Aller au contenu


Photo

A tous les chercheurs de vérité.


  • Veuillez vous connecter pour répondre
132 réponses à ce sujet

#61 picpic

picpic

    Mnom nom nom.

  • Membres
  • 480 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Dans mes frusques.
  • Intérêts : De quoi je me mêle ?

Posté 28 mai 2010 à 14:42

Je te rejoins la dessus Sunday. Le vide, quelque part, me rendrait pleinement responsable de qui je suis.


Si tu "oses" cette pensée, tu es pleine de force.

Modifié par picpic, 28 mai 2010 à 14:49.


#62 Mutant

Mutant
  • Genre : Homme
  • Localisation : chez Fulcanelli
  • Intérêts : la réalisation du grand oeuvre alchimique

Posté 28 mai 2010 à 14:45

En fait, tu veux dire "si on était un éveille" qui a abandonné toute forme de croyance ?
Ben je crois qu'ils sont plus heureux ainsi, non ? Soulagement serait le mot.

Oui bien tu veux dire si on a la croyance qu'il n'y a rien ? ce qui est une croyance au fond ... et la, ca ne change pas grand chose.

Quand à l'espoir, pour beaucoup, il s'agit de l'amélioration de ce monde, et non pas d'un monde meilleur "après la vie"...


Autant pour toi Yoananda

Et la première en plus en réponse à LA question sur CE topic !

Sans rancune et amitiés à tous

#63 MBD

MBD
  • Genre : Femme
  • Localisation : Basse-Normandie, France

Posté 28 mai 2010 à 15:25

==>


Nuance, Yoananda : tu as jugé que je déviais du sujet dans ma réponse, bien que j'aie répondu aux questions du sujet même exactement selon ce que je ressentais, ce qui est lisible en première page. Tu n'as pas même laissé le soin à Picpic de me le préciser, tu l'as devancé, n'acceptant pas ma réponse, la considérant hors sujet, de même que celle de Mutant.

#64 yoananda

yoananda

    Déraisonnable

  • Membres
  • 3 457 messages
  • Genre : Homme

Posté 28 mai 2010 à 15:42

Nuance, Yoananda : tu as jugé que je déviais du sujet dans ma réponse, bien que j'aie répondu aux questions du sujet même exactement selon ce que je ressentais, ce qui est lisible en première page. Tu n'as pas même laissé le soin à Picpic de me le préciser, tu l'as devancé, n'acceptant pas ma réponse, la considérant hors sujet, de même que celle de Mutant.

Admettons. Même si je ne suis évidement pas d'accord avec une telle mauvaise foi puisque tu as reconnu toi même n'avoir pas compris "demblé" et "toujours pas" (je te le confirme, tu n'as rien panné).
Mais même en admettant : dans ce cas "Je t'invite à vérifier qui en a dévié le premier." n'a pas de sens puisque c'est hautement subjectif.
Donc de 2 choses l'une.
Les bisounours m'ont tuer

#65 MBD

MBD
  • Genre : Femme
  • Localisation : Basse-Normandie, France

Posté 28 mai 2010 à 15:54

Admettons. Même si je ne suis évidement pas d'accord avec une telle mauvaise foi puisque tu as reconnu toi même n'avoir pas compris "demblé" et "toujours pas" (je te le confirme, tu n'as rien panné).
Mais même en admettant : dans ce cas "Je t'invite à vérifier qui en a dévié le premier." n'a pas de sens puisque c'est hautement subjectif.
Donc de 2 choses l'une.


Pour ma part, j'avais compris ce que j'avais compris, sinon je n'aurais pas répondu. J'ai, à l'appui, réitéré mes réponses, considérant que j'avais bel et bien répondu aux questions. Mais tu as jugé, toi, tu t'es positionné en juge, que je n'avais pas compris, la mauvaise foi vient bien bel et bien de toi : retour à l'envoyeur.

Tu ne fais que te raccrocher aux branches, Yoananda. Mais sans rancune aussi : on va pas y passer l'après-midi.

Modifié par MBD, 28 mai 2010 à 15:56.


#66 Sunday

Sunday
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 28 mai 2010 à 16:32

Et bien réfléchissez. Toute créature n'a t'elle pas un créateur ? Qu'elle soit terrestre, elle a un créateur. Qu'elle soit céleste, elle a aussi un Créateur.


On pourrait réfléchir dans n'importe quel sens en fait : si la science prouverait que Dieu n'existe pas (pour revenir à la moitié du sujet), ce qui n'est pas une mince affaire, on pourrait donc envisager que nous sommes nos propres créateurs, ce qui, philosophiquement, ne manquerait pas de piquant (sans parler de vertiges). La responsabilité sans passer par un tiers (une force supérieure divine, un gouvernement, une idéologie), voilà ce que ne veulent pas entendre notamment tous les intégrismes, y compris religieux.

Non, ce n'est pas virer à la foire d'empoigne guerrière, c'est haïr le mensonge, pas les menteurs, mais le mensonge. La différence est de taille.


Haïr le mensonge ne t'empêchera pas d'y tomber toi-même sans t'en rendre compte, pas plus que cela n'empêchera le mensonge d'exister. Sans lui, pas de Vérité. A l'heure d'aujourd'hui. (Mais tu devrais au moins accorder aux autres le crédit de leur bonne foi dans leurs paroles, pour commencer).

De plus, le mensonge n'est pas le seul apanage des menteurs, mais beaucoup de diseurs de vérités sont des menteurs (les nuances sont à l'infini). Voilà une donnée qui ne rentrerait pas dans ta vision dualiste de l'univers. Pourquoi ? Parce que :nonnonnon: Parce qu'il arrive que certains d'entre nous soient témoins de phénomènes célestes inexpliqués, ou parce que nous acceptons que nos responsables politiques à la télévision prêchent le plus souvent pour leur paroisse (et non pour l'individu).
:oops:

Modifié par Sunday, 28 mai 2010 à 16:33.

"Tu voudrais que tout soit beau...
Mais ça ne l'est pas".

#67 MBD

MBD
  • Genre : Femme
  • Localisation : Basse-Normandie, France

Posté 28 mai 2010 à 17:26

On pourrait réfléchir dans n'importe quel sens en fait : si la science prouverait que Dieu n'existe pas (pour revenir à la moitié du sujet), ce qui n'est pas une mince affaire, on pourrait donc envisager que nous sommes nos propres créateurs, ce qui, philosophiquement, ne manquerait pas de piquant (sans parler de vertiges). La responsabilité sans passer par un tiers (une force supérieure divine, un gouvernement, une idéologie), voilà ce que ne veulent pas entendre notamment tous les intégrismes, y compris religieux.


Haïr le mensonge ne t'empêchera pas d'y tomber toi-même sans t'en rendre compte, pas plus que cela n'empêchera le mensonge d'exister. Sans lui, pas de Vérité. A l'heure d'aujourd'hui. (Mais tu devrais au moins accorder aux autres le crédit de leur bonne foi dans leurs paroles, pour commencer).

De plus, le mensonge n'est pas le seul apanage des menteurs, mais beaucoup de diseurs de vérités sont des menteurs (les nuances sont à l'infini). Voilà une donnée qui ne rentrerait pas dans ta vision dualiste de l'univers. Pourquoi ? Parce que :nonnonnon: Parce qu'il arrive que certains d'entre nous soient témoins de phénomènes célestes inexpliqués, ou parce que nous acceptons que nos responsables politiques à la télévision prêchent le plus souvent pour leur paroisse (et non pour l'individu).
:oops:


Pour prouver que Dieu n'existe pas, il faudrait que la science croie dans le spirituel ou le céleste, l'invisible, or elle ne croit que dans ce qui est terrestre ou charnel, le visible, l'homme. Pour exemple, la médecine soigne le corps (l'effet, le visible) sans rechercher la racine du mal (la cause, l'invisible), autrement dit, science sans conscience n'est que ruine de l'âme. Tant terrestrement que spirituellement, nous avons un créateur, notre père terrestre pour le corps, notre Père céleste pour l'esprit, nous ne sommes pas nos propres créateurs, seul Dieu l'est à l'origine, au commencement.

Mais chacun une fois créé est totalement responsable de lui-même, de ses pensées, paroles et actes, personne ne peut accuser un autre à sa place, pour l'exemple, tous ceux qui suivent aveuglément une religion ne pourront accuser les dirigeants des religions de les avoir trompés, induits en erreur, car chacun a reçu un esprit dont le principe est de penser, librement, pas d'adopter bêtement la pensée d'autrui sans vérifier si ce qu'il prêche est vrai.

Ceux qui tombent dans le mensonge sans s'en rendre compte ne sont pas conscients (éveillés), ou s'ils le sont, ils s'oublient alors lorsqu'ils y tombent, car s'ils l'étaient constamment, conscients, ils n'y tomberaient pas sans s'en rendre compte mais en s'en rendant compte, et s'en rendant compte, ils n'y tomberaient pas.

Sans le mensonge, en effet, nous ne pourrions connaître ce qu'est la vérité, puisqu'elle est son contraire, ce qui ne signifie pas que nous devons le pratiquer nous-même pour le connaître, le mensonge, le constater, en faire l'expérience (victime et non coupable) est suffisant, en revanche, il est juste et bon de pratiquer la vérité. Tu dis juste, beaucoup de diseurs de soi-disant "vérités" sont des menteurs, car il n'en est qu'une, elle est celle de Dieu. Nous pouvons certes nous faire notre propre vérité, mais à quoi cela servira t'il puisque seule la vérité de Dieu est la Vérité absolue, la seule qui demeurera ? Tu vois, ta donnée rentre parfaitement dans ma vision dualiste de l'univers : sans les ténèbres, comment saurions-nous que nous sommes dans la lumière puisque la lumière serait notre demeure unique, nous n'aurions jamais cotôyé les ténèbres ? il nous faut donc faire l'expérience de son contraire, cotôyer les ténèbres pour apprécier ensuite pleinement la lumière. C'est valable pour tout, le mal comme le bien, etc.
  • manu aime ceci

#68 MBD

MBD
  • Genre : Femme
  • Localisation : Basse-Normandie, France

Posté 28 mai 2010 à 17:33

Alors ne relance pas ce sujet ici !


Merci de bien vouloir constater que je n'ai pas relancé ce sujet, j'ai été relancée. Qu'aurais tu fait à ma place ? tu n'aurais pas répondu alors que l'on s'adresse à toi ?
  • fendhal aime ceci

#69 Sunday

Sunday
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 28 mai 2010 à 18:48

Pour prouver que Dieu n'existe pas, il faudrait que la science croie dans le spirituel ou le céleste, l'invisible, or elle ne croit que dans ce qui est terrestre ou charnel, le visible, l'homme.Pour exemple, la médecine soigne le corps (l'effet, le visible) sans rechercher la racine du mal (la cause, l'invisible), autrement dit, science sans conscience n'est que ruine de l'âme. Tant terrestrement que spirituellement, nous avons un créateur, notre père terrestre pour le corps, notre Père céleste pour l'esprit, nous ne sommes pas nos propres créateurs, seul Dieu l'est à l'origine, au commencement.


Et si ton Esprit n'avait pas de créateur, qu'est-ce que tu ressentirais ? (c'est ça la question du topic, que tu évites consciemment je pense pour imposer ton point de vue sur "ta croyance", même pas "ta foi".)

Mais chacun une fois créé est totalement responsable de lui-même, de ses pensées, paroles et actes, personne ne peut accuser un autre à sa place, pour l'exemple, tous ceux qui suivent aveuglément une religion ne pourront accuser les dirigeants des religions de les avoir trompés, induits en erreur, car chacun a reçu un esprit dont le principe est de penser, librement, pas d'adopter bêtement la pensée d'autrui sans vérifier si ce qu'il prêche est vrai.


Quels sont les résultats de ta vérification ? Je te demande parce que tu as, tout de même, recopié la bible sur ce topic.

Ceux qui tombent dans le mensonge sans s'en rendre compte ne sont pas conscients (éveillés), ou s'ils le sont, ils s'oublient alors lorsqu'ils y tombent, car s'ils l'étaient constamment, conscients, ils n'y tomberaient pas sans s'en rendre compte mais en s'en rendant compte, et s'en rendant compte, ils n'y tomberaient pas.


Tu te contredis toi-même : en dehors du fait de définir "les mensonges", ou "les menteurs", chose que je te laisse faire volontiers (souhaitant rester en bonne santé ah) car cette entreprise est vaste, tu supposes que l'expérience du mensonge n'est pas une chose utile mais de perdition, que l'erreur est un endroit où l'on "s'oublie" donc où l'on n'existe pas. Je ne sais pas si tu as pu expérimenter le mensonge, mais on pourrait te répondre de manière philosophique : l'univers invente des organismes très humbles dont les tâches dans la nature peuvent paraître aux yeux des humains bien inutiles en premier abord. Et l'on se rend compte ensuite que la disparation de ces êtres entraînent des conséquences dramatiques sur leur environnement.
Tomber dans le mensonge, c'est une expérience de vie comme une autre. Mentir est permis puisque dire la vérité l'est tout autant (d'ailleurs on peut considérer que nous n'avons qu'une conscience très faible de ce que sont l'un et l'autre) La vérité c'est ta propre définition du "mensonge", car en lui-même le mot implique une définition imprécise et l'on sait très bien quels sont les enjeux que tu lui portes, vu ton prosélytisme christique. Donc ton propos est caduc en lui-même (impossible de répondre à quelqu'un qui impose "Dieu est la Vérité Absolue à toutes choses").

Mais à ta décharge, on peut comprendre pourquoi les croyants refusent de se prêter à de petits jeux philosophiques inoffensifs comme la question posée par le topic. A mon avis tu confonds le jeu avec une possible attaque du principe de foi, et de celui de Dieu. Or il n'en est rien.

Sans le mensonge, en effet, nous ne pourrions connaître ce qu'est la vérité, puisqu'elle est son contraire, ce qui ne signifie pas que nous devons le pratiquer nous-même pour le connaître, le mensonge, le constater, en faire l'expérience (victime et non coupable) est suffisant, en revanche, il est juste et bon de pratiquer la vérité. Tu dis juste, beaucoup de diseurs de soi-disant "vérités" sont des menteurs, car il n'en est qu'une, elle est celle de Dieu. Nous pouvons certes nous faire notre propre vérité, mais à quoi cela servira t'il puisque seule la vérité de Dieu est la Vérité absolue, la seule qui demeurera ? Tu vois, ta donnée rentre parfaitement dans ma vision dualiste de l'univers : sans les ténèbres, comment saurions-nous que nous sommes dans la lumière puisque la lumière serait notre demeure unique, nous n'aurions jamais cotôyé les ténèbres ? il nous faut donc faire l'expérience de son contraire, cotôyer les ténèbres pour apprécier ensuite pleinement la lumière. C'est valable pour tout, le mal comme le bien, etc.


Non, tu rajoutes à la donnée lumière/ténèbres ton propre apprentissage spirituel, ce qui n'est pas tout à fait la même chose que mon propos (qui supprimait l'existence d'un Dieu, où l'apprentissage n'est pas de plaire à une divinité pour avoir le droit de manger ses pastèques au Paradis mais de grandir nous-mêmes, pour nous-mêmes, de nous-mêmes).
Le contraire de la vérité ce n'est pas le mensonge à mes yeux, c'est l'indifférence. Mais tu joues les Cassandre à prédire que la seule vérité qui restera sera celle de Dieu. Enfin de celui en lequel tu crois bien sûr.
D'ailleurs on pourrait dire que l'énoncé de Picpic précise une chose : la science présenterait une preuve de la non-existence de Dieu, ce serait en termes scientifiques qu'elle parlerait de "ce Dieu qui n'existe pas". Par rapport à elle (on parle toujours avec comme point d'ancrage : soi. Tu en es un bel exemple). Donc tout l'attirail "Jésus Christ est mort pour nous" serait remplacé par des données quantiques et autres tourne-broche mathématiques.
"Tu voudrais que tout soit beau...
Mais ça ne l'est pas".

#70 MBD

MBD
  • Genre : Femme
  • Localisation : Basse-Normandie, France

Posté 28 mai 2010 à 19:05

Et si ton Esprit n'avait pas de créateur, qu'est-ce que tu ressentirais ? (c'est ça la question du topic, que tu évites consciemment je pense pour imposer ton point de vue sur "ta croyance", même pas "ta foi".)

Quels sont les résultats de ta vérification ? Je te demande parce que tu as, tout de même, recopié la bible sur ce topic.

Tu te contredis toi-même : en dehors du fait de définir "les mensonges", ou "les menteurs", chose que je te laisse faire volontiers (souhaitant rester en bonne santé ah) car cette entreprise est vaste, tu supposes que l'expérience du mensonge n'est pas une chose utile mais de perdition, que l'erreur est un endroit où l'on "s'oublie" donc où l'on n'existe pas. Je ne sais pas si tu as pu expérimenter le mensonge, mais on pourrait te répondre de manière philosophique : l'univers invente des organismes très humbles dont les tâches dans la nature peuvent paraître aux yeux des humains bien inutiles en premier abord. Et l'on se rend compte ensuite que la disparation de ces êtres entraînent des conséquences dramatiques sur leur environnement.
Tomber dans le mensonge, c'est une expérience de vie comme une autre. Mentir est permis puisque dire la vérité l'est tout autant (d'ailleurs on peut considérer que nous n'avons qu'une conscience très faible de ce que sont l'un et l'autre) La vérité c'est ta propre définition du "mensonge", car en lui-même le mot implique une définition imprécise et l'on sait très bien quels sont les enjeux que tu lui portes, vu ton prosélytisme christique. Donc ton propos est caduc en lui-même (impossible de répondre à quelqu'un qui impose "Dieu est la Vérité Absolue à toutes choses").

Mais à ta décharge, on peut comprendre pourquoi les croyants refusent de se prêter à de petits jeux philosophiques inoffensifs comme la question posée par le topic. A mon avis tu confonds le jeu avec une possible attaque du principe de foi, et de celui de Dieu. Or il n'en est rien.

Non, tu rajoutes à la donnée lumière/ténèbres ton propre apprentissage spirituel, ce qui n'est pas tout à fait la même chose que mon propos (qui supprimait l'existence d'un Dieu, où l'apprentissage n'est pas de plaire à une divinité pour avoir le droit de manger ses pastèques au Paradis mais de grandir nous-mêmes, pour nous-mêmes, de nous-mêmes).
Le contraire de la vérité ce n'est pas le mensonge à mes yeux, c'est l'indifférence. Mais tu joues les Cassandre à prédire que la seule vérité qui restera sera celle de Dieu. Enfin de celui en lequel tu crois bien sûr.
D'ailleurs on pourrait dire que l'énoncé de Picpic précise une chose : la science présenterait une preuve de la non-existence de Dieu, ce serait en termes scientifiques qu'elle parlerait de "ce Dieu qui n'existe pas". Par rapport à elle (on parle toujours avec comme point d'ancrage : soi. Tu en es un bel exemple). Donc tout l'attirail "Jésus Christ est mort pour nous" serait remplacé par des données quantiques et autres tourne-broche mathématiques.



Tu raisonnes selon le mental menteur par excellence, alors je te demande, quelle part a la lumière avec les ténèbres ? Car non, je n'évite pas la question du topic, je suis née de la lumière, pas des ténèbres, j'ai un créateur, et il est Lumière, la lumière du monde d'où je viens. Je ne viens pas de ce monde, mais du royaume de Dieu, de la Lumière, de l'Esprit, un autre monde que tu ne connais visiblement pas.

Les résultats de ma vérification ? mais toi, tu sais d'où tu viens, non ? moi aussi, je sais d'où je viens, parce que je sais ce que je suis, c'est ma vérification, la pratique, savoir ce que je suis, qui je suis, ne pas être restée dans l'ignorance de mon Créateur céleste, mon Père, Dieu.

Tout ton message est bla-bla du mental raisonneur selon la chair, non selon l'Esprit de vie, ainsi théorie sans pratique de vie, éternelle, les déjà morts, les non éveillés.
  • manu aime ceci

#71 Sunday

Sunday
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 28 mai 2010 à 19:24

Tu raisonnes selon le mental menteur par excellence, alors je te demande, quelle part a la lumière avec les ténèbres ? Car non, je n'évite pas la question du topic, je suis née de la lumière, pas des ténèbres, j'ai un créateur, et il est Lumière, la lumière du monde d'où je viens. Je ne viens pas de ce monde, mais du royaume de Dieu, de la Lumière, de l'Esprit, un autre monde que tu ne connais visiblement pas.

Les résultats de ma vérification ? mais toi, tu sais d'où tu viens, non ? moi aussi, je sais d'où je viens, parce que je sais ce que je suis, c'est ma vérification, la pratique, savoir ce que je suis, qui je suis, ne pas être restée dans l'ignorance de mon Créateur céleste, mon Père, Dieu.

Tout ton message est bla-bla du mental raisonneur selon la chair, non selon l'Esprit de vie, ainsi théorie sans pratique de vie, éternelle, les déjà morts, les non éveillés.


C'est bien ce que je pensais, tu juges aussi vite que tu te plains d'être jugée, tu sais ce que sont les autres et tu sais ce que tu es toi-même, c'est apparemment indiscutable et c'est très bien ainsi si tu avances sur ce chemin, mais merci de ta réponse éloquente malgré sa véhémence injustifiée (mais je m'y attendais, étant donné que tu prends la question de ce topic pour une attaque, ce qui n'est pas le cas mais ce n'est pas grave. Tu ne veux pas ou tu ne peux pas comprendre ce qui est réellement dit ici et en plus tu ne souhaites pas échanger mais imposer. Je comprends.) :bravo:

Modifié par Sunday, 28 mai 2010 à 19:28.

  • Catarineta aime ceci
"Tu voudrais que tout soit beau...
Mais ça ne l'est pas".

#72 MBD

MBD
  • Genre : Femme
  • Localisation : Basse-Normandie, France

Posté 28 mai 2010 à 19:33

C'est bien ce que je pensais, tu juges aussi vite que tu te plains d'être jugée, tu sais ce que sont les autres et tu sais ce que tu es toi-même, c'est apparemment indiscutable et c'est très bien ainsi si tu avances sur ce chemin, mais merci de ta réponse éloquente malgré sa véhémence injustifiée (mais je m'y attendais, étant donnée que tu prends la question de ce topic pour une attaque, ce qui n'est pas le cas mais ce n'est pas grave) :bravo:


Ce qui pourrait être très constructif, si au moins, au lieu de contourner les réponses faites, vous en teniez compte, ce qui est rarement le cas ici : vous utilisez les réponses pour détruire, et non pour construire. Vous voulez renverser bien des choses, mais ce qui se trouvera alors renversé (car chacun récolte ce qu'il sème), c'est vous-même, savoir votre propre suffisance. De moi-même, je sais que je ne suis rien et ne peut rien sans Celui qui me fortifie, savoir Dieu, mais vous, vous vous élevez de vous-même, sans Dieu, et vous serez, à cause de cela, abaissés. Je ne prends rien pour des attaques, je ne fais que constater l'incrédulité, la suffisance de soi, l'orgueil des prétentieux qui se prennent pour Dieu alors qu'ils ne sont pas même devenus fils de Dieu.
  • MucH aime ceci

#73 Sunday

Sunday
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 28 mai 2010 à 19:45

Ce qui pourrait être très constructif, si au moins, au lieu de contourner les réponses faites, vous en teniez compte, ce qui est rarement le cas ici : vous utilisez les réponses pour détruire, et non pour construire. Vous voulez renverser bien des choses, mais ce qui se trouvera alors renversé (car chacun récolte ce qu'il sème), c'est vous-même, savoir votre propre suffisance. De moi-même, je sais que je ne suis rien et ne peut rien sans Celui qui me fortifie, savoir Dieu, mais vous, vous vous élevez de vous-même, sans Dieu, et vous serez, à cause de cela, abaissés. Je ne prends rien pour des attaques, je ne fais que constater l'incrédulité, la suffisance de soi, l'orgueil des prétentieux qui se prennent pour Dieu alors qu'ils ne sont pas même devenus fils de Dieu.


Que Dieu te garde !

C'est pas bien gentil de nous dire qu'on est des destructeurs avides de chair et des prétentieux, en attendant, "en toute sincérité", que ressentirais-tu, à ton avis, de manière forcément hypothétique sachant que Dieu existe et que tu en es son bras droit ainsi que son œil gauche à en juger par tes commentaires, si la science te prouverait que Dieu n'existe pas ? Ce serait intéressant, en tant que croyante, que tu répondes au jeu philosophique proposé, sans éluder.

A ton avis, comme ça, sincèrement. (Tu sais, c'est un jeu comme en font les enfants : "et si j'étais ça, et si j'étais comme ça, et si et si").

Modifié par Sunday, 28 mai 2010 à 19:48.

"Tu voudrais que tout soit beau...
Mais ça ne l'est pas".

#74 guido

guido

Posté 28 mai 2010 à 20:05

sujet interressant au depart qui malheureusement vire a la guerre des croyances.

les croyances ne sont-elles pas le fruit de la reflexion, du savoir?? autrement dit... du limité.
comment pourrait on, à l'aide de choses limités rencontrer ce qui ne l'est pas??


les croyances ont elles liberé l'homme de sa peine ou alors ont elles crées des chaines encore plus etriquées et violentes??



MBD, s'il te plait , se pourrait il que tu consideres les propos des autres avec moins de partie pris, mais plutot avec interet et affection, comme s'il y avait peu etre quelque chose a decouvrir, à decouvrir en toi, pas a emmagasiner.

en tout cas merci a tous pour ces echanges, en particulier a Sunday pour sa lucidité

pour ma part je pense que chercher la verité est un acte quotidien de depouillement,
dans cette recherche on n'emmagasine plus, on vide la merde. on lache les routines par la prise de conscience, et par un desir sans limite.
alors la verité est là, innommable, majestueuse, et radicale.

il n'y a rien de plus simple, il n'y a plus aucun compromis alors.

les croyances sont alors completement inutiles et nefastes.

#75 MBD

MBD
  • Genre : Femme
  • Localisation : Basse-Normandie, France

Posté 28 mai 2010 à 20:23

Que Dieu te garde !

C'est pas bien gentil de nous dire qu'on est des destructeurs avides de chair et des prétentieux, en attendant, "en toute sincérité", que ressentirais-tu, à ton avis, de manière forcément hypothétique sachant que Dieu existe et que tu en es son bras droit ainsi que son œil gauche à en juger par tes commentaires, si la science te prouverait que Dieu n'existe pas ? Ce serait intéressant, en tant que croyante, que tu répondes au jeu philosophique proposé, sans éluder.

A ton avis, comme ça, sincèrement. (Tu sais, c'est un jeu comme en font les enfants : "et si j'étais ça, et si j'étais comme ça, et si et si").


Dieu m'a prouvé qu'il existait, alors ton avis personnel, juger de ce qui est pas bien gentil ou gentil, n'a aucune valeur face à Dieu, et je n'en tiens donc pas compte, seul l'avis de Dieu m'importe. La science ne prouvera jamais rien, car Dieu désapprouve la science sans conscience qui n'est que ruine de l'âme, savoir de la vie. Je n'élude pas, je le sais, là est la différence, entre toi et moi : le savoir qui vient de Dieu, non de l'homme, la science de l'esprit qui vient de Dieu, non la science terre à terre qui vient de l'homme.

#76 MBD

MBD
  • Genre : Femme
  • Localisation : Basse-Normandie, France

Posté 28 mai 2010 à 20:29

MBD, s'il te plait , se pourrait il que tu consideres les propos des autres avec moins de partie pris, mais plutot avec interet et affection, comme s'il y avait peu etre quelque chose a decouvrir, à decouvrir en toi, pas a emmagasiner.

en tout cas merci a tous pour ces echanges, en particulier a Sunday pour sa lucidité

pour ma part je pense que chercher la verité est un acte quotidien de depouillement,
dans cette recherche on n'emmagasine plus, on vide la merde. on lache les routines par la prise de conscience, et par un desir sans limite.
alors la verité est là, innommable, majestueuse, et radicale.

il n'y a rien de plus simple, il n'y a plus aucun compromis alors.

les croyances sont alors completement inutiles et nefastes.


Je n'ai pas de parti pris, quand tu auras compris cela, tu auras beaucoup compris. Si je ne considérais pas les propos des autres, je ne serai pas là, à leur répondre. Le seul fait de leur répondre démontre que je leur porte de l'intérêt, non de l'indifférence.

Sans croyance, tu n'es rien : chacun de nous croit en quelque chose, vrai ou faux, mais chacun croit, c'est le propre de l'homme que de croire.

#77 Sunday

Sunday
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 28 mai 2010 à 21:55

Je n'ai pas de parti pris, quand tu auras compris cela, tu auras beaucoup compris.


A peine je te cite :

Dieu m'a prouvé qu'il existait, alors ton avis personnel, juger de ce qui est pas bien gentil ou gentil, n'a aucune valeur face à Dieu, et je n'en tiens donc pas compte, seul l'avis de Dieu m'importe


Si c'était vrai que tu n'en tenais pas compte de l'avis des autres, alors tu ne viendrais pas frayer avec des menteurs disant des mensonges sur internet. Si je suis ton propos, tu devrais plutôt trouver des gens comme toi qui seraient plus à même de proposer des jeux en correspondance avec votre vision de l'univers genre "si Dieu prouvait que la science n'existe pas, que ressentiriez-vous ?". Ce serait marrant.:bravooo:

Cela dit je n'ai pas dit de mensonges, pas plus que des vérités, malgré ton argumentaire agressif et fermé, je me suis contenté naïvement de répondre à un topic qui me paraissait intéressant. Je te trouve très irrespectueuse et grossière dans ta tentative de dévier le fil de la conversation pour imposer tes croyances, car c'est ce que tu fais et rien d'autre. Si tu avais un tant soit peu d'illumination divine (ou une cuillère à café de bon sens), tu ne serais pas là de manière complaisante à prétendre que tout ce qui est contraire à tes convictions est condamnable et mauvais (c'est la meilleure celle-là !). Je t'invite à réfléchir sur la teneur de tes commentaires, au besoin relis-les.

Mais peut-être était-ce ton but pour que le sujet soit focalisé sur ton avis. J'ai essayé de t'amener au sujet du topic, sans succès. Tu devrais ouvrir un topic, qui pourrait s'intituler : "MBD : Dieu, je sais qui c'est" ou "Vous êtes des menteurs quand vous dites que Dieu n'existe pas, même si c'est une supposition" ou encore "La Vérité De Dieu Le Grand Toute Nue : y'a que ça qui m'intéresse". Tous les trucs contraires au principe d'expérimentation donc.

Ou alors commence ton propre culte, y'a plein de talents radoteurs là-dedans. Je ne sais pas si tu te rends compte que tu fais beaucoup de mal à l'image des personnes qui ont foi en un Dieu, desquels je pourrais faire partie, chose qui n'a pas dû t'effleurer une seule seconde l'esprit.

Modifié par Sunday, 28 mai 2010 à 22:01.

  • Catarineta aime ceci
"Tu voudrais que tout soit beau...
Mais ça ne l'est pas".

#78 guido

guido

Posté 28 mai 2010 à 22:00

Sans croyance, tu n'es rien : chacun de nous croit en quelque chose, vrai ou faux, mais chacun croit, c'est le propre de l'homme que de croire.


oui je trouve ces propos tout à fait exact.
sans croyance tu n'es rien.
mais pas l'idée de ce qui pourrait etre rien. tu es reellement rien.
et c'est seulement lorsque l'on est plus rien, que toute forme d'identification a cesser que le contact avec ce qui est merveilleux, eternel et sans limite se produit.

a partir de là, et uniquement à partir de là le reel entre en jeu.

quant à dire que c'est le propre de l'homme que de croire, c'est une croyance que tu as, c'est ton droit.
si un homme ne depasse pas le stade des croyance, il passe sa vie avec des boulets aux pieds. c'est le quotidien de la plupart d'entre nous.


Je n'ai pas de parti pris, quand tu auras compris cela, tu auras beaucoup compris.


tu dis que tui n'as pas de parti-pris, mais alors pourquoi defends tu tes opinions, que tu cherches a imposer à tout pris, en balançant un mepris evident à tous ceux qui te le font remarquer.

tu dis que tu consideres les propos des autres, mais c'est comme si tu attendait que les autres ont fini de parler sans essayer de comprendre ce qu'ils expriment pour balancer tes croyances comme des verités absolu.
je trouve cela dommage, et nuisible.
en tout cas, tu exprimes beaucoup de mepris, de durée et de condescendance dans tes ecris. il semblerai que le contact que tu as avec dieu ne t'apporte pas l'amour, la paix ou l'harmonie dans tes relations mais plutot un rapport de force.
alors qu'elle valeur pour la vie cela a t il?? quelle valeur pour toi, si tu reste si ecorchée??
personellement je ne cherche pas de rapport de force avec toi, je te souhaite d'etre joyeuse.

#79 Game Over

Game Over
  • Genre : Homme
  • Localisation : SDF

Posté 28 mai 2010 à 22:44

@MBD

voici un extrait du livre Conversations avec Dieu - Tome 1 - de Neale Donald Walsh dont tu as peut-être entendu parler. En un mot, c'est un jeu de questions réponses entre l'auteur et Dieu lui-même...

Q : Es-tu en train de dire que je ne devrais pas me sentir mal à propos des enfants qui meurent de faim en Afrique, de la violence et de l'injustice en Amérique, du tremblement de terre qui tue des centaines de gens au Brésil?

R : Dans le monde de Dieu, il n'y a ni obligations ni interdits. Fais ce que tu veux. Fais ce qui te reflète, ce qui te re-présente sous une version plus grande de ton Soi. Si tu veux te sentir mal, sens-toi mal.
Mais ne juge pas et ne condamne pas, car tu ne sais pas pourquoi telle chose se produit, ni à quelle fin.
Et rappelle-toi ceci : ce que tu condamnes te condamnera et ce que tu juges, tu le deviendras un jour.
Cherche plutôt à changer les choses (ou à appuyer des gens qui sont en train de les changer) qui ne reflètent plus ton sentiment le plus élevé de Qui Tu Es.
Cependant, bénis tout, car tout est la création de Dieu; à travers la vie en expression, là est la création suprême.

Voici donc la vérité de Dieu, qui est bien loin du discours absolutiste que tu tiens sur ce topic qui est maintenant devenu le tien !
J'aurais pu choisir de nombreux autres passages qui viennent contredire tes vérités mais je te laisse découvrir ce livre :
Livres pdf
Tu le trouveras en 2eme ligne sous le nom de son auteur Neale Donald Walsh Tome 1 - le plus intéressant -.
Je t'invite à le lire avant de porter tout jugement hâtif.

Modifié par Game Over, 28 mai 2010 à 22:47.

Mais non, j'déconne !!!

http://game-over.eklablog.com/-c498585

#80 Catarineta

Catarineta
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 28 mai 2010 à 23:04

Je ne sais pas si tu te rends compte que tu fais beaucoup de mal à l'image des personnes qui ont foi en un Dieu, desquels je pourrais faire partie, chose qui n'a pas dû t'effleurer une seule seconde l'esprit.


Soupir... merci Sunday.

#81 Catarineta

Catarineta
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 28 mai 2010 à 23:10

Si tu "oses" cette pensée, tu es pleine de force.


Je t'avoue avoir encore un peu de mal à l'oser, mais la force est avec moi... :D
:cageole: :chamaille: :cageole:

#82 yoananda

yoananda

    Déraisonnable

  • Membres
  • 3 457 messages
  • Genre : Homme

Posté 28 mai 2010 à 23:22

@Sunday, Guido, Catharineta, Yoananda, Game Over :
Image IPB
  • Catarineta, Game Over et Matrix aiment ceci
Les bisounours m'ont tuer

#83 MBD

MBD
  • Genre : Femme
  • Localisation : Basse-Normandie, France

Posté 29 mai 2010 à 10:27

oui je trouve ces propos tout à fait exact.
sans croyance tu n'es rien.
mais pas l'idée de ce qui pourrait etre rien. tu es reellement rien.
et c'est seulement lorsque l'on est plus rien, que toute forme d'identification a cesser que le contact avec ce qui est merveilleux, eternel et sans limite se produit.

a partir de là, et uniquement à partir de là le reel entre en jeu.

quant à dire que c'est le propre de l'homme que de croire, c'est une croyance que tu as, c'est ton droit.
si un homme ne depasse pas le stade des croyance, il passe sa vie avec des boulets aux pieds. c'est le quotidien de la plupart d'entre nous.

tu dis que tui n'as pas de parti-pris, mais alors pourquoi defends tu tes opinions, que tu cherches a imposer à tout pris, en balançant un mepris evident à tous ceux qui te le font remarquer.

tu dis que tu consideres les propos des autres, mais c'est comme si tu attendait que les autres ont fini de parler sans essayer de comprendre ce qu'ils expriment pour balancer tes croyances comme des verités absolu.
je trouve cela dommage, et nuisible.
en tout cas, tu exprimes beaucoup de mepris, de durée et de condescendance dans tes ecris. il semblerai que le contact que tu as avec dieu ne t'apporte pas l'amour, la paix ou l'harmonie dans tes relations mais plutot un rapport de force.
alors qu'elle valeur pour la vie cela a t il?? quelle valeur pour toi, si tu reste si ecorchée??
personellement je ne cherche pas de rapport de force avec toi, je te souhaite d'etre joyeuse.


Alors pourquoi plusieurs ici, lorsqu'ils sont face à quelqu'un qui a vécu ceci : "c'est seulement lorsque l'on est plus rien, que toute forme d'identification a cesser que le contact avec ce qui est merveilleux, eternel et sans limite se produit", le censurent-ils ? toi aussi, puisque tu écris que je défends "mes" opinions ?

Est-ce que le vécu est "avoir des opinions et les défendre ?" le vécu, l'expérience, c'est un témoignage, de la pratique, pas de la théorie, que je ne cherche d'ailleurs pas à imposer, puisque chacun a ses propres croyances. Entre témoigner et imposer, la différence est grande, et tu la qualifies de mépris. Mais c'est ta façon de voir, d'accueilir ce que j'écris, avec mépris. Tout comme c'est aussi ta façon de voir, de considérer, que de dire : "il semblerai que le contact que tu as avec dieu ne t'apporte pas l'amour, la paix ou l'harmonie dans tes relations mais plutot un rapport de force" et d'ajouter : "quelle valeur pour toi, si tu reste si ecorchée??"

Vision absolument faussée car limitée, conditionnée, idendifiée à tes croyances. Si tu prenais le temps de relire mes posts, tu verrais que le rapport de force, ce sont plusieurs intervenants ici qui l'ont cherché avec moi, et non l'inverse, parce qu'ils n'acceptent pas ce que j'écris (dès le premier de mes posts, ce fut ainsi) mais en revanche il faudrait que je dise amen à leus écrits !

Regarde Game over : il est en train de me proposer de lire "conversations avec Dieu", l'erreur au demeurant étant que l'auteur de ce livre croit parler avec Dieu, il se fait du blé avec ses bouquins par tous ceux qui tombent dans le panneau de la séduction. Ce bouquin, je l'ai ici (pas le Tome 1, mais c'est le même genre), j'en ai lu quelques passages et je l'ai refermé définitivement. Rien qu'écrire : "Dans le monde de Dieu, il n'y a ni obligations ni interdits. Fais ce que tu veux" devrait mettre la puce à l'oreille. Tiens, je vais écrire un livre aussi et me faire plein de blé sur le dos des naïfs, comme lui, après tout, puisque Dieu le dit, soi-disant. Et bien non, nul ne peut avoir deux maîtres, c'est Dieu ou Mammon, le monde, et mon Dieu n'est pas le monde. Dans le genre fait à autrui ce que tu aimes que l'on te fasse, ce n'est certainement pas m'enrichir sur le dos de mon prochain qui démontrera que je suis dans la vérité de Dieu, il a bien à apprendre, Neale Donald Walsh qui se fait piéger par lui-même, dont le fait qu'il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir, c'est ainsi dans le royaume de Dieu, et personne ne s'y sent mal, mais bien.

Ensuite, Sunday écrit : "J'ai essayé de t'amener au sujet du topic, sans succès. Tu devrais ouvrir un topic, qui pourrait s'intituler : "MBD : Dieu, je sais qui c'est" ou "Vous êtes des menteurs quand vous dites que Dieu n'existe pas, même si c'est une supposition" ou encore "La Vérité De Dieu Le Grand Toute Nue : y'a que ça qui m'intéresse". Tous les trucs contraires au principe d'expérimentation donc". Il démontre qu'il veut m'amener lui aussi à son point de vue, et bien non bis, je n'ai pas le même que lui, ni le même que Game over, ni le même que toi, etc. Et c'est cela que vous n'admettez pas : que l'on puisse avoir un point de vue différent du vôtre, alors que j'admets très bien que vous puissiez en avoir un différent du mien, car chacun croit selon ce qu'il lui est donné à croire.

Voit comment Sunday déforme mes propos, il écrit : "C'est pas bien gentil de nous dire qu'on est des destructeurs avides de chair et des prétentieux", alors que j'ai écrit : "Ce qui pourrait être très constructif, si au moins, au lieu de contourner les réponses faites, vous en teniez compte, ce qui est rarement le cas ici : vous utilisez les réponses pour détruire, et non pour construire. Vous voulez renverser bien des choses, mais ce qui se trouvera alors renversé (car chacun récolte ce qu'il sème), c'est vous-même, savoir votre propre suffisance. De moi-même, je sais que je ne suis rien et ne peut rien sans Celui qui me fortifie, savoir Dieu, mais vous, vous vous élevez de vous-même, sans Dieu, et vous serez, à cause de cela, abaissés. Je ne prends rien pour des attaques, je ne fais que constater l'incrédulité, la suffisance de soi, l'orgueil des prétentieux qui se prennent pour Dieu alors qu'ils ne sont pas même devenus fils de Dieu".

Ce n'était pas un jugement, mais un constat, celui fait à vous lire. Si vos réponses avaient contenu moins de mépris dès le commencement, rejet dès le premier post, nous n'en serions pas là. Il ne m'intéresse aucunement d'être de votre monde, de farouches opposants que vous êtes pour plusieurs à tout ce qui dérange vos propres opinions, rejetant systématiquement toutes autres opinions. Vous êtes bien trop conditionnés encore, identifiés à vos croyances mais sans être passés par le "plus rien" auquel tu as fait référence et par lequel je suis passée, et on ne reste pas écorché, mais au contraire totalement guéri, vision neuve, entendement régénéré, être nouveau.
  • manu et Proximus Oscultor aiment ceci

#84 Aura

Aura

Posté 29 mai 2010 à 14:30

La Règle d'Or c'est : "ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasse " .

Et en matière de spiritualité ou d'eveil, il ne faut pas mépriser ceux qui ne sont pas aussi avancé que toi car demain ces mêmes personnes pourront évoluer à vitesse grand V et même te dépasser . N'oublie pas le chemin qu'il t'a fallu pour en arriver là où tu es et le chemin qu'il te reste à faire .
  • Proximus Oscultor, Catarineta et ronanor aiment ceci

#85 MBD

MBD
  • Genre : Femme
  • Localisation : Basse-Normandie, France

Posté 29 mai 2010 à 15:32

La Règle d'Or c'est : "ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasse " .

Et en matière de spiritualité ou d'eveil, il ne faut pas mépriser ceux qui ne sont pas aussi avancé que toi car demain ces mêmes personnes pourront évoluer à vitesse grand V et même te dépasser . N'oublie pas le chemin qu'il t'a fallu pour en arriver là où tu es et le chemin qu'il te reste à faire .


La mienne est au-dessus de cette règle d'or ancienne que tu cites, qui est celle de l'ancienne alliance. Celle de la nouvelle alliance est : "Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites le de même pour eux, car c'est la loi et les prophètes" Matthieu 7, 12. A nouveau en Luc 6, 31 : "Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux".

Que je vienne sur ce forum démontre que je ne méprise pas les autres, sinon je n'y serai pas venue. Je savais quel accueil m'y serait réservé (d'une manière générale), car le monde aime ce qui est à lui et rejette ce qui n'en est pas, il n'y a donc pas de surprise.

Pour avancer, il faut commencer par accepter de mourir au monde, passer par le "plus rien" dont Guido a parlé, ce que plusieurs ne veulent pas alors ils le nient, rejetant par le fait ceux qui y sont passés.

Il est impossible d'oublier ce chemin qui mène à la vie éternelle. Le dernier ennemi à vaincre, c'est la mort, mais celui qui s'attache à Christ est un seul esprit avec Lui, c'est l'assurance de la vaincre.
  • MucH aime ceci

#86 Sunday

Sunday
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 29 mai 2010 à 15:50

La mienne est au-dessus de cette règle d'or ancienne que tu cites, qui est celle de l'ancienne alliance. Celle de la nouvelle alliance est : "Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites le de même pour eux, car c'est la loi et les prophètes" Matthieu 7, 12. A nouveau en Luc 6, 31 : "Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux".

Que je vienne sur ce forum démontre que je ne méprise pas les autres, sinon je n'y serai pas venue. Je savais quel accueil m'y serait réservé (d'une manière générale), car le monde aime ce qui est à lui et rejette ce qui n'en est pas, il n'y a donc pas de surprise.

Pour avancer, il faut commencer par accepter de mourir au monde, passer par le "plus rien" dont Guido a parlé, ce que plusieurs ne veulent pas alors ils le nient, rejetant par le fait ceux qui y sont passés.

Il est impossible d'oublier ce chemin qui mène à la vie éternelle. Le dernier ennemi à vaincre, c'est la mort, mais celui qui s'attache à Christ est un seul esprit avec Lui, c'est l'assurance de la vaincre.


Oui mais si la science te prouverait que Dieu n'existe pas, qu'est-ce que tu ressentirais ? C'est juste une petite question que tu peux déconnecter une seconde de tes croyances et de ton illumination Très Haute (qui est très... visible). Dieu m'a dit qu'il te pardonnerait (mais comme je suis "du monde" et "pas toi" - un croyant telle que cette personne qui dit un truc pareil c'est un délice - j'espère que tu ne le prendras pas trop mal, et que tu seras assez forte et élevée pour ne pas jouer encore une fois la victime de persécution alors que tu l'amènes toi-même par ton terrorisme spirituel. Bien sûr tu ne juges personne, on l'a tous plus ou moins lu ici c'est vrai, tu constates - aussi en cas d'accident spirituel ?)

C'est juste une petite question. Lorsque j'étais enfant je passais beaucoup de temps en vacances dans le sud. Avec des amis, on partait dans des prairies dans lesquelles nous nous amusions sous un soleil terriblement beau et éclatant. Et on jouait à faire "comme si". Et si. Et si.

Nous n'avions personne à convaincre.

Modifié par Sunday, 29 mai 2010 à 15:53.

"Tu voudrais que tout soit beau...
Mais ça ne l'est pas".

#87 guido

guido

Posté 29 mai 2010 à 15:52

bonjour,

MBD, il se pourrait bien evidemment que je deforme tes propos, ou l'intention dans tes propos, ce qui je pense est difficile à eviter lorsque l'on discute sur un forum.
des suites de mots, sans le contexte emotionnel, essentiel a la comprehension de toute la discution.
je reconnais donc que je puis me tromper dans l'interpretation que j'ai fait de tes propos. mais tes mots sont souvent dur et empreint au jugement, c'est pour cela que j'ai ecris ce que tu as lu de moi a ton egard.
Mais en fait je n'en sais rien. du coup.
et il se pourrait aussi que ce soit de meme pour toi ou pour presque tout le monde.
la conversation est trop fragmentée, propice aux interpretations.

pour ce qui est de la verité, je l'ai toujours cherchée.
depuis petit, je voyais mes parents faire un cinema comportemental, et je m'en moquait gentiment.
je n'ai jamais voulu rentrer dans le moule de la personnalité. puis un jour, celle qui se construisait en moi s'est ecroulée sous son propre poids.
depuis je vis hors du temps. maintenant.
je ne sais pas ce que c'est, mais je realise que toute forme de "je sais" ne serait que le fruit du savoir, un elan vaniteux. plus ou moins prononcé.

je sais que demain je vais faire ceci ou cela, mais j'ai pris conscience que demain n'existe que sous forme de projection psychologique, lorsque je vivrai "demain", ce ne sera plus demain, mais maintenant.

il n'existe rien d'autre. l'inconnu est là.

je ne suis pas un homme. etre un homme est une forme d'adhesion psychologique à ce que nous sommes, l'idée de ce que nous sommes, et je ne sais pas ce que je suis.
j'ai des jambes, des bras, une tete....ect... je parle....je pense.... brefs, mais je ne sais pas c'est quoi ça.
quand on ne sais pas l'esprit est dans un etat bien different que lorsque l'on sait.
il est tres tres vif, alerte.

il est vide, il n'y a alors plus aucune forme d'identification, et il se produit une chose, un contact avec quelque chose de merveilleux.
un amour si grand, si beau, si noble, si imcorruptible que l'on en pleurerait de joie.

il n'y a rien a faire pour que cela se manifeste.
il suffit d'etre vide. receptif.
nous sommes si plein de toute forme de choses, comme des murailles que nous isole de cela, du merveilleux, que on cherche une chose qui est ici.
c'est nous qui ni sommes pas.

il y a tellement de definition de dieu que ce mot ne veut plus dire grand chose.
cela est perçu comme un sur-etre, parfait, et (lol) souvent masculin.

mais le pure amour est au dela de toute notion conceptuelle, et surtout tres accessible.
mais on est trop occupé ( meme a chercher) pour cela.

#88 yoananda

yoananda

    Déraisonnable

  • Membres
  • 3 457 messages
  • Genre : Homme

Posté 29 mai 2010 à 16:08

@guido et Sunday
vous êtes trop gentils, vous perdez votre temps, et vous déviez du sujet. Le sujet n'est pas le nombril de MBD à la base.
Je comprends votre attitude compatissante, vous voulez bien faire, mais quand quelqu'un est dans une impasse spirituelle (ca arrive, pour certaines raisons) c'est à elle de s'en sortir, avec du courage, de l'ardeur, et ... l'aide de la vie. Je veux dire, le vrai concret bien crasseux et pas quelques mots doux. Elle a besoin de reliance karmique (et vous n'avez pas ce karma), pour construire un cocon pour grandir. Search your feelings ;-)


Perso, pour revenir au sujet initial qui s'est fait troller, ma réponse préférée (désolé je sais plus qui), c'est :
que ressentirai-je ? le présent !

Yesterday is history
Tomorow is mystery
Today is a gift

"Hier est derrière, demain est mystère, et aujourd'hui est un cadeau"
Voila ce qui reste "sans Dieu". Et c'est beau, sans espoir.
Les bisounours m'ont tuer

#89 Sunday

Sunday
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 29 mai 2010 à 16:18

D'ailleurs pour suivre Yoananda, si nous ressentirions le présent, après l'apport de cette preuve (en imaginant qu'elle soit irréfutable), ça n'effacerait en rien la présence de Dieu sur cette planète, au contraire, ça ne ferait qu'embraser ceux qui ne voyaient l'existence ou l'univers qu'à travers ses Yeux. (Ils seraient tout simplement confortés dans leur erreur, comme nous l'avons tous été un jour).

On verrait certainement à cause de cela de nouvelles religions se former, d'autres s'écrouler, et les intégristes de tous genres se radicaliser davantage (comme si c'était possible).

Ce serait affreux !(enfin je veux dire plus qu'aujourd'hui).:aureole7:

Modifié par Sunday, 29 mai 2010 à 16:20.

"Tu voudrais que tout soit beau...
Mais ça ne l'est pas".

#90 Game Over

Game Over
  • Genre : Homme
  • Localisation : SDF

Posté 29 mai 2010 à 17:18

Si la science me prouvait que Dieu n'existait pas, mon premier réflexe serait de comprendre comment celle ci définit Dieu.
Si, à cette question, elle répondait que c'est le vieil homme avec la barbe blanche qui voit tout depuis son nuage, alors j'aurais un grand éclat de rire... de soulagement.

Si la science prouvait que Dieu, selon ma définition propre, n'existait pas, alors je crois que je serais tout d'abord, pris d'une sorte d'incompréhension...
J'aurais, dans un premier temps, du mal à accepter que s'effondre le système sur lequel j'avais bâti toute mon interprétation du monde; ce sentiment laisserait sans doute place, avec le temps, à une sorte de résignation amère !

La question est intéressante : ce qui me permet de vivre avec détachement toutes les difficultés du quotidien vient du fait que j'ai construit ma vérité à partir du postulat selon lequel notre essence profonde est immortelle et indestructible.
Si Dieu n'existait pas, alors ne serions-nous donc qu'une sorte d'accident biologique sans passé ni avenir ?
Pourrait-on prétendre à l'immortalité spirituelle en l'absence d'un Dieu ?

Modifié par Game Over, 29 mai 2010 à 18:38.

Mais non, j'déconne !!!

http://game-over.eklablog.com/-c498585