Aller au contenu


L'huile de pépins de pamplemousse


  • Veuillez vous connecter pour répondre
64 réponses à ce sujet

#1 Turquoise

Turquoise

Posté 17 octobre 2003 à 23:58

L'huile de pépins de pamplemousse, un puissant antibiotique naturel

Depuis un certain temps, on ne cesse d'entendre des lamentations à propos des nouvelles résistances aux antibiotiques, mais, est-ce bien grave, alors que l'on connaît les dégâts qu'ils génèrent au sein des organismes. Déjà, nous avions élaboré un dossier: "Huile essentielles au secours des antibiotiques" mettant l'accent sur la non accoutumance à leurs puissants effets. Nous étions dans la bonne direction car vient d'apparaître un nouveau "Zorro" de l'infection et de l'inflammation, l'huile de pépins de grapefruit, c'est-à-dire de pamplemousse.

Historique

La découverte eut lieu en 1980, sur un tas de compost. En effet, un jardinier découvrit un jour que les pépins de pamplemousse de son compost ne pourrissaient pas. Or, ce jardinier était aussi médecin physicien, lauréat du prix Einstein et immunobiologiste. Son nom: le Dr Jacob Harich, résidant en Floride. Derechef, le phénomène fut reproduit dans son laboratoire où il apparut rapidement que les graines de pamplemousse recelaient une substance à la fois plus puissante et moins nocive que tout antibiotique connu.
Des recherches furent entreprises à l'institut Pasteur, l'institut pour la micro-écologie de Hebon en Allemagne et la Southern Research Institute aux USA. Un incroyable spectre d'actions fut mis en évidence à la fois sur les bactéries, les virus, les levures et les champignons, ainsi que divers parasites, alors que l'action des antibiotiques conventionnels se limite aux bactéries.
En 1990, le Dr Allan Sachs de Woodstock N.Y. reprenant les études du Dr Harich se demanda s'il n'avait pas découvert l'antimicrobien parfait.

Les propriétés spécifiques du produit
L'action de l'extrait de pépins de pamplemousse s'étend à environ 800 souches de bactéries et de virus, et à environ 100 souches de champignons, ainsi qu'à un très grand nombre de parasites unicellulaires. C'est un score unique.

- Son action anti-microbienne se développe à une concentration moyenne de 1000 pmm (parts par million) ce qui correspond à 8 gouttes par verre d'eau environ.
- Des essais comparatifs en concurrence avec 30 antibiotiques puissants et 18 antimycotiques ont été établis par des équipes de recherche internationales. Dans chaque essais, l'huile de pépins de pamplemousse étant d'un effet équivalent ou supérieur sur les souches présentes.
- Le produit est dépourvu de toxicité. Il faudrait absorber 4000 fois la dose normale pour atteindre des effets d'empoisonnement.
- L'extrait de pépins de pamplemousse aide les défenses immunitaires, alors que les antibiotiques classiques les inhibent.
- Au niveau intestinal, alors que l'extrait des pépins de pamplemousse inhibe les bactéries nocives, il ne touche absolument pas aux indispensables bifidus et ne diminue que très peu les lacto-bactéries. De plus, l'ensemble de la flore se trouve améliorée.
- Normalement, ce produit ne fait l'objet d'aucune réaction allergique. Néanmoins, selon les statistiques, il y a environ 4% des personnes qui présentent une allergie aux agrumes en général. Dans ce cas, ces personnes doivent commencer par des doses minimales.

Les applications thérapeutiques
L'huile de pépins de pamplemousse est utilisée depuis plusieurs années déjà aux Etats-Unis, dans les pays scandinaves et il se trouve actuellement dans toutes les boutiques diététiques suisses où elle connaît un grand succès.

On l'utilise dans :
- les maladies gastro-intestinales :oops:
- les infestations par levures
- les refroidissements en tous genres
- les infections ORL
- les mycoses de la peau et ongles
- les infections urinaires
- les déficiences immunitaires même graves
- la fatigue chronique :sommeil:
- les candidoses
- les diarrhées :oops:
- les grippes :thermo:
- les mycoses
- les pellicules
- les verrues
- les excès de transpiration :biglol:
- les eczémas
- les gingivites
- les intoxications alimentaires
-le choléra
- la désinfection des blessures
- la désinfection de l'eau à boire
- L'hélicobacter Pylori est responsable des gastrites et ulcères d'estomac. Une étude anglaise a montré que 20% des personnes de 20 ans, 40% des personnes de 40 ans et 60% des personnes de 60 ans sont touchées. L'utilisation de l'extrait de pépins de pamplemousse peut abaisser la concentration des hélicobacter à moins de 1 pour 1000.
- Le Candida Albicans et autres mycoses ont tellement proliféré depuis 10 ans que la moitié de la population occidentale est atteinte. Les antibiotiques, la cortisone, la pollution alimentaire en sont la cause. Les troubles consécutifs au Candida Albicans sont très variés : ballonnements, diarrhées, colite, ulcères gastro-intestinaux, troubles menstruels, stérilité, fibroses, trouble de la prostate, allergies, troubles hormonaux, troubles cardiaques, douleurs articulaires, maux de tête, migraines, perte de mémoire, sautes d'humeur, asthme, sinusite, problèmes rénaux, fluctuation glycémique, gastrite. 7000 à 12000 personnes mourraient en Allemagne chaque année des suites de Candida Albicans. Jusqu'ici, cette atteinte était très difficile à soigner. Le Dr Léo Galland de New-York a traité par l'extrait de pépins de pamplemousse 297 personnes. Seuls 2 personnes ne guérirent pas.

Prescription recommandée pour traiter l'hélicobacter Pylori et le Candida Albicans :
1ère semaine : 6 à 18 gouttes 1 fois par jour
2ème semaine : 6 à 18 gouttes 2 fois par jour
3ème semaine : 6 à 18 gouttes 3 fois par jour
Toujours dans de l'eau, durée 1 à 3 mois.

Application aux animaux
Au Danemark, on utilise ce produit pour l'élevage biologique des porcs, des vaches et des chevaux, sous forme de poudre, dans les maladies épidémiques et infectieuses. Au Pérou, les alpagas qui fournissent une laine de qualité, sont des animaux très fragiles. On a réduit grâce à l'extrait de pépins de pamplemousse la mortalité de 50% à 2%.
Pour les animaux domestiques, de nombreuses personnes utilisent ce produit avec succès, comme vermifuge contre poux, puces, tiques et les mycoses.

Pour tous les problèmes de mycoses, maladies bactériennes, épidémies, blessures, il est possible de préparer une solution à pulvériser à raison de 60 à 80 gouttes par litre d'eau.
Cette pulvérisation peut être aussi utilisée pour les maladies des sabots des chevaux, moutons, vaches, etc. en saison humide.
Pour la désinfection des étables, 10 ml d'extrait pour 10 litres d'eau.
Pour les maladies des aquarium et les algues, 10 gouttes par litre d'eau.

Application aux plantes
Dans les pays chauds, la conservation des fruits et légumes pose un gros problème (pourriture, moisissure). Ce produit a trouvé un grand champ d'application dépourvu de toxicité et très efficace, y compris pour la désinfection des viandes, des poissons et des céréales. La conservation peut ainsi être multipliée par 3 ou par 4.
Les agriculteurs danois se servent de l'extrait pour lutter contre les ravageurs dans les champs de pommes de terre, de carottes et de poireaux.

Contre les pucerons et divers prédateurs, champignons, moisissures, etc. une pulvérisation à raison de 6 à 8 gouttes par litre d'eau; d'autres concentrations peuvent être envisagées selon les cas.

Applications diverses
- Dans l'industrie cosmétique, on commence à utiliser l'extrait de pépins de pamplemousse pour remplacer les produits chimiques de conservation souvent toxiques.
- Des essais concluants ont été effectués dans les hôpitaux dans la désinfection des locaux de la lingerie, la stérilisation des blocs opératoires et appareils médicaux. On aurait donc la parade aux maladies nosocomiales dues aux souches résistantes aux antibiotiques.
- Des tests post-opératoires sur la désinfection de la peau donnent un résultat de pouvoir germicide de 100% avec l'extrait de pépins de pamplemousse, contre 72% avec l'alcool.
- L'extrait de pépins de pamplemousse peut avantageusement remplacer le chlore dans l'eau potable, celui-ci étant très toxique. John R. Curson, du service de l'environnement d'Amadella (USA) a démontré que l'adjonction de 350 litres d'extrait dans un million de litres d'eau faisait baisser d'une façon durable le nombre de colibacilles fécaux à 1 pour 100 ml alors que la norme autorisée est de 200 pour 100 ml.
- En Thaïlande et en Amérique du Sud, on a commencé à introduire ce mode d'assainissement de l'eau dans les piscines à la place du chlore.

Nota : Il est à noter que le produit a été déclaré non éco-toxique par la FDA et 5 ans d'études américaines ont prouvé sa parfaite biodégradabilité.

La composition du produit :
Il est important que l'extrait soit issu de pamplemousses biologiques, ce qui doit être notifié sur le flacon. En lotion, la dénomination du fruit est Citrus Paradisii. C'est un agrume.
L'analyse chimique de l'extrait fait apparaître des biflavonoïdes et glucosides.

Usage interne :
Posologie moyenne : 6 à 30 gouttes d'extrait 2 à 3 fois, bien mélanger dans un verre d'eau.
Le goût étant assez amer, on peut le diluer dans du jus de fruit. Commencer avec des doses minimales en prévision des réactions d'élimination trop violentes.
Pour les voyageurs des pays tropicaux, il est indispensable de désinfecter l'eau locale qui peut entraîner dysenterie, embiases, choléra, typhus ou para-typhus.

Les maladies parasitaires, des vers au protozoaires
On en dénombre plus de 130 donnant des troubles variés, en particulier sur le psychisme et sur le caractère.
Le traitement curatif est le même que cité plus haut.

- A noter : de nombreuses allergies sont dues à la présence de parasites intestinaux.

Usage externe
- Aphtes : rinçage de la bouche avec 20 gouttes dans un verre d'eau
- Mauvaise haleine : idem :tongue:
- Muguet : (mycose buccale) : idem
- Herpès des lèvres : 3 à 4 gouttes dans une cuillère à soupe d'huile. Badigeonner.
- Lèvres gercées : idem
- Gingivite : rincer la bouche et masser les gencives avec 20 gouttes du produit dans 1 verre d'eau. Tremper la brosse dans le mélange pour désinfection.
- Toux, angine : gargarisme avec le même mélange que ci-dessus.
- Mycose auriculaire : appliquer le mélange de 3-4 gouttes pour une cuillère à soupe avec un coton-tige.
- Entretien du cuir chevelu (pellicules...) : ajouter 10 à 20 gouttes de produit dans la main avec la portion de shampooing.
- Tiques : appliquer une goutte pure sur la tique.
- Verrues : idem 2 fois par jour sur les verrues.
- Mycose : application d'extrait pur dilué dans un peu de glycérine, 2 fois par jour jusqu'à guérison complète.
- Infection vaginale - mycose vaginale : ne pas laver au savon. Pratiquer des injections avec 2 à 6 gouttes d'extrait de pépin dans 1/4 de litre d'eau tiède. Y ajouter 5 gouttes de teinture mère d'ecchinacea.
On peut aussi imbiber un tampax en diluant les mêmes quantités de produit dans 1 cuillère à soupe d'huile de sésame. Mise en place : 3 heures par jour.

Source:
Extrait du magazine "Vérités Santé pratique" n° 24


On trouve dans toutes les boutiques diététiques, et même chez Di, de nombreux produits à base d'huile de pépins de pamplemousse, de la marque Purity (marque américaine pas certifiée bio). L'huile de pépin est à 18,69 € pour 30 ml ( !).
Moi, je l'achète à Wemmel par correspondance : Tel +32.2.461.22.11
Marque bio "CitroBiotic". 100 ml = 35 € + frais d'envoi (15 € en Belgique)

C'est ma petite pharmacie quand je pars en vacances (avec l'élixir du suédois que j'emporte toujours aussi). :wink:

Turquoise :D

#2 JIMMY(le rebel)

JIMMY(le rebel)
  • Localisation : paris

Posté 18 octobre 2003 à 01:25

Moi, le citrobiotic, je le trouve dans les boutiques "la vie claire" à Paris. Plusieurs tailles de flacons, et une formule en cachets.
Dis Turquoise, c'est quoi l'élixir du Suédois ?

:D jimmylerebel

#3 Turquoise

Turquoise

Posté 18 octobre 2003 à 14:09

Salut Jimmy le rebel,
Merci pour les Français d'avoir indiqué une adresse à Paris :D. Si t'as des prix, ce serait ptêt bien de les ajouter. :wink:

Pour l'élixir du suédois, c'est hors sujet, alors je vais faire très court, mais si ça intéresse d'autres personnes, j'en ferai un topic à part entière.

Composition: aloès, myrrhe, safran, feuilles de séné, camphre, racine de rhubarbe,racine de zédoaire, fruit du frêne (manne), thériak venezian, racine de carline, racine d'angélique.
Ces "herbes du Suédois" sont macérées dans de l'eau-de-vie pendant 14 jours au soleil.

Pourquoi "suédois", parce que c'est un médecin suédois du début du siècle passé qui a trouvé cette recette. Il est mort suite à un accident de cheval à 104 ans ! :wink:

Dans son "manuscrit antique", il décrit 46 cas dans lesquels les herbes du suédois ont une puissance thérapeutique.

Turquoise :D

#4 Turquoise

Turquoise

Posté 04 novembre 2003 à 13:23

Pour ceux et celles qui sont intéressé(e)s par ce produit et qui ne le trouvent pas facilement, voici un site sur lequel il est possible de commander l'huile de pépin de pamplemousse de la marque Citro-Plus Bio. Le prix est intéressant : 25,90 € pour 100 ml.

Citro-Plus Bio

Si vous voulez recevoir un catalogue gratuit, il vous suffit d'écrire à :
L'Arbre de Vie
14 rue du 18 juin 1940
F-36360 Luçay le Mâle
Tel +33.2.54.40.47.92

Turquoise :wink:

#5 mégastressée

mégastressée

Posté 01 septembre 2005 à 04:34

bonjour,

est-ce que les femmes enceintes et allaitantes peuvent prendre cette huile ds ces doses et sans danger?

merci et à bientôt.

#6 Mateo

Mateo

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 456 messages

Posté 20 septembre 2005 à 21:10

bon j'en ai commandé sur internet en promo. Truc que j'ai attendu 2 bonnes semaines. L'étiquette est ultra précise = pépin de pamplemousse.

J'ai goutté 3 gouttes dans un verre d'eau et c'était franchement immonde.

une cop me dit que ça n'a pas de gout et donc que mon flocon n'est pas du pépin de pamplemousse.....

TOPIC COMBINÉ avec topic existant
Merci d'utiliser la fonction RECHERCHE AVANT de créer un nouveau topic et de respecter les thèmes des forums.
En lisant ce qui a déjà été posté, tu aurais eu la réponse à ta question et évité de faire un topic pour rien.

Le goût étant assez amer, on peut le diluer dans du jus de fruit.



#7 Rodney McKay

Rodney McKay

    And they've a plan...

  • Membres
  • 672 messages

Posté 10 octobre 2005 à 19:59

cette fameuse huile, on peut la fabriquer soit meme avec un minimum de matos ? :D

#8 Isis Rider

Isis Rider

    Bonobo ? ; )

  • Membres
  • 1 101 messages

Posté 10 octobre 2005 à 20:06

une cop me dit que ça n'a pas de gout et donc que mon flocon n'est pas du pépin de pamplemousse.....

D'après ce que j'avais lu ça a au contraire un goût horriblement amer, que l'on retrouve d'ailleurs quand on essaie de mâcher des pépins de pamplemousse.

#9 Mateo

Mateo

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 456 messages

Posté 10 octobre 2005 à 20:10

Comment sait on si c'est vraiment de l'extrait de pépin de pamp ?

PS / Je prends 10 Gouttes par jour.
pendant 3 sem 2 fois par an.

Ca ne me botte pas plus que ça.

Je pense que c'est un effet placebo.

#10 xena

xena
  • Localisation : Pas-de-calais

Posté 10 octobre 2005 à 20:15

Bonjour Rodney McKay

Non , il n'est pas possible de fabriquer cette huile sois-même, du moins pas à ma connaissance

Personnellement je l'achète à la Source claire:
http://perso.wanadoo.fr/sourceclaire/
Et j'ai d'excellent résultats depuis des années, finis les grippes, les gastros....

Pour réduire les frais de ports je l'achète en grande quantité (cela ce conserve très bien, et tout ma famille l'utilise, même le chien :bravo: )

De plus je groupe ma commande avec ma mère, ce qui divise par 2 les frais de port


Je te conseille vivement d'essayer ce produit si tu veux être peinard cet hiver :bravooo:

A plus

#11 Isis Rider

Isis Rider

    Bonobo ? ; )

  • Membres
  • 1 101 messages

Posté 10 octobre 2005 à 20:17

Comment sait on si c'est vraiment de l'extrait de pépin de pamp ?

Si tu as vraiment des doutes fais analyser la substance par un labo, et si c'en est pas il faut dénoncer cet abus de confiance.

#12 Mateo

Mateo

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 456 messages

Posté 10 octobre 2005 à 20:20

Je n'ai pas de doutes car c marqué sur l'étiquette mais je suis un peu parano.

#13 fullmoon

fullmoon
  • Localisation : chti

Posté 11 octobre 2005 à 19:55

moi je trouve pas ça si dégueulasse, contrairement au chlorure de magnesium !!! l'autre fois je me suis fait un cocktail chlorure + citrobiotic , bein on sent qu'on est en vie après :biglol:

#14 Silence

Silence

Posté 11 octobre 2005 à 21:18

Bonjour, J'ai trouvé ce petit complément sur Raffa ::: Le grand Ménage :::

Préparation et composition
Il est synthétisé à partir des pépins et de la pulpe du pamplemousse (quoiqu'il semblerait que certains EPP ne soient produits qu'à partir des pépins).

les pépins et la pulpe sont séchés et réduits en poudre
la poudre est dissoute dans de l'eau pure et distillée pour enlever les fibres et la pectine
le distillat est ensuite séché afin d'obtenir une poudre de principe actif concentré
ce concentré est mélangé à de la glycérine puis chauffé
du chlorure d'ammonium et de la vitamine c de qualité alimentaire sont ajoutés
le mélange est ensuite chauffé sous haute pression  en présence de catalyseurs naturels
il est ensuite refroidi, filtré et traité aux UV
L’extrait de pépins de pamplemousse contient essentiellement des flavonoides, de l'acide ascorbique (vitamine c), des tocophérols, de l'acide citrique, des limonoides, des stérols. Le composant actif est un chlorure d'ammonium quaternaire.


L'article entier est sur: http://raffa.over-bl...cle-810800.html

Amitiés Silence.

#15 Duphly

Duphly

    Electron libre

  • Membres
  • 147 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Noisy le Grand
  • Intérêts : Musique baroque, santé naturelle

Posté 30 octobre 2005 à 22:17

Bonsir,

Dimanche prochain (le 6), j'irai au salon Marjolaine et je compte bien m'acheter de l'huile de pépins de pamplemousse. Qui pourrait-il en vendre sur place ?

Duphly

#16 crepator4

crepator4
  • Localisation : 46
  • Intérêts : *.*

Posté 28 novembre 2005 à 02:27

Bonjour tout le monde..:) ,(suis content j'ai retrouvé la preparationde l'EPP)

Une fois de plus les medecines douces vainqueur par KO.. :) (ça commence a faire beaucoup Lol...)

... recente experience...


mon Pere avait une sinusite qui trainait (clim a la con au boulot)...
il va voir 1 premier medecin qui lui prescrit Antibio-corticoide...
la sinusite diminue peu a peu puis, il se choppe des demangeaisons(qu'il a toujours depuis ),..(traitement par ailleurs incompatible avec sa recente pancreatite...)
A la fin du traitement la sinusite revient,les demangeaisons sont toujours la avec en prime des brulures dans la bouche...
Rebelotte..revient voir le medecin qui lui prescrit a l'identique et ne voit pas les mycoses...sentant son Medecin largué il en consulte un de plus renommé...qui lui trouve le candida..il prescrit des rinçages sinus/bouche avec du bicarbonate..et un Antifongique (pas le nom ,mais cela coute 500Fr)...mon pere n'utilise pas l'antifongique..et se tourne apres renseignement sur l'EPP... ,affaire réglé en15j...(sinusite,mycose) ...la il continue le "traitement" pour bien nettoyer..


PS :Le bicarbonate de soude est un bon allié aussi pour les mycoses..:)

Nota j'étais pas specialement emballé par l'Epp (plutot H.E) ,maintenant sa va terminer dans ma boite à pharmacie..:D

Modifié par crepator4, 28 novembre 2005 à 02:28.


#17 Sylvie

Sylvie
  • Localisation : Belgique

Posté 01 dcembre 2005 à 09:51

Bonjour,

A mon tour pour un petit retour d'expérience.

Mon fils de huit se plaint de douleur à une dent. Comme la douleur empire, il voit la dentiste : abcès. Elle me conseille de tamponner la zone avec de l'extril et me prescrit des antibiotiques si pas d'amélioration dans les prochains jours ou aggravation.

Le soir même, mon petit Sami fait une forte fièvre. A ce moment là je commence avec 10 gouttes d'extraits de pépins de pamplemousse dans une tisane surcrée tiède (pour faire passer le goût) et bains de bouche à l'EPP après brossage des dents et tamponnage à l' extril.

Le lendemain la douleur était moins forte, plus de fièvre, gencive moins rouge. Même traitement 3 x / jours pendant deux jours. 4 jours plus tard, la gencive est redevenue rose et bien dégonflée. La douleur quasi inexistante. Je retourne dans quelques jours pour un contrôle mais il semble qu'il ait échappé aux antibiotiques. Youpii !!!!

Biz à tous. SYlvie.

#18 Terrienne

Terrienne

Posté 11 mai 2006 à 15:13

Topic combiné. Recherche faite avec "pépin and pamplemousse"... :cpasmafaute:

Bonjour,

Avant d'évoquer ce qui suit, je tiens à préciser que j'ai cherché sur le site si l'EPP avait été un sujet déjà discuté... Je n'ai rien trouvé :cpasmafaute:


Voilà... Depuis maintenant un mois j'utilise de l'EPP pour combattre une candidose buccale récurrente... Ca fait trois années que je souffre de cet inconfort qui surgit par crises et dure à chaque fois plusieurs jours malgré la prise de médicaments antifongiques (allopathiques) qui, en plus de ne pas me guérir m'apportent des désagréments supplémentaires...

J'ai découvert les vertues de l'EPP en surfant sur le net... et j'ai essayé... J'ai acheté un flacon de 100 ml en boutique bio d'un EPP concentré à 0,6 %... J'ai pris 15 gouttes 3 fois/Jour dès le début de la crise pendant 3 jours, doses que j'ai augmentées à 40 gouttes 3 fois/Jour les 8 jours suivants.

Je n'ai que trois mots pour qualifier le résultat : c'est un MIRACLE ! Je n'ai plus rien ! J'ai constaté l'amélioration dès le second jour...

L'EPP ne fait pas que combattre les champignons. C'est aussi un antibactérien et un antiviral puissant qui possède un large spectre. Il combat virus, levures, champignons, vers, bactéries et il a montré son efficacité contre la grippe, eczémas, psoriasis, pellicules, verrues, vaginites, gingivites et troubles intestinaux... D'autres encore l'utilise contre herpès, angine, toux, laryngite, hallitose, acné...

C'est une découverte récente (années 80 je crois) d'un médecin américain qui, par un heureux hasard et une vraie curiosité scientifique, fut interpelé par le non-pourrissement d'un tas de pamplemousses jetés... Il en fit une étude poussée et fit connaître les résultats :bravooo:

C'est un produit naturel utilisable sur l'être humain et sur les animaux par voies interne et externe, sur les plantes et... peu couteux ! (moins de 15 € les 100 ml)

Il est actuellement utilisé dans plusieurs centres hospitaliers américains pour la désinfection des blocs opératoires, les sols, le linge ainsi que l'eau...

Je vous indique le site suivant à consulter, mais en tapant sur le clavier : extrait pépins pamplemousse, l'horizon s'ouvrira à vous...

http://perso.wanadoo...es/pamplemo.htm

#19 creole

creole
  • Localisation : paca
  • Intérêts : voyages<br>medecines parallèles

Posté 11 mai 2006 à 19:53

En cas de problème dentaire accompagné d'une suppuration de la gencive on peut utiliser avec succès de l'EPP pur sur un coton que l'on garde toute la nuit contre cette gencive. Surprise du résultat ! Evidemment il faut accompagner ça de bains de bouche à l'EPP dilué et même brosser les dents à l'EPP. Ma dentiste n'en revenait pas !

#20 lehipi

lehipi
  • Genre : Homme
  • Localisation : FInistere nord
  • Intérêts : bien etre sante

Posté 19 mai 2006 à 14:54

En ce qui me concerne ,je viens vous faire part de mon experience .Depuis de nombreuses anées je souffrais d'une hernie hiatale et depuis que j'utilise l'huile de pepins de pamplemousse tout est rentré dans l'ordre.Au depart je prenais 3fois 15 gouttes /jour pendant 5 mois et maintenant je suis passe à 15 gouttes /jour. .Au depart lorsque j'ai eu connaissance des bienfaits de cette huile j'etais sceptique mais voyez vous je peut dire à présent que çca marche .

#21 juan57

juan57
  • Localisation : moselle
  • Intérêts : humain

Posté 30 mai 2006 à 18:42

salut j ai une petite fille de 2 ans et elle a souvent des problemes de refroidissement et elle est souvent malade.elle est devenu un peu asmatique.je voudrais bien savoir si quelqun a deja utiliser EPP sur des enfant de cette age la.je tiens a preciser elle fais souvent des rhino laringite bronchite tous ce qui touche au systeme respi.je suis preneur des conseil et dosages.merci d avance.

#22 juan57

juan57
  • Localisation : moselle
  • Intérêts : humain

Posté 30 mai 2006 à 18:46

j ai oublier de dire que je les ramené voir un specialiste allergologue un homeopate et le toubib du coin rien ni fais.a part lui filer des antibio il ne sont bon que a ca.j oublier ma copine la fais vacciner tres recament malgré mon avis.

#23 diamant bleue

diamant bleue

Posté 30 mai 2006 à 18:51

Si elle a été vaccinée, je te suggère de trouver un bon (un vrai) homéopathe qui lui donnera un traitement de fond, car soigner les effets sans toucher aux causes ne sert pas à grand chose, du moins pas sur du long terme.

edit : on a posté en meme temps. Quand je parlais d'un "bon ou vrai" homéopathe, c'est parce qu'il y a de tout dans cette spécialité du fait meme du système médical français. Un bon homéopathe trouvera la solution, le plus difficile est de trouver le bon homéopathe :)

#24 aixur

aixur

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 324 messages

Posté 30 mai 2006 à 18:57

A mon avis, l'huile de pépins de pamplemousse est dangereuse. On la vante pour le fait qu'elle aurait le même effet que les antibiotiques. Or, justement, les antibiotiques, de par leur mode de fonctionnement même, sont dangereux. On dit que l'EPP n'entraine pas les effets secondaires des antibiotiques. Si c'est aussi puissant qu'un antibiotique, à mon avis, c'est faux. Je pense que l'EPP c'est la même chose qu'un antibiotique.

En ce qui concerne les problèmes ORL de votre fille, à mon avis, c'est tout simplement dû au fait qu'elle mange trop de protéines ; protéines en surplus qui sont ejectées de l'organisme par le nez, les bronches, etc... D'où les rhumes à répétition.

Pour qu'elle n'en ait plus, il faut simplement diminuer l'apport en protéines. Diminuer les produits laitier, les viandes, etc... Et donner à son organisme le temps d'éliminer les protéines en question. Donc, à mon avis, il faut faire un repas contenant très peu de protéines ; donc, il faut un repas dans la journée avec seulement des fruits, compotes de fruits et légumes verts (pas légumineuses qui contiennent beaucoup de protéines, ni les céréales, pour la même raison).

#25 juan57

juan57
  • Localisation : moselle
  • Intérêts : humain

Posté 30 mai 2006 à 19:42

merci pour vos reponses. mais epp dois etre quand meme moi nocive que les antibio et cela reste un produit naturel enfin je pense.pour ce qui est des proteines cest vrai qu elle consome beaucoup de lait de croissance.je vais essayer de faire prendre conscience a sa mere que le lait n set pas si bon que ca pour elle .

#26 pipoca

pipoca

    Chercheuse d'ennuis

  • Membres
  • 516 messages

Posté 31 mai 2006 à 12:04

ce n'est pas parce que c'est "naturel" qu'il n'y a pas d'effets indésirables:
la penicilline antibiotique naturel (si si : Fleming ...) a un effet facheux sur la flore digestive et vaginale...mêm si cela passe parfois inaperçu...
le pepin de pamplemousse antibiotique naturel at'il le même effet ???
(je rappelle que l'effet secondaire n'est pas toujours objectivment perçu) certaines personnes très bio très nature évitent le pepin de plamplemousse à cause de ce risque
y' a t'il parmi l'assemblée ici présente quelqu'un qui peut donner les risques de PP ???

Modifié par pipoca, 31 mai 2006 à 12:05.


#27 pipoca

pipoca

    Chercheuse d'ennuis

  • Membres
  • 516 messages

Posté 31 mai 2006 à 12:07

A mon avis, l'huile de pépins de pamplemousse est dangereuse. On la vante pour le fait qu'elle aurait le même effet que les antibiotiques. Or, justement, les antibiotiques, de par leur mode de fonctionnement même, sont dangereux. On dit que l'EPP n'entraine pas les effets secondaires des antibiotiques. Si c'est aussi puissant qu'un antibiotique, à mon avis, c'est faux. Je pense que l'EPP c'est la même chose qu'un antibiotique.

En ce qui concerne les problèmes ORL de votre fille, à mon avis, c'est tout simplement dû au fait qu'elle mange trop de protéines ; protéines en surplus qui sont ejectées de l'organisme par le nez, les bronches, etc... D'où les rhumes à répétition.

Pour qu'elle n'en ait plus, il faut simplement diminuer l'apport en protéines. Diminuer les produits laitier, les viandes, etc... Et donner à son organisme le temps d'éliminer les protéines en question. Donc, à mon avis, il faut faire un repas contenant très peu de protéines ; donc, il faut un repas dans la journée avec seulement des fruits, compotes de fruits et légumes verts (pas légumineuses qui contiennent beaucoup de protéines, ni les céréales, pour la même raison).

Ah ! je n'avais pas lu ce post !
eh bien ! je suis d'accord sur les deux points : EPP et protéines !

#28 pipoca

pipoca

    Chercheuse d'ennuis

  • Membres
  • 516 messages

Posté 31 mai 2006 à 12:09

Un bon homéopathe trouvera la solution, le plus difficile est de trouver le bon homéopathe :)

oui ? comment fait-on ?

#29 wallypat

wallypat

    ONCT restera définitivement un site exceptionnel !

  • Membres
  • 960 messages

Posté 31 mai 2006 à 12:25

A mon avis, l'huile de pépins de pamplemousse est dangereuse. On la vante pour le fait qu'elle aurait le même effet que les antibiotiques. Or, justement, les antibiotiques, de par leur mode de fonctionnement même, sont dangereux. On dit que l'EPP n'entraine pas les effets secondaires des antibiotiques. Si c'est aussi puissant qu'un antibiotique, à mon avis, c'est faux. Je pense que l'EPP c'est la même chose qu'un antibiotique.

Pour ce qui me concerne, je pense qu'il ne faut pas confondre les nombreux antibiotiques chimiques et les quelques rares antibiotiques naturels que sont par exemple l'extrait de pépin de pamplemousse ou la propolis.

Si l'extrait de pépins de pamplemousse est considéré comme agissant comme un antibiotique naturel, c'est bien parce qu'il possède nombre des propriétés positives des antibiotiques chimiques. En effet, tout comme les antibiotiques chimiques, l'extrait de pépins de pamplemousse a clairement prouvé son effet antimicrobien contre plus de 800 bactéries différentes ..... et même contre certains virus (et là, c'est contrairement aux antibiotiques chimiques qui sont en principe parfaitement inutiles contre les virus). Tout comme les antibiotiques chimiques, l'extrait de pépins de pamplemousse agit rapidement et de façon puissante.

Mais les comparaisons avec les antibiotiques chimiques s'arrêtent là, c'est-à-dire uniquement aux effets positifs des antibiotiques chimiques.
Car contrairement à ces derniers, il a été démontré scientifiquement que l'extrait de pépins de pamplemousse :
- n'est pas toxique (à moins bien sûr de consommer des doses astronomiques sur de longues périodes) comme le sont dans leur principe même les antibiotiques chimiques (n'oublions pas que "antibiotique" signifie en réalité "détruire la vie", soit celle des bactéries nocives mais également tout ce qui vit et est positif pour l'organisme),
- n'affaiblit pas le système immunitaire, mais au contraire soutient et protège le système immunitaire (exactement le contraire des antibiotiques chimiques) [n'oublions d'ailleurs pas que l'extrait de pépins de pamplemousse comprend moult de bioflavonoïdes et polyphénols, d'une importance absolument essentielle pour le fonctionnement optimal du système immunitaire],
- et ne détruit pas les bactéries utiles à l'organisme humain (comme le font justement les antibiotiques chimique), en particulier celles composant la flore intestinale et d'une importance vitale dans la protection immunitaire.

En conclusion, d'après ce que j'ai pu lire, je suis d'avis que l'extrait de pépins pamplemousse est effectivement un antibiotique naturel, en ce sens qu'il possède les propriétés réellement positives des antibiotiques chimiques, mais pas ou alors très peu les nombreuses propriétés négatives des celles-ci.

Maintenant, je ne conseillerais pas d'en utiliser tous les jours car justement, il s'agit d'un antibiotique (certes naturel) et en ce sens, je rejoindrais l'opinion d'Aixur. Je crains qu'en l'utilisant tous les jours, à terme, il aurait beaucoup moins d'effets. Donc, je préconiserais de l'utiliser uniquement en cure légère de un mois ou deux de temps en temps (et peut-être au moins une fois avant le début de l'hiver) et bien sûr en cure forte quand on est réellement malade.

En tout cas, moi, je ne taris pas d'éloge sur l'extrait de pépins de pamplemousse. En effet, depuis que je suis bébé, j'ai toujours eu en moyenne 3 à 5 ou 6 gros rhumes ou légères bronchites ou angines par an (mais jamais rien d'autres), et en particulier en hiver. Rien de bien grave, mais cela dure chaque fois de 1 à 3 semaines. Force m'est de constater que j'utilise l'extrait de pépins de pamplemousse en cure légère de un ou deux mois de temps en temps depuis juillet 2005, et tout ce que j'ai eu en un an, c'est un début d'angine et de bronchite, terminé en deux jours (d'habitude, c'est deux semaines avec les "médicaments" de l'orthodoxie médicale) en prenant une cure forte (pendant trois jours) d'extrait de pépins de pamplemousse, propolis (pour la gorge) et des huiles essentielles. Deux jours, et c'était terminé. Et rien d'autre sur un an. Cela ne m'était justement jamais arrivé de toute ma vie !

Pour être honnête, je dois dire que je prends aussi régulièrement des antioxydants, ce qui ne peut qu'agir de manière encore plus favorable conjointement avec l'extrait de pépins de pamplemousse (que je ne prends qu'en cure de temps en temps, contrairement aux antioxydants).

#30 pipoca

pipoca

    Chercheuse d'ennuis

  • Membres
  • 516 messages

Posté 31 mai 2006 à 13:32

Car contrairement à ces derniers, il a été démontré scientifiquement que l'extrait de pépins de pamplemousse :
- n'est pas toxique (à moins bien sûr de consommer des doses astronomiques sur de longues périodes) comme le sont dans leur principe même les antibiotiques chimiques (n'oublions pas que "antibiotique" signifie en réalité "détruire la vie", soit celle des bactéries nocives mais également tout ce qui vit et est positif pour l'organisme),
- n'affaiblit pas le système immunitaire, mais au contraire soutient et protège le système immunitaire (exactement le contraire des antibiotiques chimiques) [n'oublions d'ailleurs pas que l'extrait de pépins de pamplemousse comprend moult de bioflavonoïdes et polyphénols, d'une importance absolument essentielle pour le fonctionnement optimal du système immunitaire],
- et ne détruit pas les bactéries utiles à l'organisme humain (comme le font justement les antibiotiques chimique), en particulier celles composant la flore intestinale et d'une importance vitale dans la protection immunitaire.

Je suis ravie d'entendre (pardon : lire) que l'epp n'a pas les effets indésirables des antibiotiques classiques
Peut être le terme d'antibiotique est mauvais ? peut etre faudrait il utiliser le terme de stimulation du système immunitaire ?

Neanmoins ces publications scientifiques sont elles discretes à ce point ou peut-on y avoir accès ?

Mon fils de huit se plaint de douleur à une dent.  Comme la douleur empire, il voit la dentiste : abcès.  Elle me conseille de tamponner la zone avec de l'extril et me prescrit des antibiotiques si pas d'amélioration dans les prochains jours ou aggravation.

Le soir même, mon petit Sami fait une forte fièvre.  A ce moment là je commence avec 10 gouttes d'extraits de pépins de pamplemousse dans une tisane surcrée tiède (pour faire passer le goût) et bains de bouche à l'EPP après brossage des dents et tamponnage à l' extril.

Le lendemain la douleur était moins forte, plus de fièvre, gencive moins rouge.  Même traitement 3 x / jours pendant deux jours.  4 jours plus tard, la gencive est redevenue rose et bien dégonflée.  La douleur quasi inexistante.  Je retourne dans quelques jours pour un contrôle mais il semble qu'il ait échappé aux antibiotiques.  Youpii !!!!

en tout cas ce témoignage montre l'efficacité de l'epp !!!

Modifié par pipoca, 31 mai 2006 à 13:36.