Aller au contenu


Photo

Des déversements de pétrole dans le golfe du Mexique... Consipiration


  • Veuillez vous connecter pour répondre
197 réponses à ce sujet

Sondage : Que pensez-vous de cette catastrophe écologique ? (108 membre(s) ont voté)

Croyez-vous que c'est un acte volontaire ?

Vous ne pouvez pas voir les résultats du sondage tant que vous n'avez pas voté. Veuillez vous connecter et voter pour voir les résultats.
Vote Les invités ne peuvent pas voter

#61 Anarkia

Anarkia

Posté 06 juillet 2010 à 13:08

Certains des des thèmes évoqués par Jovanovic ont déjà été présentés sur ce thread, mais la vidéo est intéressante.

http://www.dailymotion.com/video/xdwybb_jovanovic-maree-noire-une-catastrop_news

bizarre, problème d'incrustation de la vidéo !


Pas mal la reflexion sur GreenPeace.... ;(

Ils sont en train de préparer le terrain pour d'autres peuples :-? ceux qui vivent avec une autre atmosphere

Modifié par Anarkia, 06 juillet 2010 à 14:47.


#62 jean cent terres

jean cent terres

Posté 06 juillet 2010 à 15:12

Et la connerie humaine dans tout ça ? ...

#63 Anarkia

Anarkia

Posté 06 juillet 2010 à 15:36

Et la connerie humaine dans tout ça ? ...


Elle est infinie d'apres ce cher Albert

#64 hades

hades

Posté 06 juillet 2010 à 15:42

J'ai voté blanc car il n'y avait pas le vote:

C'est un accident car la compagnie a voulu faire plus de bénéfice au détriment de la sécurité.

Et que la direction devrai être poursuivie pour crime contre la nature et l'humanité....^^
rien n'est bon rien n'est mauvais tout est question de bon dosage!^^

#65 grab

grab

Posté 06 juillet 2010 à 19:22

Des chasse-neige sont prêts à retirer des véhicules abandonnés sur les autoroutes dès que les évacuations se produiront

Greg Evenson

Je vous suggère tous de bien porter attention : ce reportage s'aligne sur le rapport ALTA [1] de Clif High du 26 juin. Si vous attendez que CNN ou Fox vous donnent une idée sur quelque prétendue vérité à propos de la situation dans le Golf [du Mexique], alors vous feriez mieux de vous pelotonner, car vous allez devoir attendre très, très longtemps.

Cela fait environ trois semaines depuis que Greg Evenson, autrefois policier d'État et personne nommée au Service secret, est passé à la radio dans l'émission The Waterman Files pour parler de ce que ses pourvoyeurs d'informations de première main lui divulguent à propos de la situation au Golf du Mexique et dans ses alentours. Aujourd'hui, M. Evenson a parlé et a mis la situation à jour avec Dr John Waterman [2].

« Un pessimisme et un désespoir s'accroissent parmi les gens dans l'armée à qui j'ai parlé et qui ont vraiment un sentiment de catastrophe imminente et, jusqu'à présent, je n'ai jamais rien vu de tel. J'ai parlé aux militaires, et ils ne planifient que leur propre bien-être en ce moment en essayant d'évacuer leur famille. Planifiez-le parce que quand ça partira, ce sera, aux sens littéral et figuré, comme un raz-de-marée catastrophique là-bas. Une fois qu'il aura commencé, on ne pourra l'éviter d'aucune façon. » Je crois que les premières annonces faites concernant tout genre d'évacuation impliquant les personnes âgées, les personnes qui doivent partir en premier si possible, précipitera sans tarder une seconde vague de gens qui auront tergiversé, puis qui diront soudainement : "c'est le temps de bouger". Cela dégringolera rapidement, mais les gens qui vont composer avec cette situation disent en ce moment tout bêtement : « Nous manquons de ressources, nous n'avons pas ce qu'il faut pour y arriver ».

Greg Evenson a affirmé que les chercheurs de l'Université du Texas lui ont soufflé que, il y a cinq semaines (quelque chose qu'il a décrit dans une radio-diffusion du 27 mai), le U.S. Geological Service (service géologique
étasunien) signalait qu'on avait précipité un tremblement de terre à presque 18 km sous le fond océanique après avoir effectué un forage allant jusqu'à environ 9 km dans le site de Deepwater Horizon. Ce n'est pas le puits le plus profond sur la terre, mais c'est le puits qu'on a foré le plus profondément, perçant une telle réserve de gisement de [ce genre de] pétrole. C'est pourquoi il est rouge et radioactif en remontant à la surface.
Les rapports de l'U.S Geoligical Survey indiquent que ce tremblement de terre a peut-être occasionné une fracture du fond océanique, ce qui expliquerait les fuites de pétrole se produisant en large de 11 km à environ 45 km , fuites qui ne proviennent pas du tout des sites forés mais des fissures dans le fond océanique, provoquées par cette opération et par ce gisement géant.

Après avoir défini la situation dans les régions touchées et parlé de ce problème en séparant la fiction de la réalité, M. Evenson a affirmé que « nous avons vraiment besoin d'ôter du débat toute absurdité... et des affirmations ahurissantes sans fond... parce que nous perdons du temps, nous prenons du recul à chaque instant. C'est peut-être [divertissant] pour certains mais pour d'autres, c'est quelque chose d'extrêmement sérieux, et ce l'est... »

On suggère que les plates-formes – toutes celles opérant dans le Golf du Mexique – cesseront leurs activités. Une vidéo de Pensacola, en Floride, commence à se répandre sur Internet, montrant du méthane qui sort de l'eau en bouillonnant. On dit qu'il en sort un million de fois de plus dans certaines régions et cent mille fois de plus dans d'autres, ce qui est loin d'être normal. La quantité de méthane relâché équivaut à vingt fois celle du dioxide de carbone habituellement relâché dans l'atmosphère par les voitures, etc.

Plusieurs scientifiques ont postulé que le relâchement inéluctable et énorme de produits toxiques occasionnera un phénomène gigantesque, voire planétaire, incluant d'importantes fluctuations dans le climat, responsables d'énormes tempêtes similaires à celles qu'on a vues dans les films hollywoodiens comme Le Jour d'après; elles seront époustouflantes. Quant à ce scénario, M. Evenson a répondu : « C'est exactement ça, et ajoutez-y le désastre absolu qui se déroule sous nos yeux à cause de cette vaporisation excessive, cette vaporisation extraordinaire de Corexit qui cause un dégât.
J'ai vu des photos qu'on m'a fournies... de cultures, d'arbres et d'autres choses qui dépérissent par cette pollution continuelle. Comme si la création de ce problème n'était pas suffisante pour BP, l'entreprise en a engendré un deuxième, puis un troisième en affaiblissant l'infrastructure, les cultures et ainsi de suite, à cause de la vaporisaton de cet horrible Corexit.»

« On commence à préparer des chasse-neige pour qu'ils aillent le long des autoroutes inter-états au milieu de l'été afin de retirer des véhicules abandonnés dès que les évacuation se produiront. » M. Evenson a supplié les gens de ne pas paniquer, de se péparer tout simplement en avance afin qu'ils puissent s'écarter du danger avant qu'une évacuation en bousculade ne commence ». - Greg Evenson

http://thejohnchroni....wordpress.com/

On signale qu'il y a une énorme quantité de méthane relâché dans le golf, ce qui expliquerait la raison pour laquelle l'eau dans ladite vidéo semble bouillir.



Texte traduit par L'Éclair pour le site:
www.consciencedupeuple.com
Mon avis officiel sur le virus H1N1 et son vaccin.
http://www.idpz.net/h1n1/officiel.html

#66 yoananda

yoananda

    Déraisonnable

  • Membres
  • 3 457 messages
  • Genre : Homme

Posté 06 juillet 2010 à 22:48

Je tente de me persuader que toutes ces "rumeurs" sur le net ne sont que des rumeurs ... mais je suis inquiet. Rumeurs ou pas, BP et Washington organisent bel et bien un cover-up la bas. Il doit bien se passer quelque de grave et ils ne veulent pas affoler la population.
Donc ca craint !
Les bisounours m'ont tuer

#67 Nikopol

Nikopol
  • Genre : Homme

Posté 06 juillet 2010 à 23:13

Voici une nouvelle parue en 1903, à propos d'une fuite de pétrole ayant lieu dans le Golfe du Mexique, durant une trentaines de semaine, dont les conséquences pourraient s'avérer désastreuse jusqu'en Europe...
Extrait: "Si le pétrole continue de s’écouler au même rythme que précédemment, d’après mes calculs, d’ici 27 à 29 semaines, tous les océans sur Terre en seront couvert et, conséquemment, cessera toutes précipitations dans le futur. L’eau ne pourra plus s’évaporer. Dans le meilleur des scénarios, s’il pleut, il ne pleuvra que du pétrole."
aulapinblanc.blogspot.com

#68 jean cent terres

jean cent terres

Posté 07 juillet 2010 à 08:26

Et peut-être bien que l'humain a tué pour le pétrole et périra par le pétrole ...

#69 Prema

Prema

    Question de perspective

  • Animateurs
  • 4 526 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Dictature française

Posté 07 juillet 2010 à 09:31

Voici une nouvelle parue en 1903, à propos d'une fuite de pétrole ayant lieu dans le Golfe du Mexique, durant une trentaines de semaine, dont les conséquences pourraient s'avérer désastreuse jusqu'en Europe...
Extrait: "Si le pétrole continue de s’écouler au même rythme que précédemment, d’après mes calculs, d’ici 27 à 29 semaines, tous les océans sur Terre en seront couvert et, conséquemment, cessera toutes précipitations dans le futur. L’eau ne pourra plus s’évaporer. Dans le meilleur des scénarios, s’il pleut, il ne pleuvra que du pétrole."


Nikopol, cela a été déjà évoqué sur ce topic ICI
Il faut suivre mon ami ;-)

Si le climat était une banque il serait déjà sauvé.
Hugo Chavez


#70 pierre_t

pierre_t

    et là, ça marche ?

  • Membres
  • 1 646 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Breizh

Posté 07 juillet 2010 à 09:34

Je tente de me persuader que toutes ces "rumeurs" sur le net ne sont que des rumeurs ... mais je suis inquiet. Rumeurs ou pas, BP et Washington organisent bel et bien un cover-up la bas. Il doit bien se passer quelque de grave et ils ne veulent pas affoler la population.
Donc ca craint !

Oui, la seule chose dont on est sûr dans cette histoire c'est qu'il y a un grand manque de transparence, et cela ouvre la porte à toutes sortes d'hypothèses et de délires. Ça craint.

#71 Mille-feuilles

Mille-feuilles

Posté 07 juillet 2010 à 22:31

A propos du "nettoyage" (à coup de dispersant chimique !!!!!! ) effectué par la Compagnie Pétroliére dont je ne souhaite pas citer le nom, et d'éventuelles méthodes alternatives:

"Ce dispersant de surface pour marées noires ne serait-il pas si toxique et inefficace qu’il est interdit en Angleterre depuis dix ans ? Celui que British Petroleum (BP) est en train d’utiliser en ce moment dans le golfe du Mexique. Il est poivré au 2-butoxyéthanol, un truc qui détruit la vie marine et sauvage des zones humides tout en causant des problèmes pulmonaires graves chez les êtres vivants !

Il est plus toxique que le pétrole qu'il se propose de nettoyer, et il ne fait qu’envoyer les gouttelettes toxiques de dispersant et de pétrole nouvellement formées plus loin dans les profondeurs, où elles forment des panaches sous-marins. C'est comme verser du diluant sur des éclaboussures de peinture et les laisser s'égoutter sur la pelouse et le jardin, sauf que les panaches sous-marins de pétrole dilué et de dispersant toxique se propagent sur le littoral, dans les zones humides, sur les récifs coralliens et au-delà dans l'Atlantique avec le Gulf Stream.

Il existe pourtant pour les marées noires des solutions disponibles efficaces beaucoup moins toxiques, et même 100% écologiques


La suite ici:
http://www.lepost.fr...aree-noire.html

#72 Zorglub78

Zorglub78

Posté 08 juillet 2010 à 08:29

Les faits:
- Peter Sutherland est président de BP et de Goldman Sachs (GS).
- GS a vendu juste, avant la catastrophe, plus de 40% des actions BP qu'elle détenait (donc avant que l'action ne baisse).

Additionnez les deux et vous obtenez un superbe délit d'initié.

Mais ce n'est pas tout:
Pour que Peter Sutherland ait été au courant, c'est que le risque avait été jugé suffisamment sérieux pour que le conseil d'administration de BP ait été alerté.
BP a-t-il fait le nécessaire pour prévenir le risque, puisque manifestement (vente des actions BP par GS) le risque était connu à l'avance?

Il y a d'autres possibilités plus cyniques, mais je vous en fais grace.

@+

#73 jean cent terres

jean cent terres

Posté 08 juillet 2010 à 16:06

Peter Sutherland est également membre du comité de direction de Bilderberg :
http://fr.wikipedia....eter_Sutherland
Et d'autre part l'armée américaine reconduit ses contrats avec BP :
Selon l'Agence logistique de la défense (EPA), le contrat passé avec BP pour l'année fiscale 2010 s'élève à 980 millions de dollars [775 millions d'euros]. A peu près le même montant qu'en 2009, où BP avait fourni 11,7% du carburant de l'armée américaine, prenant la place de premier fournisseur.
http://www.rue89.com...vec-bp-157748-0

Modifié par jean cent terres, 08 juillet 2010 à 16:08.


#74 Lunesoleil

Lunesoleil

    Guerrière de lumière

  • Bannis
  • 1 662 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les étoiles
  • Intérêts : La vérité est ailleurs

Posté 08 juillet 2010 à 16:43

J'ai eu une réflexion ce matin suite à l'actualité sur l'avion qui a tenu 48heures par l'énergie Solaire . Et je me disais le jour ou l'on aura plus besoin du pétrole pour faire rouler nos voitures , avions , train ...ect .
Ca sera une sacré révolution face à ceux qui ont le monopole de l'or noir :okjesors:

Mon blog => l'actualité de Lunesoleil, l'art de l'astrologie intuitive  des articles inédits sur l'astrologie


#75 jean cent terres

jean cent terres

Posté 08 juillet 2010 à 16:59

Et qui finance discrètement les projets écologiques et éthiques ? , et qui est déjà prêt pour la fin du pétrole ? ...
BP SOLAR :
http://www.bpsolar.f...laire/index.php
TENESOL TOTAL & EDF GROUPS :
http://www.tenesol.com/?lang=fr
SHELL SOLAR :
http://www.environer...ShellSQ80_F.pdf
EXXON MOBIL :
http://translate.goo...on-technologies

#76 Mille-feuilles

Mille-feuilles

Posté 08 juillet 2010 à 22:05

NON, ça n'est pas une Conspiration !!! :

"Alors que l'assemblée donne le droit de convocation de témoins pour l'enquête officielle sur la fuite de pétrole du golfe du Mexique à la commission nationale, 220 votes contre 1, le Sénat préfère bloquer l'enquête et protéger les responsables. Qu'essaient-ils de cacher ?"

http://www.internati...f-53615245.html

#77 ChuppA

ChuppA
  • Genre : Homme
  • Localisation : Ici et maintenant

Posté 08 juillet 2010 à 22:51

Voici une simulation informatique de l'évolution de la marée noire du golf du mexique...

Simulation au bout d'un an...
Un illustre crétin illuminé a dit : "Il faut protéger les pigeons. Ils sont les ambassadeurs des extra-terrestres"...

#78 maed

maed
  • Genre : Homme
  • Localisation : Made in québec!

Posté 09 juillet 2010 à 08:14

J'ai eu une réflexion ce matin suite à l'actualité sur l'avion qui a tenu 48heures par l'énergie Solaire . Et je me disais le jour ou l'on aura plus besoin du pétrole pour faire rouler nos voitures , avions , train ...ect .
Ca sera une sacré révolution face à ceux qui ont le monopole de l'or noir :okjesors:


Fais depuis les années 50 qu'ils n'ont pu besoin du pétrole mais qu'ils l'utilisent a cause de sa rentabilité. Il serait temps de passer au énergie libre.

#79 jean cent terres

jean cent terres

Posté 09 juillet 2010 à 09:20

01H30 ...
Forages : l'administration Obama perd un appel sur son moratoire ! ...
L'administration Obama a perdu devant la justice un appel destiné à relancer le moratoire sur les forages en eau profonde decrété par le président américain après la marée noire et annulé le mois dernier par un juge.

C'est à se demander qui détient les pouvoirs de décisions ? ... Impartiale , ils nous disent ...

#80 ChuppA

ChuppA
  • Genre : Homme
  • Localisation : Ici et maintenant

Posté 10 juillet 2010 à 10:23

J'ai déniché cet article sur un site américain... (c'est en anglais, si quelqu'un avait le temps de traduire, ca serait bien sympatoche :cageole:)

En résumé, il est possible qu'une énorme bulle de méthane remonte à la surface provoquant un super tsunami. Le méthane tuera toute forme de vie... Les experts font une analogie avec l'extinction massive des dinosaures... Plus de 97% de la population mondiale serait touchée de façon mortelle...

Je ne sais pas quelle crédibilité on peut donner à ce site américain (USA HITMAN), mais je pense qu'ils jouent pas mal sur l'effet d'annonce, la peur et les conspirations à gogo pour faire plus de trafic et de visiteurs...

La lecture de cet article fait vraiment froid dans le dos...

Qu'en pensez-vous ?

Doomsday: How BP Gulf disaster may have triggered a 'world-killing' event

Ominous reports are leaking past the BP Gulf salvage operation news blackout that the disaster unfolding in the Gulf of Mexico may be about to reach biblical proportions.

251 million years ago a mammoth undersea methane bubble caused massive explosions, poisoned the atmosphere and destroyed more than 96 percent of all life on Earth. [1] Experts agree that what is known as the Permian extinction event was the greatest mass extinction event in the history of the world.

55 million years later another methane bubble ruptured causing more mass extinctions during the Late Paleocene Thermal Maximum (LPTM).

The LPTM lasted 100,000 years. [3]

Those subterranean seas of methane virtually reshaped the planet when they explosively blew from deep beneath the waters of what is today called the Gulf of Mexico.

Now, worried scientists are increasingly concerned the same series of catastrophic events that led to worldwide death back then may be happening again-and no known technology can stop it.

The bottom line: BP's Deepwater Horizon drilling operation may have triggered an irreversible, cascading geological Apocalypse that will culminate with the first mass extinction of life on Earth in many millions of years.

The oil giant drilled down miles into a geologically unstable region and may have set the stage for the eventual premature release of a methane mega-bubble.

Ryskin's methane extinction theory

Northwestern University's Gregory Ryskin, a bio-chemical engineer, has a theory: The oceans periodically produce massive eruptions of explosive methane gas. He has documented the scientific evidence that such an event was directly responsible for the mass extinctions that occurred 55 million years ago. [4]

Many geologists concur: "The consequences of a methane-driven oceanic eruption for marine and terrestrial life are likely to be catastrophic. Figuratively speaking, the erupting region "boils over," ejecting a large amount of methane and other gases (e.g., CO2, H2S) into the atmosphere, and flooding large areas of land. Whereas pure methane is lighter than air, methane loaded with water droplets is much heavier, and thus spreads over the land, mixing with air in the process (and losing water as rain). The air-methane mixture is explosive at methane concentrations between 5% and 15%; as such mixtures form in different locations near the ground and are ignited by lightning, explosions and conflagrations destroy most of the terrestrial life, and also produce great amounts of smoke and of carbon dioxide…" [5]

The warning signs of an impending planetary catastrophe—of such great magnitude that the human mind has difficulty grasping it-would be the appearance of large fissures or rifts splitting open the ocean floor, a rise in the elevation of the seabed, and the massive venting of methane and other gases into the surrounding water.

Such occurrences can lead to the rupture of the methane bubble containment—it can then permit the methane to breach the subterranean depths and undergo an explosive decompression as it catapults into the Gulf waters. [6]

All three warning signs are documented to be occurring in the Gulf.

Ground zero: The Gulf Coast

The people and property located on the greater expanse of the Gulf Coast are sitting at Ground Zero. They will be the first exposed to poisonous, cancer causing chemical gases. They will be the ones that initially experience the full fury of a methane bubble exploding from the ruptured seabed.

The media has been kept away from the emergency salvage measures being taken to forestall the biggest catastrophe in human history. The federal government has warned them away from the epicenter of operations with the threat of a $40,000 fine for each infraction and the possibility of felony arrests.

Why is the press being kept away? Word is that the disaster is escalating.

Cracks and bulges

Methane is now streaming through the porous, rocky seabed at an accelerated rate and gushing from the borehole of the first relief well. The EPA is on record that Rig #1 is releasing methane, benzene, hydrogen sulfide and other toxic gases. Workers there now wear advanced protection including state-of-the-art, military-issued gas masks.

Reports, filtering through from oceanologists and salvage workers in the region, state that the upper level strata of the ocean floor is succumbing to greater and greater pressure. That pressure is causing a huge expanse of the seabed-estimated by some as spreading over thousands of square miles surrounding the BP wellhead-to bulge. Some claim the seabed in the region has risen an astounding 30 feet.

The fractured BP wellhead, site of the former Deepwater Horizon, has become the epicenter of frenetic attempts to quell the monstrous flow of methane.

The subterranean methane is pressurized at 100,000 pounds psi. According to Matt Simmons, an oil industry expert, the methane pressure at the wellhead has now skyrocketed to a terrifying 40,000 pounds psi.

Another well-respected expert, Dr. John Kessler of Texas A&M University has calculated that the ruptured well is spewing 60 percent oil and 40 percent methane. The normal methane amount that escapes from a compromised well is about 5 percent.

More evidence? A huge gash on the ocean floor—like a ragged wound hundreds of feet long—has been reported by the NOAA research ship, Thomas Jefferson. Before the curtain of the government enforced news blackout again descended abruptly, scientists aboard the ship voiced their concerns that the widening rift may go down miles into the earth.

That gash too is hemorrhaging oil and methane. It's 10 miles away from the BP epicenter. Other, new fissures, have been spotted as far as 30 miles distant.

Measurements of the multiple oil plumes now appearing miles from the wellhead indicate that as much as a total of 124,000 barrels of oil are erupting into the Gulf waters daily-that's about 5,208,000 gallons of oil per day.

Most disturbing of all: Methane levels in the water are now calculated as being almost one million times higher than normal. [7]

Mass death on the water

If the methane bubble—a bubble that could be as big as 20 miles wide—erupts with titanic force from the seabed into the Gulf, every ship, drilling rig and structure within the region of the bubble will immediately sink. All the workers, engineers, Coast Guard personnel and marine biologists participating in the salvage operation will die instantly.

Next, the ocean bottom will collapse, instantaneously displacing up to a trillion cubic feet of water or more and creating a towering supersonic tsunami annihilating everything along the coast and well inland. Like a thermonuclear blast, a high pressure atmospheric wave could precede the tidal wave flattening everything in its path before the water arrives.

When the roaring tsunami does arrive it will scrub away all that is left.

A chemical cocktail of poisons

Some environmentalist experts are calling what's pouring into the land, sea and air from the seabed breach 'a chemical cocktail of poisons.'

Areas of dead zones devoid of oxygen are driving species of fish into foreign waters, killing plankton and other tiny sea life that are the foundation for the entire food chain, and polluting the air with cancer-causing chemicals and poisonous rainfalls.

A report from one observer in South Carolina documents oily residue left behind after a recent thunderstorm. And before the news blackout fully descended the EPA released data that benzene levels in New Orleans had rocketed to 3,000 parts per billion.

Benzene is extremely toxic and even short term exposure can cause agonizing death from cancerous lesions years later.

The people of Louisiana have been exposed for more than two months—and the benzene levels may be much higher now. The EPA measurement was taken in early May. [8]

Doomsday

While some say it can't happen because the bulk of the methane is frozen into crystalline form, others point out that the underground methane sea is gradually melting from the nearby surging oil that's estimated to be as hot as 500 degrees Fahrenheit.

Most experts in the know, however, agree that if the world-changing event does occur it will happen suddenly and within the next 6 months.

So, if events go against Mankind and the bubble bursts in the coming months, Gregory Ryskin may become one of the most famous people in the world. Of course, he won't have long to enjoy his new found fame because very shortly after the methane eruption civilization will collapse.

Perhaps if humanity is very, very lucky, some may find a way to avoid the mass extinction that follows and carry on the human race.

Article publié le 09/07/2010 - Source : http://usahitman.com/?p=9482

Modifié par ChuppA, 10 juillet 2010 à 10:24.

Un illustre crétin illuminé a dit : "Il faut protéger les pigeons. Ils sont les ambassadeurs des extra-terrestres"...

#81 paleblackeyes

paleblackeyes

Posté 10 juillet 2010 à 11:10

J'avais déjà publié un post un sujet, en revanche il n'était pas question de la mort de 97 % de la population, simplement de quelques millions vivant dans les zones côtières (Ca change tout^^). J'avais cru lire aussi que le gouvernement américain envisageait l'évacuation de quelques 20 millions de personnes.

Je ne sais pas si l'info est juste basée sur du sensationnel mais je pense qu'à force de jouer un peu avec tout, nous arriverons probablement un jour ou l'autre à ce type de catastrophe.

Pour en revenir à la Bubulle de méthane, il semblerait qu'elle ai le potentiel "explosif" du Mont St Helens mais je ne sais pas sur quoi se base cette estimation. Je me dis juste que les entrailles de notre planète sont comme la boite de pandore, on veut l'ouvrir mais ça nous pétera au visage.

Sinon, nouvelle tentative ou nouveau coup de com ?

D'après Washington, les opérations menées ce weekend devraient permettre de contenir totalement la fuite. Il faudra toutefois attendre mi-août pour que la fuite soit totalement stoppée.

Il s'agit de la nouvelle la plus rassurante annoncée par les autorités américaines depuis plus de deux mois. D'après l'amiral des gardes-côtes américains Thad Allen, chargé de superviser les opérations de nettoyage dans le golfe du Mexique, BP devrait être en mesure de contenir à 100% la brèche du puits d'où s'écoule le pétrole d'ici lundi. Un nouvel entonnoir, plus gros que les précédents, est actuellement installé par le pétrolier britannique.

Cet entonnoir, baptisé «Top Hat Number 10», doit permettre de récupérer jusqu'à 80.000 barils de pétrole par jour (12.700.000 litres), contre 25.000 actuellement. Les autorités sont optimistes car d'après leurs évaluations, le puits perd au maximum 60.000 barils par jour. Le précédent dôme sera d'abord retiré. Une grande quantité de pétrole s'échappera alors du puits durant 48 heures. Mais une fois le nouvel entonnoir posé, les résultats seront immédiats, promet Thad Allen.

Depuis le 20 avril dernier, jour de l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon au large de la Louisiane, BP a multiplié les tentatives de colmatage, toutes infructueuses.

Pas d'arrêt avant août

BP s'est montré plus prudent dans ses prévisions. Bob Dudley, chargé de gérer la catastrophe, a évoqué un autre scénario où des difficultés dans l'installation du nouvel entonnoir pouvaient repousser le délais de lundi à jeudi.

Mais les autorités sont confiantes : «Nous avons le climat dont nous avons besoin», a expliqué Thad Allen. L'amiral a toutefois tenu à calmer l'enthousiasme qui a suivi cette annonce. « J'ai utilisé le mot ‘contenir' et non pas ‘stopper' », a-t-il tenu à préciser. D'après lui, le puits ne serait pas obturé tant que deux puits de dérivation ne seront pas achevés. Ces puits, creusés en profondeur afin d'injecter du ciment et de la boue, ne devraient pas être installés avant la mi-août. Une fois la fuite stoppée, les vastes opérations de nettoyage et de restaurations des cotes devront se poursuivre.

Anadarko ne veut pas payer

Sur ce dernier point, BP s'est de nouveau heurté vendredi au refus d'Anadarko Petroleum. La compagnie, qui possède 25% du puits responsable de la marée noire, a déclaré qu'elle ne verserait pas les 272 millions de dollars que BP lui réclame pour couvrir sa part de coûts de nettoyage, conformément à la loi américaine su la pollution.

Le 18 juin dernier, la tension était montée d'un cran entre les deux partenaires lorsqu'Anadarko avait déclaré que l'explosion du 20 avril sur la plate-forme Deepwater Horizon, «était évitable et était la conséquence directe des décisions et des actes irréfléchis de BP».

Dans un nouveau courriel envoyé ce vendredi, le porte-parole d'Anadarko, John Christiansen, estimait toutefois que son groupe restait «déterminé à travailler en toute bonne foi avec BP pour parvenir à une résolution satisfaisante».

BP attend désormais la réponse de Mitsui, qui possède 10% du puits. Le pétrolier britannique lui réclame 112 millions de dollars pour frais de nettoyage. La compagnie n'a pas encore fait connaître sa position.


http://www.lefigaro....d-ici-lundi.php

Modifié par paleblackeyes, 10 juillet 2010 à 12:38.

The wages of sin is death - Nothing in his life became him like the leaving it.

#82 chuma

chuma
  • Genre : Femme
  • Localisation : Entre le Ciel et la Terre
  • Intérêts : De plus en plus de choses !!!

Posté 10 juillet 2010 à 12:49

Bonjour,

Voici la traduc. :

Des rapports sinistres fuient devant l'embargo sur les informations d'opération de sauvetage de Golfe BP que le désastre se déroulant dans le Golfe du Mexique peut être sur le point d'atteindre des dimensions bibliques.

Il y a 251 millions d'annees une enorme la bulle de méthane sous-marine a causé des explosions massives, a empoisonné l'atmosphère et a détruit plus de 96 pour cent de toute la vie sur la Terre. [1] les Experts reconnaissent comme l'événement d'extinction Permien le plus grand dans l'histoire du monde.

55 millions d'annees plus tard une autre bulle de méthane rompue causant plus d'extinctions massives pendant le Dernier(Tardif) Maximum Thermique Paleocene (LPTM).

Le LPTM a duré 100,000 ans. [3]

Ces mers souterraines de méthane ont pratiquement réorganisé la planète quand elles ont explosivement soufflé de profondément au-dessous des eaux de ce qui aujourd'hui appelé le Golfe du Mexique.

Maintenant, les scientifiques inquiétés sont de plus en plus concernés que la même série d'événements catastrophiques qui ont mené à la mort mondiale peut à l'époque arriver de nouveau - et aucune technologie connue ne peut l'arrêter.

Le résultat final(La ligne inférieure) : l'opération d'entraînement(de forage) d'Horizon Deepwater du BP'S peut avoir déclenché une cascade irréversible d'Apocalypse géologique qui culminera avec la première extinction massive de vie sur la Terre depuis des millions d'années.

Le géant pétrolier a foré en profondeurs des miles dans une région géologiquement instable et peut avoir demarré l'échéance pour la sortie prématurée d'une méga-bulle de méthane.

La théorie d'extinction de méthane de Ryskin

Gregory Ryskin de l'Université du Nord-Ouest, un ingénieur biochimique, a une théorie : les océans produisent périodiquement les éruptions massives de gaz(d'essence) de méthane explosif. Il a documenté la preuve scientifique qu'un tel événement était directement responsable des extinctions massives qui sont arrivées il y a 55 millions d'annees. [4]

Beaucoup de géologues sont d'accord : "les conséquences d'une éruption océanique conduite de méthane pour la vie marine et terrestre vont probablement être catastrophiques. Parlant métaphoriquement, la région éclatante" s'évapore, "l'éjection d'une grande quantité(somme) de méthane et d'autres gaz (par exemple, CO2, H2S) dans l'atmosphère et l'inondation des grands secteurs de terre. Tandis que le méthane pur est plus léger que l'air, le méthane chargé de gouttelettes d'eau est beaucoup plus lourd et s'étend ainsi sur la terre, se mélangeant avec l'air dans le processus (et l'eau de perte comme la pluie). Le mélange de méthane aérien est l'explosif aux concentrations de méthane entre 5 % et 15 %; comme de tels mélanges se forment dans des emplacements différents près de la raison(terre) et sont enflammés par la foudre, Les explosions et des incendies détruisent la plupart de la vie terrestre et produisent aussi les grandes(supers) quantités(sommes) de fumée et de dioxyde de carbone … "[5]

Les signes d'alarme d'une catastrophe planétaire menaçante - d'une telle grande ampleur que l'esprit humain a la difficulté de le saisir - seraient l'apparition de grandes fissures ou des crevasses ouvrants le fond océanique, une hausse de l'élévation du fond de la mer et la décharge massive de méthane et d'autres gaz dans l'eau environnante.

De telles actions peuvent mener à la rupture de la retenue de bulle de méthane - il peut alors permettre au méthane de contrevenir aux profondeurs souterraines et subir une décompression explosive se catapultants dans les eaux de Golfe. [6]

Tous les trois signes d'alarme sont documentés pour arriver dans le Golfe.

Point de radiation maximum au sol : la Côte du Golfe

Les gens et la surface située sur l'étendue plus grande de la Côte du Golfe sont assis au Point de radiation maximum au sol. Ils seront les premiers exposés à toxique, le cancer causant des gaz chimiques. Ils seront ceux qui éprouve initialement la pleine fureur d'une bulle de méthane éclatant du fond de la mer rompu.

Les médias ont été gardés loin des mesures de sauvetage de secours étant prises pour prévenir la plus grande catastrophe dans l'histoire humaine. Le gouvernement fédéral les a avertis loin de l'épicentre d'opérations avec la menace de 40,000 $ excellents pour chaque infraction et la possibilité d'arrestations pour crime.

Pourquoi la Presse est-elle gardée loin ? Le mot est que le désastre s'intensifie.

Fentes et bombements

Le méthane coule maintenant par le fond de la mer poreux, rocheux à un taux accéléré et jaillit du premier puit de forage. Le MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT indique que ce puit emet : le méthane, le benzène, le sulfure hydrogène et d'autres gaz toxiques. Les ouvriers portent maintenant des masques à gaz de pointe, fournit par l'armée.

Les rapports, filtrant d'oceanologues et des ouvriers de sauvetage dans la région, déclarent que les strates de niveau supérieures du fond océanique succombent à la pression de plus en plus grande. Cette pression cause une étendue énorme du fond de la mer évalué par certains comme s'étendant sur des milliers de miles carrés entourant la tête de puits BP - ce qui le fait remonter (bosse). On prétend que le fond marin dans la région est monté 30 pieds étonnants.

La tête de puits BP fracturée, le site de l'ancien Horizon Deepwater, est devenue l'épicentre de tentatives frénétiques de réprimer le flux monstrueux de méthane.

Le méthane souterrain est pressurisé à 100,000 livres psi. Selon Matt Simmons, un expert d'industrie pétrolière, la pression de méthane à la tête de puits est maintenant montée en flèche à 40,000 livres terrifiantes psi.

Un autre expert bien respecté, docteur John Kessler du Texas A*M l'Université a calculé que les crevasses vomissent bien le méthane pétrolier et de 40 pour cent de petrole et de 60 pour cent de methane. La quantité de méthane normale qui s'échappe d'un puit compromis (maitrisé je présume) est environ 5 pour cent.

Plus de preuves ? Une entaille énorme sur l'océan semblable au fond marin une fissure irregulière sur des centaines de pieds de long- a été annoncée par le bateau de recherches NOAA, Thomas Jefferson. Avant que le rideau du gouvernement n'ait mis en application l'embargo sur les informations est de nouveau descendu brusquement, les scientifiques à bord du bateau ont exprimé leurs préoccupations que la crevasse s'élargissant peut descendre des miles dans la terre.

Cette entaille aussi provoque une hémorragie de pétrole et le méthane. C'est 10 miles de distance de l'épicentre BP. D'autre, de nouvelles fissures, ont été découvertes aussi loin que 30 miles .

Les mesures des fuites pétrolières multiples apparaissant maintenant des miles de la tête de puits indiquent qu'autant qu'un total de 124,000 barils de pétrole éclate dans les eaux de Golfe quotidiennement - c'est environ 5,208,000 gallons de pétrole par jour.

Le plus inquiétant de tout : les niveaux de méthane dans l'eau sont maintenant calculés comme étant presque un million de fois plus haut que la normal. [7]

Mort massive sur l'eau

Si la bulle de méthane qui pourrait être aussi grande que 20 miles de largeur - éclate avec la force titanesque du fond de la mer dans le Golfe, chaque bateau, équipement de forage et la structure dans la région de la bulle coulera immédiatement . Tous les ouvriers, des ingénieurs, les Garde-côte et des biologistes marins participant dans l'opération de sauvetage mourront immédiatement.

Ensuite, le fond océanique s'effondrera, déplaçant instantanément en hausse d'un trillion de pieds cubes d'eau ou plus et la création d'un tsunami supersonique imposant annihilant tout le long de la côte et bien intérieur. Comme une explosion thermonucléaire, une vague atmosphérique à haute pression pourrait précéder le raz-de-marée aplanissant tout dans son chemin avant que l'eau n'arrive.

Quand le tsunami dechainé arrive vraiment il nettoiera à fond loin tout ce qui est abandonné.

Un cocktail chimique de poisons

Quelques experts écologiste appellent ce qui verse dans la terre, la mer et l'air de l'infraction de fond de la mer ' un cocktail chimique de poisons. '

Les secteurs de zones mortes exemptes d'oxygène conduisent l'espèce de poisson dans des eaux étrangères, tuant le plancton et d'autre vie minuscule de mer qui est la base pour la chaîne alimentaire entière et la pollution de l'air avec des produits chimiques cancérigènes et des averses toxiques.

Un rapport d'un observateur indique qu'en Caroline du Sud un résidu huileux aurait eté laissé derrière après un orage récent. Et avant que l'embargo sur les informations soit entièrement descendu le MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT des données libérées (emises) que le niveau de benzène dans la Nouvelle-Orléans était monté en flèche à 3,000 parties par milliard.

Le benzène est l'exposition extrêmement toxique et même à court terme peut causer la mort agonisante d'années de lésions malignes plus tard.

Les gens de la Louisiane ont été exposés pendant plus de deux mois - et les niveaux de benzène peuvent être beaucoup plus hauts maintenant. La mesure de MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT a été prise début mai. [8]

Jour du Jugement dernier

Tandis que certains disent que cela ne peut pas arriver parce que la plus grande partie du méthane est gelé dans la forme cristalline, d'autres indiquent que la mer de méthane souterraine fond progressivement du pétrole déferlante voisine c'est évalué pour être aussi chaud que 500 degrés Fahrenheit.

La plupart des experts dans le savoir, cependant, reconnaissent que si l'événement arrive vraiment cela arrivera soudainement et dans les 6 mois suivants.

Ainsi, si les événements vont contre l'Humanité et les explosions de bulle dans les prochains mois, Gregory Ryskin peut devenir une de personnes les plus célèbres dans le monde. Bien sûr, il ne devra pas longtemps jouir de sa nouvelle gloire trouvée parce que très peu de temps après l'éruption de méthane s'effondrera la civilisation s'effondrera.

Peut-être si l'humanité est très, très chanceuse, certains peuvent trouver une façon d'éviter l'extinction massive qui suit et continuer le genre humain.


Voila revu et corrigé, bon y'a quelques bourdes mais je pense que ça ira ;-)

Chuma

Modifié par chuma, 10 juillet 2010 à 14:38.

  • Game Over aime ceci
Ensorceleuse du corps et de l'esprit
Communication intuitive : ciamour@hotmail.fr

Ne pas déranger je médite sur la connerie humaine, et cela risque de prendre du temps

#83 paleblackeyes

paleblackeyes

Posté 10 juillet 2010 à 13:19

C'est pire que ce que j'avais lu en fait. J'espère que c'est juste pour surfer sur la vague 2012 Fin du Monde, etc...
Cela semble un peu gros mais je pense qu'il est plus énorme encore de croire que l'Humanité et la vie en général sont à l'abri des extinctions massives, c'est déjà arrivé alors pourquoi ça n'arriverait plus ? La seule différence, c'est que l'Homme (ou quelques hommes) l'aura provoqué mais ça, ce n'est pas tellement étonnant.

Modifié par paleblackeyes, 10 juillet 2010 à 13:20.

The wages of sin is death - Nothing in his life became him like the leaving it.

#84 chuma

chuma
  • Genre : Femme
  • Localisation : Entre le Ciel et la Terre
  • Intérêts : De plus en plus de choses !!!

Posté 10 juillet 2010 à 14:45

Bonjour paleblackeyes,

Le problème c'est qu'à mon avis c'est tellement gros que justement on y voit rien !!!!

Le texte est revu et corrigé ;-)

D'ailleurs il me rapelle le livre : "Les messagères des abysses" d'Arthur Ténor

Nicolas Hulot y dit d'ailleurs :
Souhaitons que chacun, à la lecture des Messagères des Abysses, aventure d'anticipation melant realisme et fiction, soit interpellé par la volonté de Jason Bastian de sauver les humains de leurs propres imprudences et devienne à son tour un ambassadeur de la préservation de notre planète. Il ne tient qu'à nous d'entendre l'exhortation du jeune héros de ce roman :
"Que ceux qui veulent un avenir le disent et le repetent ! Ils finiront par se faire entendre !"

---------------------------------

D'ailleurs ont trouve des drôles de cartes pour 2012... after the disaster ;-) après le désastre


Vous allez habiter où ?

Je sais c'est baclé mais je pars à l'etranger (en vacances promis je penserais à vous :-)) demain pour 15 jours donc j'ai pas trop de temps.

Excellent weekend à toutes et à tous

Chuma
Ensorceleuse du corps et de l'esprit
Communication intuitive : ciamour@hotmail.fr

Ne pas déranger je médite sur la connerie humaine, et cela risque de prendre du temps

#85 paleblackeyes

paleblackeyes

Posté 10 juillet 2010 à 16:18

Bonjour à toi.

La question que je me pose c'est puisqu'on nous cache beaucoup de choses, à propos de cette histoire mais aussi de tellement d'autres, le jour où il se passera quelque chose de très grave (ce jour est peut-être déjà arrivé mais bon...) combien de temps vont mettre les autorités avant de dire aux populations que c'est foutu et qu'il vaut mieux passer les derniers instants à dire au revoir... ? Où vont-ils camoufler jusqu'au bout leurs conneries ?

Dans l'hypothèse où BP & Co auraient réellement déclenché ces réactions en chaîne, il y aurait tout de même un sacré paquet de gens à prévenir...

Modifié par paleblackeyes, 10 juillet 2010 à 16:19.

The wages of sin is death - Nothing in his life became him like the leaving it.

#86 diamant bleue

diamant bleue

Posté 10 juillet 2010 à 17:39

Je crois que c'est un accident absolument pas prévu et maitrisé, contrairement à ce qu'ils essayent de faire croire. J'ai vu des images du golfe du Mexique... beurk, c'est horrible.
Ca me rappelle la théorie de Laura des Cassiop qui disait que le pétrole est comme la synovie dans nos genoux, il est là pour "huiler" les mouvements des plaques tectoniques et à force de pomper dessus, ça va finir mal... ben voilà, ça finit mal. Et si cette bulle de méthane est réelle, alors ça va finir encore plus mal.

#87 paleblackeyes

paleblackeyes

Posté 10 juillet 2010 à 20:53

Je ne pense pas non plus que cela était prévu, et maitrisé encore moins... ce qui est encore plus inquiétant.
The wages of sin is death - Nothing in his life became him like the leaving it.

#88 Mille-feuilles

Mille-feuilles

Posté 10 juillet 2010 à 23:25

Tout se déroule dans la plus grande transparence:

" La Garde côtière américaine, sous la direction de l’administration Obama, a suspendu le premier Amendement de la Constitution dans le golfe du Mexique et la liberté d’expression est dorénavant illégale sur les plages le long des côtes du golfe. Tout reporter, photographe ou blogueur qui se trouve à l’intérieur d’une vingtaine de mètres d’un cordon de contrôle des marées de pétrole, d’un navire ou d’une opération de nettoyage sera placé sous arrestation et pourra se voir décerner une amende allant jusqu’à $40 000 et être poursuivit par le gouvernement US. (Source)

La FAA a interdit tout vol au-dessus du golfe du Mexique, exceptés ceux autorisés par l’ATC, les vols qui sont dans le cadre des opérations de forage en haute mer, les vols fédéraux, locaux et militaires en relation avec les efforts de récupération du pétrole, ainsi que les vols médicaux et ceux reliés aux opérations de la police.
"

http://les7duquebec....mie-de-petrole/

#89 milshake

milshake

Posté 11 juillet 2010 à 14:47

Je me permettrait d'ajouter quelque chose de pas très important. ;-)
Les américains ne secerons jamais de nous impréssioner. > ils continuent de se bainger :puni: ( ahh, ces américains hein ? :chamaille: )
Joingez le mouvement We Are Change pour lutter contre le Nouvel Ordre Mondial éfficassement: www.wearechangeparis.com
Site officiel: www.wearechange.org
ouadfelfilms@hotmail.fr

"Tous les êtres humains trébuchent un jour sur la vérité. La plupart se relèvent rapidement, secouent leurs vêtements et retournent à leurs préoccupations, comme si de rien n'était." Winston Churtchil

#90 Mille-feuilles

Mille-feuilles

Posté 11 juillet 2010 à 15:41

Le Corexit est une véritable arme de destruction de masse


" Comme je l'ai déjà noté, le Corexit est toxique, moins efficace que d'autres dispersants, et il aggrave réellement les dégâts des marées noires.

Deux toxicologues disent à présent que le Corexit est bien plus néfaste pour la santé humaine et la vie marine que ce qui nous a été raconté.

Plus précisément, la doctoresse en toxicologie du Golfe Susan Shaw, fondatrice et directrice de l'Institut de recherche environnementale marine, a plongé dans la marée noire pour étudier les produits chimiques présents.

La doctoresse Shaw a déclaré à CNN :

Si je puis vous dire ce qui arrive aux gens — parce que j'étais dans le pétrole...

Les crevettiers jettent leurs filets dans l'eau... leur peau est éclaboussée par l'eau des filets...

Il a éprouvé un mal de tête qui a duré 3 semaines... des palpitations cardiaques... des spasmes musculaires... un saignement du rectum...

Et c'est ce que fait le Corexit, il fait éclater les globules rouges, crée des hémorragies internes, et des lésions hépatiques et rénales...

Ce produit est très toxique combiné... pas le pétrole ou le dispersant seul...

Très, très toxiques et passe directement à travers la peau.

...

La raison de cette grande toxicité est due aux solvants du dispersant qui pénètrent la peau de tout ce qui passe dans le pétrole éparpillé, ils font rentrer le pétrole dans les cellules, ils infiltrent le pétrole dans les organes... et ce truc est toxique pour chaque organe du corps...

Pareillement, le docteur en biologie et toxicologie marine Chris Pincetich, qui possède une expérience approfondie dans l’expérimentation des effets des produits chimiques sur les poissons, affirme que le Corexit disloque la membrane cellulaire.

Il explique aussi que l’évaluation de la toxicité du Corexit faite par l’EPA est déplorablement insuffisante, puisque son test de mortalité porte d’habitude sur une durée d’à peine 96 heures. Lors de ses recherches, il a constaté que des poissons vivants 96 heures après exposition à des pesticides étaient morts en deux semaines. De cette manière, avec cette évaluation, ces produits chimiques ont été considérés comme non létaux.

Les Dr Shaw et Pincetich sont des protecteurs de la faune. Mais même les scientifiques qui travaillent dans l’industrie pour Exxon et le fabricant du Corexit lui-même admettent que le produit est toxique."


Source:
http://www.lepost.fr...n-de-masse.html