Aller au contenu


Photo

Société Sans Argent , Quand ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
96 réponses à ce sujet

#61 Xtal

Xtal
  • Genre : Homme
  • Localisation : Gaia
  • Intérêts : vivre

Posté 18 avril 2012 à 15:04

c'est moins l'argent qui est un problème que l'importance qu'on lui donne !!


On aurait pas créer l'argent si cela n'avait pas été "important" de le faire. Je rejoinds beaucoup l'avis de sansargent.
En effet depuis quelques temps je pense que c'est l'origine même du probleme.
Si on ne donne pas d'importance à l'argent, à quoi sert on d'en avoir ?
Je suis pour le partage de propriété. J'aime l'idée d'avoir "ma" propriété pour ne gener personne dans mes choix de vie et comme ça je peux mettre de la musique à fond....Parcontre je la partage volontié avec celui qui est pret à accepter mes choix de vie et vice versa.

Le mode de vie des Pléiadiens reste mon préféré. Aucune importance dans le "materiel". Tout est dans l'espris, l'echange d'energie, etc...

Bien à vous.
  • Praiffura aime ceci

#62 tamaris

tamaris
  • Genre : Ne souhaite pas le dire
  • Localisation : Rennes, France
  • Intérêts : Cueillir des champignons

Posté 18 avril 2012 à 15:38


c'est moins l'argent qui est un problème que l'importance qu'on lui donne !!


On aurait pas créer l'argent si cela n'avait pas été "important" de le faire. Je rejoinds beaucoup l'avis de sansargent.
En effet depuis quelques temps je pense que c'est l'origine même du probleme.
Si on ne donne pas d'importance à l'argent, à quoi sert on d'en avoir ?
Je suis pour le partage de propriété. J'aime l'idée d'avoir "ma" propriété pour ne gener personne dans mes choix de vie et comme ça je peux mettre de la musique à fond....Parcontre je la partage volontié avec celui qui est pret à accepter mes choix de vie et vice versa.

Le mode de vie des Pléiadiens reste mon préféré. Aucune importance dans le "materiel". Tout est dans l'espris, l'echange d'energie, etc...

Bien à vous.


Oui mais alors bon c'est encore plus utopique que le Tirage au sort des hommes politiques ou le Revenu de base...
Parles-en autour de toi et observes la réaction des gens : "Mais comment on achète les choses sans argent ?" va te sauter à la figure une bonne pelletée de fois. Crois moi :P

#63 caribbeanblue

caribbeanblue

    pour DIEU et pour le ROY !

  • Membres
  • 2 340 messages
  • Genre : Homme

Posté 18 avril 2012 à 16:14

Comment les vénusiens sont organisés sans argent , peut dire en dire plus ? gestion des ressources ?



Salut , Breizhfox !

cela ne s'adresse pas à toi en particulier , mais je rebondis sur ta question !

Contrairement à d'autres qui se sont exprimés sur le sujet ,

pour moi une économie sans argent est indispensable pour arriver à l'harmonie et l'abondance sur Terre !

sans doute ces personnes n'ont pas encore subit de grosse galères du au manque d'argent mais cela pourrait leurs arriver très vite ,

et a ce moment là , leurs perspectives seraient radicalement transformé !

quand ont a beaucoup ou suffisamment d'argent on voit la vie d'une manière très différente et on se dit , tout cela peut attendre !

Mais quand on est dans la galère , on voit très bien L'ESCLAVAGE de L' ARGENT et le MAL qu'il génère !

Sans L'argent il n' y aurais pas 18 000 enfants qui meurent chaque jour de faim et d'eau insalubre !

c'est le commerce et la violence du capitalisme financier qui a conduit tout ces gens à la misère !

de plus , en France , des millions et des millions de gens vivent ou survivent avec environ 400 à 500 euros !

OUI il est grand temps que mentalement déja , on accepte la réalité et la possibilité d'une société sans argent !

les échappatoires styles : l'argent n'est qu'un instrument et patati et patata .........................

c'est seulement les gens aisés et riches qui peuvent les tenir !

quand on est prisonnier de cette finance diabolique , on désespère d'attendre un système sans argent et de partage !

---

pour en revenir à l'économie vénusienne !

voir les témoignages :



Image IPB

Adamski and Villanueva.




Au mois d'août 1953, Salvador Villanueva Medina fut transporté sur la planète Vénus.

http://www.gnose-de-...anete-Venus.php

citation :

Ce que notre ami vit sur Vénus est grandiose. La civilisation vénusienne est fantastique. Elle a atteint son apogée. L'argent n'existe pas. Chaque habitant travaille deux heures par jour et reçoit en échange absolument tout ce dont il a besoin pour vivre : transport, alimentation, vêtements, vacances, études, etc. Tout appartient à tout le monde. Lorsque quelqu'un a besoin d'une voiture, il la prend, l'utilise et la remet ensuite à son lieu de stationnement. Si quelqu'un a faim, il peut manger gratuitement dans des établissements prévus à cet effet. Celui qui travaille a droit à tout ce qui lui est nécessaire. S'il a besoin d'un vêtement, car celui qui travaille a la droit de s'habiller, etc.



---


http://archive.choix...s-des-venusiens

Le travail sur Vénus

Il n'y a pas de travail tel que nous le connaissons sur Vénus. Les Vénusiens ont des technologies et des appareils complexes qui font le travail physique vite et efficacement à leur place. Tous les autres travaux sont volontaires et accomplis avec amour. Tous les produits sont partagés sans être payés avec de l'argent.
Tout est partagé, et les talents mis à la disposition de chacun, de telle manière que chacun puisse subvenir librement à ses besoins et à ses désirs.


- L'énergie des vaisseaux

C'est une force électromagnétique, pareille à celle qui déplace les planètes, les soleils, et même des galaxies entières sur leurs orbites.
Les astronefs extraterrestres ne tournent pas sur eux-mêmes. C'est l'émission en spirale du rayonnement des vaisseaux qui donne cette apparence de rotation. Le pôle supérieur positif émet des rayons centrifuges produits par le rassemblement et la concentration de particules lumineuses à partir d’un canal tourbillonnaire central. Ces émissions lumineuses qui fusent vers l'extérieur ressemblent à des rayures en spirales. La polarité inférieure négative fonctionne en sens inverse. L'émanation de substance lumineuse est contenue dans un champ neutre qui est vide et ovoïde.
Nota : Cet extrait, qui figure dans le livre d'Howard Menger, provient en fait d'un autre contacté, George Van Tassel.


- L'énergie libre

Nos amis de l'espace ne comprennent pas pourquoi nous fabriquons des machines si compliquées, qui fonctionnent d'une façon que nous disons simple, mais qui ne l'est pas. Eux extraient de l'énergie des électrons présents dans l’atmosphère et transfèrent la force qui entoure chaque électron en différentes formes d’énergie qui ne coûtent presque rien, puisqu'elles utilisent, à la base, l'énergie libre. Tandis que nous, nous produisons d'abord des électrons au moyen d'une force brutale, puis nous les envoyons dans des conducteurs électriquement isolés, qui font fonctionner nos appareils compliqués, de nouveau au moyen d'une force brutale.
Les hommes de l'espace ne détruisent pas les électrons ; ils se contentent d'utiliser la puissance qui entoure chacun d'eux et l'utilisent d'une façon constructive, puis les électrons libérés continuent leur route, se rechargent et sont utilisables de nouveau.


---
  • rené et Breizhfox aiment ceci

#64 syl

syl

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 886 messages

Posté 18 avril 2012 à 19:11

nous n'en sommes pas encore à Vénus....

le 1er pas à atteindre serait une société sans "souffrances"(réfléchies et acceptées)...sans "violences" (sous toutes ses formes)....une société basée sur la compassion....l'entraide, le partage, la compréhension....l'encouragement, le pardon....et qui dit cela "l'amour"...

une société qui se libère, lève la tête...et fait les choses pour elle, pour la Vie...pour ses frères.

si nous voulons résoudre les problèmes dont j'ai soulevé ailleurs(et qui d'après moi existent bien)....il n'y aura que cette route, et nulle autre.
  • Chribou aime ceci

#65 Xtal

Xtal
  • Genre : Homme
  • Localisation : Gaia
  • Intérêts : vivre

Posté 19 avril 2012 à 15:28

Viens Syl, on va vivre sur Venus.Ou dans les pléiades.
On emmène sansargent avec nous et tous ceux qui sont dans la même "optique".
Arf, faut croire qu'on a une mission à accomplir d'abord ici avant d'y aller...
Mais ya du taff :/
  • LeCurieux et planete aiment ceci

#66 pimousse

pimousse
  • Genre : Homme
  • Localisation : arrière garde
  • Intérêts : Le bilboquet

Posté 14 mai 2012 à 09:40

bonjour,
l'idée d'un "village" autonome est séduisante, mais honnêtement, à mesure que la population du "village" augmente, cela devient de plus en plus impossible.


Je veux dire, vivre sans monnaie revient à soi vivre en autarcie, avec sa propre production agricole pour satisfaire ses besoins ou alors pratiquer le troc (l'échange de services gratuits est une forme de troc).
Mais passé une certaine limite de population, dans un système ou les productions sont nombreuses et diversifiées, le troc montre ses limites. Il devient en effet compliqué de comparer la valeur et le coût d’un produit ou service par rapport à tous les autres. Le troc n’est pas adapté à la spécialisation des activités dès lors qu’elles se diversifient et que la production s’intensifie. Si on part du principe qu'on ne peut pas tout faire soi-même, vous vous imaginez produire un bien avec lequel il vous faudra échanger du lait, une table, un vélo, etc… ? Sans parler de ceux qui vont avoir besoin d'assez nombreuses matières pour produire un seul bien.
Aussi, Il est difficile de toujours trouver une personne qui va posséder un bien que l’on recherche, qui elle-même désirera celui que l’on est prêt à échanger. Pourquoi produirait-on tel ou tel bien alors que l’on n’est même pas sûr de pouvoir l’échanger à tout moment? Il y a aussi le problème des biens saisonniers, dont certains ne se conservent pas ou mal, ce qui posera des problèmes pour ses producteurs.
etc.. etc...

Bon vous allez me dire, c'est beaucoup se prendre la tête surtout qu'à la base je pense qu'on parle plutôt d'un petit "village" plus ou moins autonome. Mais tout ça pour dire que sans monnaie, le "village" devra être contraint à une certaine taille maximale fixe et sera forcément appuyé sur une société en parallèle disposant elle d'une monnaie.
« Respecter une femme, c'est pouvoir envisager l'amitié avec elle »

#67 napo

napo

    Vétéran du forum

  • Membres
  • 5 248 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : Belgikistan

Posté 14 mai 2012 à 13:42

Pimousse, l'idée n'est pas de remplacer l'argent par un autre système d'échange mais plutôt de ne plus accorder de valeur à rien.
Si les choses n'ont plus de valeur, il n'y a plus de "lois du marché", plus de concept de "consommation", donc plus de gaspillage et d'achats compulsifs. L'humain ne s'identifiera plus à ce qu'il possède puisqu'il pourra posséder ce qu'il veut ! Ce ne sera pas non plus du communisme puisque tout pourra être à la portée de tout le monde.
  • altruisme aime ceci
La vérité est un pays sans chemin (krishnamurti)

#68 geispe

geispe

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 399 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Strasbourg

Posté 14 mai 2012 à 15:13

..... L'humain ne s'identifiera plus à ce qu'il possède puisqu'il pourra posséder ce qu'il veut ! Ce ne sera pas non plus du communisme puisque tout pourra être à la portée de tout le monde.


çà ne marche pas, çà, non ? qui est-ce qui produit tout ce dont l'humain a envie et comment on répartirait tout équitablement ?

#69 napo

napo

    Vétéran du forum

  • Membres
  • 5 248 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : Belgikistan

Posté 14 mai 2012 à 15:36

Tiens, Salut Geispe, ça fait longtemps.

Qu'est ce qui ne marche pas ? Que l'humain ne s'identifie plus à ce qu'il possède ?

Pourquoi répartir tout équitablement ? Tout le monde n'a pas les mêmes besoins ou les mêmes envies.
Bon, admettons que l'on considère que chaque citoyen en bonne santé travaille 20h par semaine et qu'en même temps chacun puisse aller chercher ce dont il a besoin ou envie, ça dérangerait qui ? Les choses continueraient à être produites mais gratuitement.
Je ne sais pas combien de temps de travail serait nécessaire, peut-être moins que 20h.
L'ennui, c'est que l'Europe ne produit et ne fabrique plus grand-chose, donc ma théorie ne marcherait probablement pas, sais pas...
La vérité est un pays sans chemin (krishnamurti)

#70 geispe

geispe

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 399 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Strasbourg

Posté 14 mai 2012 à 16:25

Pourquoi répartir tout équitablement ? Tout le monde n'a pas les mêmes besoins ou les mêmes envies.
Bon, admettons que l'on considère que chaque citoyen en bonne santé travaille 20h par semaine et qu'en même temps chacun puisse aller chercher ce dont il a besoin ou envie, ça dérangerait qui ? Les choses continueraient à être produites mais gratuitement.
Je ne sais pas combien de temps de travail serait nécessaire, peut-être moins que 20h.
L'ennui, c'est que l'Europe ne produit et ne fabrique plus grand-chose, donc ma théorie ne marcherait probablement pas, sais pas...

je ne cause pas souvent mais je vous lis tous les jours... :smile: je ne pense pas que l'on puisse envisager une société sans argent autrement qu'une utopie, aujourd'hui... mais même cette utopie me semble difficile à imaginer...
aujourd'hui l'argent est le moteur de ce qui se fait et je crains que sans lui plus grand chose ne se fasse... ou alors il faudrait que tous les humains changent d'état d'esprit à peu près ensemble et au même moment... et comme tu le dis aussi, je ne pense pas que l'on puisse par exemple envisager des échanges au niveau mondial : cela demanderait beaucoup trop d'énergie... alors que l'on peut s'en passer mais aussi que l'énergie il faut la trouver...
il faudrait alors déterminer quel seraient le mode de vie et les besoins dans un système sans argent... tout le monde a-t-il droit à une voiture ou tout le monde va-t-il simplement à pied.... les deux systèmes sont immensément différents... :smile:

#71 napo

napo

    Vétéran du forum

  • Membres
  • 5 248 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : Belgikistan

Posté 14 mai 2012 à 16:46

Ben écoute, pour ma part, il y a des centaines de choses que je ne fais pas parce que je n'ai pas assez d'argent.
Nous sommes éduqués à recevoir des récompenses quand nous les méritons et c'est là toute l'horreur de la situation. Il faut "gagner sa vie", être sage pour avoir des bonbons. Seulement pour la plupart, les bonbons sont très petits ou très rares parce que celui qui les distribue n'en possède pas beaucoup ou est particulièrement radin. Alors on triche, on ment, on vole, on déprime ou on tue...voilà l'état d'esprit dans lequel nous sommes.

Après, pourquoi un grand pays comme la France ne produit-il presque plus rien ? A cause des lois du marché, du prix de la main d'oeuvre et tout ce bordel économique. Pourtant, il doit être probablement possible de bien vivre en France sans importer un tas d'objets tous plus laids et inutiles les uns que les autres.
Concernant l'énergie, pourquoi les voitures roulent-elles toujours au pétrole ? A cause des lois du marché...c'est ça, non ?
  • Nightmare aime ceci
La vérité est un pays sans chemin (krishnamurti)

#72 pimousse

pimousse
  • Genre : Homme
  • Localisation : arrière garde
  • Intérêts : Le bilboquet

Posté 14 mai 2012 à 16:48

Pimousse, l'idée n'est pas de remplacer l'argent par un autre système d'échange mais plutôt de ne plus accorder de valeur à rien.
Si les choses n'ont plus de valeur, il n'y a plus de "lois du marché", plus de concept de "consommation", donc plus de gaspillage et d'achats compulsifs. L'humain ne s'identifiera plus à ce qu'il possède puisqu'il pourra posséder ce qu'il veut ! Ce ne sera pas non plus du communisme puisque tout pourra être à la portée de tout le monde.


Oui mais ça ne change pas ma conclusion de taille maximale limitée. J'avoue que j'ai du mal à concevoir le fonctionnement totalement sans valeur. Consommation n'est pas forcément synonyme de gaspillage et d'achat compulsif, c'est simplement satisfaire des besoins à la base, besoin qui ne sont pas forcément futiles.
Je précise que je me ramène au message d'origine qui parle d'une société sans argent, ou les villages autonomes se répandraient. C'est cela qui me parait impossible à long terme. Toutes les tribus pratiquent le troc entre elles, même celles qui n'ont pas de monnaie pour leur propre fonctionnement interne, parce qu'on ne peut pas fabriquer tout ce dont on a besoin. C'est ça la force de l'échange, que tout ne soit pas produit dans chaque village, ou communauté ou autres, car sinon on se retrouverai vite avec un problème de surface disponible.

Je reste donc convaincu qu'une telle entreprise de supprimer totalement la notion de valeur ne peut qu'exister en taille réduite à des endroits ponctuels et en marge d'un système qui fonctionne autrement.

Enfin, je précise quand même que je serais fortement tenté si une telle expérience existait :smile:

D'ailleurs vous aviez vu ça :
http://www.alterinfo...ome_a71723.html :euh:
« Respecter une femme, c'est pouvoir envisager l'amitié avec elle »

#73 geispe

geispe

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 399 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Strasbourg

Posté 14 mai 2012 à 17:12

Enfin, je précise quand même que je serais fortement tenté si une telle expérience existait

on peut expérimenter en regardant jusqu'où on peut se passer d'argent à sa petite échelle : il faut alors produire sa nourriture, ses vêtements, et tout ce dont on a besoin. et on peut rapidement repérer les choses pour lesquelles on a besoin d'argent... et pour lesquelles il faudrait trouver une solution dans un système ou une société sans argent... :smile:

#74 napo

napo

    Vétéran du forum

  • Membres
  • 5 248 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : Belgikistan

Posté 14 mai 2012 à 17:38


Enfin, je précise quand même que je serais fortement tenté si une telle expérience existait

on peut expérimenter en regardant jusqu'où on peut se passer d'argent à sa petite échelle : il faut alors produire sa nourriture, ses vêtements, et tout ce dont on a besoin. et on peut rapidement repérer les choses pour lesquelles on a besoin d'argent... et pour lesquelles il faudrait trouver une solution dans un système ou une société sans argent... :smile:

Dans un système dominé par l'argent, on ne va pas bien loin en essayant de s'en passer surtout si chacun reste dans son coin à cuisiner sa popote interne. L'idée est d'échanger les compétences sans que le travail fourni ne devienne un esclavage (la situation actuelle) et sans tomber dans le dénuement. Plus il y a de cerveaux et de bras, plus les choses sont simples et rapides.

Pimousse, quand tu parles de tribus, c'est de nouveau du cloisonnement. Faut voir les choses de manière plus large. Actuellement, tu peux concevoir de travailler pour un client qui vit à 500 ou 2000 km de ton bureau, OK ? Pourquoi ne le ferais-tu pas si l'argent n'existait plus ?
La vérité est un pays sans chemin (krishnamurti)

#75 pimousse

pimousse
  • Genre : Homme
  • Localisation : arrière garde
  • Intérêts : Le bilboquet

Posté 14 mai 2012 à 18:09

Pimousse, quand tu parles de tribus, c'est de nouveau du cloisonnement. Faut voir les choses de manière plus large. Actuellement, tu peux concevoir de travailler pour un client qui vit à 500 ou 2000 km de ton bureau, OK ? Pourquoi ne le ferais-tu pas si l'argent n'existait plus ?


Je le ferais volontiers sans même forcément demander quelque chose en retour, mais ponctuellement. Admettons que ce soit le cas la majeure partie du temps et que les personnes en face (enfin à distance) ne peuvent fournir de service à distance. On fait comment? il y a un moment ou je ne pourrai plus car j'aurai besoin d’échanger mon travail avec ceux qui sont proches pour bénéficier de leur force de travail lorsque j'en ai besoin, sous peine d'être considéré comme une sorte de "passager clandestin". C'est une des raisons pour lesquelles le principe des réseaux autonomes sans argent nécessite de la proximité et donc une échelle réduite.

Enfin, je ne sais pas si je suis clair, ou si j'ai bien compris ce que tu voulais dire...
« Respecter une femme, c'est pouvoir envisager l'amitié avec elle »

#76 napo

napo

    Vétéran du forum

  • Membres
  • 5 248 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : Belgikistan

Posté 14 mai 2012 à 18:33

Arf, oui, c'est pas si simple à concevoir ;)
Quand tu vends une marchandise ou un service à quelqu'un, disons Paul.
Paul ne te rend aucun service en échange, mais il a bossé pour Pierre qui lui-même va bosser demain pour Jacques.
Vous tous allez bosser ponctuellement, comme tu dis, selon ce que Paul, Pierre ou Jacques ont besoin. On ne pense plus en matière de rentabilité, de bénéfice mais de besoin réel.

Allez, prenons le fermier qui produit du lait, il torture ses vaches pour qu'elles soient rentables. Pour faire le plus de bénéfice possible, l'usine qui transforme le lait va te vendre un liquide blanc infect bourré de produits chimiques et "inventer" régulièrement différentes sortes de lait et produits laitiers à base de vitamines (alors que le lait contient toutes les vitamines normalement), d'oméga 3, de bifidus actif, etc. Bref, créer un besoin chez le consommateur, des yaourts verts, bleus, rouges, dans des emballages roses avec des petits ours ou des lapins, oui, bon, tu me comprends, quoi. Si les vaches produisent trop de lait par rapport à ce que l'usine veut bien acheter, le fermier devra tout verser dans l’égout. Tout ça parce que les mômes se sont lassés du yaourt verts dans une boite rose.
Franchement, est ce que tout ça a du sens ?
Ne serait-il pas plus intelligent (pour les vaches, les mômes et la planète) de dire aux enfants qu'ils n'ont plus besoin de boire du lait au delà de 3 ou 4 ans ?
Ne pas produire pour s'enrichir mais pour le bien de tous.
La vérité est un pays sans chemin (krishnamurti)

#77 pimousse

pimousse
  • Genre : Homme
  • Localisation : arrière garde
  • Intérêts : Le bilboquet

Posté 14 mai 2012 à 19:20

Oui ça va devenir une torture du cerveau là :smile:
Regarde, si Paul nécessite tout un tas de différentes matières pour produire son bien ou que la production de son bien, ou service, prend beaucoup de temps, il ne pourra pas être utile à beaucoup de personnes sur une période donnée. Il y a bien un moment ou la notion de valeur va devoir être prise en compte non?

Après on est bien d'accord, la production sert en premier lieu à satisfaire les besoins de chacun.
De la même manière qu'une monnaie sert à faciliter les échanges.

Vouloir supprimer toute forme de monnaie pour prévenir les excès potentiels de son évolution, à mon avis, c'est un peu le même raisonnement que de vouloir supprimer toute production pour en supprimer les futurs excès éventuels, comme ceux que tu viens de citer.

Modifié par pimousse, 14 mai 2012 à 19:21.

« Respecter une femme, c'est pouvoir envisager l'amitié avec elle »

#78 napo

napo

    Vétéran du forum

  • Membres
  • 5 248 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : Belgikistan

Posté 14 mai 2012 à 22:05

Je n'ai pas compris, la fatigue, probablement...
J'ai une grosse journée demain ;) bonne nuit
La vérité est un pays sans chemin (krishnamurti)

#79 Le Passant

Le Passant
  • Genre : Homme
  • Localisation : Devant mon écran

Posté 15 mai 2012 à 00:18

Logiquement, une société sans argent est possible, car l'humain n'est pas seulement motivé par l'argent. Wikipedia ou les logiciels libres sont des preuves qu'il est possible d'accomplir des choses énormes de façon bénévole. À mon avis la vrai question à se poser est ceci: à partir de quand la société opérera selon les mêmes principes qu'internet, que le logiciel libre, que Wikipedia?

À partir de quand Paul ira cultiver son champs et donner ses légumes gratuitement? À partir de quand sera-t-on habitué à ce mode de fonctionnement? Quel différence entre passer 2h à taper du code pour un logiciel libre et passer 2h dans le champs? Au final, c'est son temps qu'on donne. C'est la seul "monnaie" réelle.
  • napo aime ceci

#80 resonnance34

resonnance34
  • Genre : Homme
  • Localisation : sans frontiere, dans l'espace
  • Intérêts : observer, écouter, décortiquer, m'abreuver de culture et de connaissance. partatger, échanger, créer

Posté 15 mai 2012 à 06:22

Pimousse, l'idée n'est pas de remplacer l'argent par un autre système d'échange mais plutôt de ne plus accorder de valeur à rien.
Si les choses n'ont plus de valeur, il n'y a plus de "lois du marché", plus de concept de "consommation", donc plus de gaspillage et d'achats compulsifs. L'humain ne s'identifiera plus à ce qu'il possède puisqu'il pourra posséder ce qu'il veut ! Ce ne sera pas non plus du communisme puisque tout pourra être à la portée de tout le monde.

Ce que tu propoes est un monde anarchique sans dieu ni maitre, où tous le monde vit dans l'harmonie et tout le monde est capable d'amour, d'empathie, car sans aucune frontière sans aucune limite ce village se doit d'accepter tous le monde, et bien sur plus de justice, plus de loi puisque l'argent, les échanges n'existent et dans l'absolu on a plus le droit de juger même si la personne a fauté contre quelqu'un d'autre car chacun est libre de faire ce qu'il veut. Mais pour qu'une telle société existe, ne faudrait il pas réeduquer l'ensemble de l'humanité ? Mais qui donne le droit à qui que ce soit d'imposer sa vision à d'autre, ou alors il faut en passer par un assainissement strict des populations et une réductions n'est ce pas ce qu'à pour objectif le N.O.M, donc ne sommes nous pas au final tous de la même sorte à imposer nos opinions aux autres ?

#81 napo

napo

    Vétéran du forum

  • Membres
  • 5 248 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : Belgikistan

Posté 15 mai 2012 à 07:30

Ce que tu propoes est un monde anarchique sans dieu ni maitre, où tous le monde vit dans l'harmonie et tout le monde est capable d'amour, d'empathie, car sans aucune frontière sans aucune limite ce village se doit d'accepter tous le monde, et bien sur plus de justice, plus de loi puisque l'argent, les échanges n'existent et dans l'absolu on a plus le droit de juger même si la personne a fauté contre quelqu'un d'autre car chacun est libre de faire ce qu'il veut. Mais pour qu'une telle société existe, ne faudrait il pas réeduquer l'ensemble de l'humanité ? Mais qui donne le droit à qui que ce soit d'imposer sa vision à d'autre, ou alors il faut en passer par un assainissement strict des populations et une réductions n'est ce pas ce qu'à pour objectif le N.O.M, donc ne sommes nous pas au final tous de la même sorte à imposer nos opinions aux autres ?

Je n'irais pas jusque là quand même. Pour qu'une société fonctionne, il me semble (mais je peux me tromper) qu'il faille établir des règles. J'utilise le mot "règles" intentionnellement en opposition aux "lois"qui elles, ne servent que l'argent.
Si tu veux faire pousser des tomates, il y a des "règles" à suivre, les exposer au soleil et les arroser. Personne n'aura jamais l'idée stupide de faire autrement.
Le savoir-faire comporte un minimum de règles, que ce soit dans le domaine de la médecine, de la construction ou de l'élevage d'animaux. Mais comme la rentabilité ne serait plus le facteur principal, les règles seraient celles du bien-être de tous (les humains et les animaux).
En supprimant l'argent, donc le pouvoir des uns sur les autres, la compétitivité, la hiérarchie, beaucoup de souffrances pourraient être évitées. De ce fait, les principes d'éducation changeraient automatiquement, tu comprends ? Et ceci n'est pas en opposition à la diversité des cultures.
Prenons pour exemple les villages d'Afrique qui sont en réalité de gros écovillages. Tous les hommes et les femmes vaquent à leurs occupations sans même penser à en retirer un bénéfice financier, on bosse pour le bien de tous et il n'est pas nécessaire que tout le monde travaille tout le temps et chacun mène sa vie comme il l'entend. Il y a quand même des règles, des croyances religieuses et des comportements culturels, l'un n'empêche pas l'autre.
Pourquoi ne pourrions-nous pas appliquer cela avec la technologie actuelle ? Tout en sachant que la suppression de l'argent supprimera l'identification à l'Avoir au bénéfice d' l'Etre

Le nouvel ordre mondial travaille dans un objectif de soumission par l'argent ! Ca n'a rien à voir avec ce qui est débattu ici.
La vérité est un pays sans chemin (krishnamurti)

#82 resonnance34

resonnance34
  • Genre : Homme
  • Localisation : sans frontiere, dans l'espace
  • Intérêts : observer, écouter, décortiquer, m'abreuver de culture et de connaissance. partatger, échanger, créer

Posté 15 mai 2012 à 10:58

Ce que tu propoes est un monde anarchique sans dieu ni maitre, où tous le monde vit dans l'harmonie et tout le monde est capable d'amour, d'empathie, car sans aucune frontière sans aucune limite ce village se doit d'accepter tous le monde, et bien sur plus de justice, plus de loi puisque l'argent, les échanges n'existent et dans l'absolu on a plus le droit de juger même si la personne a fauté contre quelqu'un d'autre car chacun est libre de faire ce qu'il veut. Mais pour qu'une telle société existe, ne faudrait il pas réeduquer l'ensemble de l'humanité ? Mais qui donne le droit à qui que ce soit d'imposer sa vision à d'autre, ou alors il faut en passer par un assainissement strict des populations et une réductions n'est ce pas ce qu'à pour objectif le N.O.M, donc ne sommes nous pas au final tous de la même sorte à imposer nos opinions aux autres ?

Je n'irais pas jusque là quand même. Pour qu'une société fonctionne, il me semble (mais je peux me tromper) qu'il faille établir des règles. J'utilise le mot "règles" intentionnellement en opposition aux "lois"qui elles, ne servent que l'argent.
Si tu veux faire pousser des tomates, il y a des "règles" à suivre, les exposer au soleil et les arroser. Personne n'aura jamais l'idée stupide de faire autrement.
Le savoir-faire comporte un minimum de règles, que ce soit dans le domaine de la médecine, de la construction ou de l'élevage d'animaux. Mais comme la rentabilité ne serait plus le facteur principal, les règles seraient celles du bien-être de tous (les humains et les animaux).
En supprimant l'argent, donc le pouvoir des uns sur les autres, la compétitivité, la hiérarchie, beaucoup de souffrances pourraient être évitées. De ce fait, les principes d'éducation changeraient automatiquement, tu comprends ? Et ceci n'est pas en opposition à la diversité des cultures.
Prenons pour exemple les villages d'Afrique qui sont en réalité de gros écovillages. Tous les hommes et les femmes vaquent à leurs occupations sans même penser à en retirer un bénéfice financier, on bosse pour le bien de tous et il n'est pas nécessaire que tout le monde travaille tout le temps et chacun mène sa vie comme il l'entend. Il y a quand même des règles, des croyances religieuses et des comportements culturels, l'un n'empêche pas l'autre.
Pourquoi ne pourrions-nous pas appliquer cela avec la technologie actuelle ? Tout en sachant que la suppression de l'argent supprimera l'identification à l'Avoir au bénéfice d' l'Etre

Le nouvel ordre mondial travaille dans un objectif de soumission par l'argent ! Ca n'a rien à voir avec ce qui est débattu ici.

Oh combien je suis comme toi et veut vivre dans une société pareille, ou chacun travaille pour la collectivité et en retire un bénéfice individuelle, mais c'est bien ce que je te dis sans être une vérité : tout ceci passe par l'éducation des personnes. apprendre le béaba du respect d'autrui, car crois tu que tous le monde a actuellement le reflexe de mettre chaque personne chaque chose sur le même plan. si pour toi comme pour moi il est logique de faire pousser une tomate ou même construire selon une logique des lois de la physique ou de la chimie, demande à un citadins de faire pousser une tomate, ou même d'élever des animaux, ils ne savent, on nous a habitué à jouir d'une chose en fonction de sa valeur marchande, actuellement beaucoup ne savent plus faire pousser et encore moiins qu'il n'y' pas besoin d'obtenir quelque chose par la force et l'argent, la gratuité d'un acte pour une majorité n'a aucun sens. Crois tu qu'il n'y aura jamais de véritable opportuniste pour venir tirer des bénéfices du travail de l'autre. je prenais exemple du nouvel ordre mondial du fait même que pour qu'une telle société existe il faut soit faire une séléction des gens, hors c'est impossible car dans cette cité tout le monde est recu sans avoir besoin de démontrer ce qu'il vaut réellement, hors il y'aura toujours des personnes qui essaieront de profiter de cette structure en imposant sa propre vision des valeurs. car je pense qu'il y'a une grande différences entre les pays qui vivent en occident et dans les pays qui ont appris à s'entraider dans la misère. L'occident a été pervertis par l'argent, l'oppulence et l'accession aux choses par l'argent. Mais je continues à penser que les occidentaux commencent à aspirer à ce modèle, de plus en plus sont dans cette optique comme toi, moi, comme plein de personnes qui sont sur forum etc.......... enfin quand tu dis que sans l'argent beaucoup de malheur serait éviter oui car on en a fait un sacre, les gens considère l'argent non pas comme un moyen mais comme une finalité, hors dans une société sans argent tôt ou tard, sachant que l'être non éduqué ou mal éduqué peut faire le meilleur ou le pire, il y'en aura toujours pour essayer d'imposer leur vision pour atteindre le pouvoir absolu, car le N.O.M présentement a reussi son pari avoir le pouvoir absolu en sacralisant l'argent. Donc il faut donner aux gens l'essence même de cette éducation. du moment qu'une société assimile des son plus jeune âge le respect de l'autre et apprends, les règles n'ont pas besoin d'être là, car tout vient naturellement avec de bonne bases. Dans tous ca oui si l'argent disparait, la compétitivité, la hiérarchie, la rentabilité n'aurait plus aucun sens, mais même dans les sociétés où la valeur estimée par l'argent n'existe pas il y'a toujours un dominant imposant son pouvoir. Tout être vivant a un but, et plus cet être a conscience de son état plus il sera à même de conceptualiser des plans pour imposer sa suprématie, donc ce que je veux dire c'est que la réeducation doit être revus sur les fondements même des civilisations dites "modernes", remettre en cause 2012 ans de conditionnement et d'endoctrinement, et je n'ai pas dis d'histoire, car c'est justement qu'au nom de l'histoire dès le plus jeune on n'est inseré dans une matrice, et c'est cette matrice qui impose sa vision de l'histoire et de l'argent.

Modifié par resonnance34, 15 mai 2012 à 11:16.


#83 napo

napo

    Vétéran du forum

  • Membres
  • 5 248 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : Belgikistan

Posté 15 mai 2012 à 11:27

car je pense qu'il y'a une grande différences entre les pays qui vivent en occident et dans les pays qui ont appris à s'entraider dans la misère

Et bien, perso, j'ai observé le contraire ! Plus une société est corrompue par l'argent plus les gens deviennent individualistes. Ce qui quelque part est "logique" puisque pour acquérir des biens matériels (voiture, télé, téléphone, ordinateur) il faut garder son argent pour soi !
les pays "en voie de développement" se retrouve avec un tas de problèmes qu'il n'avaient pas avant de subir l'influence de l'occident.

Tu dis qu'il y aura toujours des personnes pour profiter du système. Je suppose que depuis la nuit des temps, il y a toujours eu des agités et des glandeurs. Ce n'est pas particulièrement anormal, on observe ce phénomène aussi chez les animaux, lol
  • caribbeanblue et tawari aiment ceci
La vérité est un pays sans chemin (krishnamurti)

#84 altruisme

altruisme

Posté 16 mai 2012 à 01:42

reste le problème des Intéret bancaire et création monétaire par le crédit

cest pas dla merde ca ein lol

#85 napo

napo

    Vétéran du forum

  • Membres
  • 5 248 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : Belgikistan

Posté 16 mai 2012 à 05:30

reste le problème des Intéret bancaire et création monétaire par le crédit

cest pas dla merde ca ein lol

Si l'argent n'existe plus, les banques non plus. En quoi est ce un problème ?
La vérité est un pays sans chemin (krishnamurti)

#86 magic29

magic29
  • Genre : Homme
  • Localisation : ici
  • Intérêts : énergies alternatives,astronomie.

Posté 16 mai 2012 à 10:40

pour un monde sans argent, il faut abandonner toute conception de propriété matérielle ou intellectuelle .
il faut également une société d'abondance car la rareté engendre la valeur donc le soucis de monnayer.
il faudra développer la générosité, l’abnégation, l'altruisme, j'ai comme l'impression qu'on n'y est pas encore arrivé.

#87 pimousse

pimousse
  • Genre : Homme
  • Localisation : arrière garde
  • Intérêts : Le bilboquet

Posté 16 mai 2012 à 14:42

pour un monde sans argent, il faut abandonner toute conception de propriété matérielle ou intellectuelle .
il faut également une société d'abondance car la rareté engendre la valeur donc le soucis de monnayer.
il faudra développer la générosité, l’abnégation, l'altruisme, j'ai comme l'impression qu'on n'y est pas encore arrivé.

La propriété intellectuelle, quelle arnaque quand même.....
La société d'abondance, on en n'est pas si loin. Dans de nombreux domaines l'abondance pourrait déjà justifier une gratuité. Mais pour en arriver à l'abondance, je ne vois pas comment c'est possible sans notion de valeur ni monnaie au départ.
Quant à la générosité, l'altruisme, etc..... ça peut tout à fait être compatible avec une société qui dispose d'une monnaie à mon avis. Il y a de nombreux travaux sur des systèmes alternatifs comme la "théorie relative de la monnaie" et le dividende universel, l'allocation universelle etc...
« Respecter une femme, c'est pouvoir envisager l'amitié avec elle »

#88 ceolien

ceolien
  • Genre : Homme
  • Localisation :

Posté 16 mai 2012 à 15:06

Je ne vois pas pourquoi vous vous prenez la tête comme ça. La réponse est pourtant là sous vos yeux :

Image IPB

Traduction pour les mal voyants / non voyants : affichage des topics récents il y a quelques minutes « Société Sans Argent , Quand ? » suivi de « Quand on veut, on peut. »…

Comme dirait Facebook (ou pas) : J'aime ! :D
  • napo aime ceci
« Le principe de la culture libre est de proposer légalement des œuvres, des informations, des créations en libre partage pour tous. Il est question de proposer une alternative libre et d'œuvrer au maintien de cette possibilité. » - Wikipédia, article sur la culture libre (version du 10 mars 2011)

#89 Prema

Prema

    Question de perspective

  • Animateurs
  • 4 527 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Dictature française

Posté 13 fvrier 2013 à 18:37

Tallinn, capitale de l'Estonie, est la première capitale européenne à instaurer la gratuité des transports publics sur l'ensemble des lignes de bus et de tramway pour tous ses habitants.
2542_tram.jpgAprès s'être distinguée en 2008 en accordant l'accès gratuit à Internet via wifi partout dans la ville, Tallinn, capitale de l'Estonie, est depuis le début d'année 2013 la première capitale européenne à instaurer la gratuité des transports publics sur l'ensemble des lignes de bus et de tramway pour tous ses habitants (soit un peu plus de 400 000 personnes).
Selon le quotidien Le Monde, pour faire face à l'augmentation du nombre d'usagers des transports en commun depuis l'entrée en vigueur de la mesure, la mairie a déjà annoncé la mise en place de bus supplémentaires.

Parmi les arguments des promoteurs de cette mesure : les recettes de la vente de tickets ne couvraient de toute façon qu'un tiers des frais de fonctionnement du réseau et l'objectif est aussi de limiter l'usage de la voiture en ville. Les citoyens domiciliés dans la capitale estonienne peuvent bénéficier de cette gratuité contre la somme initiale de deux euros leur permettant d'obtenir une carte verte dite "intelligente" qu'ils peuvent ensuite personnaliser par internet ou dans un bureau de poste.
Naturellement, les personnes qui ne résident pas officiellement à Tallinn peuvent toujours acheter leur billet auprès des chauffeurs de bus et de tram, ou bien se procurer la même carte "intelligente" et la recharger en ligne, sur Internet ou avec leur smartphone. Les transports en commun demeurent également gratuits pour toute personne âgée de plus de 65 ans.

Rappelons qu'en France, une quinzaine de villes ont déjà opté pour cette approche iconoclaste mais efficace, parmi lesquelles Colomiers et Compiègne, pionnières dès les années 70, mais aussi Aubagne, où habitants et visiteurs peuvent monter gratuitement dans les transports en commun de la communauté d'agglomération.

 

http://www.lemarchec...376_article.php


  • metatronne aime ceci

Si le climat était une banque il serait déjà sauvé.
Hugo Chavez


#90 tawari

tawari
  • Genre : Homme
  • Localisation : Tartasie
  • Intérêts : Art de la rocaille

Posté 14 fvrier 2013 à 11:53

J’ai moi aussi rêvé d’une société sans argent. Alors quand j’essaye de la concevoir, je m’aperçois qu’il y a trop de difficultés pour bâtir un tel édifice ; plein de problèmes d’équilibres pour satisfaire la diversité, la liberté et les goûts de chacun, les différences individuelles, les travaux pour la communauté qu’ils soient utiles (routes, énergie, recherche fondamentale ou appliquée), ou qu’ils soient d’ordre artistiques, incluant bien sûr la main d’œuvre. Finalement, l’argent est une excellente invention pour comparer des choux et des carottes. Mais s’il sert les bonnes causes il sert aussi les mauvaises à commencer par lui-même. Si on veut maintenir le progrès il faut conserver cet outil pour le meilleur et pour le pire, sachant que ce dernier, s’il est facilité par l’argent (puisqu’il n’a pas d’odeur), présente des solutions autres qu’il faut trouver et appliquer.

 

Le pire c’est l’argent autocréateur et non lié à ce qu’il est censé représenter. Il s’agit de son non rattachement à l’or et au travail, et les conséquences bancaires qui en ont découlé au service des plus roublards. C’est aussi le pillage des impôts, le commerce de la drogue, le racket …. toutes choses qui peuvent être traitées indépendamment de l’argent à condition qu’on le souhaite vraiment.

 

Il n’y a pas d’autres solutions pour régler le commerce extérieur, à moins d’être totalement autarcique, ce qui a été une nécessité au sein des pays communistes dont la monnaie n’avait aucune valeur pour les échanges extérieurs, pas de taux de change. De ce point de vue, la France est très mal placée, si on veut de l'énergie paipable, il faut vendre des idées non palpables.

Je pense donc qu’avant de se séparer de l’argent il faut progresser humainement parlant, ce n'est pas demain la veille..