Aller au contenu


Photo

La "malnaissance", ou le mythe du moindre risque


  • Veuillez vous connecter pour répondre
133 réponses à ce sujet

#121 Jai_arreté

Jai_arreté

Posté 03 fvrier 2006 à 19:26

Je viens de lire un témoignage terrifiant : c'est le courier d'un papa dont la femme a été littéralement torturée, je vous préviens, c'est pire qu'une boucherie :

http://www.episiotom...raymond-s..html


Je compatis vraiment :(

#122 clementine

clementine

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 010 messages

Posté 06 fvrier 2006 à 21:52

Quelle barbarie !

Certains médecins, ne sont pas épargnés par la maladie mentale, c'est une certitude !

Merci Jai de nous avoir fais parvenir ce témoignage .

Modifié par clementine, 06 fvrier 2006 à 21:54.


#123 Capriciosa

Capriciosa
  • Localisation : France

Posté 08 fvrier 2006 à 09:19

Des accouchements comme ça, il ne faut pas croire que c'est une exception, seulement on n'en parle pas. Le pire c'est qu'il ne se passera rien, même la plainte au conseil de l'Ordre ne donnera rien. Le médecin ne sera pas inquiété le moins du monde. L'enfant est vivant, l'épisiotomie même bilatérale ne sera considérée que comme un moyen de parvenir à extraire l'enfant, la cicatrice de la césarienne n'a pas laché, la présentation en OS n'est pas une contre-indication à l'accouchement voie basse.

La négation de la personne, en tant qu'être humain souffrant, est flagrante mais malheureusement monnaie courante. Le système en grosses unités, le plus souvent débordées, entraîne ce genre de situation. Les femmes se doivent de réagir, de refuser ce type d'accouchements à la chaîne, de plus en plus dépourvus d'humanisme.

Elles doivent se libérer du carcan médical pour dire haut et fort que la grossesse n'est pas un état pathologique, que l'accouchement est un état naturel sans complications( si on respecte la physiologie) dans 85 % des cas. On en est loin quand on voit qu'une femme se précipite dès le premier jour de retard de règles chez le gynéco comme s'il était Dieu !

La différence entre Dieu et un médecin c'est que Dieu ne s'est jamais pris pour un médecin ! Si vous me suivez...........
:tresfache:

#124 nexus11

nexus11

    Toujours en pleine recherche...

  • Membres
  • 1 068 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : chez moi

Posté 08 fvrier 2006 à 10:50

C'est hélas l'ambiance d'un accouchement tel que je l'ai connu deux fois (sans la complication) ! Le personnel est odieux et n'écoute pas. Après on s'étonne qu'il y ait encore des décès de femmes après leur accouchement en France.
Et oui, l'enfant est vivant (et la mère + ou -) ! Donc le personnel n'a rien à se reprocher, il a même sauver l'enfant dans la plupart des cas ! On peut vraiment dire qu'on réussi à accoucher MALGRES l'hôpital et pas GRACE A lui..

La différence entre Dieu et un médecin c'est que Dieu ne s'est jamais pris pour un médecin ! Si vous me suivez...........
:tresfache:

Ha bon, et à combien de femme on a dit "si ça se passe mal, c'est que tu n'a pas assez prier Dieu, que ta foi n'était pas assez forte et que de toute façon les femmes ont été punis et qu'elles accoucherons dans la douleur, de préference la pire qui soit..."
Si la douleur de l'accouchement est niée ou sous-évaluer encore de nos jours, c'est bien à cause de notre culture judéo-chrétienne. Hélas, la plupart des cultures dans le monde (en afrique par exemple) sont tout aussi dures avec les femmes...

#125 Papillon de nuit

Papillon de nuit

Posté 12 avril 2006 à 01:28

Pour l'operation dont tu parles Psyduck, je ne vois vraiment pas en quoi cela rapport avec l'excision? deux operations differentes :

-d'une part, tu as une operation esthetique qui vient de sortir sur le marche dans un pays ou les filles ont quasiment toutes de faux seins, du botox et j'en passe. La fille l'a choisi.

-d'autre part, tu as une mutilation d'organe que la fille n'a pas forcement choisi de subir. Elle se pratique au niveau du clitoris car selon les cons qui ont invente cette boucherie, la femme qui jouie est indecente (prostituee en gros). Drole de croyances religieuses...quels barbares!

Bien sur que l'etre humain avance en progres mais recul en bon sens car la nature revient au galop.

Maintenant, si je suis enceinte j'aimerais accoucher chez moi si possible mais cela fait peur...est-ce possible?...quoique ma mere l'aie fait sans probleme...quand elle m'a eu...mais ca c'etait un autre siecle..

#126 marirose

marirose

Posté 07 juin 2006 à 12:11

Oups, je viens de poster un message dans le Forum des Nouveaux arrivants. Mais j'ai publié le récit de cette histoire, en tous cas de la naissance, dans un blog dont voici le lien: http://veuve-en-devenir.skynetblogs.be réf: 25/01/06 - intitulé "Naissance".
L'ultra médicalisation de la naissance fait aussi des dégats, qui ne mènent pas tous à la mort...
J'espère rencontrer d'autres personnes dans mon cas, je sais qu'il y en a un peu partout, et l'union devrait renforcer notre combat, surtout enfin donner une explication à un handicap que nous, parents, n'avons pas compris...
Au plaisir.
Marirose

#127 alsenia

alsenia
  • Localisation : nord

Posté 18 juillet 2006 à 19:50

Bon, j'ai pas tout lu (y'a 7 pages)! :bravo:
Mais le sujet m'intéresse parce que déjà y'a bébé 2 en route et puis, j'ai accompagné une amie qui devait accouché chez elle dans son jardin, elle a fini à la maternité etc...

Je crois qu'il ne faut pas diaboliser les maternités parce que les consciences s'ouvrent. Il y a biensûr des récits d'accouchements terribles et inadmissibles (je crois aussi que ça dépend de la maternité). Il y a aussi des sage-femme et de puéricultrices débiles qui font louper l'allaitement parce qu'elles ont des connaissances fausses sur le sujet.

Mais les parents n'y sont pas pour rien.

On vit dans un monde où les gens se déchargent de toutes responsabilités. Ils ne se renseignent pas, ils s'en remettent au médecin. Mais on a quand même 9 mois pour réfléchir, lire, se renseigner sur le sujet!!!

Alors oui, c'est fatiguant d'entendre certaines choses à chaque fois qu'on va aux examens obligatoires. Oui! c'est difficile parfois de se faire entendre, mais il faut savoir être ferme. Mais aussi compréhensif et gentil.

Je pense qu'il ne faut pas diaboliser la maternité mais qu'il faut savoir se faire entendre et se regrouper entre future maman.
Beaucoup de membres du personnel dans les maternité sont désireux d'apprendre, je l'ai vécu 2 fois. Pour ma part j'ai éviter 2 fois la césarienne, une naissance programmée et une épisiotomie, grâce au personnel de la maternité.
Il y a encore des progrès à faire mais c'est déjà super les efforts qu'ils ont fait pour me retourner le bébé alors qu'il était en siège, pour essayer de faire descendre le bébé qui ne descendait pas (on croyait qu'il avait le cordon autour du coup, mais non, le petit coquin, il s'accrochait juste avec sa petite main).

Et le père dans tout ça, il se doit d'être là, de s'occuper de tout pendant que la maman s'occupe de mettre au monde son bébé. Beaucoup de père, même s'ils sont là, sont encore trop en dehors de la question, ils sont juste là en spectateurs, tout déboussolés. ben ça aussi, il est temps que ça change.

#128 diamant bleue

diamant bleue

Posté 19 juillet 2006 à 01:06

Ya un truc que je pige pas c'est ça :

Alors oui, c'est fatiguant d'entendre certaines choses à chaque fois qu'on va aux examens obligatoires.

Comment ça "obligatoire" ?? Qui vous oblige à faire ces examens ? Qui et surtout comment ? Viennent vous chercher avec une mitraillette si vous y allez pas ??? Comment peut on obliger que femme en bonne santé à faire des examens médicaux ? Merci d'avance pour les explications :)

#129 Jai_arreté

Jai_arreté

Posté 19 juillet 2006 à 07:49

la femme enceinte est une créature fragile.
ces visites médicales ne sont pas là pour rien, voyons diam, comment peux-tu sous-entendre une chose pareille ??!!!! ; elles permettent d'une part de remplir les services de préma (des poches des eaux qui se rompent comme par magie au sixieme mois, ho ! juste après une toucher vaginal! c pas fou ça ?), d'autre part d'entretenir un climat de terreur (tous les mois, vous avez une journée de stress en pensant à l'examen du jour suivant, vous avez un pic de panique lorsque le gynéco vous enfourne un gros engin à échographie dans le vagin, puis bien sur une petite semaine de nerfs à vif en attendant le résultat de votre dosage toxoplasmose. Si vous avez de la chance, vous avez également droit à une petite alerte diabete autour du 5eme mois, le truc ou vous passez 4 heures dans un labo d'analyse à boire du sucre, debout parce que le labo est bondé...ou alors, vous vous verrez intimer l'ordre de rester allongée jusqu'à la fin de votre grossesse car votre col est ouvert (mais en fait deux mois plus tard on vous dit que non, en fait vous avez eut droit à 60 jours de salbutamol pour rien.)


Diam tu en a parlé dans un autre topic je sais plus où, racontez ces "petites erreurs/horreurs médicales" de la vie de tous les jours.
La grossesse d'une femme qui se fait suivre par des medecins en est rempli.
Recement, une cousine a perdu ses deux petites jumelles, nées à pas 6 mois de grossesse, accouchement déclanché par une intrusion gynéco "pour vérifier que tout va bien".
Si la femme enceinte est sous controle, son gosse (si il y survit) le sera.
On joue sur la peur de ne pas recevoir d'allocation familial (100€ par mois, hein, c peu payé leur connerie), où celle de la sacro-sainte Pmi (haha, mauvaise mère, vous allez être suivi par notre assistante sociale si vous ne vous présentez pas !! )


bref là c brouillon, mais moi de lire qu'il ne faut pas diaboliser les maternités, ça me donne envie de vomir.

Ils t'ont retourné ton bébé ? Ils t'ont permi "d'éviter une césarienne ?" [nota : ils t'ont pas dit que dans la plupart des societés "primitives" les naissances par le siege sont légion et les femmes réussissent quand même sans eux ? sisi c vrai, on peut accoucher par le siege presque aussi bien que par la tête. Mais quand on t"annonce le ton super angoissé "madaaaame, votre bébé ne PEUT pas sortir, il se présente du mauvais coté", nos mécanismes animaux de défense se mette en place (panique=danger=pas bon de faire naitre un bébé maintenant), et ça participe à encore plus tout coincer...]

On t'a aidé à "éviter" une naissance programmée ??? Mais pourtant ce n'est pas "on" qui te l'avait programmée, cette naissance ? C typique de certains comportements sadiques : mettre déliberement un individu en danger et alors intervenir en "sauveur".




Alsenia, tu as bien de la chance de ne pas diaboliser les maternités, comme ça tu auras un accouchement qui respectera tes idéaux.
Bon bébé :)






ps: je voudrais juste pas curiosité que tu m'explique ce que signifie "il s'accrochait avec sa petite main". Il s'accrochait à quoi exactement ? j'ai du mal à visualiser.

Modifié par Jai_arreté, 19 juillet 2006 à 07:49.


#130 alsenia

alsenia
  • Localisation : nord

Posté 19 juillet 2006 à 09:08

Ne soyez pas si agressifs.

Alors il s'accrochait avec sa petite main, ça veut dire que mon filou, il avait fait une boucle avec le cordon ombilical et il ne voulait pas lacher. Il tenait le cordon dans sa main.
Donc il ne déscendait pas et à chaque contraction, son coeur s'arrêtait. Et l'accouchement a duré longtemps.
L'anesthésiste, s'il vaiat était seul, il m'aurait envoyé au bloc tout de suite et voilà, ça aurait été vite fait. Mais la sage-femme a refusé, elle a voulu tout faire pour qu'il naisse naturellement.
J'ai changé de position, j'ai parlé au bébé et il a fini par descendre.

Voilà, je veux pas vous faire vomir surtout.

Mais ce n'est pas en étant agressif qu'on fait avancer les choses.

Alors oui, ces visites ne sont pas obligatoires, c'est vrai. N'empêche que je ne suis pas immunisée contre la toxoplasmose donc je vais quand même aller faire mes prise de sang.
Celui qui ne veut pas les faire, libre à lui, vous n'avez pas à juger.
A ma première grossesse, on m'a diagnostiqué un diabète, et j'ai été voir un naturopathe, on a changé mon alimentation et voilà. Je n'ai pas pris de médicaments au grand désarois de mon médecin. mais quoiqu'il puisse dire, c'est pas lui qui décide, il m'informe et c'est tout.

Il ne faut pas être agressif parce que ce médecin, il croyait bien faire. Il n'était pas désagréable avec moi. Et quand il m'a retourné le bébé en externe, il a aussi fait de son mieux et ce qu'il pensait être le mieux. Il aurait pu me dire "bon on programme la césarienne telle date et puis c'est tout" comme on le fait dans beaucoup de maternités. Je ne sais pas comment ça se passe dans les sociétés primitives mais lui non plus ne le sait pas, donc je ne le jugerai pas comme vous le faites.

Par contre, je suis sidérée quand je vois des médecins, des sage-femme ou des puéricultrices être désagréables avec les mères, les prendre pour des moins que rien. Là, je ne suis pas d'accord.
J'étais à l'hôpital avec mon fils cet hiver pour une bronchiolite et là, je n'étais pas d'accord. Ils n'ont eu aucun respect pour moi, mon fils. Ils m'ont traité de mauvaise mère. Ils ne voulaient pas que je reste, je suis restée sur un fauteuil 2 jours, pas question de me faire quitter mon bébé de 9 mois. J'ai débranché moi même ses appareils qui l'empêchaient de dormir et qui ne servaient à rien. Là, je n'étais pas d'accord.

Mais encore une fois, être ferme, ça ne veut pas dire être désagréable.
Les choses changent dans les maternité.
Et libre à chacun de vouloir aller ou non aux visites, de vouloir ou non passer les examens. Mais ne rejettons pas la faute sur les professionnels de santé, prenons nous en charge nous même.

Modifié par alsenia, 19 juillet 2006 à 09:08.


#131 alsenia

alsenia
  • Localisation : nord

Posté 19 juillet 2006 à 09:21

Et une autre expériennce: celle de mon amie qui devait accouchée dans son jardin et qui a accouché à la maternité.

Elle avait perdu les eaux depuis plus de 24heures. La sage femme a attendu le maximum mais elle a quand même préféré la conduire à la maternité par expérience, par précaution, pour se protéger aussi.

Arrivée à la maternité, mon amie était en larme. Elle s'était tellement imaginé cet accouchement au milieu de son jardin.
Au début, ils voulaient lui injecté des antibiotiques, elle a refusé cathégoriquement et puis elle avait fait une lettre avec toutes ses recommandations pour l'accouchement et on a pu en parler avec le personnel.
Accoucher par terre, c'était pas possible, ni sur le côté sauf avec une sage-femme. La raison, c'est que les autres ne savaient pas le faire tout simplement. Alors rien ne servait d'être agressive envers ces sage-femme. Elles ne savaient pas le faire donc c'est tout. Par contre, elles ont tout fait pour favoriser le travail. Elles lui ont donné un gros ballon pour les contractions, elles ont expliqué certaines positions pour soulager. On a pu aider mon amie à prendre une douche très chaude. Elles ont respecté son choix de ne pas faire de péridurale.
Ensuite elles ont laissé le bébé peau à peau pendant plusieurs heures...

Mon amie a refusé la prise de sang qu'ils font au bébé par précaution quand la poche des eaux se rompt trop tôt, et encore, ils ont respecté.

Et puis, ils ont aussi à sa demande prélevé 3 dés de placenta pour l'envoyer à un labo qui en fait un remède pour la mère et l'enfant.

Je veux dire, avec des discussion, on peut quand même se faire entendre. Mais il faut savoir ce qu'on veut, savoir écouter et ne pas être agressif.
Après y'a toujours des cons partout.
Ben dans ce cas, faut changer de médecin, de maternité... on peut accoucher chez soi si on préfère.
Et si je ne diabolise pas les maternités, c'est parce que en faisant ça, j'ai vu le résultat sur mon amie qui était stressée et en larme en arrivant, tout ça parce que plein d'ami lui avait raconté des histoires horribles et qu'elle s'imaginait être en enfer.
Alors oui, des histoires horribles, il y en a. Et c'est inadmissible.
Mais pourtant, elle a bien vu, en arrivant, que le personnel souhaitait qu'elle soit bien. Ils souhaitaient respecter ses croyances. Mais elle avait expliqué ce qu'elle voulait aussi et c'est pas le cas de toutes les mères.

#132 kyrsun

kyrsun

    j'ai arreté d'avoir un titre

  • Membres
  • 343 messages

Posté 29 avril 2007 à 21:08

ça fait un moment que je voulais le poster mais je ne l'ai pas trouvé en français (de toute façon les images parlent d'elles-même) :




:piout:

#133 Rosemonde

Rosemonde
  • Localisation : l'arbre des Sephiroths

Posté 21 mai 2007 à 17:37

J'ai eu deux enfants et la deuxième est née dans l'eau après que j'aie pratiqué pendant un moment la prénatale aquatique. Accouchement et naissance : Milieu ambiant calme, peu de lumière et dans l'eau tiède, avec juste deux personnes en accompagnement médical, un médecin formé à l'accouchement aquatique et une sage femme... et les 4 saisons de Vivaldi.

elle a 17 ans maintenant. Donc, ça a marché :D elle est végétarienne, insolente et anti sociale :D surdouée et insuportable, c'est un enfant nouveau.
J'ouvre une parenthèse amusante ainsi, on voit les effets à la longue avec le temps. J'avais lu dans les magazine subversifs et écolo de l'époque que la naissance aquatique produisait des poètes, des artistes et des pacifistes... j'ai comparé ce que j'ai lu avec la réalité, ça fait des poètes, des artistes et des combattants pacifistes, mais des enthousiastes de la probabilité de transmutation sociale de manière évidente !

Avec un QI supra normal, nos bébés d'eau sont des pragmatiques de la réflexion et de l'analyse programmatrice d'un nouveau monde, ce sont de vrais révolutionnaires ! Tant pis pour Sarko et ses émules, il y a ma fille et les autres ! Nous tous et soit disant que nous sommes des lève-tard, et bien nous sommes des combattants du silence et de la vraie parole, des artistes baffoués et des ententes surnaturelles avec ce que le monde banal ne saurait savoir ni entrenir en lui !

A bientôt

#134 Luk

Luk
  • Localisation : Lausanne - Rock City
  • Intérêts : Math, Musique, Snowboard, Sceptiscisme

Posté 21 mai 2007 à 18:03

Rosemonde, tu ne penses pas que si les enfants nés dans l'eau, ou avec des méthodes d'accouchement alternative, ont tendance à devenir des hippies, des poètes, des artistes, c'est parce que leurs parents en sont, et que ces enfants reçoivent une éducation ad hoc?

Modifié par Luk, 21 mai 2007 à 18:04.