Aller au contenu


Le Suicide, est - ce un sujet tabou ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
351 réponses à ce sujet

#301 tawari

tawari
  • Genre : Homme
  • Localisation : Tartasie
  • Intérêts : Art de la rocaille

Posté 19 fvrier 2013 à 11:07

De la même façon, le fils d'un collègue de travail s'est suicidé au même âge sans raison apparente. Il était brillant dans ses études, sa famille était on ne peut plus stable. Cependant, son ami d'enfance s'était suicidé cinq ou six ans auparavant et il en était resté très marqué, en parlait souvent. Ce genre de fin, ce mal à vivre peut-être, comment se déclare-t-il ? C'est différent des autres cas.



#302 Prosodie

Prosodie

Posté 19 fvrier 2013 à 13:03

* tawari !

Pensez-vous qu'une situation, qu'un drame 'oh combien douloureux' puisse devenir étalon et ddevenir une compréhension générale ? Nous avons tous dans notre vécu, à moins de ne rien avoir ressenti, ni compris, des souvenirs déchirants voire dramatiques. Cela n'a en rien à voir avec une dimension exemplaire.
Cela dit cordialement vôtre.

#303 tawari

tawari
  • Genre : Homme
  • Localisation : Tartasie
  • Intérêts : Art de la rocaille

Posté 19 fvrier 2013 à 18:37

@Prosodie, je n'ai absolument rien compris à ta réponse. J'ai simplement cité un exemple semblable à celui de Napo, donné simplement des faits tels quels et qui restent sans réponse pour moi. Le sujet n'était pas tabou pour les parents.


Modifié par tawari, 19 fvrier 2013 à 18:38.


#304 Chercheur aussi

Chercheur aussi

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 2 196 messages
  • Genre : Homme

Posté 19 fvrier 2013 à 19:37

Gwendan ,

 

Merci pour ta réponse .

Et puis si j'ai fait une " certaine hypothèse " c'est que j'ai eu une " expérience personnelle " où après un mois complet d'un " certain éveil " , j'ai bien crû que je ne pourrais plus supporter de vivre endormi et que je pouvais me terminer ( oui, chez les robots c'est le terme , terminer , terminator ... LOL bien sûr qu'on est pas des robots hein ? ...  ) , et puis si, tu vois, je suis " normal " maintenant, je dis K c'est KK avec aisance et je me casse la voix à la messe à Gerland dès qu' il y a  de la lumière sur la pelouse , je rentre me coucher après et je dors bien . Le matin je bouffe un tranxène en me levant , je pète et je ne sors plus la tête du guidon de la journée en écoutant fun radio .

 

Napo , encore une expérience paranormale !!!!!!!!! Mais tu dors quand toi ? Les explications n'avancent pas à grand -chose mais j'en ai une que tu aurais pû trouver toute seule si tu avais suivi bien tout consciencieusement hum hum !!!

On imprime vraiment qu'en état d'éveil ( oh ! pinaise , je l'ai encore employé le mot ... ) , après c'est tout un dégradé  d flous artistiques , jusqu'à l'amnésie totale . Ta copine au moment où toi tu étais plus ou moins là , elle , elle planait dans un souci quelconque et s'est absentée un peu et elle n'a rien imprimé du tout . On a des trous comme çà qui peuvent s'agrandir avec l'âge .

Y'a un rapport avec le  reste mais çà n'est pas la même chose , je crois que ce qui t'est arrivé avant , y'a 20 ans .

 

Un jour , nous étions deux par voiture et deux voitures en tout . La première est partie 1 minute avant nous . Le trajet a duré 30 ' environ et, sans préméditation concertée, on a fait tous les deux,dans la seconde voiture, un " exercice de rappel de soi "  . On arrive dans la cour de notre gîte , on gare la voiture , on descend et l'autre voiture est entrée dans la cour . Le trajet est quasiment rectiligne, on a doublé personne et les autres ne se sont pas arrêtés en route . 

On s'est regardé, on a ri , on en a parlé un peu avec les autres , on a regardé la carte et on a laissé tomber .

Y'arrive un moment tu ne sais plus . C'est comme quand tu vois un truc trop extraordinaire que tu ne peux pas expliquer avec ton matériel acquis et bien tu remets à faire ce que tu faisais et tu dis rien . T'es trop séché , y'a rien à dire . Des fois tu comprends la faille mais des fois y'en a pas .

 

Et tu me connais , je ne suis pas du genre illuminé ... oh ! non !!!!! j'ai une vie bien régulière , au bout d'un moment je dis K c'est KK , je regarde le pape plier bagages, les astéroïdes passer, l'homme devenir tjrs plus ami de lui-même mais je me garde bien d'y voir les prémisses d'Armaguedon .

 

C'est quoi le sujet de gwendan ? Le suicide de la communauté internationnale , est-ce un sujet Tabou ? Oh ! ben çà va , on est en plein dedans !



#305 napo

napo

    Vétéran du forum

  • Membres
  • 5 248 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : Belgikistan

Posté 19 fvrier 2013 à 19:49

Napo , encore une expérience paranormale !!!!!!!!!

Bah, si tu le dis...

Ta copine au moment où toi tu étais plus ou moins là , elle , elle planait dans un souci quelconque et s'est absentée un peu et elle n'a rien imprimé du tout

C'était pas ma copine, c'était le gérant de mon agence bancaire, lol mais ok, j'admets que ces gens là planent pas mal.


La vérité est un pays sans chemin (krishnamurti)

#306 Chercheur aussi

Chercheur aussi

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 2 196 messages
  • Genre : Homme

Posté 19 fvrier 2013 à 20:31

Non , je ne le dis pas justement ... que c'etait vraiment paranormal ...

 

Oh ! mais fallait dire tout de suite que c'était un banquier . Ces gens là ne te voient que comme un chiffre et encore à partir d'un certain nombre de zéros et toi tu ne devais n'avoir que tes deux beaux yeux tout ronds ... En plus ce que tu avais à lui dire , il avait tout intérêt à l'oublier peut-être ...

 

Mauvais exemple , aller on revient au sujet .



#307 napo

napo

    Vétéran du forum

  • Membres
  • 5 248 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : Belgikistan

Posté 20 fvrier 2013 à 08:13

@Chercheur, il n'était pas question d'argent dans ma conversation avec ce banquier mais d'astrologie. Il était intéressé par le sujet et il se fait que moi aussi à cette époque, je m'y intéressais beaucoup sauf que pour lui, cette conversation n'a jamais existé.

OK, fin du HS.


La vérité est un pays sans chemin (krishnamurti)

#308 gwendan

gwendan

Posté 25 fvrier 2013 à 02:26

Il est toutefois très dommage que tu n'as pas su accepter ton Expérience d'Eveil comme étant un état de Conscience du Réel

 

Faut-il "accepter" quoi que ce soit ? Ça s'est passé, c'est tout :cpasmafaute:

 

 

Napo , tu peux même oublier mentalement çà n'a aucune importance . Ce qui compte est gravé ailleurs . Façon de parler .

Ce que tu dis à Napo est très bien. Oui, on peut même oublier mentalement mais, même si on s'en souviens mentalement, le principal c'est que la résonance reste présente en tout notre Etre.

 

C'est certain que si je me souviens encore après plus de 20 ans d'un évènement aussi court, ça a du se graver quelque part.

 

Il m'est arrivé aussi un autre "truc" bizarre avant cette expérience "d'éveil". J'avais le souvenir d'une conversation avec une personne de mon entourage, un peu comme quand on rencontre quelqu'un dans la rue, qu'on échange quelques mots et qu'on s'en rappelle pendant plusieurs jours. Lorsque j'ai rencontré à nouveau cette personne, au bout de quelques minutes, j'ai pris conscience qu'elle n'avait, elle, aucun souvenir !! Là, je me suis dit que j'étais totalement folle !!! La seule explication logique que j'ai trouvée c'est de me dire que j'avais rêvé, tout en étant persuadée que non :founoel: Un truc de ouf !

Tout ça pour dire que l'esprit humain a vraiment des capacités étranges.

 

Pour en revenir au suicide, je connais un monsieur dont le fils s'est suicidé vers l'âge de 25 ans. Il n'y avait pas de raison particulière sinon une non envie de vivre depuis l'enfance. Ce garçon là ne voulait pas rester sur terre et malgré les thérapies et le soutien de ses proches, il a décidé d'en finir. Personne n'a jamais compris pourquoi.

 

Napo,

Bonsoir,

 

Faut - il accepter quoi que ce soit ?

Tu sais, les il faut ! , je laisse cela au gourou.

Cela, c'est à chacun(ne) ne de savoir. C'est pas à moi de le dire.

 

Comme tu le dis, " après plus de 20 ans d'un événement aussi court, ça a du ce graver quelque part ".

Faut - il donc qu'i soit un événement très gravant, pour ne pas dire grave =  d'une importance Capitale mais, que ton mental n'a pas accepté, d'où le choix à faire ou ne pas faire.

Mais, pourquoi, ton mental ne l'a pas accepté ? me diras - tu. 

Tout simplement parce qu'il ne s'agit pas d'un " événement " mental mais, de niveau spirituel = du niveau de la Conscience de tout ton Etre 

Donc, n'étant pas un "événement " explicable logiquement par la raison mental, il est pas du tout facile de l'accepter pour ce qu'il Est. C'est à dire un "événement" totalement illogique, donc indescriptible.

 

Quant au " truc " bizarre " qui t'est arrivé avant ton " évènement " = "éveil", c'était un " signe " pour te prévenir de " l'évènement ". Je dis cela part rapport à mon vécu car, j'ai aussi eu des " signes " précurseurs.

 

Tu dis : " je me suis dit que j'étais totalement folle !! ".

Non, tu ne devenais pas folle mais, je pense que certaines personnes le sont devenues, de ne pas accepter, en refoulant totalement " l'évènement ", qui peut se renouveler X fois.

Un truc de ouf, dis tu ? tu ne penses pas si bien dire.

 

Tu dis : " l'esprit humain a vraiment des capacités étranges. ".

Si, pour toi, le mot " esprit " veut dire psyché = mental = la pensée, sachant que nous sommes de dimensions physique, mentale et spirituelle, ne tenir compte que de deux dimensions est la plus Grosse erreur que l'humain fait. ( je ne dis pas que c'est ton cas ).

 

Pour revenir au suicide, mais, tout est relatif et se tient : le cas que tu nous soumets de ce jeune de 25 ans, ne m'est pas du tout abstrus. Je te soupçonne même que tu sais le pourquoi, au plus profond de toi.

Là, encore, si on cherche les raisons de son suicide, on ne se situe pas au bon niveau car, ce n'est pas au niveau mental que ça se passe. On ne se suicide pas par raison mais, tout le contraire aucune raison de vivre ni de mourir.C'est un énorme manque d'Amour.  La encore, cela dépasse la logique. On peut appeler cela folie mais, c'est un mot bien facile et pratique pour se débarrasser du problème en le mettant dans une case bien vaseuse qui ne fait pas avancer le schmilblick. Car, cela touche à la question - même du Sens de la vie, pour qui aucune réponse logique mentale ne peut répondre.

 

  

Amicalement  et bien plus  ++++++  :love2:



#309 gwendan

gwendan

Posté 25 fvrier 2013 à 02:42

* tawari !

Pensez-vous qu'une situation, qu'un drame 'oh combien douloureux' puisse devenir étalon et ddevenir une compréhension générale ? Nous avons tous dans notre vécu, à moins de ne rien avoir ressenti, ni compris, des souvenirs déchirants voire dramatiques. Cela n'a en rien à voir avec une dimension exemplaire.
Cela dit cordialement vôtre.

 

Prosodie,

Bonsoir,

 

Je suis d'accord avec ce que tu réponds à tawari mais, ta réponse n'est pas complète.

Bien sûr, qu'il y a toutes sortes de souffrances qui amènent au suicide, des souffrances physiques, mentales et même au niveau spirituelles.

 

Pourtant, on peut tout de même dire que si, les causes sont différentes, il y a tout de même un élément qui les réunis : La Souffrance.

Ensuite :

Il y a trois sortes de souffrances qui, de plus, peuvent à certains moments, s'additionner et là : c'est le suicide assuré. J'en parles pour avoir connu cette addition. 

  

Amicalement



#310 gwendan

gwendan

Posté 25 fvrier 2013 à 03:13

Gwendan ,

 

Merci pour ta réponse .

 

Et puis si j'ai fait une " certaine hypothèse " c'est que j'ai eu une " expérience personnelle " où après un mois complet d'un " certain éveil " , j'ai bien crû que je ne pourrais plus supporter de vivre endormi et que je pouvais me terminer ( oui, chez les robots c'est le terme , terminer , terminator ... LOL bien sûr qu'on est pas des robots hein ? ...  ) , et puis si, tu vois, je suis " normal  et je me casse la voix à la messe à Gerland dès qu' il y a  de la lumière sur la pelouse , je rentre me coucher après et je dors bien . Le matin je bouffe un tranxène en me levant , je pète et je ne sors plus la tête du guidon de la journée en écoutant fun radio .

 

 

C'est quoi le sujet de gwendan ? Le suicide de la communauté internationnale , est-ce un sujet Tabou ? Oh ! ben çà va , on est en plein dedans !

 

Chercheur aussi,

Bonsoir,

 

De rien, mon frère ! c'est beau la fraternité !

 

Reçu cinq sur cinq : il en est de - même pour moi ; après avoir connu l'instant d'Eveil, j'étais transformé en grande profondeur en retrouvant le bonheur de vivre puis, après quelques années, c'est comme tu le dis. Le doute se re-pointe, le mental s'en charge et on pense au suicide car, on connait ce qui nous attend après la vie. on se met à regretter " l'état " de " l'instant d'Eveil " quitte à en mourir, tellement " l'état " est Merveilleusement illimité mais, l'Amour qui résonne en nous grâce à l'Eveil ne nous aveugles pas, au point de ne plus voir les responsabilités vis à vis d'autrui, de nos enfants et autres.

Alors, nous continuons à vivre la vie comme un rêve = une illusion mentale et cela nous permet de la dédramatiser et d'en jouir au-delà des apparences et en échappant à bien des pièges du mental et des envies physiques inutiles.

 

Pour ta dernière phrase :

Oui, on en parle ici du suicide mais, je remarque que depuis que onct existe, personne d'autre n'a osé lancer le sujet. Ce qui n'est qu'une constatation de plus qu'il est toujours Tabou pour la généralité des gens.

 

  

Amicalement  et bien plus  ++++++   :love2:

 


#311 Hohenheim

Hohenheim
  • Genre : Homme
  • Localisation : Province du luxemburg
  • Intérêts : Le phenomene religieux ,les science et technique

Posté 25 fvrier 2013 à 08:15

La mort c'est le meilleur moment de la vie ; c'est pour cela qu'il est préférable de le garder pour la fin. Gustave parking
La mélancolie est un crépuscule. La souffrance s'y fond dans une sombre joie. La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste.

#312 oceanna

oceanna

Posté 25 fvrier 2013 à 13:34

Je trouve choquant que sur Wikipedia, il y est pratiquement le mode d'emplois. Qu'en pensez - vous ? :

Le suicide par suffocation est l'acte de se couvrir les voies respiratoires à l'aide de différents objets provoquant ainsi l'hypoxie et finalement l'asphyxie. Respirer du gaz inerte rend une personne rapidement inconsciente et peut causer la mort en quelques minutes1. L'hélium, l'argon et l'azote sont communément utilisés pour l'acte suicidaire.

s'étrangler et/ou se briser le cou. En cas de réussite, la réelle cause de la mort dépend du type de pendaison, de la hauteur et du poids du corps.
Lors d'une pendaison, la victime s'étrangle et la mort peut survenir d'un manque d'air asphyxiant ainsi le cerveau.
(Défenestration ou auto-défenestration), d'un balcon ou du haut d'un immeuble ou d'un barrage.
collision avec un train, une voiture ou un camion. La première est bien plus efficace : le corps y subit la plupart du temps des lésions irréversibes entraînant une mort quasi instantanée. Mais peut-être nécessite-elle une détermination plus grande,
utilisés pour l’exécution de condamnés à mort aux Etas-Unis, il s’agit de chlorure de potassium qui provoque un arrêt du cœur progressif.

Le suicide est - il une lâcheté ? ou du courage ? ou bien une question piège ?

La vie n'est - elle pas un suicide inconscient ?

J'ai pas compris où tu voulais en venir...

et je n'ai jamais compris comment des gens pouvaient se donner la mort ....

peu être une question de croyance....

sans vouloir rentrer dans les détails je me suis toujours accrochée à ma foi pour supporter les épreuves....bien que des fois j'ai vraiment eu envie que tout s'arrête , j'ai toujours envie de vivre et j'aime la vie....

 je me disais qu'avec un peu de patience et de foi j'arriverais à m'en sortir....et la patience m'a récompensée....


Modifié par oceanna, 25 fvrier 2013 à 14:18.


#313 gwendan

gwendan

Posté 25 fvrier 2013 à 19:21

Je trouve choquant que sur Wikipedia, il y est pratiquement le mode d'emplois. Qu'en pensez - vous ? :

Le suicide par suffocation est l'acte de se couvrir les voies respiratoires à l'aide de différents objets provoquant ainsi l'hypoxie et finalement l'asphyxie. Respirer du gaz inerte rend une personne rapidement inconsciente et peut causer la mort en quelques minutes1. L'hélium, l'argon et l'azote sont communément utilisés pour l'acte suicidaire.

s'étrangler et/ou se briser le cou. En cas de réussite, la réelle cause de la mort dépend du type de pendaison, de la hauteur et du poids du corps.
Lors d'une pendaison, la victime s'étrangle et la mort peut survenir d'un manque d'air asphyxiant ainsi le cerveau.
(Défenestration ou auto-défenestration), d'un balcon ou du haut d'un immeuble ou d'un barrage.
collision avec un train, une voiture ou un camion. La première est bien plus efficace : le corps y subit la plupart du temps des lésions irréversibes entraînant une mort quasi instantanée. Mais peut-être nécessite-elle une détermination plus grande,
utilisés pour l’exécution de condamnés à mort aux Etas-Unis, il s’agit de chlorure de potassium qui provoque un arrêt du cœur progressif.

Le suicide est - il une lâcheté ? ou du courage ? ou bien une question piège ?

La vie n'est - elle pas un suicide inconscient ?

J'ai pas compris où tu voulais en venir...

et je n'ai jamais compris comment des gens pouvaient se donner la mort ....

peu être une question de croyance....

sans vouloir rentrer dans les détails je me suis toujours accrochée à ma foi pour supporter les épreuves....bien que des fois j'ai vraiment eu envie que tout s'arrête , j'ai toujours envie de vivre et j'aime la vie....

 je me disais qu'avec un peu de patience et de foi j'arriverais à m'en sortir....et la patience m'a récompensée....

 

Oceanna,

Bonsoir,

 

Ce que tu dis est intéressant, ne serait - ce que parce que, tu es la seule qui nous parle de la foi, comme étant un rempart contre le suicide.

 Je n'ai pas de foi religieuse de puis très longtemps mais, par contre, j'ai eu une foie très très forte jusqu'à l'adolescence. Je peux donc dire que je sais ce que cela veut dire.

C'est parce que tu as une foi religieuse que tu as, justement, du mal à comprendre comment on peut en arriver au suicide car, il en était de - même lorsque j'avais ma foi.

Je peux même t'avouer que, justement, la perte de ma foi, qui a été très brutale, a été la première raison de ma première tentative de suicide. 

 

Dis - moi, s.t.p., pourrais - tu vivre sans foi ?

 

Tu dis tout de - même : " des fois j'ai vraiment eu envie que tout s'arrête ".

Veux - tu dire que tu voulais mourir ?

 

Tu dis : " j'aime la vie ".

Si, il y a des personnes qui l'aime et d'autres pas, c'est que bien que ta vision de la vie n'est qu'une façon de la voir et avec ta croyance. Cela montre que la vie n'est pas ce que l'on pense.

 

La patience c'est quoi ? Lorsque l'on est remplis de souffrances physiques et mentales, la patience ne suffit pas, même dans un océan de désert.

 

Amicalement  et bien plus  ++++++     :love2:



#314 oceanna

oceanna

Posté 25 fvrier 2013 à 19:27

Non si je n'avais pas de foi je croit que je n'aurais pas tenu....

Je ne sais pas si je voulais mourir mais j'avais envie de fermer les yeux et me retrouver ailleurs.....j'ai bien essayer une fois mais j'ai pas pu allez jusqu'au bout j'avais peur je me disais et si c'était pire après.....

J'attendais juste.....

l'instinct de survie nous force à faire des chose pour suporter qui nous dépasse des fois je croit que j'ai réussit à tenir comme ça....ça peut paraitre horrible mais je m'habituer à la souffrance en faite.....


Modifié par oceanna, 25 fvrier 2013 à 19:31.


#315 Ayato

Ayato
  • Genre : Homme
  • Localisation : Paris (centre du monde)
  • Intérêts : Musique, ésotérisme, science, romans

Posté 25 fvrier 2013 à 19:46

le suicide est une solution, il ne faut pas se le cacher à notre absurde condition humaine où le désir et le plaisir offrent un bonheur qui se transforme ensuite en souffrance.

l'autre solution est d'accepter les hauts et les bas de cette course de rat en cherchant soit le haut soit le bas

la dernière solution est dans le non agir et dans l'ineffable amour de Dieu

ce n'est donc point un tabou selon moi


"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes."

#316 Chercheur aussi

Chercheur aussi

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 2 196 messages
  • Genre : Homme

Posté 25 fvrier 2013 à 20:19

Je suis rusé ...

 

Tous les jours je pense au suicide et quand çà vient, c'est comme un signal que c'est l'heure de revenir à moi et de sortir de mon rêve ... Je fais çà aussi chaque fois que je me dis que c'est l'heure de sortir de mon rêve et chaque fois que je pose le pied par terre hors de mon rêve ou bien que je touche qqch avec la main en la passant par la fenêtre de mon rêve juste devant moi . Ou bien quand j'entends sonner les cloches ou rire un enfant et aussi quand je bois le thé ... En fait , je ruse d'instant en instant et entre chaque pensée . Non je déconne ...

 

Napo ,

 

Ton banquier il avait peut-être un frère jumeau comme dans Mary Poppins ...

 

Ah ! oui Gwendan ! maintenant que j'y pense il arrive des trucs bizards dans ces cas là; mais c'est, je crois, qu'on est déjà en mesure de percevoir une plus vaste réalité . Par exemple , je me souviens que j'ai vu ma chatte se sauver devant le fantôme de mon chat que j'avais enterré la veille . j'ai aussi vu, moi, le fantôme de mon chat couché comme d'habitude sur la plaque en fer d'un tabouret d'eau . D'ailleurs ce chat avait conclu un pacte pour me tirer du pétrin en donnant sa vie . 

 

C'est grave docteur ?



#317 oceanna

oceanna

Posté 25 fvrier 2013 à 21:03

le suicide est une solution, il ne faut pas se le cacher à notre absurde condition humaine où le désir et le plaisir offrent un bonheur qui se transforme ensuite en souffrance.

l'autre solution est d'accepter les hauts et les bas de cette course de rat en cherchant soit le haut soit le bas

la dernière solution est dans le non agir et dans l'ineffable amour de Dieu

ce n'est donc point un tabou selon moi

doit-on choisir forcément cet alternative plutôt que de trouver une échappatoire dans une croyance qui peut nous sauver....


Modifié par oceanna, 25 fvrier 2013 à 21:03.


#318 Ayato

Ayato
  • Genre : Homme
  • Localisation : Paris (centre du monde)
  • Intérêts : Musique, ésotérisme, science, romans

Posté 25 fvrier 2013 à 21:13

@oceanna

 

l'admirateur de Rumi que je suis te répondra que savoir s'abreuver à la source divine est la seule option véritablement épanouissante pour l'homme cet être éternellement assoifé

 

voirais-tu une autre alternative ?


"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes."

#319 oceanna

oceanna

Posté 25 fvrier 2013 à 21:17

@oceanna

 

l'admirateur de Rumi que je suis te répondra que savoir s'abreuver à la source divine est la seule option véritablement épanouissante pour l'homme cet être éternellement assoifé

 

voirais-tu une autre alternative ?

En te lisant j'ai cru comprendre le contraire....pour moi c'est ma foi qui m'a sauvé alors je ne voit pas d'autre solution....


  • Ayato aime ceci

#320 Chercheur aussi

Chercheur aussi

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 2 196 messages
  • Genre : Homme

Posté 25 fvrier 2013 à 21:38

" Les atomes dansent comme mille soleils " .

 

Ayato , la première phrase de ton post 315 , on dirait le Bouddha sortant pour la première fois de son palais .

Ensuite , accepter les hauts et les bas en ne cherchant rien du tout ... C'est possible aussi ?

 

S'abreuver à la source divine ... qui jaillit en soi et autour de soi ?

 

C'est quoi le sujet ? La mort à l'illusion de soi-même  ?



#321 Ayato

Ayato
  • Genre : Homme
  • Localisation : Paris (centre du monde)
  • Intérêts : Musique, ésotérisme, science, romans

Posté 25 fvrier 2013 à 21:53

chercheur

ça aurait aussi pu être rapproché d'Albert Camus, merci du compliment.

je crois que je suis sur le seuil de mon palais

oui, c'est je crois la condition de beaucoup de gens qui naviguent à vue se laissant porter par le courant de la vie, car il y a beaucoup plus de personne que ne le croient les élitistes de l'illumination ou de la philosophie qui ont compris que toute montée est suivie d'une descente, seulement il n'en font pas tout un foin en écrivant des paragraphes sur la question

donc contarairement à une idée reçue la majorité des gens ne courent pas après la richesse, les honneurs et les plaisirs mondains, de temps en temps ils se laissent capturer par une illusion particulièrement brillantes à leurs yeux, et puis reprennent leur routine. Comme dit Rumi, il peut y avoir du vinaigre ou de l'eau dans la cruche de même apparence, qu'est ce qu'on sait de l'expérience personnelle de son voisin de métro ?

et sinon comment expliquer que la société tienne encore le coup malgré toutes les illusions qu'on nous vend et toute la violence générée par un système pervers

je crois en la sagesse populaire..

je crois aussi que beaucoup restent sur le seuil et n'avancent pas tétanisés par la peur de se brûler les ailes tel Icare en montant trop haut vers un idéal hors de portée

et normalement en ne cherchant rien les hauts et les bas s'aplanissent petit à petit, et on est alors prêt à mourir, on a appris à vivre et je crois que beaucoup en sont déjà arrivés là

la source est dans chaque atome, dans chaque vide, au delà de la distance de Planck, elle pénètre chacune de nos cellules et nous donne la conscience par chacun de nos axones neuronaux


  • Chercheur aussi et Top in Hamburg aiment ceci
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes."

#322 gwendan

gwendan

Posté 26 fvrier 2013 à 00:37

Non si je n'avais pas de foi je croit que je n'aurais pas tenu....

Je ne sais pas si je voulais mourir mais j'avais envie de fermer les yeux et me retrouver ailleurs.....j'ai bien essayer une fois mais j'ai pas pu allez jusqu'au bout j'avais peur je me disais et si c'était pire après.....

J'attendais juste.....

l'instinct de survie nous force à faire des chose pour suporter qui nous dépasse des fois je croit que j'ai réussit à tenir comme ça....ça peut paraitre horrible mais je m'habituer à la souffrance en faite.....

 

Oceanna,

Bonsoir,

 

Hé oui !  c'est vrai, la foi remue des montagnes mais, c'est en vérité l'Amour en soi et non pas, la croyance par elle - même. 

Les deux sont liés car, si par ta foi, tu ne ne ressens pas le Bonheur de l'Amour en toi, tu ne peux garder ta foi. 

Réciproquement, si tu as la fois, c'est parce que tu sais ouvrir ton " Cœur"="âme" = Conscience de tout ton Etre, à l'Amour lui - même.

 

Etant donné ton état de croyante, tu sait aussi que l'état d'Amour en soi, transforme la douleur en Bonheur.

Mais nul n'est à l'abris d'un suicide car, notre vie peut basculer au cause d'un seul évènement imprévu.

Aussi longtemps que tu garderas l'Amour Eveillé en tout ton Etre, tu sera très forte pour traverser la vie.

 

Amicalement  et bien plus  ++++++   :love2:



#323 gwendan

gwendan

Posté 26 fvrier 2013 à 01:39

le suicide est une solution, il ne faut pas se le cacher à notre absurde condition humaine où le désir et le plaisir offrent un bonheur qui se transforme ensuite en souffrance.

l'autre solution est d'accepter les hauts et les bas de cette course de rat en cherchant soit le haut soit le bas

la dernière solution est dans le non agir et dans l'ineffable amour de Dieu

ce n'est donc point un tabou selon moi

 

Ayato,

Bonsoir,

 

Ceci dit gentiment :  ;)

Tu dis : " le désir et le plaisir offrent un bonheur qui se transforme ensuite en souffrance." .

Non, le plaisir reste du plaisir, il ne se transforme pas en Bonheur qui est d'une autre nature.

 

Plaisir n'est pas Bonheur. Le plaisir est une sensation physique et mental mais, le Bonheur est une vibration qui se produit au niveau de tout notre Etre, au niveau spirituelle.

Les plaisirs ne sont que passagers et on en est jamais rassasié. Nous les ressentons par nos cinq sens. Nous les ressentons physiquement et mentalement.

 

Mais, le Bonheur que produit l'Amour en soi, n'ai pas produit par nos cinq sens. Le Bonheur est au niveau et un état spirituel qui ne dépend pas de ce qui se passe à l'extérieur de soi mais, qui vient d'une vibration spirituelle intérieure. Le pouvoir de l'Amour est un mystère pour le mental. Ce qu'est l'Amour est indescriptible. Aucun savant au monde ne l'explique.

 

Les plaisir sont produit par l'extérieur de nous. Ils sont relatifs à ce que nous ressentons avec nos cinq sens, avec ce que nous avons, possédons, tout ce qui nous entoure.

L'argent apporte toutes sortes de plaisirs mais, n'apporte nullement le Bonheur. Il n'y contribue absolument pas. Il est tellement facile de confondre le plaisir avec le Bonheur que la plupart des gens les confondent.

 

J'ai suffisamment connus et connais des milliardaires tristes, voire très malheureux, pour vous affirmer que l'argent ne fait pas le Bonheur. Malgré tous les plaisirs auxquels ils avaient droits.

Réciproquement, j'ai connus et connais des familles pauvres qui vivaient et vivent dans le Bonheur.

 

L'état de Bonheur n'est pas subordonné à ce que l'on possède. Quand on est dans un état de Bonheur, il ne s'arrête pas, même en faisant la pire des corvées. C'est l'état de l'Amour en soi qui permet de transcender la souffrance en Bonheur.

 

" Saisir " cela est Capital, bien que ceux qui vive le Bonheur, ne l'on pas " saisi " par leur tête mais, par leur " Cœur " = Conscience de tout leur Etre.  

 

j'espère ne pas avoir déranger ton Bonheur car, les plaisirs, il y en a, à profusion.  ;)

 

Amicalement  et bien plus  ++++++   :love2:



#324 gwendan

gwendan

Posté 26 fvrier 2013 à 02:11

Je suis rusé ...

 

Tous les jours je pense au suicide et quand çà vient, c'est comme un signal que c'est l'heure de revenir à moi et de sortir de mon rêve ... Je fais çà aussi chaque fois que je me dis que c'est l'heure de sortir de mon rêve et chaque fois que je pose le pied par terre hors de mon rêve ou bien que je touche qqch avec la main en la passant par la fenêtre de mon rêve juste devant moi . Ou bien quand j'entends sonner les cloches ou rire un enfant et aussi quand je bois le thé ... En fait , je ruse d'instant en instant et entre chaque pensée . Non je déconne ...

 

Napo ,

 

Ton banquier il avait peut-être un frère jumeau comme dans Mary Poppins ...

 

Ah ! oui Gwendan ! maintenant que j'y pense il arrive des trucs bizards dans ces cas là; mais c'est, je crois, qu'on est déjà en mesure de percevoir une plus vaste réalité . Par exemple , je me souviens que j'ai vu ma chatte se sauver devant le fantôme de mon chat que j'avais enterré la veille . j'ai aussi vu, moi, le fantôme de mon chat couché comme d'habitude sur la plaque en fer d'un tabouret d'eau . D'ailleurs ce chat avait conclu un pacte pour me tirer du pétrin en donnant sa vie . 

 

C'est grave docteur ?

 

Chercheur aussi,

Bonsoir,

 

Mais non ! c'est pas grave ! , tu n'as besoin d'aucune ordonnance. (24 € à m'envoyer). ;)

 

Vois - tu, c'était très courant en Bretagne(pas seulement) ce genre de " choses " qui sont des " signe " de l'au-delà du "manifesté ". ( mêmes si t'as bu de l'eau de vie (  ;) H ). 

Les chats en sont assez spécialistes. 

J'ai moi - même été l'objet de ce genre de chose ( sans chouchenn  ;) ) et ma mère et ma grand - mère(qui ne parlait que le breton), 

pour elles, il faudrait écrire un livre car, entre les histoire de chats noirs qu'elles ont réellement vécues, ainsi que, des pierres se détachant des murs pour aller frapper une personne, des enterrements de nuit, des maisons hantées, etc ... je t'en passe et de meilleures.

 

L'animal a une âme = Conscience de tout son Etre, si non, il ne serait pas en vie.

 

Le suicide ? bien des animaux se suicident, bien que c'est une chose différente de l'humain. 

 

Amicalement  et bien plus  ++++++   :love2:



#325 Ayato

Ayato
  • Genre : Homme
  • Localisation : Paris (centre du monde)
  • Intérêts : Musique, ésotérisme, science, romans

Posté 26 fvrier 2013 à 10:07

merci de la précision Gwendan, j'avais écrit un peu trop vite

 

quels exemples as-tu d'animaux qui se suicident ?


"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes."

#326 Aura

Aura
  • Genre : Femme

Posté 26 fvrier 2013 à 13:49

Je n'ai pas de sources mais j'avais vu il y a longtemps un reportage sur les dauphins et les orques, et il me semble qu'il arrive que les orques mâles se laissent mourir si leur femelle est morte avant eux.
KUNDALINI : Une énergie que l'on qualifie de dormante, à la base de la colonne vertébrale, elle est prête à s'élever vers le sommet de la tête et elle mène à l'Illumination.
En réalité il s'agit d'une allégorie, il s'agit de l'énergie qui est maitrisée par l'esprit.

Persephone: Cause and Effect, my love.

#327 pimousse

pimousse
  • Genre : Homme
  • Localisation : arrière garde
  • Intérêts : Le bilboquet

Posté 26 fvrier 2013 à 13:53

quels exemples as-tu d'animaux qui se suicident ?

Quelques exemples là, à vérifier si les exemples donnés sont authentiques:

http://www.carevox.f...nimaux-mythe-ou

http://www.slate.fr/.../suicide-animal


« Respecter une femme, c'est pouvoir envisager l'amitié avec elle »

#328 Ayato

Ayato
  • Genre : Homme
  • Localisation : Paris (centre du monde)
  • Intérêts : Musique, ésotérisme, science, romans

Posté 26 fvrier 2013 à 14:59

pour moi les orques et dauphins ont une intelligence proche de la notre, seulement dans l'eau et sans bras, allez développer une technologie...

 

ça ne m'étonnerait donc pas qu'ils puissent conceptualiser et mettre fin à leur jour en conscience.


  • Aura aime ceci
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes."

#329 gwendan

gwendan

Posté 27 fvrier 2013 à 16:30

merci de la précision Gwendan, j'avais écrit un peu trop vite

 

quels exemples as-tu d'animaux qui se suicident ?

 

Ayato,

Bonsoir,

Ha ! t'es pas le seul ! je suis félin aussi et on est plutôt vif !

 

Hé bien, tu vois, notre chère Aura m'aura doublé pour bien te répondre  Il y a en effet les orques mâles, comme elle le dit mais aussi, les lemmings, On a vu 61 baleines s’échouer ensemble en Nouvelle Zélande, des canards et des chiens se noyer volontairement, des vaches se jeter du haut de falaises. ou encore des rats-taupes nus (tout comme certains insectes) quitter leur colonie avant de mourir lorsqu’ils étaient atteints d’une maladie contagieuse

 

On ne sait pas au juste ce qui pousse les baleines à s’échouer, mais selon une théorie, lorsqu’un individu malade se dirige vers la côte pour y mourir, les autres le suivent. 

La capacité des humains d'enterrer leurs morts et leur possibilité de la parole seraient-elles des arguments assez concluants pour refuser aux animaux tout savoir sur la mort ?

 

Est-ce qu'on se livre à de l'anthropomorphisme, lorsqu'on accorde à certains animaux une certaine connaissance de la proximité de leur mort ?

 

« Est-ce qu'un animal ressent, sait qu'il va mourir ? », Yvan Beck répond: «Je pourrais parler de deux niveaux : Si on prend les abattoirs par exemple, là il y a maintenant un grand nombre d'études qui ont démontré qu'effectivement la vache en attente dans une chaîne d'abattage, que ce soit par les vocalises, les libérations de certaines substances chimiques, est tout à fait consciente de la mort et elle l'exprime elle-même. Donc, la conscience de la mort existe bien dans le monde animal.

 

En ce qui concerne l'euthanasie, je peux en parler car j'y suis confronté assez régulièrement, je pense qu'il y a autant de positions par rapport à la mort qu'il y a d'êtres, que ce soit chez les humains ou chez les animaux. Il y a des animaux qui savent qu'ils vont mourir, certainement et qui s'y sont préparés et très souvent, il y a un transfert. Si le maître n'est pas prêt à la séparation avec son compagnon, l'animal n'est pas prêt à partir non plus.

 

Il faut avoir conscience de sa propre existence, être à même de se projeter dans l’avenir et comprendre qu’une action précise entraînera sa mort. Il semble que certains animaux aient ces capacités.

 

Les dauphins, de nombreuses espèces de primates, les pies et les éléphants sont capables de reconnaître leur reflet dans un miroir, ce qui tend à indiquer une certaine conscience de soi. Par ailleurs, d’autres animaux savent faire semblant lorsqu’ils jouent, ce qui implique qu’ils peuvent imaginer des mondes différents de celui dans lequel ils évoluent.

On ignore s’il existe des animaux capables d’associer ces différentes capacités pour en arriver à se suicider, comme c’est le cas chez l’homme. Le suicide chez l'animal est différent de celui de l'humain mais, l'humain lui - même a différentes façons, raisons et états de conscience pour se suicider.

Amicalement et plus   :love2:


Modifié par gwendan, 27 fvrier 2013 à 16:32.


#330 oceanna

oceanna

Posté 27 fvrier 2013 à 16:37

merci de la précision Gwendan, j'avais écrit un peu trop vite

 

quels exemples as-tu d'animaux qui se suicident ?

 

Ayato,

Bonsoir,

Ha ! t'es pas le seul ! je suis félin aussi et on est plutôt vif !

 

Hé bien, tu vois, notre chère Aura m'aura doublé pour bien te répondre  Il y a en effet les orques mâles, comme elle le dit mais aussi, les lemmings, On a vu 61 baleines s’échouer ensemble en Nouvelle Zélande, des canards et des chiens se noyer volontairement, des vaches se jeter du haut de falaises. ou encore des rats-taupes nus (tout comme certains insectes) quitter leur colonie avant de mourir lorsqu’ils étaient atteints d’une maladie contagieuse

 

On ne sait pas au juste ce qui pousse les baleines à s’échouer, mais selon une théorie, lorsqu’un individu malade se dirige vers la côte pour y mourir, les autres le suivent. 

La capacité des humains d'enterrer leurs morts et leur possibilité de la parole seraient-elles des arguments assez concluants pour refuser aux animaux tout savoir sur la mort ?

 

Est-ce qu'on se livre à de l'anthropomorphisme, lorsqu'on accorde à certains animaux une certaine connaissance de la proximité de leur mort ?

 

« Est-ce qu'un animal ressent, sait qu'il va mourir ? », Yvan Beck répond: «Je pourrais parler de deux niveaux : Si on prend les abattoirs par exemple, là il y a maintenant un grand nombre d'études qui ont démontré qu'effectivement la vache en attente dans une chaîne d'abattage, que ce soit par les vocalises, les libérations de certaines substances chimiques, est tout à fait consciente de la mort et elle l'exprime elle-même. Donc, la conscience de la mort existe bien dans le monde animal.

 

En ce qui concerne l'euthanasie, je peux en parler car j'y suis confronté assez régulièrement, je pense qu'il y a autant de positions par rapport à la mort qu'il y a d'êtres, que ce soit chez les humains ou chez les animaux. Il y a des animaux qui savent qu'ils vont mourir, certainement et qui s'y sont préparés et très souvent, il y a un transfert. Si le maître n'est pas prêt à la séparation avec son compagnon, l'animal n'est pas prêt à partir non plus.

 

Il faut avoir conscience de sa propre existence, être à même de se projeter dans l’avenir et comprendre qu’une action précise entraînera sa mort. Il semble que certains animaux aient ces capacités.

 

Les dauphins, de nombreuses espèces de primates, les pies et les éléphants sont capables de reconnaître leur reflet dans un miroir, ce qui tend à indiquer une certaine conscience de soi. Par ailleurs, d’autres animaux savent faire semblant lorsqu’ils jouent, ce qui implique qu’ils peuvent imaginer des mondes différents de celui dans lequel ils évoluent.

On ignore s’il existe des animaux capables d’associer ces différentes capacités pour en arriver à se suicider, comme c’est le cas chez l’homme. Le suicide chez l'animal est différent de celui de l'humain mais, l'humain lui - même a différentes façons, raisons et états de conscience pour se suicider.

Amicalement et plus   :love2:

Attention à ne pas confondre le suicide, au sacrifice c'est différent...

là tu expose des exemples d'animaux qui se sacrifient pour sauver le reste de leurs colonies...

alors qu'un suicide comme on le connait c'est mettre fin à ces jours car on ne supporte plus son existence....ça va à l'encontre de l'instinct de survie que tout les animaux ont....

je dis ça , je dis rien ;)