Aller au contenu


Photo

Pour un tribunal Russell contre les crimes du nucléaire civil


  • Veuillez vous connecter pour répondre
54 réponses à ce sujet

Sondage : êtes vous pour ou contre un tribunal d' opinion sur les crimes du nucléaire civil ? (20 membre(s) ont voté)

Pour ou contre ?

Vous ne pouvez pas voir les résultats du sondage tant que vous n'avez pas voté. Veuillez vous connecter et voter pour voir les résultats.

réaliste ?

Vous ne pouvez pas voir les résultats du sondage tant que vous n'avez pas voté. Veuillez vous connecter et voter pour voir les résultats.
Vote Les invités ne peuvent pas voter

#31 LeCurieux

LeCurieux

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 499 messages
  • Genre : Homme

Posté 14 aot 2011 à 08:20

Une pétition pour instaurer un tribunal Russell :

http://www.tribunalr...lnucleaire.org/

J'ai pas vérifier qui veut ça, si ce sont des personnes au dessus de tout soupçons. 4000 signatures à ce jour...

#32 thailoup

thailoup

Posté 14 aot 2011 à 15:59

VOIR LA VIDEO SOUS LE TEXTE - Auteur de la traduction / Hervé Courtois



Traduction française de la vidéo pour les non-anglophones de notre groupe:

Le 19 Juillet à Korahi, ville de Fukushima, les gens face à Akira Sato, directeur du Département des urgences nucléaires locales:



Ne pensez-vous pas que les gens de Fukushima, comme les autres gens, ont le droit de s'échapper pour ne pas être exposés à la radioactivité?



A.S. Le gouvernement essaye de réduire le taux d'exposition autant que possible.



Vous ne répondez pas à sa question!

Comme cela, vous dites qu'ils n'auraient pas ce droit? Ils ont bien ce droit, n'est-ce pas?



A.S. Je ne sais pas si ils ont ce droit.



Quoi? Alors vous aussi vous n'en avez pas le droit!!!

Alors vous aussi, vous-même vous pensez que vous n'avez pas le droit de vivre une vie en bonne santé???

Réponds-moi!!!

Vous pensez que les gens de Fukushima n'ont pas des Droits de l'Homme???

Vous voulez dire qu'il existe une différence de standard d'exposition à la radioactivité pour la préfecture de Fukushima et pour les autres préfectures???



A.S. Ce que je dis c'est que le gouvernement a essayé de réduire autant que possible le taux d'exposition.



Vous n'avez pas répondu à sa question!!!

Le gouvernement applique un standard différent pour les gens de Fukushima, c'est ça???



A.S. J'ai déjà dit tout ce que je peux dire.

What?!

Il y a des gens à Fukushima qui veulent évacuer. Prenez la responsabilité de les évacuer s'il vous plait.

Veuillez nous donner une réponse, un commentaire de votre part.

S'il vous plait répondez!!

Assez de temps de reflexion, répondez-nous!



A.S. Bien, vous êtes libres d'évacuer à vos propres risques.

Si les gens vivent dans un endroit en toute sécurité, le gouvernement leur demande de
rester.



C'est maintenant un cas d'urgence, n'est-ce-pas?

La ville de fukushima est sans danger?

Même dans le bloc communiste le gouvernement russe a évacué rapidement la population de Belarus pendant l'accident de Tchernobyl!

Pourquoi sur la terre, le Japon, une nation libre, ne peut-il pas faire la même chose pour nous?

Même l'Union Soviétique l'a fait pour leur peuple!

L'Union Soviétique a évacué 240 000 enfants en deux semaines!!!

Qu'est-que le gouvernement a foutu pendant les derniers quatre mois???

Vous devriez avoir honte!!!

Qu'est-ce que vous venez en fait faire ici?

Vous voulons que vous fassiez examiner l'urine de nos enfants très rapidement!

Et nous voudrions que vous nous informiez plus tard qui fera ces analyses et comment seront-elles exécutées.
S'il vous plait emportez cette urine avec vous.


Akira Sato et les autres officiels se lévent sortent précipitamment comme s'enfuyant...



– Ils sont terrribles...

C'est si absurde...

Testez cette urine...

Qu'est-ce que vous pensez que vous faites?

Testez cette urine!

Pourquoi refusez-vous?

Qu'est-ce que vous pensez que vous êtes en train de faire?

S'il vous plait, ne vous enfuyez pas!
S'il vous plait emportez cette urine avec vous!


A.S. C'est pas notre travail.


Nous voudrions que vous l'ameniez au gouvernement central!


A.S. Ce n'est pas du tout notre travail.



Qu'est-ce que vous voulez dire par cela?

Vous ne pensez pas que vous devriez emporter cette urine avec vous?

Ils l'ont apporté pour vous aujourd'hui comme ils l'avaient promis!

Ils l'ont apporté pour vous aujourd'hui!

Pourquoi?

Vous aviez dit auparavant que si ils vous apportaient les urines vous les feriez analyser! Vous n'avez pas dit cela?

S'il vous plait emportez ces urines avec vous!

Stop!

S'il vous plait ne vous enfuyez pas!

Vous ne devriez pas vous enfuir ainsi!

S'il vous plait communiquez avec nous ainsi que les gens peuvent le faire!

Qu'est-ce que vous pensez que vous faites?

Vous pensez que les bureaucrates à Tokyo sont plus important que les gens à Fukushima?
Je vous en supplie, s'il vous plait!


A.S. Nous ne pouvons pas en décider.



Pourquoi cela?

Vous n'avez pas d'enfants?







#33 thailoup

thailoup

Posté 14 aot 2011 à 23:54

:tresfache:

encore une info qui indique que les japonais ont été sacrifiés a la connerie de dirigeants incapables :tresfache:

:tresfache: http://leveil2011.sy...han.net/?p=1762 :tresfache:

#34 nautilus

nautilus

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 1 676 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : la-bas

Posté 15 aot 2011 à 10:28

:tresfache:

encore une info qui indique que les japonais ont été sacrifiés a la connerie de dirigeants incapables :tresfache:

:tresfache: http://leveil2011.sy...han.net/?p=1762 :tresfache:


c 'est vraiment scandaleux, tout comme les dirigents européens qui recommandent de taire tout problème pour ne pas déstabiliser leur buisness mafieux !
"La manipulation consciente et intelligente des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique.
Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays"
Propaganda -1928 -E. Bernays

#35 DDL

DDL

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 2 030 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Bourg saint Andeol - Ardéche

Posté 15 aot 2011 à 20:52

Concernant les centrales nucléaires les Bretons ont su bouter hors de chez eux les envahisseurs qui voulaient installer une centrale nucléaire à Plougoff......

Exact. Ils n'ont pas voulu non plus d'une centrale au charbon en palliatif. Moralité, tous les hivers ils frisent le black-out et les operateurs d'ERDF jouent avec les marges au risque de planter le reseau national. Intelligent pas vrai ?

Pour en revenir au sujet du forum, OK, pollueur egale payeur. C'est normal. Donc allons-y: pour etre juste quand est-ce qun'on inculpe et qu'on fout au tribunaux les grands criminels, ceux qui envoient tous les ans des dizaines de miliers de personnes au cimetière, c'est à dire les industries petrolieres, charbonnieres, d'amiante, la chimie lourde, les producteurs de tabac, de pinard, etc ?
Sans rire ?

#36 LeCurieux

LeCurieux

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 499 messages
  • Genre : Homme

Posté 15 aot 2011 à 21:02

Ok, ya des cons qui nous imposent leur industries polluantes, qui rendent malades. La plupart de ces maladies peuvent se soigner, et encore... Mais DDL, franchement... peux tu me dire ce qui guérit des radiations ? A part les milliers d'années ?? On parle pas de charbon, d'amiante, on parle d'une m... qui ne s'efface pas... que sur des milliers d'années de patience, de soumission. Combien d'exemples faudra t-il te donner sur les dérives de ce foutu atome et de ces "atomisés" qui prétendent le manipuler, le "gérer", pour que tu cille ne serait ce qu'une fois d'un oeil ?

#37 LeBosonDeHiggs

LeBosonDeHiggs

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 982 messages
  • Genre : Homme

Posté 15 aot 2011 à 21:54

...Intelligent pas vrai ?

Est-il intelligent de construire des installations que nous ne savons pas démanteler ? La centrale de Brennelis est arrêtée depuis 1985, elle a fonctionné moins de 20 ans (pour fournir du plutonium à la bombe plus que pour faire de l'électricité), où en est le démantèlement ? Quelques déchets radioactifs ont été éparpillés à Cadarache, à Grenoble, à Bugey... Problème déplacé mais non résolu.
Qu'est-ce qu'on va faire de nos centrales de 30 ans ? Les prolonger encore ?

#38 caribbeanblue

caribbeanblue

    pour DIEU et pour le ROY !

  • Membres
  • 2 340 messages
  • Genre : Homme

Posté 16 aot 2011 à 10:34

-------


beaucoup plus grave !

très peu de personne en parle même pas les antis nucléaires et green peace pour ne citer qu' eux :

voir lien : Mon lien

citation : ( UA : uranium appauvri )

des faits terrifiants.


Depuis que les militaires américains ont utilisé pour la première fois des armes à l´UA dans la guerre du Golfe en 1991, l´ équivalent radiation de 400.000 bombes atomiques de Nagasaki a été répandu dans l´atmosphère entraînant une contamination dont la demi-vie est de 4,5 milliards d´années. Cette irradiation à l´UA est dix fois supérieure au total des relevés atmosphériques, qui, lui, équivalait à 40.000 bombes d´Hiroshima. Le nuage toxique d´un bombardement à l´UA en Irak met moins d´une semaine pour atteindre le continent américain - si bien que chaque attaque américaine en Irak ou en Afghanistan est en réalité une attaque contre l´humanité entière.





:???: :tss: :o

-----

#39 DDL

DDL

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 2 030 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Bourg saint Andeol - Ardéche

Posté 16 aot 2011 à 13:36

BDH, si Brenillis n'avait pas encore été démantelée, c'est parce que l'état donneur d'ordre a tergiversé pendant prés de 20 ans ! Devine pourquoi...

Carribean, oui, çà fout la trouille et personnellement je mettrai bien un obus de 75 en uranium appauvri dans le Q des malades et des tordus qui ont donné l'ordre d'utiliser ces saloperies; Seulement en temps de guerre, on peut tout se permettre pas vrai ?


Ok, ya des cons qui nous imposent leur industries polluantes, qui rendent malades. La plupart de ces maladies peuvent se soigner, et encore... Mais DDL, franchement... peux tu me dire ce qui guérit des radiations ? A part les milliers d'années ?? On parle pas de charbon, d'amiante, on parle d'une m... qui ne s'efface pas... que sur des milliers d'années de patience, de soumission. Combien d'exemples faudra t-il te donner sur les dérives de ce foutu atome et de ces "atomisés" qui prétendent le manipuler, le "gérer", pour que tu cille ne serait ce qu'une fois d'un oeil ?


Quand à ceci, vous y trompez pas les gars. Perso, je pense que la civilisation aurait du s’arrêter au stade du moyen age pour garder une planète vivable. Parce qu'il ne faut pas s'y tromper. si on appliquait avec la même sévérité les normes de sécurité et de sureté aux saloperies que j'énumère plus haut, il n'y aurait ni charbon, ni pétrole, ni amiante, ni tabac, ni pinard, ni plastiques ni des tas d'autres cochonneries qu’on utilise quotidiennement. Je ne dis pas qu'il ne faut pas se méfier du nucléaire, je dis qu'il faut etre aussi sévère avec les autres industries à risque. Regardez simplement ce qui se passe en Louisiane parmi les nettoyeurs de la marée noire de l'an dernier: des dizaines de types sont en train de mourir de cancer provoqués par les hydrocarbures ! Ce n'est pas dans mes habitudes, mais cette fois je vais me permettre de vous critiquer les gars. Il faut que vous appreniez à relativiser et à prioriser, parce que force est de constater que vous ètes bien formatés, et on vous amène à vous focaliser sur l'épine que vous avez dans le doigt et vous ne vous rendez même pas compte du pieu qu'on vous met dans le Q

#40 nautilus

nautilus

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 1 676 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : la-bas

Posté 16 aot 2011 à 19:21

Est-il intelligent de construire des installations que nous ne savons pas démanteler ? La centrale de Brennelis est arrêtée depuis 1985, elle a fonctionné moins de 20 ans (pour fournir du plutonium à la bombe plus que pour faire de l'électricité), où en est le démantèlement ? Quelques déchets radioactifs ont été éparpillés à Cadarache, à Grenoble, à Bugey... Problème déplacé mais non résolu.
Qu'est-ce qu'on va faire de nos centrales de 30 ans ? Les prolonger encore ?


On prolonge déjà des centrales qui n' ont même pas été prévues pour contenir une fusion et on les reprolonge pour 10 ans de plus , soit 40 ans : DE LA FOLIE PURE


-------


beaucoup plus grave !

très peu de personne en parle même pas les antis nucléaires et green peace pour ne citer qu' eux :

voir lien : Mon lien

citation : ( UA : uranium appauvri )

des faits terrifiants.


Depuis que les militaires américains ont utilisé pour la première fois des armes à l´UA dans la guerre du Golfe en 1991, l´ équivalent radiation de 400.000 bombes atomiques de Nagasaki a été répandu dans l´atmosphère entraînant une contamination dont la demi-vie est de 4,5 milliards d´années. Cette irradiation à l´UA est dix fois supérieure au total des relevés atmosphériques, qui, lui, équivalait à 40.000 bombes d´Hiroshima. Le nuage toxique d´un bombardement à l´UA en Irak met moins d´une semaine pour atteindre le continent américain - si bien que chaque attaque américaine en Irak ou en Afghanistan est en réalité une attaque contre l´humanité entière.





:???: :tss: :o

-----

Terrifiant mais à poster dans un autre sujet, ce tribunal de russel concerne le nucléaire civil et il y a bcp à faire avec ce sujet; y compris la dangerosité des radiologies; scanner et autres mamographies !


Pour DLL, il ne faut pas prêcher pour ta paroisse ! le nucléaire , en l' état doit disparaitre à terme de 20 ans et cela commence dès aujourd'hui
Chaque incident nucléaire se paye cache, crée des millions de victimes, des milliers de Km2 foutus ad vitam...enfin quelques milliers de générations humaines... sans rapport avec les autres scandales que tu dénonces

Qui relaie cette info et s' occupe désormais de leur devenir ?

il faut les juger , toiut comme les patrons d' AREVA et les membres des gouvernements qui donnent des consignes pour taire les effets collatéraux !!!!

http://www.youtube.com/watch?v=m_Tzz61TbBk&feature=player_embedded
"La manipulation consciente et intelligente des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique.
Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays"
Propaganda -1928 -E. Bernays

#41 thailoup

thailoup

Posté 17 aot 2011 à 17:06

Voir le messageLeBosonDeHiggs, le 15 août 2011 à 22:54, dit :

Exact. Ils n'ont pas voulu non plus d'une centrale au charbon en palliatif. Moralité, tous les hivers ils frisent le black-out et les operateurs d'ERDF jouent avec les marges au risque de planter le reseau national. Intelligent pas vrai ? :nonnonnon:



____________]sauf que conscient des choses ils organisent autrement leur histoire . Et ce n'est pas grace a la volonté politique nationale !!!!! :nonnonnon: :nonnonnon: :nonnonnon:

http://tempsreel.nou...ans-des-village :sourire:



Voir le messageLeBosonDeHiggs, le 15 août 2011 à 22:54, dit :

Pour en revenir au sujet du forum, OK, pollueur egale payeur. C'est normal. Donc allons-y: pour etre juste quand est-ce qun'on inculpe et qu'on fout au tribunaux les grands criminels, ceux qui envoient tous les ans des dizaines de miliers de personnes au cimetière, c'est à dire les industries petrolieres, charbonnieres, d'amiante, la chimie lourde, les producteurs de tabac, de pinard, etc ?
Sans rire ?
[/quote]


____________ :cogite: pollueur/ payeur ?? trop facile on peut tout detruire si on s'engage par ailleurs a investir pour reconstruire afin " d'aider la nature " a survivre . ça va !!!!! que chacun soit responsable de ces actes réels et si j'ai fauté j'accepte d'etre jugée ! qu'on juge TOUT les reponsables pour ce qu'ils ont générés et et que chacun prenne conscience que nos actes ont des consequences sinon c'est la loi de l'autruche . pour les "dirigeants" comme pour les consommateurs .Nos societes ne deviendront adaptées a l'homme que lorsqu'on redeviendra individuellement conscient et responsable
Mais peut etre a ce jour la conscience de beaucoup n'est pas en paix car s'il n'y avait pas de besoin energetique tout ça n'existerais pas ! et qui est attentif a son rapport besoin/ consommation ?????????? :???: .........
Ils produisent ce qu'on accepte de gaspiller . Là aussi y a une part de responsabilité!!!!!! :cogite: :cogite: :cogite: :cogite:

en attendant le peuple japonais ,abandonné a son sort , pleure ou meurt , sur place :peur: !!! :grognon: :grognon:

alors avis aux volontaires pour les heberger (150 million d'années ???)

http://refugiesjapon...4/21475528.html :sourire:

Modifié par thailoup, 17 aot 2011 à 17:10.


#42 nautilus

nautilus

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 1 676 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : la-bas

Posté 17 aot 2011 à 19:57

Mais peut etre a ce jour la conscience de beaucoup n'est pas en paix car s'il n'y avait pas de besoin energetique tout ça n'existerais pas ! et qui est attentif a son rapport besoin/ consommation ?????????? :???: .........


La question est bien là !

pas de salut sans changement de paradigme qui passe par une remise en cause du système de consommation
http://www.onnouscac...post&pid=378247
"La manipulation consciente et intelligente des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique.
Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays"
Propaganda -1928 -E. Bernays

#43 DDL

DDL

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 2 030 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Bourg saint Andeol - Ardéche

Posté 18 aot 2011 à 17:27

pas de salut sans changement de paradigme qui passe par une remise en cause du système de consommation....

Ca je vote pour sans hesiter. Ca étonne ? Et pourtant j'ai milité& dans les mouvements ecolo quand... j'étais plus jeune !
Et pas d'erreur, je ne préche pas pouir ma paroisse. Quand certains de mes collègues ont commencé à palir parce qu'on devait arréter le nucléaire... il y a vingt ans, je leur est dit: mais ou est le probleme les gars ? On va fermer par exemple deux réacteurs 900 ? La belle affaire, faura mettre troiq reacteurs charbon 600, et en plus çà va faire de l'embauche !

Ben oui, çà c'est un fait, du pragmatisme à l'état pur. La menagére moyenne se fout completement de connaitre l'origine de son courant tant qu'elle en a, et pas cher ! Charbon ou pétrole ? Rien à battre. OK ! Arretons le nucléaire et construisons massivement des centrales au charbou ou au fuel !

...sauf qu'ecologiquement ce sera un désatre. Et on peut s'enflamer autant qu'on veut, çà aussi c'est un fait. Donc, retour à ta citation.

#44 thailoup

thailoup

Posté 19 aot 2011 à 03:35

Ca je vote pour sans hesiter. Ca étonne ? Et pourtant j'ai milité& dans les mouvements ecolo quand... j'étais plus jeune !
Et pas d'erreur, je ne préche pas pouir ma paroisse. Quand certains de mes collègues ont commencé à palir parce qu'on devait arréter le nucléaire... il y a vingt ans, je leur est dit: mais ou est le probleme les gars ? On va fermer par exemple deux réacteurs 900 ? La belle affaire, faura mettre troiq reacteurs charbon 600, et en plus çà va faire de l'embauche !

Ben oui, çà c'est un fait, du pragmatisme à l'état pur. La menagére moyenne se fout completement de connaitre l'origine de son courant tant qu'elle en a, et pas cher ! Charbon ou pétrole ? Rien à battre. OK ! Arretons le nucléaire et construisons massivement des centrales au charbou ou au fuel !

...sauf qu'ecologiquement ce sera un désatre. Et on peut s'enflamer autant qu'on veut, çà aussi c'est un fait. Donc, retour à ta citation.




OK sauf que les pro nucleaire manipulent les masses afin de leur faire entendre leur "verité" :redeyes: il semble que le budget consacré aux recherches sur les energies renouvelables soit inferieur au budget pub d'edf !!! vous savez bleu azur !!! ça nous ferait rever !!! :cogite: :sourire:

article de rue 89 exprimant la chose :

Photovoltaïque (II) : Photowatt ou l'histoire d'une impotence industrielle
Par Jean Matouk | Economiste | 01/08/2011 | 17H31


Dans une première note de blog, Jean Matouk a évoqué l'échec du photovoltaïque français, estimant que la France est en train de passer complètement à côté du développement de ce secteur d'avenir. Dans le deuxième volet, il évoque un cas exemplaire : Photowatt.

L'histoire de Photowatt est parfaitement illustrative de notre impotence industrielle et, notamment, de notre échec sur la première phase, au moins, de la filière photovoltaïque.

Photowatt fut crée en 1979. Elle profita d'abord petitement, avec moins de 100 personnes, des débuts de l'énergie solaire, quand celle-ci n'était, aux yeux de tous les spécialistes, qu'un rêve de substitution d'une énergie renouvelable au pétrole ; elle était pratiquement seule en France à croire à cette nouvelle énergie ; elle vendit aussi ses panneaux et cellules en Afrique.
L'Allemagne, moins ensoleillée, est plus « photovoltaïque »

Il faut dire que, bien que moins ensoleillée que la France, l'Allemagne a, paradoxalement, cru plus vite, et plus intensément qu'elle, aux deux types d'énergie solaire ! Dès les années 70, elle lançait le solaire thermique, dans lequel la chaleur du soleil est récupérée directement et transportée dans un fluide caloporteur.

Mais dès l'année 1991, elle lançait un plan de 1 000 toits solaires puis en 1999, un plan de 100 000 toits photovoltaïques.

En 2000, elle créait, comme la France, un tarif de rachat de 50 centimes par kWh, plus avantageux, à l'époque, que celui de la France. En effet, ce prix de rachat était à comparer à un prix normal de courant de l'ordre de 6,5 centimes par kWh, alors qu'à l'époque, en France, les deux prix étaient de 15 centimes et 5,5 centimes.

Aujourd'hui, la capacité installée en Allemagne est de 120 Wc (ce qui signifie 120 « watts-crête » ou 120 watts de puissance électrique par habitant pour un ensoleillement standard de 1 000 watts par mètre carré à 25°C) contre 4,5 pour la France ; la seconde capacité par habitant est celle de l'Espagne avec 76,4 Wc/habitant. Il y a donc eu, plus précocement, en Allemagne, une demande très stimulée de matériels qui allait soutenir la naissance d'une filière.
La promotion française tardive de l'énergie solaire

En France, c'est en 2000 que le gouvernement Jospin fixa le prix de rachat de 15 centimes précité et 30 dans les DOM-TOM. Puis, comme dit dans ma première note, en 2006, le gouvernement a voulu « booster » cette énergie, et s'est aligné, donc avec retard, sur l'Allemagne, par un prix nettement plus élevé et un avantage fiscal.

Cela lança effectivement l'aval de la filière côté demande, et côté offre d'installation. Malheureusement, comme expliqué précédemment, prétextant une bulle spéculative, le gouvernement, en mars 2011, vient de réduire les avantages.

Malgré ce retard sur l'Allemagne on aurait pu espérer, dés 2000, que cette politique allait susciter la naissance et le développement d'une vraie filière industrielle française. Ce développement aurait dû, se faire autour de Photowatt, désormais installée à Bourgoin-Jallieu (Isère), et que Nicolas Sarkozy avait honorée de sa visite en 2009.
Cent installateurs, quatre ou cinq producteurs

Hélas, rien de tout cela n'est arrivé. L'annuaire des entreprises photovoltaïques compte plus de cent références. Mais sans qu'on ait pu les interroger toutes, on ne compte que quatre entreprises vraiment productrices, dont Photowatt, alors que l'Allemagne, par exemple, en compte 14.

Bien sûr, compte tenu de l'avantage salarial de la Chine, 80% des cellules photovoltaïques en sont importées, mais dans d'autres pays on en produit aussi et on assemble plus.

C'est le même constat que pour l'automobile allemande, qui peu après 1990 et l'« ouverture » des anciens satellites de l'URSS, s'est mise à faire fabriquer en Tchéquie, Slovaquie, Hongrie, les pièces détachées des automobiles, notamment de haut de gamme, mais a gardé, en Allemagne, l'assemblage et ses emplois ouvriers qualifiés, quand la France, plus ciblée sur le bas de gamme, délocalisait carrément des fabrications.

Dans la liste des dix premiers fabricants mondiaux on trouvait, en 2008 :

deux allemands (Q-cells et Solarworld),
quatre japonais (Sharp, Kyocera, Mitsubishi, Sanyo),
deux chinois (Suntech Power, Boading Yingli),
deux américains (Sun Power, partiellement aux Philippines, BP Solar, en partie anglais),
un taiwanais (Motech).

Cette liste a sensiblement changé. Les Asiatiques y ont évidemment pris du poids. Suntech est devenu le premier mondial. Par pays, les cinq premiers producteurs sont :

la Chine,
le Japon,
l'Allemagne,
Taiwan,
les Etats-Unis.

Photowatt, un triste cas d'école

Et qu'est devenue Photowatt, qui, en 2007, pouvait encore rivaliser avec les plus grands ? Elle est 72e fabricant mondial, au bord de la faillite aujourd'hui, avec une production annuelle de 72 mégawatts (MW) contre… 1 250 MW à Suntech Power !

L'explication est tragiquement toujours la même. Non soutenus, et peut-être aussi moins désireux que leurs collègues étrangers d'augmenter leurs risques industriels, les fondateurs ont laissé un canadien, ATS, prendre le capital en 1997.

Celui-ci, au lieu de faire fabriquer ses cellules et panneaux en France pour ses installations au Canada, les importe de Chine et laisse plus ou moins tomber la filiale française. Celle-ci, faute d'investissements, n'a donc pas été en mesure de profiter de l'élan photovoltaïque national, tardif certes, mais réel, de 2006.

Autour de Photowatt, de plus, aucun lancement d'autres entreprises productrices de taille significative. Mais un foisonnement d'assembleurs légers et surtout d'installateurs, qui, effectivement, ont gagné de l'argent en installant les panneaux et en construisant quelques parcs.

La seule tentative cohérente est venue d'Areva qui, sous Anne Lauvergeon, voulait se lancer dans l'éolien – ce qu'on lui a d'abord refusé – et le solaire. Mais il s'agissait là, non pas de la création d'une filière industrielle de PME de 200-500 emplois, exportatrices potentielles aux techniques diversifiées, mais, bien à la française, de la diversification intelligente, mais centralisée d'un grand groupe d'Etat.

C'est bien la traduction d'une impotence industrielle nationale. Chez nous, il ne suffit pas, comme en Allemagne, au Japon, aux Etats-Unis que l'Etat favorise la demande. Il faut aussi qu'il cornaque les industries existantes, les banques, les financiers pour qu'ils investissent.
La France peut-elle encore prendre le train du photovoltaïque ?

Nathalie Kosciusko-Morizet a été obligée d'acter cet échec, tout en légitimant la reculade dans l'aide aux nouveaux clients du photovoltaïque, par le triple argument :

d'une « bulle spéculative »,
d'une importation massive de matériel (un déficit de 2 milliards sur la balance commerciale),
d'un dépassement du budget prévu pour la réduction d'impôt.

Elle affirme que la France ne vas pas rater, cette fois, la seconde génération de matériel photovoltaïque, notamment pour les grandes installations.

Semblant lui remboîter le pas, un fabricant mayennais de CD/DVD, MPO, à réuni, dans un projet « PV 20 », trois autres industriels, Emix, Semco et Tenesol, pour tenter de relancer la production française.

Pour contrer l'avantage salarial chinois, il compte augmenter le rendement des panneaux, aujourd'hui de 16% de l'énergie solaire reçue à 20% et même 24% sachant que 1% de gagné, c'est 10% sur le prix du kWh.

On ne peut que lui souhaiter bonne chance. Mais si l'environnement financer, étatique ou privé, n'est pas meilleur que pour Photowatt, nous risquons bien d'ici cinq-dix ans de devoir constater un nouvel échec. De plusn une seule entreprise ne fait pas une filière. C'est dix ou quinze PV20 qu'une politique industrielle volontaire devrait viser. Dix ou quinze PV20 qui, aussi, exporteraient en Chine, en Inde et au Brésil !



non ça ne se resume pas a charbon ou petrole :nonnonnon: :nonnonnon:

#45 thailoup

thailoup

Posté 19 aot 2011 à 03:40

je suis sortit du sujet :okjesors: si besoin faire sauter mon dernier message et desolée ,j'suis fatiguée et l'orage arrive

#46 nautilus

nautilus

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 1 676 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : la-bas

Posté 19 aot 2011 à 10:48

réalité des radiations à tokyo
l' avis ne next-up

http://videos.next-u...19_06_2011.html
"La manipulation consciente et intelligente des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique.
Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays"
Propaganda -1928 -E. Bernays

#47 thailoup

thailoup

Posté 23 aot 2011 à 13:48

Le message precedent etait destiné aux " indignés . vers un mouvement citoyen ....." Désolé , j'arrive pas rectifier !!

Modifié par thailoup, 23 aot 2011 à 14:01.


#48 thailoup

thailoup

Posté 30 aot 2011 à 01:03

:nonnonnon: Fukushima : une Choletaise dénonce des mensonges


Coralie, 26 ans, vit près de Tokyo. Selon elle, le gouvernement japonais essaie de dissimuler la gravité de la crise nucléaire. Les Japonais seraient partagés entre peur et désir de reconstruction.
Témoignage :sourire:



Coralie, 26 ans, habite au Japon depuis septembre 2010. C'est la deuxième fois qu'elle passe un an à Tokyo, dans le cadre d'un doctorat en sciences sociales, spécialisé sur la culture japonaise. La jeune Choletaise habite à Kawasaki, à 15 minutes de Tokyo.



Le tremblement de terre du 11 mars 2011 a sans doute été la plus grande peur de ma vie. Dans les premiers jours, les médias étrangers étaient les plus alarmants concernant l'accident nucléaire. Les Japonais semblaient penser que les étrangers étaient paranoïaques... Pour rassurer ma famille, je suis rentrée en France. À mon retour, un mois plus tard, j'ai été frappée par l'élan de solidarité vers la reconstruction de la région nord-est, qui a été dévastée par le tsunami. Des campagnes publicitaires encourageaient, par exemple, à manger des légumes de Fukushima pour soutenir les agriculteurs. :parano:

Cependant, depuis plusieurs semaines, la situation change. Des scandales éclatent les uns après les autres : viande de boeuf irradiée vendue dans des supermarchés, tests d'urine des enfants de Fukushima qui font apparaître des matériaux radioactifs. Des réunions d'information pour la population ont été organisées par l'industrie nucléaire, or il a été révélé que des participants avaient été payés pour faire des interventions rassurantes.

« Impuissance » :thermo:

Le stress généré par l'inquiétude quotidienne est telle que beaucoup de gens préfèrent ne pas y penser, ne pas en parler. Au supermarché, je n'achète pas de légumes de Fukushima et des départements limitrophes, ni de poisson de Chiba (pêché à quelques dizaines de kilomètres de la centrale accidentée), mais la provenance des aliments n'est pas toujours spécifiée. :parano:

Le sentiment qui domine aujourd'hui est celui d'impuissance, d'avoir été trompés. Les mensonges, les informations minimisées, dissimulées, sont révélées et, petit à petit, les gens osent dire clairement qu'ils n'ont plus confiance dans le gouvernement. Les médias les plus importants relayent les informations, mais les appels à des actions (manifestations, vidéos d'appels au secours des habitants de Fukushima qui veulent être évacués...) ne sont pas diffusés. Une loi a été passée pour surveiller ce qui se dit sur Internet : officiellement, pour effacer les « fausses rumeurs ».

« Continuer à en parler » :cageole: :bravooo:

Fait rarissime, alors qu'il n'est pas du tout dans les habitudes des Japonais de sortir dans la rue pour manifester, des rassemblements ont été organisés dans tout le pays, en juin. Cependant, ils ont eu très peu de retentissement. Il faut continuer à parler de Fukushima : la catastrophe n'est pas terminée. :grognon: Les relevés d'irradiation à la centrale sont régulièrement revus à la hausse et, début août, ils atteignaient un niveau record depuis le 11 mars. Les Japonais, partagés entre peur, manque d'information, stress et désir de reconstruction, ne demandent qu'une chose : plus de clarté et de transparence. :peur:

http://www.cholet.ma...mpaign=Facebook


:guerrier: :guerrier: :guerrier: :guerrier: :guerrier:




Fukushima : Sévère réquisitoire du professeur Kodama contre le gouvernement nippon (vidéo) :calin:


//www.dailymotion.com/video/xkrlhs_la-verite-sur-l-impact-de-la-catastrophe-de-fukushima_news?start=0#from=embed



29 août

« Quand nous recherchons la maladie des rayons, nous regardons la quantité totale de matériaux radioactifs. Mais il n’y a aucun rapport précis de TEPCO ou du gouvernement japonais pour nous dire combien de matériaux radioactifs ont été libérés de Fukushima. Donc, en utilisant notre base de connaissance du Centre des Radioisotopes, nous l’avons calculé. En se basant sur les données thermiques, c’est 29,6 fois la quantité libérée par la bombe nucléaire sur Hiroshima. En équivalent uranium, c’est 20 bombes d’Hiroshima. » :tss: :tss: :tss:

S’adressant à la Chambre Basse de la Diète (Parlement), le professeur Tatsuhiko Kodama, président du Centre des Radioisotopes de l’université de Tokyo, dresse un bilan alarmant de la situation, au 27 juillet 2011. Ne masquant pas sa colère à l’égard des institutions gouvernementales et de TEPCO, le professeur Kodama met en évidence la désastreuse gestion de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Sans manquer de souligner le fait que la centrale nucléaire de Fukushima est une source constante de radioactivité et que par conséquent la radioactivité va décroître d’un millième par an contre un dixième pour une bombe atomique, il expose les mesures urgentes à appliquer dans le cadre des opérations « Protéger les enfants » et de décontamination au-delà du périmètre de sécurité autour de la centrale, avec des niveaux de radiations très variables d’une région à une autre. :tss: :???: :tss:
:peur:

#49 nautilus

nautilus

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 1 676 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : la-bas

Posté 30 aot 2011 à 08:21

:nonnonnon: Fukushima : une Choletaise dénonce des mensonges


Coralie, 26 ans, vit près de Tokyo. Selon elle, le gouvernement japonais essaie de dissimuler la gravité de la crise nucléaire. Les Japonais seraient partagés entre peur et désir de reconstruction.
Témoignage :sourire:



Coralie, 26 ans, habite au Japon depuis septembre 2010. C'est la deuxième fois qu'elle passe un an à Tokyo, dans le cadre d'un doctorat en sciences sociales, spécialisé sur la culture japonaise. La jeune Choletaise habite à Kawasaki, à 15 minutes de Tokyo.



Le tremblement de terre du 11 mars 2011 a sans doute été la plus grande peur de ma vie. Dans les premiers jours, les médias étrangers étaient les plus alarmants concernant l'accident nucléaire. Les Japonais semblaient penser que les étrangers étaient paranoïaques... Pour rassurer ma famille, je suis rentrée en France. À mon retour, un mois plus tard, j'ai été frappée par l'élan de solidarité vers la reconstruction de la région nord-est, qui a été dévastée par le tsunami. Des campagnes publicitaires encourageaient, par exemple, à manger des légumes de Fukushima pour soutenir les agriculteurs. :parano:

Cependant, depuis plusieurs semaines, la situation change. Des scandales éclatent les uns après les autres : viande de boeuf irradiée vendue dans des supermarchés, tests d'urine des enfants de Fukushima qui font apparaître des matériaux radioactifs. Des réunions d'information pour la population ont été organisées par l'industrie nucléaire, or il a été révélé que des participants avaient été payés pour faire des interventions rassurantes.

« Impuissance » :thermo:



Le sentiment qui domine aujourd'hui est celui d'impuissance, d'avoir été trompés. Les mensonges, les informations minimisées, dissimulées, sont révélées et, petit à petit, les gens osent dire clairement qu'ils n'ont plus confiance dans le gouvernement. Les médias les plus importants relayent les informations, mais les appels à des actions (manifestations, vidéos d'appels au secours des habitants de Fukushima qui veulent être évacués...) ne sont pas diffusés. Une loi a été passée pour surveiller ce qui se dit sur Internet : officiellement, pour effacer les « fausses rumeurs ».

« Continuer à en parler » :cageole: :bravooo:


Cela fait quelques éléments à verser au dossier ( pour l' instant virtuel ) de l' accusation.....
"La manipulation consciente et intelligente des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique.
Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays"
Propaganda -1928 -E. Bernays

#50 LeCurieux

LeCurieux

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 499 messages
  • Genre : Homme

Posté 01 septembre 2011 à 10:08

Non seulement on est pas fichu de démanteler une centrale, de gérer les problèmes lorsqu'il y en a, on les cache, on les minimise, on les nie, même, mais on est même pas capable de bâtir du neuf, comme c'est le cas dans la construction de ce fichu EPR.


</h1>

<h1>L'EPR, chronique d'un chantier qui s'enlise
LEMONDE.FR | 31.08.11 | 20h51 • Mis à jour le 01.09.11 | 10h08


Le temps est à l'orage au-dessus de l'EPR de Flamanville (Manche). Une fois de plus, le chantier du réacteur nucléaire de troisième génération a été épinglé pour des défaillances. Cette fois, ce sont des malfaçons dans le gros œuvre qui ont fait l'objet d'une lettre au vitriol adressée par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) à l'opérateur EDF, le 18 juillet, parmi d'autres courriers de réprimande révélés par Le Canard Enchaîné mercredi 31 août.

La semaine dernière, treize autres faiblesses avaient déjà été constatées par le gendarme du nucléaire, tandis que samedi, on apprenait que le site n'était pas totalement aux normes sismiques. Et l'on ne compte plus les lettres, rapports ou documents internes égrénant les lacunes de la future centrale, tant vantée par le gouvernement, et présentée comme "la plus sûre au monde" par le fabricant Areva. En Finlande et en Chine aussi, où sont construits trois autres réacteurs du même type, les chantiers accumulent d'importants retards et sont la cible de nombreuses critiques. L'EPR, d'un fleuron du nucléaire français, est ainsi en passe de devenir l'une des technologies les plus décriées.

Sur le papier, le réacteur pressurisé européen (European pressurized reactor), conçu par Areva et l'allemand Siemens dans les années 1990, est censé représenter, en termes de sûreté, un modèle dans le monde. Le réacteur, d'une puissance de 1 650 mégawatts, aurait été conçu pour résister à la chute d'un avion gros porteur, et ses multiples systèmes de sécurité doivent le mettre à l'abri d'un accident détruisant le cœur du réacteur. Les piscines de refroidissement des combustibles usés seront même protégées par une enceinte de confinement. Au final, le risque de prolifération des matières radioactives serait quasiment nul.

MALFAÇONS DANS LA CONSTRUCTION


En réalité, depuis le début de la mise en chantier, en décembre 2007, du réacteur de Flamanville, les ingénieurs de l'ASN, qui contrôlent le site deux fois par mois, ont relevé plusieurs centaines de failles, consignées dans des compte-rendus d'inspection.

Ce sont tout d'abord des faiblesses de construction. Alors que le chantier progressait dans sa phase de génie civil, l'ASN a régulièrement mis en cause, ces derniers mois, des problèmes dans les opérations de bétonnage, féraillage et soudage. Dans des lettres adressées à EDF entre octobre 2010 et août 2011, et rélévées par Le Canard Enchaîné mercredi, le gendarme égrène ainsi d'importantes malfaçons pouvant "porter préjudice à la qualité finale des structures" : "des piliers de béton percés comme du gruyère ou grêlés de nombreux 'nids de cailloux'", des "erreurs de ferraillage" ou encore "l'absence de nettoyage des fonds de coffrage, encombrés d'un mas de ligatures et autres objets non identifiés".

"Ce qui pose problème, c'est que ces défaillances sont récurrentes et portent sur nombre de structures du site et en particulier des éléments centraux de la sûreté de la future centrale", déplore Sophia Majnoni, chargée de campagne nucléaire chez Greenpeace France. Des trous ou des fissures ont ainsi été observés sur la cuve des réacteurs, le dôme qui protège le réacteur, ou encore le radier, c'est-à-dire la dalle de béton de sécurité située sous le réacteur. Des défaillances qui avaient poussé l'ASN à suspendre les travaux de bétonnage pendant trois mois, en mai 2008, une première dans l'histoire des centrales nucléaires françaises.

CONCEPTION DÉFAILLANTE Bien plus embêtant, les insuffisances affectent aussi l'EPR jusque dans sa conception. Ainsi, les autorités de sûreté française, britannique et finlandaise demandaient-elles, en novembre 2009, d'"améliorer la conception initiale de l'EPR". Motif : une défaillance du système de contrôle-commande, cerveau du réacteur. Depuis, l'ASN n'a pas obtenu de réponse totalement satisfaisante de la part d'EDF et Areva.

L'EPR est, par ailleurs, régulièrement pointé du doigt pour son exposition aux risques. En 2003, le réseau Sortir du nucléaire a ainsi rendu public un document confidentiel défense, interne à EDF, qui montrait que le réacteur ne résisterait pas à la chute d'un avion de ligne. "Le risque terroriste n'a donc pas été pris en compte dans la conception, de même que le risque de séismes élévés, contre lesquels la sûreté des bâtiments est insuffisante, et le risque de sécheresse, les futurs réacteurs devant consommer 67 mètres cubes par seconde, soit bien davantage que les centrales actuelles qui puisent entre 3 et 10 mètres cubes par seconde", déplore Marc Saint-Aroman, chargé de mission pour l'ONG.

Du côté des autres centrales en construction dans le monde, on fait le même constat de multiples défaillances. "En Finlande, le chantier d'Olkiluoto, débuté en 2005 donc plus avancé qu'en France, a révélé des [dysfonctionnements] dans les activités de montage du matériel électrique et mécanique", livre Thomas Houdré, directeur des centrales nucléaires au sein de l'ASN. En Chine, à Taishan, les travaux des deux réacteurs nucléaires, débutés en 2009, rencontrent aussi des problèmes de construction, selon Greenpeace.

SÛRETÉ BRADÉE

"Qu'il y ait des écarts sur des chantiers de cette ampleur est inévitable, tente de relativiser Thomas Houdré. Ce qui est importe, c'est que tout soit mis en conformité par les opérateurs avant la fin du chantier."

Mais pour les associations, ces futurs réacteurs font craindre une sûreté bradée, malgré les nombreux contrôles, dans la mesure où les opérateurs subissent d'énormes pressions économiques et politiques pour achever les chantiers au plus vite. "EDF a dû arbitrer entre la sûreté et les coûts. Pour réagir aux pénalités, il accélère les cadences, ce qui multiplie les problèmes", s'inquiète Charlotte Mijeon, porte-parole du réseau Sortir du nucléaire.

Les problèmes à répétition ont en effet considérablement ralenti l'avancement des travaux. La mise en service de Flamanville 3, initialement prévue l'an prochain, a ainsi été reportée à 2016, tandis que la facture du chantier a été revue à la hausse, à 6 milliards d'euros, soit près du double des estimations initiales. De la même façon, en Finlande, Olkiluoto 3 ne démarrera pas avant 2013, soit avec quatre ans de retard et un budget aussi multiplié par deux.

PERTE DE SAVOIR-FAIRE

Fallait-il, alors, se lancer dans de tels chantiers, les plus gros jamais construits dans le monde ? A l'origine, l'EPR de Flamanville a été retenu en France pour renouveler des compétences qui disparaissent peu à peu, alors que les ingénieurs du programme électronucléaire français, qui ont construit les 58 réacteurs de l'Hexagone entre 1970 et 1990, partent à la retraite.

Mais EDF a sous-estimé la lourdeur et la complexité du projet. Et l'ingénierie nucléaire française a perdu de son savoir-faire et de sa performance, dans la mesure où vingt ans séparent la dernière centrale construite, à Civaux, dans la Vienne, de Flamanville. Enfin, coordonner des milliers d'ouvriers et d'ingénieurs de toutes les nationalités employés par plusieurs niveaux de sous-traitants complique encore la tâche. A tel point que la mise en chantier du cinquième EPR, prévue l'an prochain à Penly (Seine-Maritime), a été gelée.

"Le programme EPR est un désastre industriel et financier, en plus d'être dangereux. L'ASN devrait décider d'arrêter le chantier", estime Sophia Majnoni. A la fin du mois de mars, après l'accident dans la centrale japonaise de Fukushima, le gendarme du nucléaire avait bien évoqué un moratoire sur le chantier de Flamanville. Mais l'idée a finalement été écartée, en raison des pressions politiques et économiques.

Audrey Garric



#51 thailoup

thailoup

Posté 06 septembre 2011 à 00:59

A Fukushima, un 14-Juillet solidaire :tresfache:

http://www.lemonde.f...66_1492975.html :peur: :peur: :bravooo:


+++ :bravooo: :bravooo: :guerrier: :bravo: :bravo: :



Bonsoir à tous,





Si vous vous rendez sur http://www.facebook....a.informations/, vous y lirez cequi suit. Le rédacteur est un français marié d'une japonaise et vivant au Japo



Dans son statut du jour, Laurent rappelle que le nouveau premier ministre devrait être nommé dans les heures qui viennent, et fait le point sur une situation politique et humaine bien sombre au Japon. Ses mots me serrent le cœur. Je les recopie ici avec son accord :



« Demain, le 29 aout, a 11h du matin, le prochain Premier Ministre japonais sera nomme. Certainement Kaieda, l'actuel ministre de l'économie (Meti). Comme il est indique dans cet article, aucun des concurrents a la primaire n'envisage de sortie du nucléaire. Kaieda, au contraire, accepte de remettre en service les centrales arrêtées a la suite d'un stress-test.

Et il en construira d'autres, sans aucun doute. N'a-t-il pas autorise la réouverture de la centrale de Tomari, il y a une semaine, sans même réaliser de stress-test.

Il est le responsable du scandale des faux courriels réalisés par les compagnies électriques pour augmenter les constructions, entre autres... L'avenir est sombre pour le Japon : tous les spécialistes (Cusby et autres) prévoient un accident similaire dans les années a venir. De plus, l'amendement a la constitution de Taro Nakayama est en cours ; il sera ratifie sous Kaieda. "En cas d'urgence, le Premier Ministre a le droit de limiter le droit au déménagement, aux retraits bancaires et à l'accès internet". Cet amendement permettra au gouvernement d'éviter que le Japon ne se vide au moment du second accident. Pour tous les habitants du Japon, dorénavant, il vous faut toujours chez vous :

1. Un passeport valide pour chaque membre de la famille, de préférence de nationalité étrangère, en cas de restriction. (je vais bientôt demander un passeport français pour ma fille. Malheureusement, pour mon épouse, elle aurait droit à la nationalité française, après plus de 5 ans de mariage avec moi, mais elle ne parle pas français. Donc, elle ne peut pas réussir les deux "entretiens en français" nécessaires a l'ambassade de France a Tokyo... J'espère seulement qu'il n'y aura jamais de scenario "fuite séparée".)

2. Assez d'argent en liquide, caché quelque part, pour payer les billets d'avion.

3. Assez d'essence, en jerricans, chez soi, pour gagner l'aéroport international le plus proche.
4. De l'eau et des pastilles d'iode stable.



A la vue de notre expérience de mars dernier, ceci me semble le minimum. Les centrales vont continuer de tourner comme si de rien était, elles vont continuer a vieillir, et les tremblements de terre vont continuer de se produire.
Demain a 11heure, le Japon prendra la voie du fascisme nucléaire, jusqu'à ce que le pays entier fonce dans le mur. Comme en 1945. »

Je n'ai évidemment aucun commentaire à ajouter.

On aura une idée de l'homme en visionnant une video accessible sur

#52 thailoup

thailoup

Posté 06 septembre 2011 à 01:05

Vous avez déjà voté à ce sondage (pour ou contre trib . russel )
:???: :???: :???: :???: :???: :???: :???: :???: :???: :???:
ah bon ??? je m'en etait pas rendu compte !!
je savais bien que ça valait rien les boites a voter electronique !!!
je peux savoir ce que j'ai voté au moins ??? merci :sourire:

#53 thailoup

thailoup

Posté 08 septembre 2011 à 15:01

Face au silence des autorités concernant l’impact exact de la catastrophe nucléaire, des physiciens indépendants ont décidé de faire une carte qui montre que des régions dites « sûres » sont gravement contaminées. Par Ursula Gauthier. :tresfache:

http://realinfos.wor...te-du-desastre/





Les révoltés de Fukushima :tresfache:

Publié le 24-08-11 à 18:57 Modifié le 27-08-11 à 08:07 par Le Nouvel Observateur Réagir
Devant le silence et les mensonges officiels, militants et simples citoyens ont décidé de prendre leur sort en main. Pour sauver les habitants de la région et ouvrir les yeux de leurs compatriotes. Une enquête d'Ursula Gauthier :guerrier:


http://tempsreel.nou...-fukushima.html

Merci :bravooo: a TOUS les responsables :bravooo: de cette "omerta" !!!!! :bravooo:
L' individu retrouve sa fonction et de passif redevient actif , :sourire: mais a quel prix !!
:cogite: :cogite: :cogite:

Je proposerais que les adeptes du laxisme penal du nucleaire aillent a fukushima pour soutenir tepco dans son projet de solutionner cette catastrophe :bravo:
Peut etre que l'accumulation de corps calcinés provoquerais une couche aussi dur que leur mauvaise foi , qui isolerait le foyer de la centrale et qui peut etre eteindrais les reacteurs ???
Va savoir ,!! :sourire:
Je lance donc en preventif un appel a cotisation afin de financer leur voyage , :bravooo:
ce ne sera qu'un aller mais comme ils sont nombreux ,ça risque de couter un peu cher !!!
mais quel est le prix de nos actes ????? :cogite: :cogite:

#54 nautilus

nautilus

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 1 676 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : la-bas

Posté 01 dcembre 2011 à 17:16

8% du japon , au minimum, est FOUTU !
mais :

Selon le Nain (1°er) , c 'est l' énergie propre qui fonctionne même la nuit ... Il oublie de dire que l' allemagne arrive à se passer de cette énergie .. en s' en donnant les moyens

L' histoire se souviendra qu' il a été le porte parole du lobbye nucléaire, plus que n' importe qui avant lui ! Un prétendant au tribunal de Russel sur le nucléaire
http://www.liberatio...rs-moyenageuses


EN ATTENDANT ! les leçons partielles du désastre japonais :

http://globservateur...sium-radia.html



Fukushima > 8% du territoire japonais contaminé au cesium radioactif

Alors que le débat sur l'avenir du nucléaire fait rage en France, cette carte fraîchement publiée par le ministère japonais des Sciences invite à hiérarchiser les enjeux: sanitaires avant d'être économiques, encore que...

Image IPB

Carte extraite du quotidien Asahi Shimbun

Ce ministère considère comme "contaminées" toutes les zones où la radioactivité mesurée (dont a été soustraite la radioactivité naturelle) dépasse les 10 000 becquerels au mètre carré.
Au total, plus de 30 000 km2 ont été contaminés au cesium-137 (et au cesium-134), par quatre gros nuages dans les deux semaines qui ont suivi l'explosion des réacteurs de la centrale de Fukushima-Daichii. La pluie et la neige ont rabattu les particules au sol, qui en est tapissé.
La zone contaminée s'étend sur 8% du territoire de l'archipel.
C'est la superficie de la Belgique.
C'est peu ou prou celle de la Bretagne
  • tamaris aime ceci
"La manipulation consciente et intelligente des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique.
Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays"
Propaganda -1928 -E. Bernays

#55 nautilus

nautilus

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 1 676 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : la-bas

Posté 11 fvrier 2012 à 18:39

Quel média se soucie de nous informer encore à ce jour sur le drame de Fukushima?

la libre belgique ne nous donne pas des nouvelles très rassurantes et propose de nouveaux candidats, après nabo1° et son entêtement électoraliste, pour le tribunal de Russel en question ... il va falloir élargir la salle !

http://lacollisionde...nformation.html


On trouve encore du strontium à 60 km au large de Fukushima, ce qui prouve que la centrale continue à polluer le Pacifique.
http://fukushima-dia...9-was-measur...
Les entreprises fuient Fukushima en nombre plus grand que ce qui est publiquement admis par le gouvernement local.
http://aweb2u.free.f.../2011/12/20/...
Noguchi Ken, sans doute l’alpiniste japonais le plus célèbre au monde, est malade. Il avait visité la zone des 20 km et avait pris des photos des animaux abandonnées dans la région.
http://fukushima-dia...oguchi-kens-...
Les frais de décontamination de 102 municipalités vont être pris en charge par l’Etat.
http://www3.nhk.or.j...top/news10.html
Monsieur Odome à Minamisoma a toujours besoin d’aide pour trouver de la nourriture saine en territoire contaminé.
http://www.scoop.it/...p/835237658/...
Certains hôpitaux refusent de voir des patients irradiés
http://fukushima-dia...refuse-to-se...
Et encore trop d’écoliers japonais fréquentent des établissements contaminés.
http://www.youtube.c...g&feature=pl...
Car les normes japonaises en matière de radioactivité sont… hors normes !
http://savechild.net...hives/4047.html
Il faut vraiment faire savoir que la dose radioactive reçue lors d’un vol transatlantique ne peut être rapprochée de la contamination par des particules radioactives !
http://www.gen4.fr/b...on-raisonnab...
Et encore bien d’autres informations surFukushima Informations:

http://www.scoop.it/...ma-informations


Source de l’article: fukushima.over-blog.fr

Modifié par nautilus, 11 fvrier 2012 à 18:43.

"La manipulation consciente et intelligente des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique.
Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays"
Propaganda -1928 -E. Bernays