Aller au contenu


Photo

Délit de richesse


  • Veuillez vous connecter pour répondre
54 réponses à ce sujet

#31 riverkeeper

riverkeeper

Posté 20 juillet 2012 à 14:41

Ce qui fait mal au coeur ce sont les conséquences des politiques qui favorisent la richesse au delà de la décence ... les politiques complexes qui ''empêchent'' d'acheminer de l'aide... au Yémen par exemple , dans les pays dévastés et sinistrés, par des catastrophes naturelles, ou par le pire comme une guerre civile... tout ces riches qui votent à l'ONU ... !!! des riches qui votente à l'OTAN ... qui multiplient les conférences mondiales, les sommets, qui font des réunions, pendant lesquelles, au fond, rien ne serègle sinon la circulation de la richesse entre les riches eux-mêmes... le monde est coupé en deux ! ... au moins... de ce point de vue ...
d'accord avec Topinhamburg ... ce sont les comportements de base inné chez l'être humain qui sont la cause, la raison d'être de ce système et de ces valeurs artificielles ...qui reflètent la grande insatisfaction intérieure, le Désir un puits sans fond ...
.... ce sont les comportements humains qui sont à mettre en cause... les intérêts ne sont que le reflet d'une sorte de parese atavique, une tare inscrite quelque part érigée en institution ... le reflet aussi que cette ''tare'' est bien un comportement ''universel'' sinon le monde serait différent et on échangerait des recettes d'onguent vulnéraire plutôt que faire du journalisme de forum à partir des vidéos et des articles sur les corruptions mondiales !!!!!!!

Oui, je suis très très riche en comparaison avec un enfant du Yémen, avec un pakistanais des hautes montagnes... alors le moins que je puisse faire à mon échelle c'est de m'observer, de me critiquer, de m'auto-instruire pour tendre toujours plus vers la sobriété, la simplicité .... et le partage... le vrai, celui que je peux pratiquer avec mes voisins, les enfants du quartier, mes amies...........

le vrai délit n'est pas la richesse... la richesse est le symptôme de la condition humaine ...

Si il existe des sportifs milliardaires, c'est bien parce que des millions de gens en font leur dieu et leur héros ! Et bien qu'ils s'Insurgent, les mêmes millions, à peu près tous sur les fortunes qui leur sont versées pour donner un coup de pied sur un ballon ou frapper sur une ''poque'' au hockey avec un baton... ils y retournent.

Pour parler de ce que je connais, ce que j'ai expérimenté... je connais tout ça, ça m'a estomaquée assez jeune, dès que j'ai pas compris comment ça se faisait qu'il y avait des famines dans le monde !!! alors je me suis mise en situation pour être la moins possible ''vulnérable'' ou contaminée par ce système... bien que j'aie moi aussi des interfaces avec, comme je ne vis pas à l'ère des cavernes, j'ai des cartes, des comptes, je paie des taxes etc... mais je n'en souffre pas, je ne me sens pas frustrée, l'analyse que j'en fait, si on peut appeller ça une analyse ! est détachée, avec une distance suffisante pour maintenir autant que je peux mon autonomie, et envisager les options concrètes que je peux mettre en place pour agir autrement... pour mettre mon pauvre petit poids dans l'autre plateau de la balance ... ^_^

riverkeeper
  • napo et resonnance34 aiment ceci

#32 Coeur de Loi

Coeur de Loi

    Bouddhiste chrétien

  • Membres
  • 417 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : France

Posté 20 juillet 2012 à 15:45

comme j'ai dit il faut x pauvre pour obtenir un riche, c'est statistique, c'est mathématique, n'as tu pas remarque coeur de loi, que le nombre de pauvre augmente proportionnellement au nonbre de riche,


Tu as raison, il n'y a que dans ton utopie communiste que tous ont le meme salaire et la meme valeur de maison.

Mais les communistes sont devenus capitalistes, ils sont pas fous.

Modifié par Coeur de Loi, 20 juillet 2012 à 15:46.


#33 pimousse

pimousse
  • Genre : Homme
  • Localisation : Vè Reichpublique
  • Intérêts : Le bilboquet

Posté 20 juillet 2012 à 16:57

Tu as raison, il n'y a que dans ton utopie communiste que tous ont le meme salaire et la meme valeur de maison.

Je ne vois pas ou elle a écrit qu'elle voulait des salaires égaux...

Poser des limites, trouver un meilleur équilibre c'est pas possible, ou désirable, selon toi? (sans parler de salaires égaux etc...)

Modifié par pimousse, 20 juillet 2012 à 16:57.

« Respecter une femme, c'est pouvoir envisager l'amitié avec elle »

#34 Coeur de Loi

Coeur de Loi

    Bouddhiste chrétien

  • Membres
  • 417 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : France

Posté 20 juillet 2012 à 17:42

On est pas a l'ecole, c'est le marche; qui fixe les salaires, pas l'utopie.

Modifié par Coeur de Loi, 20 juillet 2012 à 17:43.


#35 Regbar

Regbar
  • Genre : Homme
  • Localisation : France

Posté 20 juillet 2012 à 17:42

exactement tu as tout compris j'estime qu'une personne qui capte une grande partie du capital qui atteint l'equivalent en richesse d'un PIB est une personne en tort et en délit de richesse, comme j'ai dit il faut x pauvre pour obtenir un riche, c'est statistique, c'est mathématique, n'as tu pas remarque coeur de loi, que le nombre de pauvre augmente proportionnellement au nonbre de riche, et comme par hasard il y'a beaucoup plus de pauvre quand ily' de simple riche, et autant d'ultra pauvre quand ily' a des ultra riches, donc oui a un moment il fajut savoir redonner ce qu'on vole aux populations aux gens.....


Si l'on parle en niveau de vie absolu, c'est évidemment faux. Le nombre de pauvres n'a pas augmenté en proportion en nombre de riches. Le seul continent dont le niveau de vie absolu a baissé ces 50 dernières années, c'est le continent africain (mais même sur ce contient, cette baisse est une moyenne, certains Etats se sont enrichis). Sans parler de l'Asie, et de l'Amérique, du Nord comme du Sud.
Je donne un chiffre un peu au pif, mais il doit y avoir au moins 80% ou 90% de la population mondiale qui vit mieux matériellement aujourd'hui qu'il y a 100 ans. Ce qui prouve que l'enrichissement des uns n'appauvrit pas nécessairement les autres.
Le problème qui se pose au 21e siècle, ce n'est pas la richesse mais la surpopulation, car c'est cette dernière qui va créer de plus en plus une concurrence sur l'appropriation des ressources. Si appauvrissement il y aura (ce qui est probable), ce sera à cause de la surpopulation, pas à cause de l'accroissement des richesses d'autres personnes.

Pour compléter mon message.

- L’espérance de vie au Japon était de 35 ans en 1880, elle est de 81 ans aujourd’hui

- En 1958, un travailleur aux Etats-Unis gagnant un salaire moyen devait travailler 333 heures pour acheter un frigo, de qualité standard pour cette époque ; aujourd’hui, il peut en acheter un en travaillant seulement 65 heures, étant entendu, de plus, que son frigo sera bien sûr de meilleure qualité que celui de 1958

- Concernant le temps de travail, en 1870 aux Etats-Unis, la durée moyenne était de 61h par semaine, et la retraite était très rare ; aujourd’hui la durée moyenne est de 34h, et le travailleur peut espérer une décennie de retraite environ (source : Cox & Alm, Myths of Rich and Poor, New-York : Basic Books, 1999)

- Même les pays qui aujourd’hui sont relativement pauvres jouissent d’un niveau de vie qui, il y a 100 ans, n’existait nulle part. Par exemple, l’Egypte, l’Indonésie et le Brésil ont aujourd’hui une espérance de vie moyenne plus élevée que celle de l’aristocratie britannique au début des années 1900.

- La proportion de la population mondiale ayant un revenu de moins d’1$ par jour a diminué d’un tiers entre 1980 et 1998

- Inversement, des pays ont été pendant longtemps beaucoup plus pauvres que les pays dominants mais ont connu une énorme croissance après la deuxième guerre mondiale ; par exemple, le Japon et la Corée du Sud…

- Enfin, d’autres pays ont été et restent aujourd’hui parmi les plus pauvres, la plupart de ces pays étant en Afrique ; par exemple, un ménage moyen en Afrique consomme 20% moins en 1998 qu’il ne consommait en 1970.

Source : David Weil, Economic Growth, Boston : Addison-Wesley, 2005.

Modifié par Regbar, 20 juillet 2012 à 17:48.


#36 thespirit

thespirit
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 20 juillet 2012 à 17:44

Il y aura toujours des riches et des pauvres mais cet écart se creuse de plus en plus, on se croirait revenus au Moyen Age ! Il n'y a qu'à voir les travailleurs pauvres qui se crèvent au boulot et qui n'ont pas de quoi subvenir à leurs besoins ! Comme il a été dit les peuples souffrant de famine et cela dure depuis des décennies, je me souviens du Biaffra dans les années 60 j'étais gamine et j'étais choquée de ces images...

#37 maxoliver

maxoliver
  • Genre : Homme
  • Localisation : namur
  • Intérêts : art et nature

Posté 20 juillet 2012 à 18:00

bonjour a tous


on va quand meme pas plaindre les riches ????? je n'ai rien contre eux parce que ce n'est pas mon but premier

dans la vie "etre riche" ,mais remarquer quand meme que ces le petit peuple qui est encore une fois dans la

merde a cause de certain riche et je dis bien "certain riche" il n'y a que des petites gens qui sont dans les rues

de tout ces pays qui s'écroule (a quand notre tour), depuis que l'on parle de crise je n'ai jamais entendu ni traider ni banquier venir ce plaindre de quoi que ce soit, que du contraire ces du pain bénis pour eux d'un coté on endette les pays parce qu'on dois rassurer les marchés et de l'autre ces meme marchés les attaques pour faire du casch

pas un de ces cons n'a été chopé ,rien , pourquoi une banque dois absolument être sauvé?? quand on joue en bourse on sais quand meme qu'on peu perdre non?? vous aller me dire ces pour sauver les emplois....on peu le faire pour PSA aussi alors .....

non franchement j'ai rien contre les riche mais gagner quoi qu'il arrive fo pas déconner quand meme.... merde quoi



#38 pimousse

pimousse
  • Genre : Homme
  • Localisation : Vè Reichpublique
  • Intérêts : Le bilboquet

Posté 20 juillet 2012 à 18:00

On est pas a l'ecole, c'est le marche; qui fixe les salaires, pas l'utopie.

Tout autant que penser que le marché, même du travail, est totalement libre et purement mécanique...

Modifié par pimousse, 20 juillet 2012 à 18:03.

« Respecter une femme, c'est pouvoir envisager l'amitié avec elle »

#39 Proudhon

Proudhon
  • Localisation : Loire

Posté 20 juillet 2012 à 18:19

Jésus se mettait en route quand un homme accourut vers lui, se mit à genoux et lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Pourquoi m‘appelles-tu bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignages, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. » L’homme répondit : « Maître, j’ai observé tous ces commandements depuis ma jeunesse. » Posant alors son regard sur lui, Jésus se mit à l’aimer. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor au ciel ; puis viens et suis-moi. » Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. Alors Jésus regarde tout autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu. » Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Mais Jésus reprend : « Mes enfants, comme il est difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! » Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Mais Jésus reprend : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu : Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarde et répond : « Pour les hommes, cela est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »

#40 napo

napo
  • Genre : Femme
  • Localisation : Belgikistan

Posté 20 juillet 2012 à 18:29

Tu as raison, il n'y a que dans ton utopie communiste que tous ont le meme salaire et la meme valeur de maison.

C'est bizarre cette manie de classer les gens en "iste"
Moi, ce que j'observe c'est que justement, les gens "d'en bas" ont tous à peu près le même salaire, donc nous sommes dans un pays communiste alors ?
  • alcore et Wan aiment ceci
La vérité est un pays sans chemin (krishnamurti)

#41 Regbar

Regbar
  • Genre : Homme
  • Localisation : France

Posté 20 juillet 2012 à 18:50

Jésus se mettait en route quand un homme accourut vers lui, se mit à genoux et lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Pourquoi m‘appelles-tu bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignages, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. » L’homme répondit : « Maître, j’ai observé tous ces commandements depuis ma jeunesse. » Posant alors son regard sur lui, Jésus se mit à l’aimer. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor au ciel ; puis viens et suis-moi. » Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. Alors Jésus regarde tout autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu. » Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Mais Jésus reprend : « Mes enfants, comme il est difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! » Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Mais Jésus reprend : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu : Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarde et répond : « Pour les hommes, cela est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »


L'interprétation marxistante (ou proudhonienne) des Evangiles n'est pas bonne. Et si elle l'était, alors on se demande bien pourquoi les pauvres se plaindraient d'être pauvres puisqu'ainsi ils sont plus proches de Dieu. :biglol:

[21] Jésus, l'ayant regardé, l'aima, et lui dit : Il te manque une chose ; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.
[22] Mais, affligé de cette parole, cet homme s'en alla tout triste ; car il avait de grands biens.
[23] Jésus, regardant autour de lui, dit à ses disciples : Qu'il sera difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu !

Pour moi, ça ne veut pas dire que la richesse rend impossible l'entrée au royaume de Dieu, mais qu'elle la rend plus difficile, car quand on est dans la jouissance matérielle, il est plus dur d'en être indépendant.

Ce que le Christ affirme, à mon avis, c'est que l'homme qui s'est laissé pervertir par les choses qu'il possédait ne peut pas entrer dans le Royaume de Dieu. Il ne dit pas : parce que tu es riche, tu n'iras pas au paradis. Mais plutôt : parce que tu t'es laissé pervertir par ta richesse, tu n'iras pas au paradis.

Le problème n'est pas la richesse en elle-même, mais l'attachement qui en résulte car "là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur" (Matthieu 6-21) et "nul ne peut servir deux maîtres" (Matthieu 6-24).

Exprimé avec le vocabulaire du bouddhisme, n'entre au Royaume de Dieu que celui qui s'est affranchi de la dualité. Or, la dualité implique que lorsqu'un homme ne jouit pas, il en souffre (par exemple, essaie de ne manger que des pommes de terre, du pain et de l'eau, tous les jours pendant un mois, tu vas en souffrir énormément, physiquement et psychologiquement, parce que c'est une alimentation qui fait peu jouir). Celui qui est libéré de la dualité, en revanche, lorsqu'il ne jouit pas, il n'en souffre pas ; son état n'est plus sur le même plan (il peut manger des pommes de terre tous les jours sans en souffrir ; pourtant cette alimentation fait peu jouir). Mais ça ne veut pas dire qu'il ne peut plus jouir : il prendra énormément de plaisir à manger une salade de homard, par exemple.

Quelqu'un de riche peut aller au paradis tant qu'il ne souffre pas de vivre pauvrement un jour, donc qu'il ne s'attache pas du tout à la richesse.

Modifié par Regbar, 20 juillet 2012 à 18:54.

  • Catarineta aime ceci

#42 Top in Hamburg

Top in Hamburg

Posté 20 juillet 2012 à 20:18

Euh ... je ne sais pas : tu vis sur quelle planète ?

Tu peux comparer ce que tu mets dans ton assiette avec ce qu'y mettent les autres de par le monde, par exemple ... juste histoire d'avoir un premier référent, déjà.

Ensuite, tu peux comparer le prélévement en termes de ressources des uns et des autres ...

Au final, tu peux faire la même chose au niveau des déchets que les uns et les autres rebalancent, et la nature de ces déchets ...

Moi je trouve qu'il y a beaucoup d'aspects qui font sens quand on les observe en termes de répartition de la richesse et de la pauvreté.

Cette question est au centre de notre humanité, conditionne la qualité de la vie, de la mort, la guerre, la liberté, l'esclavage ... toutes sortes de choses finalement. La question, pour moi, c'est de comprendre comment il se peut que 99% des gens acceptent encore ou tolèrent d'être menés et tenus par 1% d'élus par personne qui ne font que ce qu'ils veulent, que pour leur pomme et sans avoir de comptes à rendre à personne.

Maintenant, je suis d'accord que le fait de reconnaître que ces 1% sont de vrais salauds ne nous rend pas meilleurs pour autant, mais juste un peu plus lucides, et c'est peut-être un bon début quand même ...


Tu comprends ce que tu veux bien comprendre ;)
Mais avant de te répondre véritablement, j'aimerai que l'on se mette d'accord sur les concepts. C'est quoi un riche ? C'est quoi un pauvre ?

Mais tu as raison, je vais prendre comme point de comparaison/de référence le quotidien d'un petit africain et me faire une bolinette de riz, par solidarité.
Ca me fait toujours gentiment ricanner ce genre de morale.

Et le bonheur, tu le mesures en fonction du montant du patrimoine ?
  • napo aime ceci

#43 SIMHA108

SIMHA108

Posté 20 juillet 2012 à 20:53

Allez laissez moi pouffer de rire, créer des richesses lesquelles celle qui racapte dès que tu as produit, ce sont des sarcophages ambulant qui ne pense qu'a se baffrer, et rentabiliser tout ce qu'ils touchent, voilà ce que j'en pense, ils ont crée des guerres, détruit des vies saccagés des économies et j'en passe, et il y'en a encore pour les défendre, et ben l'esp^èce humaine n'est pas près d'évoluer vers un autre monde de joie de paix, et de sérennité.


C'est seulement par l'évolution de notre conscience individuelle et collective que nous pourrons évoluer, vers un monde de joie et de paix.
Que l'on soit riche ou pauvre, nous pouvons évoluer au niveau de notre conscience et cela fera évoluer l'ensemble de la conscience collective d'un pas.
Opposer les riches et les pauvres ne conduirait qu'à des conflits et cette opposition ne résoudra par le problème.
Le riche par nature cherchera a être toujours plus riche, cela devient un enjeu et presque une maladie.

#44 gwelan

gwelan
  • Genre : Homme

Posté 21 juillet 2012 à 00:23

On est pas a l'ecole, c'est le marche; qui fixe les salaires, pas l'utopie.


Certes, mais il ne devrait pas en être ainsi , car ce n'est pas le profit de quelques uns qui devrait faire loi mais la nécessité pour le bien commun.

#45 gwelan

gwelan
  • Genre : Homme

Posté 21 juillet 2012 à 00:27

Et le bonheur, tu le mesures en fonction du montant du patrimoine ?


Non, là je suis d'accord avec toi, j'ai rencontré en Afrique des gens très pauvres et bien plus heureux que nous autre, des pays riches.
  • napo et barbatux aiment ceci

#46 resonnance34

resonnance34
  • Genre : Homme
  • Localisation : sans frontiere, dans l'espace
  • Intérêts : observer, écouter, décortiquer, m'abreuver de culture et de connaissance. partatger, échanger, créer

Posté 21 juillet 2012 à 08:40

bref, si le monde doit fonctionner ainsi qu'il en soit ainsi, amen!!!!! comme dit le monde libéral, laissons faire, c'est le dieu" MARCHE" qui régule, QUELLE BELLE UTOPIE, par contre c'est trop simple de dire à une personne qu'elle est raciste, antisemite, anarchiste ou communiste des que cette dernière sort de la sacro sainte UTOPIE "pensée unique". Comme on dit qui vivra verra.

Modifié par resonnance34, 21 juillet 2012 à 09:11.


#47 alcore

alcore

    Chercheur d'idées

  • Bannis
  • 989 messages
  • Genre : Ne souhaite pas le dire
  • Intérêts : Faire mieux que hier

Posté 23 juillet 2012 à 20:33

exactement tu as tout compris j'estime qu'une personne qui capte une grande partie du capital qui atteint l'equivalent en richesse d'un PIB est une personne en tort et en délit de richesse, comme j'ai dit il faut x pauvre pour obtenir un riche, c'est statistique, c'est mathématique, n'as tu pas remarque coeur de loi, que le nombre de pauvre augmente proportionnellement au nonbre de riche, et comme par hasard il y'a beaucoup plus de pauvre quand ily' de simple riche, et autant d'ultra pauvre quand ily' a des ultra riches, donc oui a un moment il fajut savoir redonner ce qu'on vole aux populations aux gens.....
ce qui ml'etonnes c'est que ce qui bouffe de la merde a longueur de journée sont les premiers a plaindre ces pauvres petit riches qui ne sont que des êtres humains, qui pendant ce temps n'ont aucun problème pour manger dix à quinbze fois par jour et dépnser des sommes collossales en futilité, pendant que tu travailles pour eux à toucher 1200,1300 allez on va dire 2000 ou 3000. Allez laissez moi pouffer de rire, créer des richesses lesquelles celle qui racapte dès que tu as produit, ce sont des sarcophages ambulant qui ne pense qu'a se baffrer, et rentabiliser tout ce qu'ils touchent, voilà ce que j'en pense, ils ont crée des guerres, détruit des vies saccagés des économies et j'en passe, et il y'en a encore pour les défendre, et ben l'esp^èce humaine n'est pas près d'évoluer vers un autre monde de joie de paix, et de sérennité.


interessant ton point de vue sur la richesse, je serai curieux de connaitre ton avis sur le travail
L'hypocrisie c'est se prétendre défenseur de la liberté d'expression et estimer qu'il est préférable de faire en sorte de censurer l'opposition et de filtrer ses propos.

#48 Coeur de Loi

Coeur de Loi

    Bouddhiste chrétien

  • Membres
  • 417 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : France

Posté 23 juillet 2012 à 21:48

L'entreprise Plysorol prévoit la fermeture de leur usine, les ouvriers en colèrent demande un vrai plan social sinon ils bruleront les stocks (pour 2 millions d'euros de bois).

---

"Ce matin, les salariés de l'usine Plysorol ont commencé à faire brûler le stock de contreplaqués. Ils dénoncent le plan qui prévoit la fermeture du site."

(Lien)

---

Image IPB

---

Que fait la police ?
- Rien, on appelle ça la justice sociale.

#49 Prema

Prema

    Question de perspective

  • Animateurs
  • 4 526 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Dictature française

Posté 24 juillet 2012 à 15:25

Une analyse trouvée sur le Net, et que je partage.
J'ajouterais à la liste les sportifs de haut niveau résidant à l'étranger => exemple

Suite à cette analyse j'ai joint un article du Monde d'hier... inutile d'en dire plus...

Alors que des millions d'électeurs français accusent les citoyens issus de l'immigration, ou les citoyens pauvres, ou encore les toxicomanes ou d'autres catégories faibles, de leur voler la richesse nationale ou de leur gâcher la vie, la réalité est bien différente : en volume, les riches volent, trichent et fraudent considérablement plus que les pauvres, les marginaux ou les exclus.

Au-delà du problème de l'évasion fiscale, il faudrait recenser tous les nuisibles : médecins tricheurs, avocats malhonnêtes, cadres, patrons, politiciens, élites intellectuelles... - ils trichent avec les lois, aident les escrocs, méprisent leurs devoirs légaux et moraux, et font la plupart du temps passer l'intérêt général loin derrière leur intérêt particulier.

Il y a deux grandes différences entre les pauvres et les riches :
- 1/ Les riches ont une capacité de nuisance largement supérieure - ils ont non seulement beaucoup plus de moyens (techniques, juridiques, financiers) pour commettre délits et crimes, mais encore ils ont la capacité de se protéger contre la répression
- 2/ Les riches ont la capacité de calomnier, insulter, criminaliser les pauvres, l'inverse n'étant pas vrai.


L'évasion fiscale mondiale : dix fois le PIB de la France

Le Monde.fr | 23.07.2012 à 18h52
• Mis à jour le 24.07.2012 à 09h58
Par Soren Seelow



Image IPB
Imaginez la richesse nationale annuelle des Etats-Unis et du Japon. C'est ce que pèserait le stock de l'évasion fiscale accumulée au fil des années par les particuliers, selon une étude réalisée par le groupe de pression Tax Justice Network, analysée sur le site du Guardian à travers deux articles (1 et 2).
Selon les données collectées auprès de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international, des Nations unies et des banques centrales, les actifs financiers de particuliers dissimulés dans des paradis fiscaux atteindraient 17 000 milliards d'euros.

L'auteur de l'étude, James Henry, ancien économiste en chef pour le cabinet McKinsey, estime lui-même que ses conclusions sont probablement sous-évaluées : la vraie somme pourrait selon lui se situer autour de 26 000 milliards d'euros, soit dix fois le PIB annuel de la France.
  • Un "trou noir dans l'économie mondiale"
Alors que les gouvernements européens ne cessent d'augmenter la pression fiscale sur leurs citoyens pour réduire leurs dettes et que les pays les plus pauvres peinent à rembourser la leur, Tax Justice Network s'interroge sur le manque à gagner pour les Etats. L'étude pose comme hypothèse de travail que ces milliards dissimulés au fisc rapportent chaque année 3 % à leurs propriétaires. A supposer que les gouvernements soient en mesure d'imposer ces revenus à 30 %, ce sont entre 155 et 225 milliards d'euros qui rentreraient chaque année dans les caisses, soit davantage que le budget annuel de l'aide au développement. "Un énorme trou noir dans l'économie mondiale", résume l'auteur de l'étude.
Un trou noir visible depuis longtemps dans les statistiques financières compilées par les grandes organisations internationales. "Les statistiques standards, comme celles du FMI, révèlent des incohérences fondamentales, souligne l'économiste spécialiste des inégalités Thomas Piketty. A l'échelle mondiale, la balance des paiements devrait être à zéro, or elle ne l'est pas : elle est toujours négative. Plusieurs points de PIB disparaissent chaque année. Piloter une crise financière mondiale dans ces conditions relève de la gageure. L'Europe, à cet égard, se comporte en véritable passoire car elle manque de poids politique face à des pays comme la Suisse ou les îles Caïmans. Il devrait pourtant sembler évident qu'on ne peut s'enrichir en commerçant avec ses voisins tout en siphonnant leurs revenus fiscaux."
A ce manque à gagner abyssal pour l'ensemble des pays de la planète, il faut encore ajouter les actifs non financiers des "hyper riches" (œuvres d'art, immobilier, or...), non pris en compte par cette étude, ainsi que l'argent des entreprises et les sommes soustraites légalement au fisc via les mécanismes d'optimisation fiscale.
  • 600 milliards d'euros en France
A l'échelle nationale, les sommes accumulées au fil des décennies dans les paradis fiscaux s'élèveraient à 600 milliards d'euros, soit près de 10 % du patrimoine des Français et 1/6e du budget de l'Etat, selon une enquête du journaliste Antoine Peillon publiée en avril (Ces 600 milliards qui manquent à la France, Le Seuil). Près de la moitié de ces avoirs, soit 260 milliards, sont détenus par des particuliers, le reste par des entreprises.
"Chaque année, plus d'un tiers de l'impôt potentiel sur les revenus français – soit près de 30 milliards d'euros – n'est pas perçu, rien que par la dissimulation de ces avoirs et des produits financiers dans les paradis fiscaux", explique l'auteur. Pour l'Etat, la perte est double : au montant des avoirs cachés s'ajoute les revenus de leur placement, qui peuvent atteindre 7,5 % par an, explique-t-il : ICI


En 2007, la Cour des comptes avait estimé la fraude fiscale à un montant annuel de 30 à 40 milliards d'euros, soit une part non négligeable du déficit public, qui s'est établi l'an dernier à 103,1 milliards d'euros. En 2011, la Délégation nationale à la lutte contre la fraude n'a détecté que 3 milliards de fraude fiscale, soit une hausse de 20 % sur un an.
D'après les chiffres du gouvernement, 77 000 comptes bancaires français à l'étranger ont été identifiés en 2010. Selon Antoine Peillon, les hyper-riches concernés par l'exil fiscal, dont le patrimoine excède 10 millions d'euros, seraient entre 150 000 et 200 000 en France.
  • Les 0,001 %
A travers la planète, une dizaine de millions de personnes auraient placé des actifs dans des paradis fiscaux, affirme l'étude de Tax Justice Network. Mais près de la moitié des sommes en jeu (8 000 milliards d'euros) est détenue par 92 000 particuliers, soit à peine 0,001 % de la population mondiale. Une élite dont le patrimoine, échappant pour partie à l'impôt, croît beaucoup plus rapidement que celui du commun des mortels.
"Quand on regarde l'évolution sur vingt ans de la fortune du millier de milliardaires recensés chaque année par Forbes, on constate une progression de 7 à 8 % par an, avec des pointes à 10 %, explique Thomas Piketty. Entre 1990 et 2010, la fortune de Bill Gates est ainsi passée de 4 milliards à 50 milliards de dollars, et celle de Liliane Bettancourt de 2 à 25 milliards, ce qui correspond à une progression annuelle de 13 % (10 % en tenant compte de l'inflation). C'est largement supérieur à la croissance, ce qui signifie qu'une part toujours plus importante du patrimoine mondial est captée par un petit groupe, qui échappe à tout contrôle en se soustrayant aux législations nationales."
Tribune : Pauvre comme Job par Thomas Piketty
Selon le dernier classement Forbes, le nombre de milliardaires a atteint 1 210 en 2011, un record absolu depuis les vingt-cinq ans d'existence de ce classement, et 214 de plus que l'an dernier. Tous ensemble, ces oligarques pèsent 4 500 milliards de dollars, soit plus que le produit intérieur brut de l'Allemagne.
  • Le cas des pays en voie de développement
Dans un certain nombre de pays en voie de développement, le montant cumulé des sommes ayant fui à l'étranger depuis les années 1970 permettrait d'effacer la dette nationale, affirme Tax Justice Network. Les pays riches en pétrole possédant une élite très mobile ont été particulièrement exposés à cette fuite de leur richesse nationale. James Henry estime que 640 milliards d'euros ont quitté la Russie depuis l'ouverture de son économie au début des années 1990. L'Arabie saoudite aurait perdu 250 milliards d'euros depuis le milieu des année 1970, tout comme le Nigeria.
"Le problème, c'est que les biens de ces pays sont détenus par une poignée de gens riches, tandis que les dettes sont supportées par les peuples, à travers leurs gouvernements", souligne le rapport.
  • logo et LeCurieux aiment ceci

Si le climat était une banque il serait déjà sauvé.
Hugo Chavez


#50 coma

coma
  • Genre : Homme
  • Localisation : Madrid

Posté 24 juillet 2012 à 16:39

Image IPB
  • napo et logo aiment ceci

#51 1234

1234

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 157 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : france
  • Intérêts : mecanique, informatique, finance en se moment, theorie du complot, comprendre dans quel monde je vis, et plein d'autres truc...

Posté 24 juillet 2012 à 21:13

Rien, on appelle ça la justice sociale.

Nan nan, on appelle ça "loi du talion", va falloir s'y faire car les loi "civilisé" ne fonctionnent que dans un sens.
Peut etre qu'en suite viendra la loi du plus fort (plus nombreux, plus unis (ah ? démocratie ?))... comme en espagne...
Je vis vraiment dans un autre monde, ou seul le doute existe. Je suis d'ailleur ici pour le propager.

Pour eviter de pourrir les topic, si ya des truc personnel que vous avez à me dire, venez le dire la bas : www.onnouscachetout.com/forum/topic/23437-moi-1234/

#52 logo

logo

Posté 26 juillet 2012 à 05:29

excusez mon absence...

J'ai parcouru vos différents posts en diagonales et espère ne rien avoir raté d'important .

Je n'ai rien contre l'argent, qui de son nom latin "fiduciare" ( si je ne me trompe pas ) est à rapproché de la confiance. Il permet de fluidifier les échanges et représente en somme une sorte de contrat tacite passé entre un acheteur et un vendeur ... Un pacte de confiance donc.

C'est donc un outil très utile... Et oui, l'argent n'est ni moral, ni amoral du fait que je n'ai jamais vu un outil avoir une morale. C'est l'homme qui est sensé en avoir une.

Et là est le problème...

Je n'ai rien contre le gars qui a monté sa boîte et a donc créé une nouvelle richesse, un nouveau service, au sein de sa communauté. Celui là mérite de gagner plus que les autres du fait qu'il s'est échiné là où d'autres n'ont rien fait. Il est donc justice qu'il percoive, à mon sens, une gratification particulière pour service rendu à la nation.

Par contre, j'en ai après ceux qui créent de l'argent avec de l'argent. Ils n'apportent rien de particulier et parasite même le système ... J'en ai aussi après ceux qui débarque des hautes écoles de commerce, prennent le commerce en route, détruisent tout dedans par soucis de rentabilité ( je l'ai vu faire maintes et maintes fois ) et touchent des rémunérations indécentes alors que la plupart du temps ils n'ont rien apportés. ( en même temps je ne leur en veut pas, ils ont été formés en ce sens, grâce aux idées émises par les thinks thanks américains )

J'aime le patron qui dit "je suis fier car je fait travailler 500 personnes". Pas celui qui dit "je suis fier car mon entreprise fait 15 point de rentabilité" .

Vous percevez la différence ?

Après quant au capitalisme, l'idée de base n'est pas mauvaise, mais je trouve indécent que le capital n'ai pas une durée limitée dans le temps. Ce n'est pas, à mon avis, parce que vous avez mis 10€ au début que vous devriez en toucher 1 tous les ans éternellement... Cela ressemble à un prêt d'usure où je ne m'y connait pas.

Bref...

Il faut de l'argent pour lancer des projets ( l'argent ne représentant ici qu'une volonté commune de voir aboutir un projet ) mais il faut surtout de la volonté pour faire vivre ce projet. Et ça, qui autre que les acteurs réels du projet, les salariés, a cette volonté ? Est ce un gars d'HEC ( par ex ) qui si ça se passe mal sera coopté par un autre dans une autre firme ou le salarié dont sa vie dépends de son job et qui sera inclassble car souvent trop spécialisé ?

Je suis un créateur d'entreprise, fils de bourgeois de province, mais j'ai au moins l'honneur de savoir que ma famille n'a jamais exploité personne ( à ma connaissance )

L'ultracapitalisme actuel est l'héritier du servage du moyen âge, que cela vous plaise ou non.

Moi ça ne me plait pas...
  • napo et Catarineta aiment ceci

#53 logo

logo

Posté 26 juillet 2012 à 05:56

Après je vous rejoins sur le fait qu'il est stupide de faire bruler ce stock pour ce qui est de Plysorol... Ils feraient mieux de demander le droit de propriété sur les outils de production ...

Mettez vous à la place d'un ouvrier, ou autre salarié, qui a toujours bien fait son travail et qui au final se fait remercié par l'incompétence d'un supérieur sensé protéger son labeur.

Il lui a fait confiance, il s'est fait berné...

Et qui s'en sort lésé ???

Je suis le premier à penser que les français manquent de "libre entreprise" ( quand on sait qu'avant les années 50 90% des gens étaient à leur compte et ce que c'est devenu maintenant ) et là je pointe du doigt l'état qui a favorisé les grands groupes au détriment des petits ( 15% d'imposition contre 40% environ ) ...

En clair, je ne vise pas les riches ( même si au final ils manquent de décence et donc de moral pour la plupart ) mais plutôt le système qui a conduit à cela.
Les régles sont ce qu'elles sont actuellement et permettent à certains de profiter de la faiblesse des autres...
Chose qui ira en s'accentuant ( cf "la fabrique du crétin" dont l'auteur , agrégé ayant fait sa carrière en ZEP, a un nom qui m'échappe , dsl )

C'est pour cela que je critique plus le système qu'autre chose. Car tout est fait pour que cela se passe comme cela... ( et qui a mis cela en place ? sont ce les pauvres ??? )

Et oui je me sens responsable du petit éthiopien ! Car nous sommes indirectement responsables de leur situation : nous pillons l'Afrique et leur interdisons de pouvoir se dévelloper ( cf le projet africain rascomstar ou encore l'oeuvre magistrale de Namoi Klein "la stratégie du choc" ).

Certaines familles riches veulent contrôler le monde et ont fait en sorte de mettre en place ces injustices. C'est contre eux qu'il faut se battre !


Étymologie du mot TRAVAIL : tripalium (latin populaire).
Le mot latin populaire "tripalium" désignait un instrument d’immobilisation (et éventuellement de torture) à trois pieux. On appelle encore "travail" un appareil servant à immobiliser les chevaux rétifs pour les ferrer ou les soigner. Le mot "travail" désignait autrefois l’état d’une personne qui souffre (ce sens est toujours utilisé en obstétrique). Il a été étendu ensuite aux occupations nécessitant des efforts pénibles, celles des "hommes de peine", puis à toutes les activités de production.

#54 LeBosonDeHiggs

LeBosonDeHiggs

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 982 messages
  • Genre : Homme

Posté 15 septembre 2012 à 10:20

Bha les syndicats en France font fuir les investisseurs etrangers, c'est quand meme incroyable que dans le cas Peugeot ils en soient a en vouloir à la famille Peugeot, principal actionnaire de la SA, alors que l'entreprise a un directeur général qui prend les decisions et toute une équipe d'encadrement qui, chacun dans leur domaine, à mené a la situation présente.

La réaction du ministre du redressement productif (tout un programme mdr) est quand meme incroyable, en quoi le gouvernement à quoi que ce soit à voir avec la gestion d'une SA.

Le marché est ce qu'il est, les Peugeot se vendent mal, les usines ça coute tres cher en masse salariale, à un moment donné soit l'entreprise fait faillite et là c'est pas 8000 emplois supprimés mais tous, soit ils ferment une usine avec les consequences sociales qui en decoulent.


Je viens de lire un article sur Agora qui nous montre la partie cachée de l'iceberg au sujet de l'affaire Peugeot à Aulnay sous Bois.
En résumé, Peugeot avait un énorme marché avec l'Iran. En février 2012, Peugeot devient l'allié de General Motors, dont l'actionnaire principal est l'état américain. Dans le cadre de la guerre contre l'Iran, les Américains ont demandé poliment à Peugeot de cesser les affaires avec l'Iran.
Notre usine fait partie des dommages collatéraux.

#55 fredderico

fredderico

Posté 15 septembre 2012 à 10:35

Notre usine

Une chance qu'il y a encore des endroits dans le monde où l'on peut être seul sur une plage qui n'est accessible qu'avec le bateau.
Rien a voir avec le tourisme des moutons qui visitent le Parthénon en rang d'oignons
La France est fondamentallement socialiste caviar ou communiste,donc pour les gens qui ne travaillent pas , même s'il y en a qui travaillent à dormir debout
L'arrogance va dans les deux sens

Modifié par fredderico, 15 septembre 2012 à 10:49.