Aller au contenu


Photo

Nucléaire made in France


  • Veuillez vous connecter pour répondre
90 réponses à ce sujet

#1 superyeti

superyeti
  • Localisation : dans la galaxie

Posté 17 avril 2003 à 20:24

GREENPEACE comdanée a payer 112000 € au défi Aréva ,le bateau du lobby nucléaire francais qui a participé a la dernière coupe de l’América pour avoir gêné l’entraînement de ces compétiteurs de luxe en faisant une éraflure sur la coque du fiasco francais (oups excusez moi ,c’est défi francais).
Mais part contre le sponsor d’Aréva qui est la COGEMA(compagnie générale des matières nucléaire) a le droit de détruire tout un écosystème dans le Nord-Cotentin sans le moindre soucis en rejetant tout ses effluents de son usine de La Hague dans la Manche et tout ça couvert par les autorités départementales, régionales et nationales (la région Normandie est une des plus riche d’Europe grâce aux retombées de l’atome).
Vu les positions des différents Sinistres de l’environnement qui se sont succédé depuis les prises de positions francaise pour le tout nucléaire il y 40 ans et surtout le dernier en date qui se nomme Roselyne Bachelot qui bat tout les records de mauvaise foi ,de nullité et de connerie a la tête de son ministère de la pollution, le carnage risque encore de durée longtemps dans cette région .
Et maintenant on reparle de construire des centrales nucléaire en France pour alimenter certain pays d’Europe qui eux se sont prononcés pour l’arrêt de leurs programmes nucléaire nationaux ,la France poubelle nucléaire de l’Europe ,voilà qui ferait bien sur la carte de visite a Roselyne :petard2:

#2 Homer

Homer

    Avocat du diable

  • Membres
  • 515 messages

Posté 18 avril 2003 à 05:55

C'est un sacré problème que tu soulèves ici.

La Belgique a décidé (sous la pression des écologistes) de sortir du nucléaire. Mais qu'est-ce qu'on nous propose pour remplacer ça? Des centrales thermiques (adieu Kyoto), un ou deux parcs à éoliennes (histoire de se donner bonne conscience et de faire écolo) et pour le reste, on achètera à l'étranger de l'électricité... nucléaire!!!

Bref, comment faire du Not in my Backyard, version étatique... :poing:

Enfin, le secrétaire d'état à l'énergie est content, il a sorti la Belgique du nucléaire!!! :aureole: :aureole: :aureole:

#3 apete3

apete3

Posté 24 avril 2003 à 12:19

La solution, c'est, pour les campagnes, l'auto alimentation - solaire, éolien et surtout conception de l'habitat afin de tirer le meilleur parti des énergies consommées (solaire passif, accumulations, isolations, etc...)
mais il y a de trop gros lobbys derrière tout ça (nucléaire et pétrole) !!

#4 diamant bleue

diamant bleue

Posté 10 novembre 2004 à 13:29

Décès du jeune militant antinucléaire Sébastien Briat

Appel à se recueillir devant les gares mercredi 10 novembre à 18 h.

L'appel de Sébastien à refuser l'industrie nucléaire et ses déchets doit être entendu

Le Réseau "Sortir du nucléaire" s'associe à la douleur de la famille et des amis de Sébastien Briat, jeune militant antinucléaire décédé dimanche 7 novembre 2004 lors d'une action de protestation contre les transports des matières nucléaires.
Devant la vive émotion d'innombrables citoyens et militants, et leurs demandes de pouvoir s'exprimer collectivement, le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle à se recueillir et à déposer des fleurs devant les gares, le mercredi 10 novembre à 18h.

Même si les circonstances de ce drame restent pour le moment inexpliquées, le Réseau "Sortir du nucléaire" estime que :
- les mesures élémentaires de sécurité n'étaient pas réunies : un tel convoi ne devrait pas rouler à vitesse "commerciale" mais à vitesse réduite de façon à pouvoir s'arrêter à tout instant ;

- le nombre considérable de transports de matières nucléaires en France amène les autorités et les entreprises de l'industrie nucléaire à économiser au maximum sur les mesures de sécurité élémentaires que l'on peut attendre d'un tel transport. En Allemagne, ces transports font l'objet de mesures de sécurité plus contraignantes (nombre de policiers, surveillance de la voie de chemin de fer, vitesse du convoi...) ;

- ce drame démontre aussi que des personnes qui seraient mal intentionnés, contrairement aux militants antinucléaires, pourraient très facilement intercepter un train de déchets radioactifs.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle les citoyens à tenir compte du courage et de l'engagement du jeune Sébastien dont l'objectif était de sauver l'environnement et l'avenir de la planète. En effet, après avoir déversé les déchets radioactifs par milliers de tonnes au fond des océans jusqu'au début des années 80, l'industrie nucléaire s'apprête désormais à les enfouir sous terre, contaminant ainsi la planète pour des milliers d'années.

Dans une démarche non violente, Sébastien Briat est décédé en interpellant l'opinion publique sur le caractère inacceptable de l'industrie nucléaire et de ses déchets. Son appel doit être entendu.

http://www.sortirdun...uniques&page=44

#5 elji

elji

Posté 17 novembre 2004 à 00:07

Je vais réagir doublement, la première est pour dire à tous les militants anti-nucléaires de France et de Navarre de ne pas aller s'enchainer à des rails de chemin de fer. NE FAITES PAS CELA !

Ce n'est pas parce que des militans aguerris de Greenpeace avec une logistique très sophistiquée savent le faire que tout le monde le saura aussi.


Ensuite, si je compatis bien évidemment avec la douleur de la famille et des proches de ce jeune homme, j'ose affirmer qu'il y a une part de responsabilité qui échoit au groupe avec qui il était lors du drame. Cela fait plusieurs années que je ne suis plus allé à une manifestation, et je ne suis plus très jeune, mais cela me parait incroyable qu'avant de faire un truc aussi risqué, on n'ait pas réfléchi à ce qu'il allait se passer quand le train arriverait et s'il n'avait pas le temps de freiner. Je n'ai pas de détails, mais on aurait dû prévoir une possibilité de se dégager en quelques secondes. Ou sinon, c'est à la limite de la non-assistance de personne en danger. Autrement, je sais pas, mais je verrai quelqu'un s'enchainer à un rail, je lui dirais de pas le faire.

#6 imamiah

imamiah

Posté 17 novembre 2004 à 04:26

Je ne pense pas qu'il soit une bonne chose que de renoncer au nucléaire. Ces manifestations antinucléaire sont parfaitement inutiles et stériles et surtout hypocrites.

Il est malheureux qu'un jeune homme est été une victime pour une illusion.

Cela dit il n'y a pas que le nucléaire comme énergie. Bref tout est une question de mesure.

Modifié par imamiah, 17 novembre 2004 à 04:45.


#7 morpho

morpho
  • Localisation : isère

Posté 09 dcembre 2005 à 16:10

Ci dessous un article très complet (mais pas forcement très indépendant) sur le nucléaire......le réseau "sortir du nucléaire" (duquel je partage les idées) va faire des bonds....

le nucléaire selon l'internaute


quelques passages "intéressant"


Combien de temps les réserves vont-elles durer ?
Avec les 440 réacteurs actuels, on a de quoi tenir quelques décennies, guère plus que pour le pétrole. Mais deux pistes sérieuses existent pour remédier à la pénurie. D'abord, les surgénérateurs, qui produisent plus de combustible qu'il n'en brûlent ! (ils utilisent un mélange d'uranium-238 et de plutonium). Mais le salut pourrait bien venir… de l'eau de mer. En effet, on estime que les océans contiennent 4,5 milliards de tonnes d'uranium dilué. Le problème est d'extraire cet uranium à des prix compétitifs, les techniques actuelles multipliant le prix au kilo par huit. Si on ajoute ces deux pistes, et qu'on considère une population mondiale de 12 milliards d'habitants, cela nous assurerait 320 000 ans de tranquillité.


Oui, mais aujourd'hui, on sait pas plus faire ça que la fusion



Est-ce que l'électricité nucléaire est chère ?
Le prix de revient de l'électricité en France est largement inférieur à celui observé dans la plupart des autres pays. Pourtant, on compte dans ce prix de revient la totalité de la filière nucléaire, depuis la construction des centrales (investissements) jusqu'à leur démantèlement (estimé à 15 % des dépenses d'investissement), en passant par l'achat du combustible et la gestion des déchets.

C'est essentiellement grâce à la standardisation du parc français, donc aux économies d'échelle, que ce coût est relativement bon marché. La recherche, même coûteuse, est elle-même rentable : par unité d'énergie produite, la recherche sur le nucléaire civil coûte deux fois moins cher que la prospection pétrolière.


15% des dépenses pour démenteler...C'est pas un peu faible tout ça?????



Encore plus étonnant : le charbon est plus dangereux que le nucléaire sur le plan de la radioactivité ! En effet, le charbon libère des matériaux radioactifs (radium, radon et strontium) lors de sa combustion. Or une centrale à charbon doit brûler 2,7 millions de tonnes de charbon par an pour produire la même quantité d'énergie qu'une centrale française de 1000 MWe.

?????????????????


Pour Areva (certes acteur partie prenante du nucléaire), le nucléaire est même la solution à de nombreux défis écologiques. Il pourrait notamment servir à la fabrication d'hydrogène, une alternative possible au pétrole, qui nécessite de grosses ressources en énergie pour séparer l'eau de l'oxygène (électrolyse). Même la pénurie d'eau pourrait trouver une réponse nucléaire, grâce aux usines de dessalement d'eau de mer.

Ah, bah alors ça....AREVA pense que le nucléaire, c'est écologique.......c'est vraiment bizarre ça ....




Pour sortir du nucléaire grâce aux énergies renouvelables, il faudrait multiplier par 20 leur développement. Actuellement, elles représentent 0,8% de la production électrique mondiale, contre 16% pour le nucléaire. Un objectif réalisable, surtout couplé avec des économies d'énergie substantielles.


Et bien, on l'a notre solution, multiplier par 20 leur développement....donc, si on transfert le budget du nucléaire, sur celui des énergie renouvelable, c'est pas par 20 qu'on multiplie, mais par 2000 (je sais pas les chiffres exacts, mais ça soit être pas loin......)


Le nucléaire et les énergies fossiles présentent finalement le même inconvénient : celui d'une gestion des risques à long terme (déchets radioactifs pour le premier, effet de serre pour le second). Des risques souvent mal pris en compte par les pouvoirs politiques, et pour lesquels les décisions sont prises avec beaucoup de retard.

:bravooo: :bravooo: :bravooo:




L'Internaute : Peut-on se passer de nucléaire ?
Jean-Marc Jancovici : La fin des énergies fossiles et le réchauffement climatique vont nous obliger à diminuer par deux nos émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial. Si on veut être juste avec les pays sous-développés, il faudra même les diminuer par quatre pour les pays riches. A moins de diviser nos dépenses d'énergie par cinq, je ne vois pas comment y arriver sans avoir recours à l'énergie nucléaire.

Mais le nucléaire ne représente que 5% de l'énergie produite ?
C'est exact. Aujourd'hui, ça ne changerait pas grand-chose de s'en passer. Mais on peut aussi dire que les énergies renouvelables ne produisent que 0,1% de la consommation mondiale d'énergie, et donc qu'elles ne servent à rien ! Ce qui change, c'est de choisir de ne pas y recourir pour remplacer les énergies fossiles : pétrole, gaz, charbon…

Certains pays ont pourtant choisi de s'en passer…
Il faut comprendre que pour activer un programme de construction de réacteurs nucléaires, il est nécessaire que l'électricité soit confiée à un monopole public, car les investissements sont coûteux et les centrales ne sont rentables que sur le long terme. Aux Etats-Unis, par exemple, aucun réacteur n'est plus construit depuis les années 70, car les opérateurs sont morcelés et aucun ne veut prendre un tel risque financier. D'autres pays ont recours à des énergies facilement disponibles sur leur territoire : l'hydroélectricité, le pétrole… Quant au choix de l'Allemagne de sortir du nucléaire, il est purement politique et il n'y a pas l'ombre d'un plan pour remplacer les centrales.

Mais quand même, une centrale émet de la radioactivité, c'est dangereux, non ?
Mais tout émet de la radioactivité ! Notre propre corps produit des rayons radioactifs ! Les militants écologistes utilisent le Sievert, une unité très petite, pour vous sortir des chiffres énormes de radioactivité : c'est comme si je calculais ma taille en millimètres ! Il faut savoir que la première source non naturelle de radioactivité, c'est les radios que vous passez à l'hôpital, qui émettent des doses 60 fois supérieures aux centrales nucléaires.

"En Allemagne, il n'y a pas l'ombre d'un plan pour remplacer le les centrales nucléaires" Un accident de type Tchernobyl peut-il arriver en France ?
Comme celui de Tchernobyl, non. Cette centrale présentait une configuration où la réaction s'activait au lieu de s'arrêter. Mais un accident nucléaire est possible. Faut-il interdire la filière pour autant ? A ce moment-là, il faut aussi d'urgence arrêter les buralistes et les concessionnaires automobiles, qui représentent un risque bien plus élevé.

Et les déchets ? Que doit-on en faire ?
Les stocker. Pour n'importe quel type de déchets, il n'existe que deux solution : les confiner ou les diluer. Quand vous brûlez du plastique dans une incinératrice, la pollution se dilue dans l'atmosphère sous forme de CO2. Pour les déchets nucléaires, on en retraite une grande partie pour les réutiliser comme combustible, et le reste est confiné dans des lieux sûrs, le temps que la radioactivité diminue. Au bout de 1000 ans environ, il est retombé à celui du combustible qu'on avait introduit dans la centrale.

L'énergie nucléaire n'est-elle pas un prétexte à des pays comme l'Iran pour fabriquer des bombes ?
Malheureusement, l'histoire nous a appris que tous les pays se sont dotés de l'arme nucléaire avant de développer un programme civil. C'est beaucoup plus compliqué, et surtout plus voyant, de passer par une filière de centrales nucléaires, alors qu'avec un peu d'uranium ou de plutonium et une centrifugeuse, on peut fabriquer une bombe discrètement.


je quote quelques trucs de cet ignorant de Jean-Marc Jancovici


et le reste est confiné dans des lieux sûrs, le temps que la radioactivité diminue. Au bout de 1000 ans environ, il est retombé à celui du combustible qu'on avait introduit dans la centrale.

Merci, mais l'uranium, il est pas mieux dans sa mine....que dans des lieux "sûrs"


Quand vous brûlez du plastique dans une incinératrice, la pollution se dilue dans l'atmosphère sous forme de CO2

Super, le seul produit de l'incinération, c'est du CO2....si il n'y avait que ça....

c'est les radios que vous passez à l'hôpital, qui émettent des doses 60 fois supérieures aux centrales nucléaires.


Au vu de la puissance des radios......je trouve que la centrale emet beaucoup...De plus, ce genre de parallèle ne veut rien dire du tout...parceque dans ce cas là, en restant 1 heure à côté d'une centrale (et en estimant qu'une radio dure 1 seconde), j'ai fait une radio

A moins de diviser nos dépenses d'énergie par cinq

Et bien voilà, il a trouvé la solution tout seul comme un grand...

Morpho

Modifié par morpho, 09 dcembre 2005 à 16:11.


#8 grego

grego

    Lost in the Space

  • Membres
  • 721 messages
  • Localisation : SDF

Posté 09 dcembre 2005 à 16:33

Dites - une fois encore il va jouer les alarmistes vont dire certains - moi je vois une TRèS BONNE RAISON, d'arrêter le Nucléaire... Si un jour proche la terre se mettait à trembler violemment comme ce fut le cas en Provence en 1909 où le village de Lambesc fut rasé, que se passerait-il ???? Non je dis ca parceque la Provence est potentiellement resensée comme une des régions à risque sismique de France, or il y a deux centrales nucléaires importantes dans la vallée du Rhône à proximité de cette zone !!!!! :o

#9 diamant bleue

diamant bleue

Posté 19 dcembre 2005 à 12:42

Quand le secret défense sert les intérets de la Cogema...


Etat d'urgence dans le nucléaire - La DST convoque Greenpeace
05 décembre 2005

Paris, France — 3 personnes de Greenpeace, dont l'ancien Président de l'Association, sont convoquées mardi 6 et jeudi 8 décembre par la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) dans le cadre d'une enquête sur des informations liées aux transports de plutonium.
"Coincé par les débats publics où les citoyens questionnent de plus en plus l'opacité du nucléaire, et alors que Greenpeace continue d'exposer les trafics de plutonium et de déchets d'uranium, l'Etat recourt dorénavant aux services secrets pour protéger une industrie nucléaire hantée par la transparence", déclare Pascal Husting, directeur général de Greenpeace France.

Les convocations de la DST font suite au blocage le 19 février 2003, à Chalon-sur-Saône, d'un camion transportant 150 kg de plutonium pendant son trajet entre l'usine Areva/Cogema de La Hague et le site nucléaire de Cadarache. Greenpeace entendait par cette action dénoncer publiquement et pacifiquement le trafic secret et permanent de quantités considérables de plutonium à travers toute la France. Un site Internet était alors créé : www.stop-plutonium.org, où l'on peut trouver des informations relatives à la filière du plutonium et à ses transports. Informations provenant toutes de sources publiques.

A travers cette action, Greenpeace pointait du doigt non seulement les risques considérables liés à ces transports, mais aussi la culture du secret entourant les activités nucléaires, culture incompatible avec la transparence aujourd'hui clamée par l'industrie nucléaire. En réaction, et à la demande de Madame Lauvergeon, PDG d'Areva, les autorités renforçaient la législation du secret. Le 9 août 2003, on pouvait lire dans le journal officiel un arrêté du 24 juillet relatif à la protection du secret de la défense nationale, suivi d'un nouvel arrêté daté du 26 janvier 2004, mettant sous le sceau du secret toute information sur les matières nucléaires.

Lundi 28 novembre 2005, les militants et représentants de Greenpeace ayant participé à l'action en 2003 comparaissaient devant le tribunal de Chalon-sur-Saône et des peines d'amendes ont été requises contre eux. Au cours de l'audience on apprenait que la DST était venue saisir des pièces du dossier. Dans la foulée, en fin de semaine dernière, 3 représentants de l'association recevaient une convocation de la DST sur commission rogatoire de la part d'un juge d'instruction sur demande du procureur de la République de Paris.

Source

Article complémentaire, exemple d'actions qui dérangent la Cogema et EDF

#10 joel

joel

    Tournicoti, Tournicoton

  • Membres
  • 2 859 messages
  • Genre : Homme

Posté 31 mai 2006 à 17:41

D'après Greenpeace, notre fameux vin de Champagne serait menacé par des eaux radioactives provenant de fuites de la centrale nucléaire des environs.

Voir le lien en anglais : http://www.commondre...006/0530-03.htm

#11 diamant bleue

diamant bleue

Posté 16 octobre 2010 à 12:06

Quand le nucléaire et AREVA paient pour ses conneries, ça arrive de temps en temps :bravooo: :bravooo: :bravooo:
---------------

Communiqué de presse du 14 octobre 2010

Tricastin : 40 000 euros d'amende pour le pollueur AREVA-SOCATRI

Le 14 octobre 2010, le tribunal correctionnel de CARPENTRAS a condamné AREVA-SOCATRI à une peine de 40 000 euros d’amende, pour avoir caché à l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) le grave incident qui s’est déroulé en 2008 dans ses installations du TRICASTIN.

Le Réseau "Sortir du Nucléaire", qui s’était constitué partie civile, obtient 8000 euros de dommages-intérêts et la publication de la décision dans « La Tribune » et « Vaucluse Matin ». Nous regrettons cependant que le Tribunal ait relaxé AREVA SOCATRI du délit de pollution de l’eau, et que la condamnation reste en deçà des réquisitions du Procureur de la République (qui avait requis 100 000 euros d’amende, ainsi que la fermeture de l’unité de production en cause).

Il s’agit dans tous les cas d’une décision sans précédent, qui est justifiée par la gravité des faits : le 8 juillet 2008, suite à une fuite survenue dans l’usine SOCATRI, filiale d’AREVA, sur le site du Tricastin (Drôme), 75 kg d’uranium ont été rejetés dans les cours d’eau avoisinants. 30 m3 d’effluents chargés d’uranium ont contaminé les eaux superficielles, privant la population d’eau potable et polluant des lieux de baignade fréquentés. Des niveaux élevés de contamination radioactive ont également été repérés dans les nappes phréatiques et à l’eau du robinet.

Des négligences scandaleuses de la SOCATRI-AREVA sont à l’origine de cet "incident" grave. Le Réseau "Sortir du nucléaire" attend de recevoir la copie du jugement pour envisager de faire appel de la relaxe partielle devant la Cour d’appel de Nîmes.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" demande dans tous les cas qu’une inspection indépendante des différents sites du Tricastin soit entreprise afin d’évaluer les risques de pollution de toutes les installations nucléaires, civiles et militaires et que l’environnement et les riverains bénéficient, dans les meilleurs délais, d’une surveillance sanitaire indépendante. Une inspection inopinée de l’ASN le 10 juin 2010 a encore relevé des négligences concernant l’étanchéité des bassins de rétention.

Seule une sortie définitive du nucléaire peut permettre de diminuer les risques dramatiques que la filière nucléaire fait courir à l'environnement, aux salariés et à la population.


Davantage d'informations sur la pollution au Tricastin :
http://groupes.sorti...m-au-tricastin/

--
Source : http://www.sortirdunucleaire.org/

#12 DDL

DDL

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 2 030 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Bourg saint Andeol - Ardéche

Posté 16 octobre 2010 à 12:17

Quand le nucléaire et AREVA paient pour ses conneries, ça arrive de temps en temps :bravooo: :bravooo: :bravooo:
---------------

Communiqué de presse du 14 octobre 2010

Tricastin : 40 000 euros d'amende pour le pollueur AREVA-SOCATRI

Le 14 octobre 2010, le tribunal correctionnel de CARPENTRAS a condamné AREVA-SOCATRI à une peine de 40 000 euros d’amende, pour avoir caché à l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) le grave incident qui s’est déroulé en 2008 dans ses installations du TRICASTIN.....................

Seule une sortie définitive du nucléaire peut permettre de diminuer les risques dramatiques que la filière nucléaire fait courir à l'environnement, aux salariés et à la population.

Notez: ce n'est pas la pollution qui a été punie, mais la DISSIMULATION de l'évènement, sacrée nuance !

Quant au risques dramatiques ? Lesquels ? Un peu sensationnaliste ce genre de phrase, non ?

#13 X1983

X1983

Posté 16 octobre 2010 à 14:19

Notez: ce n'est pas la pollution qui a été punie, mais la DISSIMULATION de l'évènement, sacrée nuance !

Quant au risques dramatiques ? Lesquels ? Un peu sensationnaliste ce genre de phrase, non ?



Bonjour, je ne sais ou me renseigner alors j ai trouvé ce forum qui s y prête plutot bien visisblement...
voila ma question :
Une personne victime d un incident classé secret defense, jusqu ou peuvent ils allée pour etouffer l affaire?
Est ce possible qu il y ai usurpation d identité afin de ne pas pourvoir contacter cette personne concerné durant une certaine période?
Peuvent ils allés loin?

#14 omar4

omar4
  • Genre : Homme

Posté 16 octobre 2010 à 15:09



Bonjour, je ne sais ou me renseigner alors j ai trouvé ce forum qui s y prête plutot bien visisblement...
voila ma question :
Une personne victime d un incident classé secret defense, jusqu ou peuvent ils allée pour etouffer l affaire?
Est ce possible qu il y ai usurpation d identité afin de ne pas pourvoir contacter cette personne concerné durant une certaine période?
Peuvent ils allés loin?

plusieurs solution, pourrir la vie de la personne concerné (tu as par exemple coluche lors des présidentiels de 82 sous surveillance et censuré à la télé, dieudonné aussi censuré, faurisson qui lui donne des informations d'après les recherches qu'il a fait résultat censuré)
si y a un procé le dossier sera perdu comme par magie (d'ailleurs en france ils en perdent pas mal, felix moumié tué par les services secret français empoisonné, sa femme demande le dossier d'expertise du corps et le dossier du tribunal, disparu l'homme invisible est passé par la)

tu as aussi la solution de foutre le mec en tole( lors de l'affaire dutroux, un blege à mener une enquête pour trouver un gamin disparu, il remonte la piste jusqu'a trouver la personne qui revend les vidéos sur internet avec film à l'appui, il file un cd qui contient des images d'enfants entrain de ce faire violer, il fait une copie et envoie des copies au flic de hollande, belge et envoi une lettre avec le cd à chirac.) résultat des course pour lui il est emprisonné pour position de fichiers pédopornographique et prend 3 ans de tole...( il a deux cancer) .
d'ailleurs en france 81 enfants sont reconnu par des parents sur 472 photos que contient le cd, lors du procés les familles reçoivent un non lieux car il n'a pas de preuve de viole et l'enquête s'arrête. en france tout est fait pour éviter de chercher les réseaux pédophiles, ils te trouveront juste des gars qui sont en bas de l'échelle.

tu as l'élimination par poison, suicide en exercent des pressions sur la personne, noyade etc...

d'ailleurs tu as aussi l'exemple du rainbow warrior le bateau de greenpeace détruis par l'état français, dont y a eu un mort.

c'est chose ont été faite sans incident classé défense, donc ça te donne une petite idée de leurs agissements possible.

#15 X1983

X1983

Posté 16 octobre 2010 à 18:08

[quote name='omar4' date='16 octobre 2010 à 15:09' timestamp='1287238185' post='350406']
plusieurs solution, pourrir la vie de la personne concerné (tu as par exemple coluche lors des présidentiels de 82 sous surveillance et censuré à la télé, dieudonné aussi censuré, faurisson qui lui donne des informations d'après les recherches qu'il a fait résultat censuré)
si y a un procé le dossier sera perdu comme par magie (d'ailleurs en france ils en perdent pas mal, felix moumié tué par les services secret français empoisonné, sa femme demande le dossier d'expertise du corps et le dossier du tribunal, disparu l'homme invisible est passé par la)

tu as aussi la solution de foutre le mec en tole( lors de l'affaire dutroux, un blege à mener une enquête pour trouver un gamin disparu, il remonte la piste jusqu'a trouver la personne qui revend les vidéos sur internet avec film à l'appui, il file un cd qui contient des images d'enfants entrain de ce faire violer, il fait une copie et envoie des copies au flic de hollande, belge et envoi une lettre avec le cd à chirac.) résultat des course pour lui il est emprisonné pour position de fichiers pédopornographique et prend 3 ans de tole...( il a deux cancer) .
d'ailleurs en france 81 enfants sont reconnu par des parents sur 472 photos que contient le cd, lors du procés les familles reçoivent un non lieux car il n'a pas de preuve de viole et l'enquête s'arrête. en france tout est fait pour éviter de chercher les réseaux pédophiles, ils te trouveront juste des gars qui sont en bas de l'échelle.

tu as l'élimination par poison, suicide en exercent des pressions sur la personne, noyade etc...

d'ailleurs tu as aussi l'exemple du rainbow warrior le bateau de greenpeace détruis par l'état français, dont y a eu un mort.

c'est chose ont été faite sans incident classé défense, donc ça te donne une petite idée de leurs agissements possible.
[/qu
Et ce serai ta copine concerné et pratiquement injoignable tu ferais quoi toi?

#16 omar4

omar4
  • Genre : Homme

Posté 17 octobre 2010 à 10:04

faut voire les circonstances, comment ce présente la chose pour faire quelques choses.
elle a peut être aussi trouvé un autre homme..

#17 nautilus

nautilus

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 1 676 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : la-bas

Posté 22 novembre 2011 à 09:31

Quant au risques dramatiques ? Lesquels ? Un peu sensationnaliste ce genre de phrase, non ?


Ceci était ton avis avant FUKU !
L' avenir t' a donné tord !!!!!
As tu changé d' avis depuis ? je ne crois pas à te lire ici et là avec toujours le même dévouement à cette industrie

En attendant voici quelques éléments en faveur de la fermeture de Fessenheim !




Pourquoi il faut fermer Fessenheim, par le Pr. de Larochelambert


Le Professeur Thierrry de Larochelambert, Docteur et chercheur universitaire en Énergétique, Membre fondateur et ancien président du Projet Alter Alsace et Vice- Président d’Alter Alsace Énergies, nous explique dans son plaidoyer pourquoi il est urgent de fermer Fessenheim.
Image IPB
Les deux conditions imposées à EDF par l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) pour le redémarrage du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Fessenheim – renforcer le radier d’ici le 30 juin 2013 ; installer des refroidissements de secours avant le 31 décembre 2012 –, si elles représentent un coût et des contraintes importants pour l’exploitant, ne sont pas suffisantes et ne doivent pas cacher les risques que présenterait la remise en service pour dix années supplémentaires d’un vieux réacteur qui a divergé il y a près de 34 ans, ainsi que celle du second réacteur de la centrale.
Alors que les réacteurs de Fukushima montés sur un radier en béton armé épais de 8m n’ont pas résisté au séisme majeur du 12 mars 2011, quelle garantie de résistance à un tel séisme offrirait un simple rehaussement du radier des réacteurs de Fessenheim qui présente actuellement une épaisseur de 1,5 m, la plus faible de tous les réacteurs PWR construits en France ? Aucune : les magmas radioactifs (corium) des cœurs nucléaires fondus à plus de 2500°C des réacteurs 1, 2 et 3 de Fukushima, après avoir percé leurs cuves en acier ont réussi à percer les enceintes fissurées en béton et peut-être aussi les radiers eux-mêmes malgré leur épaisseur car le béton fond à 800°C, incapable de tenir au flux de chaleur incroyable dégagé par la radioactivité et les réactions nucléaires en chaîne qui se poursuivent dans le corium non refroidi, laissant se répandre les produits de fission hautement radioactifs et dangereux à l’extérieur de la centrale.
Il est évident que les mêmes causes produiraient les mêmes effets à Fessenheim, avec le risque supplémentaire de contaminer pour des siècles la nappe phréatique exceptionnelle qui affleure sous les réacteurs. Comme aucun renforcement des parois latérales des enceintes de confinement en béton de Fessenheim n’est exigée par l’ASN, il est évident que le problème de leur percement par les coriums à très haute température et leur fissuration sous l’effet d’une explosion d’hydrogène dégagé par le contact entre l’eau et le corium ne peut pas être résolu. Quant au dispositif supplémentaire de refroidissement de secours à installer en cas de défaillance des circuits principaux, il risque tout simplement d’être immédiatement détruit ou bloqué par la violence du séisme, comme cela s’est passé dans tous les réacteurs de Fukushima, car c’est toute la conception anti-sismique des centrales nucléaires qui est en question, au regard des ruptures de canalisations, de la destruction interne des pompes, du blocage des soupapes et des grappes de commande des barres de contrôle, etc. !
De plus, dans son rapport du 4 juillet 2011, l’ASN ne demande aucun renforcement des protections de la centrale nucléaire de Fessenheim face à une rupture possible de la digue du grand canal d’Alsace dont le niveau d’eau est pourtant situé 9 m au-dessus. Or le récent rapport hydrogéologique de G. Walter prend en compte la possibilité d’une telle rupture consécutive à un séisme majeur en Alsace, même si EDF la considère négligeable. Mais la catastrophe de Fukushima nous a appris l’inanité des prévisions probabilistes en matière d’accidents nucléaires majeurs. Il est certain qu’un renforcement des digues du canal sur des dizaines de kilomètres serait tellement coûteux qu’il n’est tout simplement pas envisagé, comme il est certain que la prudence aurait demandé de ne pas construire ces réacteurs à cet endroit.
Ne nous cachons pas la vérité : quand on sait qu’un réacteur nucléaire de 900 MW contient environ 900 fois la quantité de produits de fission radioactifs (tels que le césium 137) répandus par la bombe d’Hiroshima, et que c’est cette quantité terrifiante de radioéléments que l’explosion de Tchernobyl a dispersée sur l’Europe, autoriser l’exploitation de Fessenheim pour dix années de plus dans une région aussi sismique pourrait exposer tout le pays des Trois Frontières et bien au-delà à des risques de catastrophe de type nucléaire incommensurables et irréversibles.
Au moment où la France devrait investir annuellement plusieurs dizaines de milliards d’euros dans l’efficacité énergétique, les économies d’énergie, les énergies renouvelables, les réseaux électriques décentralisés intelligents (smartgrids), il n’apparaît pas raisonnable d’engloutir des centaines de millions d’euros dans un rafistolage de fortune des vieux réacteurs fissurés de Fessenheim dont les générateurs de vapeur en bout de course doivent en outre finir d’être remplacés pour plusieurs dizaines de millions d’euros supplémentaires !
L’enjeu autour de la fermeture ou du redémarrage de Fessenheim n’est cependant pas seulement celui de la sécurité des populations environnantes et de la protection de l’environnement. Il porte sur des aspects cruciaux de notre société, de sa démocratie et de son avenir énergétique :
Image IPB les élus locaux (conseillers municipaux, départementaux et régionaux, sénateurs et députés) français, allemands et suisses sont-ils consultés sur le redémarrage de Fessenheim ? Les populations locales d’Alsace, du Baden-Württemberg, du canton de Bâle se sont-ils prononcés par référendum sur le prolongement de Fessenheim ? Non, à aucun moment et cela n’est même pas envisagé ;
Image IPB quand le secret d’État est systématiquement opposé à toute information publique sur les conditions de travail dans les centrales nucléaires, sur les transports des matières radioactives, sur les activités des organismes nucléaires, sur les contaminations radioactives usuelles ou accidentelles générées par les industries nucléaires ; quand les lois sur la communication au public des actes et documents administratifs et sur la qualité de l’eau sont rendues inapplicables à tout le domaine nucléaire depuis une loi de juin 2006 ; quand les grands organismes de santé mondiale comme l’OMS sont tenus au silence sur tout ce qui touche au nucléaire par l’accord du 28 mai 1959 qui l’oblige à se soumettre à l’AEIA (agence internationale de l’énergie atomique) ; quand c’est par un décret de 1963 que la construction des 58 réacteurs nucléaires, de l’usine de retraitement de la Hague, du surgénérateur Superphénix a été autorisée, mettant le Parlement français devant le fait accompli ;
Image IPB quand les responsabilités des services de protection et de sûreté nucléaire français dans l’absence de mesures de protection de la population française contre les retombées radioactives dans les semaines qui ont suivi l’explosion du réacteur n°4 de Tchernobyl en 1986 sont systématiquement rejetées par les tribunaux du fait de l’absence d’étude épidémiologie, de suivi sanitaire, de registres des cancers pouvant servir de preuves objectives ;
la conclusion s’impose d’elle-même, brutale et sans appel : il n’y a pas de démocratie en nucléocratie !
Quant à l’avenir énergétique et industriel de notre pays, comment ne pas voir que le prolongement coûteux d’installations nucléaires obsolètes et dangereuses s’apparente à de l’acharnement thérapeutique pour maintenir en survie une industrie nucléaire sous perfusion permanente, financée par le budget de la Nation depuis le début jusqu’à aujourd’hui, et dont le démantèlement dispendieux (les études internationales aboutissent à des coûts de démantèlement des centrales au moins égaux aux coûts de leur construction) et la gestion des déchets nucléaires devront être supportés par les contribuables français pendant des décennies pour les premiers et des siècles pour les seconds ?
Comment ne pas voir que le nucléaire est une énergie à l’image du XXème siècle, centralisée, technocratique, militarisée, capitalistiquement lourde et dépendante des Etats qui la soutiennent à bout de bras ?
Comment ne pas voir que la dépendance nucléaire de notre production électrique rend le réseau électrique national incapable d’absorber les énergies renouvelables décentralisées et intermittentes, car la puissance des centrales nucléaires n’est pas facilement modulable (si ce n’est au prix d’injection coûteuse et polluante de bore ou de variation de flux neutronique inhomogène et dommageable dans les barres de combustible par enfoncement des barres de contrôle, avec production d’effluents radioactifs supplémentaires) et parce que l’injection massive des énergies renouvelables éolienne et photovoltaïque nécessite la mise en place de réseaux décentralisés intelligents avec stockages (piles à combustibles, stations de pompage, batteries chimiques) et decogénérateurs décentralisés renouvelables ?
Comment ne pas voir que les investissements mondiaux des États et des industriels vont dans les énergies renouvelables, les économies d’énergie et de matériaux, l’efficacité énergétique, les transports collectifs souples et efficaces, quand les lobbies nucléaires français s’entêtent à enfoncer la France davantage dans le gouffre financier et écologiquement risqué de l’EPR, d’ITER, des pseudo-réacteurs de IVème génération qui ne sont que des avatars des surgénérateurs sodium- plutonium déjà condamnés par le passé ?
Sait-on que le combustible MOX utilisé partiellement dans une partie des réacteurs PWR et en totalité dans les réacteurs EPR en construction est un combustible de 7% à 11% de plutonium hautement dangereux et réactif, pouvant donner lieu à des processus neutroniques de réaction en chaîne instables de type explosif car le plutonium 239 produit plus de neutrons que l’uranium 235 et moins de neutrons retardés qui permettent de régler les réactions en chaîne dans les réacteurs, conduisant à des temps de réaction trois fois plus courts que dans les réacteurs PWR ordinaires ?
Sait-on que le nucléaire n’est pas une industrie décarbonée comme veut nous le faire croire la propagande habituelle ? La plupart des publications internationales scientifiques qui établissent les analyses de cycle de vie complètes du cycle nucléaire aboutissent à des émissions moyennes de gaz à effet de serre de 65 gCO2 équivalent par kWh ?
Sait-on qu’il faut entre 5 et 10 ans de production électrique pour qu’un réacteur nucléaire rembourse la dépense énergétique de sa construction, de son fonctionnement et de son démantèlement, alors qu’une éolienne de 2 à 5 MW le fait en 6 mois en moyenne ?
Comment ne pas voir que les investissements dans le prolongement des vieilles centrales nucléaires, dans la construction de nouveaux réacteurs nucléaires empêcheront de faire les investissements massifs indispensables dans le nouveau système énergétique renouvelable et efficace qu’il faut engager dès maintenant ?
Comment ne pas voir que le nucléaire ne sera jamais une énergie sûre et non dangereuse, et qu’elle n’arrivera pas à temps pour faire face aux défis climatiques immenses et imminents ? Les réserves d’uranium connues et exploitables à prix raisonnable sont limitées et seront épuisées d’ici moins de 50 ans ; il faut 8 ans pour construire un EPR (mais fonctionne-t-il ?), alors que c’est maintenant qu’il faut abaisser drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre : le nucléaire ne sauvera pas le climat !
Sait-on que tout l’uranium consommé par les 58 réacteurs nucléaires en France est importé comme le pétrole et le gaz, de sorte que le taux d’indépendance énergétique réel de notre pays est de l’ordre de 11%, loin des 50% revendiqués officiellement ! Maintenir ou accroître la production nucléaire ne ferait qu’aggraver notre dépendance. De plus, encourager le gaspillage électrique (chauffage électrique, climatisation, pompes à chaleur, éclairage public, affichages publicitaires lumineux, généralisation des écrans, veilles des appareils électroniques, etc.) et augmenter la surcapacité nucléaire ne fait qu’augmenter les importations d’électricité de la France pendant les mois de fortes pointes : le nucléaire n’assurera pas non plus notre indépendance énergétique !
Le temps du choix est venu, et non pas des choix : celui de la continuation du nucléaire, au détriment de toutes les solutions énergétiques et écologiques alternatives, qui conduira inévitablement à l’impasse, à l’inertie, à l’inadaptation et conduira très rapidement notre pays à l’obsolescence et l’inefficacité ; ou celui de la réorientation complète de notre société productiviste de consommation insensée vers l’efficacité et la sobriété énergétiques, équilibrées, renouvelables, durables, démocratiques, qui nécessite de sortir du nucléaire rapidement et intelligemment.
Ce choix d’un développement soutenable sans énergie nucléaire ni fossiles, qu’un pays aussi moderne que le Danemark a engagé dès 1985 en renonçant au nucléaire et qu’il poursuit sans faiblir en visant 62% de production électrique renouvelable en 2020 (dont 45% d’énergie éolienne) et une couverture 100% renouvelable de ses besoins énergétiques en 2050, un grand pays comme la France est capable de le faire en y mettant tous ses atouts scientifiques et industriels.
Pour engager sans tarder cette transformation, il faut fermer Fessenheim.
Thierry de LAROCHELAMBERT
le 15 octobre 2011

http://groupes.sorti...rmer-Fessenheim
"La manipulation consciente et intelligente des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique.
Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays"
Propaganda -1928 -E. Bernays

#18 maxoliver

maxoliver
  • Genre : Homme
  • Localisation : namur
  • Intérêts : art et nature

Posté 05 mars 2012 à 23:30

bonjour a tous

pour moi on dois sortir du nucléaire,cesun mode de production qui est ouseras bientot dépassé... en belgique on a décidé de sortir du nucléaire et ces bien
60 a 65 % est de production nucléaire ,mais le prix suis le pétrole .... pourquoi????

ces vrai que ces facile le nucléaire, enfin facile pour nous mais les déchets sont stocké ou exactement ?? ,comment sont les mines ou sont extrais les matériaux nécessaire a la production nucléaire et dans quel condition travaille les personnes dans ces mines??

et personne ne parle des avancé technologique dans le photovoltaique des éolienne individuelle voici quelque exemple



éolienne qui ce pose sur le toit de la maison ... es ce que ces au point ??? je ne sais pas mais je suis sur que ces en développement et que dans peux de temp elle
serons la ,tout ca ne feras pas du jour au lendemain bien sur mais plus vite qu'on ne le pense

alors oui je suis pour la sortie du nucléaire mais progressivement ,le plus vite possible quand meme, et a coter de ca investir massivement dans la recherche d'autre énergie
pour nous pour l'avenir de nos enfants

et si il y en a qui continue a vouloir du nucléaire et bien qu'on leur donne par rapport a ce qu'il consommeles déchets radioactif pour qu'il les enterre dans leur
jardin lolllll roooo la mauvaise foi lolllll :nonnonnon:

#19 DDL

DDL

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 2 030 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Bourg saint Andeol - Ardéche

Posté 06 mars 2012 à 06:28

et personne ne parle des avancé technologique dans le photovoltaique des éolienne individuelle voici quelque exemple

Oublie le photovoltaique; çà produit autant d'energie qu'il en couté pour ètre fabriqué. Bilan économique: nul. C'est une arnaque, totale, en vrai grandeur.

#20 napo

napo
  • Genre : Femme
  • Localisation : Belgikistan

Posté 06 mars 2012 à 08:32

@ Maxoliver, voici un lien sur le nucléaire en Belgique :http://fr.wikipedia....res_de_Belgique

Nous sommes assis sur 7 réacteurs !!!! Pour un territoire grand comme une crotte de mouche, j'ose pas imaginer le massacre en cas d'accident...
Ce qui m'étonne c'est que ces 7 réacteurs ne produisent que 55 % de l'électricité belge. Par qui et quoi sont produits les 45 % restants ?
le principal actionnaire étant Electrabel, tu imagines les bénéfices colossaux que cette société se met dans la poche !!! Une employée du service clientèle d'Electrabel m'a dit que 60 % du montant de la facture mensuelle d'un ménage représente des "frais de fonctionnement".

D'après Wikipédia, on trouve des mines d'exploitation de l'uranium en Australie, au Canada, en Inde, en Chine, au Kazakhstan, en Namibie, en Afrique du Sud, au Niger, etc.
Va sur google, tape "extraction de l'uranium" et clique sur "image", tu pourras te faire une idée des dégâts que font les mines d'uranium à notre planète.
Après, tu fais pareil en tapant "déchets nucléaires", même pas besoin de lire quoi que ce soit pour constater toute l'étendue de l'horreur.
  • Poussière d'étoiles aime ceci
La vérité est un pays sans chemin (krishnamurti)

#21 maxoliver

maxoliver
  • Genre : Homme
  • Localisation : namur
  • Intérêts : art et nature

Posté 06 mars 2012 à 10:44

@ Maxoliver, voici un lien sur le nucléaire en Belgique :http://fr.wikipedia....res_de_Belgique

Nous sommes assis sur 7 réacteurs !!!! Pour un territoire grand comme une crotte de mouche, j'ose pas imaginer le massacre en cas d'accident...
Ce qui m'étonne c'est que ces 7 réacteurs ne produisent que 55 % de l'électricité belge. Par qui et quoi sont produits les 45 % restants ?
le principal actionnaire étant Electrabel, tu imagines les bénéfices colossaux que cette société se met dans la poche !!! Une employée du service clientèle d'Electrabel m'a dit que 60 % du montant de la facture mensuelle d'un ménage représente des "frais de fonctionnement".

D'après Wikipédia, on trouve des mines d'exploitation de l'uranium en Australie, au Canada, en Inde, en Chine, au Kazakhstan, en Namibie, en Afrique du Sud, au Niger, etc.
Va sur google, tape "extraction de l'uranium" et clique sur "image", tu pourras te faire une idée des dégâts que font les mines d'uranium à notre planète.
Après, tu fais pareil en tapant "déchets nucléaires", même pas besoin de lire quoi que ce soit pour constater toute l'étendue de l'horreur.

d'accord avec toi napo
oui je me doutais que les dégats étais terrible,et je tiens a dire que si il n'y avais que moi il n'y aurais jamais eu de nucléaire ..... loll
pour ce qui est des dechets j'ai regardé un reportage sur les déchets nucléaire et il on montré un stock de déchets a l'air libre en russie .....une vrai catastrophe

#22 maxoliver

maxoliver
  • Genre : Homme
  • Localisation : namur
  • Intérêts : art et nature

Posté 06 mars 2012 à 10:50


et personne ne parle des avancé technologique dans le photovoltaique des éolienne individuelle voici quelque exemple

Oublie le photovoltaique; çà produit autant d'energie qu'il en couté pour ètre fabriqué. Bilan économique: nul. C'est une arnaque, totale, en vrai grandeur.


ok DDL

je parle de photovo- parce que j'ai regardé un reportage sur les nanotechnologie ,et le scientifique qui étudie les nanos dans le photovo- parlais de pouvoir
le rendre moins polluant et beaucoup plus petit et plus puissant,il palais meme de pouvoir le faire en une peinture qui capterais le soleil !!!!????

je demande a voir et ne ferme pas la porte, mais faire attention quand meme

#23 Catarineta

Catarineta
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 06 mars 2012 à 10:58


et personne ne parle des avancé technologique dans le photovoltaique des éolienne individuelle voici quelque exemple

Oublie le photovoltaique; çà produit autant d'energie qu'il en couté pour ètre fabriqué. Bilan économique: nul. C'est une arnaque, totale, en vrai grandeur.


Bonjour DDL, aurais tu s'il te plait des sources comparant l'aspect polluant du photovoltaique et celui du nucléaire ?
Et également concernant le fait que le photovoltaique produirait autant d'énergie qu'il en coute pour en fabriquer, en comparaison avec le nucléaire ou l'éolien ?

#24 Matrix

Matrix

    Bouddhiste à temps partiel

  • Membres
  • 568 messages
  • Genre : Homme

Posté 09 mars 2012 à 09:35

Terrible reportage de 2009 (avant tsunami) d'1h25 signé Arte sur le nucléaire, accablant bilan, une grosse partie réservé à la France...
Que du bonheur....
Vraiment MOOORTEL, c'est le cas de le dire...


"Quelle belle époque terrible que celle où des idiots dirigent des aveugles"   William Shakespear


#25 DDL

DDL

    Chercheur de vérités

  • Membres
  • 2 030 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Bourg saint Andeol - Ardéche

Posté 09 mars 2012 à 13:00

Oublie le photovoltaique; çà produit autant d'energie qu'il en couté pour ètre fabriqué. Bilan économique: nul. C'est une arnaque, totale, en vrai grandeur.

..............
Et également concernant le fait que le photovoltaique produirait autant d'énergie qu'il en coute pour en fabriquer..........

Cherche pas, çà vient de chez moi ! Il y a quelques années dans un grand élan écologique, j'en ai fait installer à mon domicile. Seulement ce que je ne savais pas, je suis tombé dans le panneau (solaire ah, ah...) complètement innocente. L'entreprise qui les a posé était complètement incompétente, l'installation était mal orientée, et quelque chose a claqué à l'intèrieur au bout de trois ans ! Je me souviens d'avoir piqué une colère noire quand cherchant aprés l'entreprise de pose, j'ai découvert qu'elle avait fait faillite. Ca m'a dégouté à jamais de cette arnaque et c'est plus la peine de m'en parler. Injustifié, mauvaise foi, tout ce que vous voulez, je m'en fous, j'assume. Escrocs.

Indépendament de çà, pour rester factuel quand je vois qu'en fait un panneau solaire restitue dans le temps 3 à 4 fois l'energie dépensée pour le fabriquer, c'est pas terrible. Ou qu'on se gargarise en disant qu'un champ de panneaux a la m^me puissance qu'un réacteur nucléaire, on oublie de dire dans ce cas qu'il faut utiliser une bande de terrain de 50 Km2 ( 5km*10 km !) pour un machin qui ne produira rien la nuit et ce à un prix défiant toute concurrence (dans le mauvais sens). Donc, je persiste et signe, c'est une arnaque. Et le lobby solaire vaut bien le lobby nucléaire.

#26 Apolloman

Apolloman

    Chercheur de lumière

  • Membre
  • 3 734 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Lédignan
  • Intérêts : Astronautique, écriture, lecture, jardinage, pêche

Posté 09 mars 2012 à 13:10


Oublie le photovoltaique; çà produit autant d'energie qu'il en couté pour ètre fabriqué. Bilan économique: nul. C'est une arnaque, totale, en vrai grandeur.

..............
Et également concernant le fait que le photovoltaique produirait autant d'énergie qu'il en coute pour en fabriquer..........

Cherche pas, çà vient de chez moi ! Il y a quelques années dans un grand élan écologique, j'en ai fait installer à mon domicile. Seulement ce que je ne savais pas, je suis tombé dans le panneau (solaire ah, ah...) complètement innocente. L'entreprise qui les a posé était complètement incompétente, l'installation était mal orientée, et quelque chose a claqué à l'intèrieur au bout de trois ans ! Je me souviens d'avoir piqué une colère noire quand cherchant aprés l'entreprise de pose, j'ai découvert qu'elle avait fait faillite. Ca m'a dégouté à jamais de cette arnaque et c'est plus la peine de m'en parler. Injustifié, mauvaise foi, tout ce que vous voulez, je m'en fous, j'assume. Escrocs.

Indépendament de çà, pour rester factuel quand je vois qu'en fait un panneau solaire restitue dans le temps 3 à 4 fois l'energie dépensée pour le fabriquer, c'est pas terrible. Ou qu'on se gargarise en disant qu'un champ de panneaux a la m^me puissance qu'un réacteur nucléaire, on oublie de dire dans ce cas qu'il faut utiliser une bande de terrain de 50 Km2 ( 5km*10 km !) pour un machin qui ne produira rien la nuit et ce à un prix défiant toute concurrence (dans le mauvais sens). Donc, je persiste et signe, c'est une arnaque. Et le lobby solaire vaut bien le lobby nucléaire.


Tiens en passant DDL ne vaut il pas mieux l'éolien...??? je suis en pourparler pour implanter un éolienne (1,60 m de diamètre) sur mon terrain pour réduire de presque de moitiè ma conso vis à vis d'EDF

Modifié par Apolloman, 09 mars 2012 à 13:16.

Paul Cultrera/Apolloman, webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/ consacré au programme Apollo.
- Co-administrateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-con...e.fr/portal.htm
- Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration, le magazine de l'aventure spatiale http://www.espace-exploration.com/

"Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde..."

#27 Cosmoschtroumpf

Cosmoschtroumpf
  • Genre : Homme
  • Localisation : Лион

Posté 09 mars 2012 à 13:56

Que penser de l'énergie Marée Motrice ? Il semblerait que cela soit une solution à suivre nous qui avons autant de côtes ?

http://www.frequence...aremotrice.html

#28 Catarineta

Catarineta
  • Genre : Ne souhaite pas le dire

Posté 09 mars 2012 à 14:01


Oublie le photovoltaique; çà produit autant d'energie qu'il en couté pour ètre fabriqué. Bilan économique: nul. C'est une arnaque, totale, en vrai grandeur.

..............
Et également concernant le fait que le photovoltaique produirait autant d'énergie qu'il en coute pour en fabriquer..........

Cherche pas, çà vient de chez moi ! Il y a quelques années dans un grand élan écologique, j'en ai fait installer à mon domicile. Seulement ce que je ne savais pas, je suis tombé dans le panneau (solaire ah, ah...) complètement innocente. L'entreprise qui les a posé était complètement incompétente, l'installation était mal orientée, et quelque chose a claqué à l'intèrieur au bout de trois ans ! Je me souviens d'avoir piqué une colère noire quand cherchant aprés l'entreprise de pose, j'ai découvert qu'elle avait fait faillite. Ca m'a dégouté à jamais de cette arnaque et c'est plus la peine de m'en parler. Injustifié, mauvaise foi, tout ce que vous voulez, je m'en fous, j'assume. Escrocs.

Indépendament de çà, pour rester factuel quand je vois qu'en fait un panneau solaire restitue dans le temps 3 à 4 fois l'energie dépensée pour le fabriquer, c'est pas terrible. Ou qu'on se gargarise en disant qu'un champ de panneaux a la m^me puissance qu'un réacteur nucléaire, on oublie de dire dans ce cas qu'il faut utiliser une bande de terrain de 50 Km2 ( 5km*10 km !) pour un machin qui ne produira rien la nuit et ce à un prix défiant toute concurrence (dans le mauvais sens). Donc, je persiste et signe, c'est une arnaque. Et le lobby solaire vaut bien le lobby nucléaire.


J'ai moi meme des panneaux solaires depuis 3 ans et j'en suis très satisfaite. Pour les monter, j'ai choisi un spécialiste du domaine situé à 20 min de chez moi qui de plus, habite une maison témoin et qui, encore en plus, est autonome. Et je bénéficie de 25 ans de garantie sur les panneaux solaires et de 10 ans sur l'appareillage électrique qui l'accompagne.

A part un assistance électrique pour les compteurs, de quel énergie parles tu lorsque tu avances que le solaire dépense plus d'énergie qu'elle n'en fabrique. Excuse moi, j'attends des arguments convaincants, parce que je l'expérimente moi meme et n'arrive pas à ce résultat là. En quoi l'occupation d'une toiture de 50km est consommatrice d'énergie ?
Aurais tu stp davantage d'arguments que la simple erreur de calcul et ton échec dans le domaine, à nous fournir.

#29 YAmA

YAmA

Posté 09 mars 2012 à 15:18

Les vitres solaires sur le procédé de la photosynthèse, ont un rendement double des panneaux photovoltaïques classiques.
L'avantage du solaire par photosynthèse, réside dans le fait que les vitres peuvent être équipées, les baie vitrés aussi, car les panneaux sont translucides, légèrement teintés, et donc laisse entrer la lumière dans la maison.

http://www.technolog...rgiesolaire.pdf
  • jean cent terres aime ceci

#30 LeBosonDeHiggs

LeBosonDeHiggs

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 982 messages
  • Genre : Homme

Posté 09 mars 2012 à 22:02

Oublie le photovoltaique; çà produit autant d'energie qu'il en couté pour ètre fabriqué. Bilan économique: nul. C'est une arnaque, totale, en vrai grandeur.

..... on oublie de dire dans ce cas qu'il faut utiliser une bande de terrain de 50 Km2 ( 5km*10 km !) pour un machin qui ne produira rien la nuit et ce à un prix défiant toute concurrence (dans le mauvais sens). Donc, je persiste et signe, c'est une arnaque. Et le lobby solaire vaut bien le lobby nucléaire.


Il n'y a pas que le photovoltaïque, le thermodynamique est intéressant.

http://www.youtube.com/watch?v=tNFfmHzuqP4

Le moteur stirling chauffé au solaire a même un bon rendement.

http://www.youtube.com/watch?v=nq6iCO9KLKA