de lui avoir donné son adresse.


A 14h, l’homme s’est arrêté dans une voiture normale et cette jeune fille de 16 ans très innocente a dit à sa mère qu’elle sortait avec un homme pour un entretien d’embauche. La mère, bizarrement, a répondu « très bien ! ». Elle m’a raconté que sa mère était habituellement très protectrice et sur le moment elle a pensé « Oh, j’ai de la chance, ma mère ne s’inquiète pas » et elle est sortie et est montée dans la voiture avec l’homme. Cependant, elle a dit « Au moment où je suis montée dans la voiture, je me suis sentie minuscule, très étrange ». Et il a commencé à conduire.


Il lui a parlé de comment ça avait dû être vraiment difficile quand elle avais 3 ans et que sa grand-mère est morte et ainsi de suite, une chose après l’autre, montrant qu’il connaissait virtuellement tout de sa vie dont des choses très personnelles comme un incident d’abus avec quelqu’un de la famille, un incident qu’elle n’avait jamais raconté à personne. Elle devenait très effrayée mais se sentait impuissante et faible.


L’homme, qui semblait avoir la cinquantaine, lui dit « Je sais ce que tu as fait avec ton petit ami hier ». Ce jour-là, elle avait perdu sa virginité dans une chambre. Elle n’avait aucune idée de ce qui se passait. Comment cet étranger savait-il tout ce qui s’était passé la veille ?


Quand ils arrivèrent à un petit immeuble de bureaux, elle est sortie de la voiture avec cet homme et, au lieu de courir chercher de l’aide ou de penser « je dois m’éloigner de ce type », elle l’a simplement suivie docilement dans les escaliers du petit immeuble. Nous savons des abductions que le pouvoir de contrôle fait partie de ces êtres. Les aliens ont la capacité de faire voir aux gens des choses qui n’existent pas et de leur faire faire des choses qu’ils ne feraient pas autrement.


Elle est entrée dans un bureau qui était entièrement vide. Elle a dit qu’il devait y avoir une chaise et une corbeille à papier, pratiquement rien d’autre – rien qui ne suggère une entreprise. L’homme lui a dit qu’elle allait avoir un travail merveilleux qui allait impliquer des « unités de distribution » ou quelque chose d’aussi vague. Il ne lui demanda rien sur son expérience professionnelle antérieure et ne mentionna jamais l’entreprise, les horaires, le salaire ou quoi que ce soit d’autre mais elle restait toujours là docilement. Puis, il lui dit « Tout ce que tu as à faire pour avoir ce travail c’est de faire avec moi ce que tu as fait avec ton petit ami hier. »


Les rapports sexuels de la veille avaient eu lieu dans une chambre fermée et elle ne pouvait pas croire que cela soit connu. Elle refusa la proposition de l’homme en disant « je ne peux pas faire ça » et recula. Il ne fit pas un mouvement vers elle. Il n’essaya pas de la séduire. Quand elle lui a dit non, il a semblé déçu. Elle a dit « je crois que je ferais mieux d’y aller ». Ils sont sortis, ont descendu les escaliers et de façon inexplicable, elle est remontée dans la voiture avec lui. Ils roulaient dans la campagne et elle a réalisé qu’elle ne rentrait pas à la maison – c’est à New Jersey – et elle est devenue de plus en plus effrayée.


Il s’est arrêté dans un champ et elle a vu ce qui ressemblait à une petite serre ronde dans le champ. Elle m’a dit qu’elle était assise dans la voiture quand l’homme est sorti et est entré dans la petite serre. Je lui ai dit « j’imagine que vous avez fermé les portes de la voiture ou que vous vous êtes enfuie » et elle a répondu non, elle n’a pas fermé les portes, elle ne s’est pas enfuie, elle est juste restée assise là. Quand l’homme est sorti de la petite serre, il était avec un groupe de petits aliens gris. Ils se sont approchés de la voiture, quelque chose s’est produit – cette partie reste inexplorée – et finalement il l’a ramenée à la maison.


Quand elle est rentrée à la maison, elle n’avait aucun souvenir du champ, de la serre ou des aliens. Elle se souvenait de l’entretien d’embauche mais se l’est sorti de la tête. Des années plus tard, elle m’a raconté ce qu’elle se rappelait de ces évènements. Nous les avons examinés et il en est sorti ce compte-rendu bizarre de l’homme aux cheveux gris coopérant complètement avec les aliens, l’emmenant dans la serre ronde et ne se comportant pas de la façon dont un homme normal le ferait.


Puis, j’ai eu un autre coup de téléphone de quelqu’un dans l’Ohio, une femme qui a vécu beaucoup d’expériences d’abductions et avec qui j’ai travaillé. Elle a dit « tu sais, j’ai eu une fois un entretien d’embauche marrant. On m’a demandé de venir à cet endroit précis pour un entretien ». Je lui ai demandé « avais-tu lu une annonce dans le journal ou comment avais-tu entendu parler de ce travail ? » Elle a répondu « c’est marrant, je ne sais pas comment je l’ai su. »


Je lui ai demandé si quelqu’un l’avait appelée. Elle a dit « non, je savais en quelque sorte ou je devais aller ou j’ai eu des instructions, je ne me souviens pas. » Elle est allée dans un endroit qui n’était pas meublé et ressemblait à une usine que plus personne n’utilisait, dit elle. Là, des choses similaires à ce qui s’est passé pour la femme de New Jersey lui sont arrivées.


Après cela, j’ai eu un autre appel d’une jeune femme, également avec de nombreuses expériences d’abduction, qui avait environ 18 ans quand ce qui suit s’est produit : quand elle est allée à son « entretien d’embauche », elle a trouvé une femme bizarre à l’air nerveux assise à un bureau. « Je voudrais utiliser les toilettes, où sont-elles ? » demanda-t-elle. A cela, la femme au bureau eut l’air paniquée et haussa les épaules. Elle ne semblait pas savoir où étaient les toilettes ! Il n’y avait aucun meuble dans la pièce à part un bureau, une corbeille et peut-être un téléphone. Il n’y avait même pas de papiers.


La jeune femme fut introduite dans une autre pièce où un homme était assis derrière un autre bureau. Il la fixa et elle me raconta « Budd, je m’endormais pendant qu’il me parlait de ce travail. » Je lui ai dit que je n’avais jamais entendu parler de quelqu’un qui s’endorme pendant un entretien d’embauche. Elle a dit « il y avait quelque chose dans sa voix – je me suis endormie. J’étais tellement embarrassée quand je me suis réveillée. Je me sentais très gênée et pour une quelconque raison, j’ai dû remettre mes sous-vêtements en place. » A l’évidence, diverses autres choses se sont produites lors de cet « entretien d’embauche ».


J’ai reçu récemment un appel d’un homme au Canada qui avait lu mon livre Sight Unseen et qui avait vécu beaucoup d’abductions. Il a dit « j’ai eu un entretien d’embauche il y a des années que je n’ai jamais vraiment compris. Mais quand j’ai lu votre livre, j’ai pensé ‘Eh, c’est ce qui m’es arrivé.’ »


Il avait 19 ou 20 ans quand cela s’est produit. Maintenant la quarantaine, marié avec des enfants, c’est un homme très intelligent qui est actuellement technicien et inventeur et travaille avec des ordinateurs. Plus jeune, il se souvient qu’on lui a demandé d’aller à un entretien d’embauche. Il ne se souvient pas comment il était au courant de l’entretien mais il est allé à un bureau de Toronto.


Quand il est arrivé, il a trouvé un couple attendant de l’interviewer. Tout ce qu’il y avait dans la pièce, a-t-il dit, c’était deux chaises et elles n’étaient même pas déballées comme si elles venaient juste d’être livrées par le magasin. L’« entretien » fut conduit debout. Il a dit que les deux personnes étaient vraiment magnifiques, un bel homme et une femme superbe. « Ils m’ont traité comme si ils étaient ravis de me rencontrer » dit-il. « Ils m’ont dit que je devrai aller à Philadelphie pour cet entretien. Ils étaient si gentils que même si ils ne m’en ont rien dit, je me sentais bien – alors j’y suis allé. N’importe comment, je suis allé à Philadelphie. Je ne sais pas comment j’ai atterri là. »


En sortant de l’aéroport de Philadelphie, il a vu une longue limousine garée. Le chauffeur l’a appelé et lui a dit qu’il était venu le chercher. J’ai demandé si le chauffeur portait un panneau ou si on lui avait dit avant de chercher une limousine. Il a dit « je ne me souviens pas. J’ai seulement des souvenirs précis de quelques bribes. »


Il est monté dans la voiture et a été conduit sur une longue distance, probablement pensait-il vers quelque part à New Jersey. Il est sorti et est entré dans un immeuble. Les deux personnes qui avaient demandé l’entretien le rencontrèrent. Dans l’immeuble, il a vu des bureaux et quelques personnes. C’était une vaste pièce ouverte sans trop de box.


Un homme l’a fait asseoir et a commencé à lui poser des questions sur la physique. Il étudiait la physique à l’époque mais il était seulement en seconde année et il se sentait extrêmement gêné parce qu’il ne savait pas répondre aux questions. Il s’est rappelé assez vivement de la douleur qu’il a ressenti de ne pas être meilleur pour répondre aux questions techniques.


Puis, il a été temps pour lui de partir. A nouveau, il n’y avait pas de papiers en apparence, pas de discussion sur le travail, pas de salaire mentionné et rien sur les horaires ou l’endroit. Il se souvient que trois personnes l’ont escorté pour sortir de l’immeuble.


Lors de cet incident, il a dit qu’un détail était extrêmement vif : au milieu de l’immeuble, il y avait une pièce avec des murs qui allaient jusqu’au plafond – une sorte de petite pièce isolée. La porte de cette pièce était ouverte et alors qu’ils marchaient, il a regardé à l’intérieur. Il a vu une porte, une porte en acier, sur le côté opposé de la pièce qui ressemblait au type de porte que l’on trouve sur un vaisseau. Elle ressemblait à une porte de cuirassé avec des boulons sur les côtés et un rebord, une petite levée et des coins autour et au-dessus de la porte, il y avait une grosse lumière rouge qui était allumée. Il n’a rien vu d’autre dans la pièce.


Il a supposé que la porte en acier devait mener quelque part et il se souvient s’être tourné vers l’homme à côté de lui et lui avoir dit « cool » comme si la porte était plutôt remarquable pour le jeune homme de 18 ans qu’il était à l’époque. A la fin de l’ « entretien » avec toutes les questions de physique, il est sorti pour aller vers la limousine qui attendait et il ne se souvient pas comment il est rentré chez lui.


Quand il est rentré, sa mère se rappelle qu’il était parti à un entretien d’embauche parce qu’il le lui avait dit. Il ne sait pas combien de temps il est parti. Il sent qu’il y a des trous majeurs dans ses souvenirs et que ça a pu être un évènement qui s’est déroulé sur une journée.


Nous ne savons pas pourquoi ces « entretiens d’embauche » ont lieu. Cela nous a pris du temps pour réaliser que le programme hybride est délibéré, répétitif et manifeste et pas seulement une série d’expériences aléatoires.


Il y a d’autres « évènements hybrides » étranges qui sont difficiles à comprendre et similaires au scénario d’entretien. Par exemple, une jeune femme, avec qui Dave Jacobs et moi avons travaillé, a été emmenée dans une pièce à bord d’un vaisseau. Les aliens ont amené un grand homme maladroit qui semblait humain à la base mais étrange et elle a dit qu’il portait un costume particulier, mal ajusté, d’une autre époque.


Un alien gris l’a amenée vers cette grande personne empoté qui parlait télépathiquement et lui a posé rapidement des questions, l’une après l’autre, telles que : Où allez-vous travailler le matin, que dites-vous aux gens ? Que faites-vous en premier ? Prenez vous une quelconque nourriture quand vous arrivez ? Comment faites-vous marcher un ordinateur ? Comment ponctuez-vous les phrases ? Comment faites-vous marcher une photocopieuse ? Tout cela était demandé en succession rapide.


Elle était assommée par ces questions et évidemment ne pouvait pas y répondre d’une manière simple. Elle sentait aussi que son organisation mentale de pensées était captée rapidement par le grand homme maladroit. Il voulait connaître les choses les plus ordinaires, suggérant à nouveau que les hybrides ont besoin d’apprendre comment se comporter dans le monde réel, comment s’y intégrer. Nous avons beaucoup de cas d’abductés à qui on pose des questions élémentaires comme si les hybrides étaient déterminés à acquérir de simples informations de base.


Une autre chose que nous avons découvert est la situation dans laquelle un abducté est examiné physiquement puis est introduit dans une autre partie du vaisseau et confronté à une situation fortement émotionnelle. Par exemple, dans un cas du milieu des années 1980, un homme, après qu’il fut retiré de la table, fut emmené dans une pièce où un humain normal était attaché à une chaise. Un alien gris a tendu un pistolet à l’abducté et lui a dit : « c’est un homme très méchant. Tu dois le tuer. » L’humain sur la chaise implorait et suppliait pour sa vie. « Ils mentent ! » disait-il. « Ca n’est pas vrai ! Je ne suis pas mauvais ! Vous ne pouvez pas faire ça ! ». L’alien insistait que l’homme était mauvais et dit que l’abducté ne pourrait pas quitter le vaisseau à moins de faire ce qu’on lui disait.


Durant l’hypnose, cet homme pleurait. Il m’a raconté qu’il a finalement pointé l’arme sur l’alien et dit « si quelqu’un va être tué ici, cela sera vous parce que je ne peux pas faire ça. » A cet instant, l’humain attaché à la chaise s’est levé, et c’était un alien. Il n’y avait pas de chaise. L’homme regarda ce qu’il tenait dans les mains et ça n’était pas un pistolet. Ils l’emmenèrent dans une autre pièce sans commentaires.


Nous avons beaucoup de récits de cette sorte auxquels Dave Jacobs a fait référence sous le terme de « mise en scène », suggérant que les aliens veulent se renseigner sur les émotions humaines par opposition à la dimension physique d’essayer de comprendre comme fonctionne le corps humain. Quand ils créent ces situations mises en scène qui provoquent des émotions ou des réactions mentales de la part de l’abducté, il se pourrait qu’ils captent télépathiquement ces réactions, peut-être les retiennent-ils et peut-être sont ils capables de produire ces réactions lorsque cela est approprié dans le monde humain réel.


Un aspect de tout cela que je trouve émouvant a à voir avec les petits bébés hybrides. Quand Kathie Davis m’a parlé il y a environ 26 ans de l’épisode où on lui a tendu une petit fille, un enfant hybride qui commençait à marcher, pour la tenir – elle voulait la prendre dans ses bras – la chose la plus triste et embarrassante pour elle fut que l’enfant semblait avoir peur d’elle. Kathie est une femme forte et les seules personnes que cette enfant avait vues étaient de frêles aliens, alors l’enfant essayait de s’écarter de Kathie. Mais quand Kathie la tînt, elle ressentit une vague d’amour pour elle et elle a réalisé que les aliens l’observaient comme s’ils absorbaient sa réponse, apprenant comment un humain normal interagit avec sa progéniture.


J’ai l’impression que les aliens, qui n’ont probablement pas engendré de bébés de la manière humaine depuis longtemps, ont eu leurs sentiments maternels et paternels atrophiés. Il me semble que lorsqu’ils tendent ces bébés ou jeunes enfants aux humains, ils veulent absorber – peut-être par osmose ou télépathie ou d’une autre façon – les émotions de paternité/maternité et d’attention envers les enfants. C’est quelque chose que nous possédons dont ils semblent être envieux et qu’ils veulent posséder. S’ils désirent entrer dans notre monde et engendrer leur propre descendance par des naissances normales, ils doivent apprendre comment traiter un bébé.


J’ai déjà raconté l’histoire suivante avant mais cela vaut la peine de la répéter. Des abductés avec qui j’ai travaillé et à qui on a présenté ces bébés ou jeunes enfants, ont remarqué que les cheveux des enfants étaient clairsemés et épars et rebiquaient. Trois mères abductées m’ont dit sous hypnose : « leurs cheveux étaient affreux. Personne ne s’occupait de leurs cheveux. Personne ne les peignait. Ils ne comprennent pas les cheveux. » Cela semble être des réponses naturelles de vraies femmes, de vraies mères qui veulent élever et éduquer ces étranges petits êtres.


C’était émouvant pour moi que peut-être les aliens observent cela et que les hybrides apprennent à éduquer et d’autres choses ordinaires qui doivent être faites. Dans les entretiens d’embauche, ils pourraient en apprendre sur la pression que ressent une personne dans ces circonstances, peut-être qu’ils apprennent comment passer des entretiens d’embauche eux-mêmes s’ils comptent, en quelque sorte, infiltrer les organisations.


Ainsi, nous avons un millier de questions mais comme l’a dit David Jacobs, nous avons aussi une quantité énorme de données, toutes inter-reliées, qui pointent dans la direction de l’infiltration même si nous ne savons pas ce que sera le but final. Le mystère est toujours là.


Voici le deuxième sujet : Interview avec David Jacobs à propos de "La Menace".

Par le journaliste ufologue Sean Casteel
Professeur à Temple University, David Jacobs, Ph.D., auteur des livres hautement respectés "The UFO Controversy In America" et "Secret Life", a passé plus de 30 ans à étudier les OVNIs et les abductions. Mais ce n’est que récemment qu’il en est venu à ressentir qu’il avait résolu le mystère, à sa grande satisfaction. La solution à laquelle il en est arrivé est le sujet de son troisième livre, "The Threat : What The Aliens Really Want And How They Plan To Get It" [NdT : La Menace : Ce que les aliens veulent vraiment et leur plan pour l’obtenir] (Simon and Schuster, 1998).

Avoir trouvé ce qu’il pense être les réponses n’a pas été un heureux évènement pour Jacobs. Il nous a récemment dit qu’il aborde la question avec une attitude de crainte et de profonde inquiétude au sujet de l’avenir de l’humanité et de la planète que nous appelons notre ’chez-nous’.

Image IPB
David M. Jacobs, Ph.D. à Temple University.

Sean : Que veulent vraiment les aliènes ?

David : Vous savez que la question finale qui se pose sur le phénomène Ovni est bien : " Que viennent-ils donc faire ici ? " C’est la question que j’ai essayé de poser dans ce livre. Que se passe-t-il ? Quel est le sens de tout cela ? Pourquoi ? Pourquoi des gens disent que ces évènements ont eu lieu ? Ce que j’ai fait, c’est d’essayer de répondre à ces questions du mieux que je le pouvais, en utilisant les données accumulées au cours des onze années de recherche intensive sur les abductions. Et ce que j’ai trouvé, c’est qu’il y a un programme. Ils ne sont pas ici simplement pour examiner les gens, ou pour les étudier, ou faire des expériences. Je ne sais pas Sean, si vous vous souvenez, j’ai donné une conférence sur le sujet à L.A quand nous nous sommes rencontrés. Donc ils ne sont pas là pour nous examiner. Ils ont une mission. Ils sont ici avec un but. Ils ont un programme et c’est un programme avec un début, un milieu et une fin. C’est un programme orienté vers un but et je pense que nous entrons dans la phase finale de ce programme. Nous arrivons vers la fin de tout cela.

Finalement, le programme n’est pas d’enlever les gens. Les abductions, souvenez-vous sont un moyen vers un but précis. Ils enlèvent les gens pour une raison. L’acte physique de l’enlèvement - le phénomène des abductions - n’est qu’une partie du programme. Alors j’ai divisé le programme en éléments distincts afin de le mettre plus à nu. Nous avons donc : un programme d’abductions, un programme de procréation responsable de l’activité reproductrice, et un programme d’hybridation qui explique pourquoi les gens voient tout le temps des hybrides. Bébés, adolescents et adultes.

Et puis en conclusion, je pense que tout ça mène vers un programme d’intégration dans lequel ces hybrides qui ont l’air très humains, seront intégrés à notre société, et qui finalement je pense, auront le contrôle ici car ils ont une technologie supérieure et des capacités physiologiques supérieures que nous n’avons pas. Nous serions donc des citoyens de deuxième classe.

Je trouve tout cela très dérangeant. La chose intéressante est que je ne vois aucun autre scénario. Je sais que des gens pensent que c’est merveilleux, positif etc...Ils sont là pour nous aider etc...Mais parmi les cas sur lesquels j’ai enquêté de façon très approfondie, minutieusement et pendant très longtemps, je n’ai eu personne me disant cela. Quand les gens parlent du futur en général, ils parlent de ce programme d’intégration auquel ils sont confrontés, et nous le sommes tous. Je suis impliqué dans la recherche ufologique depuis 32 ans, depuis 1965 et je n’ai jamais été négatif ou déprimé par le phénomène. Je n’ai jamais été pessimiste. J’en ai toujours éprouvé de l’émerveillement, de l’admiration et de l’étonnement ; j’étais enthousiaste et optimiste à ce sujet.

Mais maintenant que j’ai appris tout ce que j’ai pu apprendre - et je pense que j’en ai appris beaucoup - Je suis très très dérangé par ce que je vois. Je n’aime pas ce que je vois. J’aurais voulu n’avoir rien vu, rien démasqué. C’est mon désespoir, cela m’a jeté dans une inquiétude incroyable sur le futur, qui me met mal à l’aise. Je ne veux pas être le porteur de mauvaises nouvelles, je n’aurais jamais pu imaginer en arriver à cette position là. Ce que j’ai trouvé avec le phénomène , je n’aurais jamais pu l’entrevoir.

Maintenant, je suis convaincu par les évidences, nous assistons à une affaire très sérieuse qui se déroule sous nos yeux. Comme vous le savez, les deux phénomènes, ovnis et abductions sont très étendus. Les populations ont vu des dizaines de milliers, des centaines de milliers et peut-être des millions d’ovnis de par le monde depuis longtemps maintenant, tout du moins au XXème siècle, depuis 1947 et avant cela. Ca veut dire que la quantité de temps et d’énergie au service de ce programme est faramineuse. Ce qui rend ce programme extrêmement important pour ces êtres.

Il y a également un autre aspect déconcertant. C’est un phénomène secret. Ils ne veulent pas que nous sachions ce qu’ils font. Ils ne veulent pas que l’on s’en mêle. C’est un programme secret préparé consciemment et avec succès pour nous empêcher de savoir. Mon Dieu... cela me rend vraiment mal à l’aise Sean.

Sean : Donc, votre raison de broyer du noir ainsi est parce que vous ressentez que vous et moi et les autres qui sommes des êtres humains naturels, seront assujettis à une forme d’oppression supérieure ?

David : Une forme d’autorité, oui. Je pense que quelque chose comme ça va arriver. Je n’aime qu’un seul scénario et celui ci est qu’un jour, ils viendront dire aux abductés : " Notre programme est terminé, nous avons accompli notre but, nous avons pris ce dont nous avions besoin, merci de votre aide et coopération. Nous partons, vous ne saurez même pas que nous sommes venus. (Les gens se demanderont toujours s’ils ont été enlevés ou pas) maintenant, bonsoir et au revoir." C’est mon scénario préféré. Mais en fait, nous n’entendons jamais ça. Dans le scénario du futur que nous entendons, ces êtres nous disent qu’ils seront ici avec nous.

Et que tout sera merveilleux. Nous allons aimer, ils vont aimer, tout le monde va aimer. C’est le futur selon eux. Mais quand je regarde leur société et un futur dans lequel ils exercent le contrôle à cause de leur technologie supérieure et leurs capacités physiologiques, je vois une société très très différente de celle que nous avons aujourd’hui. Je vois une société beaucoup plus restreinte et contrôlée. Le concept de la liberté individuelle serait remis en question. Nous ne voulons pas de cela. Je préfère que les êtres humains fassent leur propre bêtises, et gèrent eux mêmes leurs problèmes. je pense qu’ils sont parfaitement capables de le faire. Nous pouvons tous vivre ensemble dans un futur heureux.

Sean : Alors ils font un tableau utopique de ce qui va arriver ?

David : Ils font un tableau de ce qu’ils considèrent être bien pour eux. Et ils vivent dans une société contrôlée, ou chacun connait son travail et ou tout est supervisé. La possibilité pour les gens d’agir de façon indépendante est très circonspecte dans leur société. Le principal est qu’ils sont là pour une raison : Ils ne nous étudient pas et ils gardent leurs activités secrètes.

Sean : C’est ce que vous disiez à la conférence. Qu’ils en étaient bien plus loin qu’au stade expérimental.

David : Oui. C’était même le nom de la conférence. " Est-ce une expérience ou un programme ? " Pas besoin d’être scientifique de renom pour voir ce qu’il se passe. Pour moi, ça ne ressemble pas à une expérience. C’est mondial, des millions de gens depuis 50 ans, 24 heures par jour. Quelle expérience est menée de cette façon ? Et il y a beaucoup d’autres raisons qui vont à l’encontre d’une expérience. C’est donc déconcertant. Je ne voyais pas les choses de cette façon avant de prendre cette vue d’ensemble et d’en arriver à ces conclusions. Dans le livre, j’ai avancé des hypothèses qui peuvent très bien être plausibles. Ce n’est pas l’aspect final de l’étude du phénomène, mais j’ai mis à nu ce que les buts représentent. Nous ne sommes pas sûrs de tous les " pourquoi " Je pense que c’est une des réponses du puzzle Ufo/ET et nous voyons un futur assez sombre.

Sean : La façon dont ils vont arriver à leurs fins serait donc par un programme d’hybridation ?

David : Oui. mais comment cela arrivera, nous ne savons pas. Il y a le scénario catastrophe dont parlent les abductés depuis des années et des années, on ne sait pas comment ça arrivera, s’il y aura catastrophe ou non. L’un des scénarii est qu’ils intègrent naturellement et doucement notre société sans que l’on s’en aperçoive. L’on ne sait pas réellement comment ce que les aliènes et les abductés appellent " le changement" va se produire. On ne le sait pas encore.

Sean : Mais on leur montre des visions comme le monde en feu, des catastrophes naturelles, etc...

David : Exact. Il y a toutes sortes de prévisions catastrophiques qui incluent une guerre nucléaire, qui incluent des astéroïdes qui tombent sur terre, des inondations, des famines, des épidémies etc... C’est une sorte de désastre généralisé, ce n’est pas spécifique quoique les gens parlent beaucoup de guerre atomique, ou bien de la Terre se divisant en deux, ou encore de sa destruction par une comète ou quelque chose comme ça.

Je ne pense pas que les détails soient si importants, l’idée d’un désastre l’est beaucoup plus. Mais nous ne savons pas et ça pourrait être un scénario très différent, mais je reste sur mon idée que ceci est un programme d’intégration. Quelque soit le moyen, ils intègrent notre société et c’est tout cela qui nous y mène. Comme je dis dans tous mes livres, il est possible de commettre une erreur, j’ai tord quelque part probablement, Dieu sait combien de fois, mais je pense que l’hypothèse que je présente ici est soutenue par les preuves et c’est ce qui est le plus dérangeant. Chaque paragraphe de ce livre est issu d’une évidence. C’est pourquoi il est si difficile à aborder.

Sean : Bien. c’est comme " L’Invasion des Body Snatchers " où vous terminez par murmurer : " C’est mieux ainsi, nous ne souffrons plus. "

David : Très juste. J’y ai pensé également. L’une des critiques principales que j’ai reçue était que l’hypothèse avait un goût de science fiction trop prononcé, alors les gens disent : " C’est de la S/F." La culture S/F a formaté les gens à réagir ainsi. Ils trouvent des similitudes en les qualifiant d’égalités, ce qu’elles ne sont pas. Le fait est qu’il y a un contenu " programmé". Il y a un contenu dans lequel on peut voir les rouages internes de ce qu’ils font et de ce qui se passe. Et il y a des parallèles dans la science fiction,et certainement que l’un d’eux est bien " L’Invasion des Body Snatchers" C’est un parallèle que l’on observe. Mais il y en a beaucoup d’autres, en cherchant bien, vous trouverez un élément ici, un autre là etc... Cependant, pour moi, ce n’est pas de la S/F.

Savez-vous que la plupart des abductés ne sont pas des fans de S/F ? Ceux avec lesquels je travaille ne se disent pas intéressés. Ils n’ont pas vu ces films. Ils ne savent rien sur ces choses. Ce n’est pas quelque chose qui infiltre notre société. Les gens disent : " C’est juste partout. " Ce n’est pas exactement comme ça. Il ne faut pas oublier que le phénomène des abductions, semblable à de la S/F, est vraiment très difficile dans tout ses constituants. C’est une situation différente. Vous avez des situations où les proches voient les abductés disparaitre et rester absent de leur environnement. Difficile à expliquer physiquement.

Sean : Ce que j’ai trouvé intéressant est la façon dont vous avez couvert les divers niveaux d’hybrides et les pourcentages variables d’humains contre les combinaisons hybrides.

David : Oui. J’ai essayé de proposer un nouveau concept de l’hybridation. Un qui semble plus en conformité avec l’évidence présentée par les abductés.

Sean : Comme des degrés subtils entre les différentes sortes d’hybrides ?

David : C’est plus logique ainsi tout en répondant à de nombreuses questions. Les abductés relatent ces subtilités. J’ai donc divisé en 3 groupes : étape tardive, étape moyenne et premiers hybrides. Mais, l’une des choses intéressantes de ce phénomène, Sean, est que j’ai parlé des bébés d’environ 2 ans et de quelle sorte de jouets ils avaient, et puis des jeunes enfants et leurs jouets et il y a même une sorte de gadget prisé des adolescents , vous vous souvenez ?

Sean : Oui. C’est comme une console Nintendo aliène ?

David : En termes de jouets, on sait beaucoup de choses sur les jouets aliènes, les hybrides et comment ils jouent. J’ai passé beaucoup de temps avec les enfants hybrides. Nous ne pourrions pas décrire certains jouets qu’ils utilisent, que d’autres personnes ont également décrit. Nous apprenons tellement sur ce phénomène, c’est extraordinaire. Cependant, tout ce que nous apprenons nous dirige vers un programme d’intégration. Rappelez-vous quand j’ai parlé de cette femme impliquée dans une sorte d’apprentissage où elle était dans une salle de classe d’hybrides et la photo d’un chien est apparue sur l’écran.

Sean : Ah oui, et elle devait expliquer toutes les choses terrestres.

David : Et on lui demandait : " A quoi sert un chien ? " Elle répondait : " C’est un compagnon. " Et ainsi de suite. Voyez, cela indique une intégration dans la société. Tout y conduit. Cet intérêt dans les choses de la Terre... Ce n’est pas seulement de l’intérêt, ils sont intéressés pour une raison. Remarquez qu’ils ne disent pas : " Comment vous élisez un président ?, Que faites-vous le samedi soir ?, " des questions comme ça. La politique, les sciences économiques, la culture et la société ne les intéresse pas. Nous n’avons jamais de questions sur ces sujets là. Si c’était psychologique, nous aurions des questions sur ces sujets.

Par contre ils sont intéressés par l’anatomie et la physiologie, le monde de la nature, l’environnement, les animaux, des choses comme ça. Des choses non fabriquées par l’homme. Comme si dans le futur, ce que nous avons construit n’aura aucune importance. La seule chose qui aura de l’importance est ce qu’ils feront. C’est une façon de voir les choses. Mais c’est déconcertant, vous voudriez qu’ils posent des questions sur Clinton, des choses de ce genre. Quelque chose où vous pouvez voir qu’ils apprennent vraiment sur notre société, mais en fait, s’ils s’intègrent à notre société, il y aura un recouvrement de leur société et la nôtre ne va pas compter beaucoup. Je peux avoir tord, mais c’est mon interprétation.

Sean : Vu que c’est inévitable, on voudrait juste pouvoir se rattacher à un espoir quelconque que ce sera une bonne chose.

David : Et bien l’espoir que j’ai est bien mince et l’espoir que j’ai est qu’à ce jour c’est toujours secret. Je veux dire que tant que c’est un secret, ils doivent supposer être encore vulnérables, il y a donc un moyen pour nous d’affecter le programme. Ce n’est pas grand chose. Mon désespoir est que la communauté scientifique va réaliser la teneur de l’importation lorsqu’elle se produira. Et même s’ils réalisent avant, tellement de temps a passé, le but étant presque atteint, qu’en fait ça ne fera pas de différence. Il y a 30 ou 40 ans il y aurait pu y avoir une différence, mais je vois un futur ou la communauté scientifique n’est pas intéressée par le sujet. Ce n’est pas arrivé dans le passé et à moins d’une révélation subite ou un évènement soudain du style : " Clinton est un aliène " ou quelque chose comme ça, je ne les vois pas s’y intéresser. Ils ont eu un demi siècle pour étudier le sujet et ne l’ont ont pas utilisé.

J’ai passé ma vie adulte entière à étudier le sujet de manière intensive. Année après année. J’ai un doctorat professionnel dans le sujet, j’enseigne le seul cours donné dans le pays sur le sujet, le seul programmé régulièrement et accrédité, je l’enseigne depuis 19 ans. J’ai écrit 3 livres et beaucoup d’articles. Je n’ai jamais ressenti le désespoir que je ressens maintenant que nous regardons la situation bien en face et je ne m’attendais pas à cela. Personne ne s’y attendait, je voudrais que ce soit différent.

Nous pouvons désespérer de cette situation et dire : " oh, mon Dieu, c’est horrible ! " mais nous devons mener notre vie comme si cela n’arrivait pas. C’est la seule manière de faire avec. C’est la façon dont je vis. J’ai 2 enfants vous savez, je les regarde, je regarde le livre, et je ne sais pas quel genre de futur ils vont avoir. C’est vrai. C’est ma grande préoccupation.

Sean : Un espoir serait que ce ne soit pas une forme cruelle d’oppression.

David : C’est peut-être possible. Je ne pense pas qu’il y aura une forme cruelle d’oppression. Je pense que ce sera très différent et pas de notre goût. Je ne vois pas de situation accablante comme d’être fouetté comme un esclave dans la cale d’un vaisseau viking... mais en même temps, je ne vois pas la liberté de mouvement, d’action et d’activité que nous avons aujourd’hui. La liberté individuelle et celle de penser ne seront pas les mêmes dans le futur. Il ne faut pas oublier que ces êtres sont télépathes. Ils se branchent sur vos pensées. Ca ne me plait pas.

Quand j’étais au Brésil, j’ai présenté un exposé sur la vie dans une société télépathique, basé sur le témoignage des abductés sur la société des aliènes et sur les expériences de télépathie des abductés. Et bien, vous ne voulez pas de cette société. Vous voulez garder votre intimité, vos pensées privées, vous voulez avoir des pensées et une expression individuelles. Vous voulez continuer à faire ce que vous faites sans que quiconque le sache, et dans leur société ce n’est pas nécessairement vrai. C’est une société différente.

Donc, est-ce que l’intégration dans la société terrienne est déjà faite ? Perdrons-nous beaucoup des libertés que nous apprécions actuellement, pour les capacités supérieures des aliènes et la progéniture hybride qui est une partie de nous mêmes ?

Le vieil adage " qui vivra verra " est de mise ici, comme une grande partie du mystère ufologique et comme dans la chanson de Tom Petty : " L’attente est le plus difficile ".

Source : http://ovni-enlevements.forumchti.com


Modifié par Sangmauve, 23 mars 2010 à 17:37.

  • Game Over aime ceci

#7 ceolien

ceolien
  • Genre : Homme
  • Localisation :

Posté 23 mars 2010 à 16:50

Sangmauve, je constate que tu continues à poster des messages qui sont des copiés/collés d'autres sites web. Tout ça sans citer tes sources.

Je t'ai demandé gentiment par messagerie privé de respecter certaines règles et d'utiliser l'outil de citation. Avertissement dont tu n'as pas tenu compte à ce que je vois.

Comme le dit un vieux dicton : « Sois gentil avec un ziti, il te le rendra pas par écrit. »

Ceci est donc mon dernier rappel avant ta mise en validation.

Pour ton information, la mise en validation consisterait à faire approuver chacun de tes messages par un modérateur. Il va sans dire que si tu ne fais pas l'effort de tenir compte de ma demande, c'est ce qui va se produire très vite.

C'est pourtant pas compliqué à comprendre : Cite et mets tes sources ! La modération ne va pas s'amuser éternellement à repasser derrière chacun de tes messages pour les mettre à ta place !

« Le principe de la culture libre est de proposer légalement des œuvres, des informations, des créations en libre partage pour tous. Il est question de proposer une alternative libre et d'œuvrer au maintien de cette possibilité. » - Wikipédia, article sur la culture libre (version du 10 mars 2011)

#8 Sangmauve

Sangmauve

Posté 23 mars 2010 à 17:34

Sangmauve, je constate que tu continues à poster des messages qui sont des copiés/collés d'autres sites web. Tout ça sans citer tes sources.

Je t'ai demandé gentiment par messagerie privé de respecter certaines règles et d'utiliser l'outil de citation. Avertissement dont tu n'as pas tenu compte à ce que je vois.

Comme le dit un vieux dicton : « Sois gentil avec un ziti, il te le rendra pas par écrit. »

Ceci est donc mon dernier rappel avant ta mise en validation.

Pour ton information, la mise en validation consisterait à faire approuver chacun de tes messages par un modérateur. Il va sans dire que si tu ne fais pas l'effort de tenir compte de ma demande, c'est ce qui va se produire très vite.

C'est pourtant pas compliqué à comprendre : Cite et mets tes sources ! La modération ne va pas s'amuser éternellement à repasser derrière chacun de tes messages pour les mettre à ta place !


Désolé, je vais cité mes sources, s'est pas compliqué comme sources, car les sujets viennent tous de mon forum (forum donc je suis le responsable), alors je vais écrire l'adresse de mon forum a la fin de chacun de sujets que j'ai ajouté sur ton forum.

#9 Sangmauve

Sangmauve

Posté 23 mars 2010 à 17:45

Sangmauve, je constate que tu continues à poster des messages qui sont des copiés/collés d'autres sites web. Tout ça sans citer tes sources.

Je t'ai demandé gentiment par messagerie privé de respecter certaines règles et d'utiliser l'outil de citation. Avertissement dont tu n'as pas tenu compte à ce que je vois.

Comme le dit un vieux dicton : « Sois gentil avec un ziti, il te le rendra pas par écrit. »

Ceci est donc mon dernier rappel avant ta mise en validation.

Pour ton information, la mise en validation consisterait à faire approuver chacun de tes messages par un modérateur. Il va sans dire que si tu ne fais pas l'effort de tenir compte de ma demande, c'est ce qui va se produire très vite.

C'est pourtant pas compliqué à comprendre : Cite et mets tes sources ! La modération ne va pas s'amuser éternellement à repasser derrière chacun de tes messages pour les mettre à ta place !


J'oubliais de te mentionné, qu'il est impossible d'ajouté la source a certains sujet que j'ai déjà ajouté sur ton forum, car le mode "édition" est pas la, alors désolé, mais je ne pourrais ajouté la source qu'au sujet qui ont le mode "édition" pour votre forum vous employer le terme "Modifier".

Modifié par Sangmauve, 23 mars 2010 à 17:46.


#10 pleomax

pleomax

Posté 23 mars 2010 à 18:16

Sinon la divulgation par obama c'était prévu en novembre, puis en janvier, puis début février, on arrive fin Mars, c'est prévu avant l'été 2010...Cet été y'aura que dalle encore, a quand la fin des balivernes et espoirs naïfs? Encore faudrait il qu'ils aient qq chose à révéler!

#11 Sathyne

Sathyne

Posté 23 mars 2010 à 19:12

Sangmauve, tu nous indiques la source de ce post où apparait, je suppose, ton analyse personnelle (avec introductions, questionnements de ta part, etc) : donc tu es l'auteur de cette intro aux textes qui suivent, et si tu en es l'auteur il n'est pas nécessaire de mettre la source, il va de soi que c'est de toi (et puis on a le droit de se copyrighter soi-même Image IPB).
Par contre, pourrais-tu s'il te plait, lorsque tu recopies des textes dont tu n'es pas l'auteur, tels que :

Un programme alien impliquant des hybrides par Budd Hopkins.


...nous indiquer où tu l'as trouvé, et qui en est l'auteur ?

Merci.


#12 ceolien

ceolien
  • Genre : Homme
  • Localisation :

Posté 23 mars 2010 à 19:19

Sangmauve, je pense que tu ne m'as peut-être pas bien compris. :cpasmafaute:

Je ne te demande pas d'éditer tes anciens messages afin d'indiquer leur véritable source. Ça nous l'avons déjà fait pour toi comme tu pourras le constater.

Ce que je te redemande, c'est d'indiquer la source de tes prochains messages et d'utiliser si possible la fonction de citation (balise [ quote ] qui s'insère en cliquant sur ce petit bouton là Image IPB lorsque tu rédiges un message).

Et ne me dis pas que la source de tes messages c'est ton forum, parce que là il y a comme une erreur de ta part il me semble... Dans tous les messages de toi que nous avons édité, nous avons pu identifier de multiples sources qui ne sont pas ton forum.

Est-ce que je suis un peu plus clair là ?

« Le principe de la culture libre est de proposer légalement des œuvres, des informations, des créations en libre partage pour tous. Il est question de proposer une alternative libre et d'œuvrer au maintien de cette possibilité. » - Wikipédia, article sur la culture libre (version du 10 mars 2011)

#13 Sangmauve

Sangmauve

Posté 23 mars 2010 à 19:26

Voici la sources de : Interview avec David Jacobs à propos de "La Menace".
Source : http://www.ufoabduction.com/index.htm


Image IPB


David Jacobs est un professeur d'histoire honoraire à l'université Temple. Il a travaillé avec plus de trois cent personnes qui affirment avoir été enlevées par des extraterrestres, y compris Bob Hopkins. Il administre un forum sur ce thème sur ParaNet, on peut le contacter par BBS (303-431-8797) ou par l'Internet à partir d'un serveur de news.


Dr. David Jacobs
Department of History
Temple University
Philadelphia, Pa 19122


Son site WEB, (ce site repose sur plus de 42 années de recherche OVNI. En outre, depuis 1986, il a mené plus de 1000 régressions hypnotiques avec enlevées:
http://www.ufoabduction.com/index.htm

Image IPB

Et voici la source de : Un programme alien impliquant des hybrides par Budd Hopkins.
Source : JAR (Journal of Abduction-Encounter Research) n°1 sur Mufon Utah

Et moi est-ce que mes sources ici présente sont claire la ?


Modifié par Sangmauve, 23 mars 2010 à 19:28.


#14 ceolien

ceolien
  • Genre : Homme
  • Localisation :

Posté 23 mars 2010 à 19:35

Euh... Lorsque je clique sur ton premier lien, je tombe sur le site en anglais de David Jacobs, pas sur la page d'une quelconque interview. Lorsque tu cites tes sources, il faut mettre un lien direct vers le texte cité.
« Le principe de la culture libre est de proposer légalement des œuvres, des informations, des créations en libre partage pour tous. Il est question de proposer une alternative libre et d'œuvrer au maintien de cette possibilité. » - Wikipédia, article sur la culture libre (version du 10 mars 2011)

#15 Sangmauve

Sangmauve

Posté 23 mars 2010 à 19:48

Euh... Lorsque je clique sur ton premier lien, je tombe sur le site en anglais de David Jacobs, pas sur la page d'une quelconque interview. Lorsque tu cites tes sources, il faut mettre un lien direct vers le texte cité.


Sources :
http://rencontre.r.4...?lng=fr&pg=2180

http://newsoftomorro...php?article4930

http://aliensandchil...iewwithProf.htm

Modifié par Sangmauve, 23 mars 2010 à 20:27.


#16 ceolien

ceolien
  • Genre : Homme
  • Localisation :

Posté 23 mars 2010 à 20:27

Merci. :)
« Le principe de la culture libre est de proposer légalement des œuvres, des informations, des créations en libre partage pour tous. Il est question de proposer une alternative libre et d'œuvrer au maintien de cette possibilité. » - Wikipédia, article sur la culture libre (version du 10 mars 2011)

#17 Spiritual_life

Spiritual_life
  • Genre : Homme
  • Localisation : Eure

Posté 23 mars 2010 à 21:46

Sinon la divulgation par obama c'était prévu en novembre, puis en janvier, puis début février, on arrive fin Mars, c'est prévu avant l'été 2010...Cet été y'aura que dalle encore, a quand la fin des balivernes et espoirs naïfs? Encore faudrait il qu'ils aient qq chose à révéler!


Je vois que depuis un certain nombre d'années beaucoup de personnes attendent une divulgation officielle de la présence extraterrestre.
Malheureusement je ne pense pas que cela se fera tout de suite car il y a un certain nombre d'étapes à franchir avant que cela soit possible et que cette divulgation, puis le contact officiel se fassent en douceur.

Je pense que vous devez en avoir une petite idée sinon vous pouvez à tout hasard lire certains articles de ce blog : http://peupleinterieur.canalblog.com/

:ange:

Modifié par Spiritual_life, 23 mars 2010 à 21:47.