Aller au contenu


Photo

Êtes vous végétarien ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
155 réponses à ce sujet

Sondage : Êtes vous végétarien ? (142 membre(s) ont voté)

Êtes vous végétarien ?

Vous ne pouvez pas voir les résultats du sondage tant que vous n'avez pas voté. Veuillez vous connecter et voter pour voir les résultats.
Vote Les invités ne peuvent pas voter

#1 trustno1

trustno1
  • Localisation : où suis-je ?

Posté 20 octobre 2004 à 19:20

S'il vous plait répondez à cette enquête/sondage si vous tombez sur cette page ! C'est très important ! J'effectue en ce moment un travail sociologique sur les végétariens d'aujourd'hui. Cela permet non seulement au forum de se donner une idée du nombre de végétariens qui le fréquente mais cela va aussi me permettre d'avoir de la matière pour mon enquête. Aussi je recherche des personnes végétariennes de la région de Rennes qui seraient d'accord pour un entretien d'1 ou 2 heures qui sera retranscrit à la fois dans mon travail et je le mettrai aussi ensuite sur ce topic. Végétariens ,je compte sur vous. (peu importe si vous vous croyez ininterressant, contactez moi si vous avez envie de faire d'autres végétariens )

Merci !

PS: merci de répondre en toute sincérité.

Modifié par EcliptuX, 21 octobre 2004 à 07:51.


#2 Loom

Loom

Posté 20 octobre 2004 à 19:45

Pour ma part, je ne suis plus végétarien. Je l'ai été durant un an. Mais bon, ça me convenait pas.
Je mange peu de viande, mais ne m'en prive pas à l'occasion.
L'état d'omnivore de l'humain, implique de ne pas dépasser de faibles doses de viande. Dans ce cas, il n'y a pas de stagnation et empoisonnement par les intestins, comme le disent souvent les végétariens. Le problème, c'est qu'aujourd'hui, on mange trop de viande.

#3 TomTom

TomTom

Posté 20 octobre 2004 à 19:48

Salut Trust no1,
j'ai répondu "non" à ton sondage, mais ma vérité est plus compliquée que ça, en effet j'alterne depuis mon adolescence (maintenant lointaine) des périodes avec viande, mais toujours en très faibles quantités, jamais plus d'une fois par semaine et des périodes où l'idée de manger de la viande me révulse et où je regarde avec horreur le boucher avec son tablier sanglant.

#4 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre : Homme
  • Localisation : La Terre
  • Intérêts : La Vie :)

Posté 20 octobre 2004 à 20:05

Probablement que ton sondage devait avoir cette forme, mais pour ma part, je suis bien incapable d'y répondre du coup.
Je ne suis pas végétarien au sens strict car il m'arrive parfois de manger de la viande, mais je peux sans problème m'en passer pendant plusieurs mois.
Dois-je répondre en prenant en compte la "tendance" de mon alimentation ?
Donc si tu as la liberté de modifier les choix de ton sondage, je suis à ta disposition pour le modifier ;)

Modifié par EcliptuX, 20 octobre 2004 à 20:06.


#5 trustno1

trustno1
  • Localisation : où suis-je ?

Posté 20 octobre 2004 à 20:22

EcliptuX, étant donné que je n'avais pas songé à ce genre de réponse (alternance ou autre) il me semble très interressant d'en ajouter certaines en effet. Je te laisse faire ces réponses car tu sais comment les formuler étant donné ta situation.

Je te laisse donc libre cours pour les modifications. Et surtout merci pour vos témoignages, ils sont pour l'instant très interressant car je n'y aurai jamais pensé avant cela.

Modifié par trustno1, 20 octobre 2004 à 20:24.


#6 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre : Homme
  • Localisation : La Terre
  • Intérêts : La Vie :)

Posté 20 octobre 2004 à 20:36

Le sondage a été modifié.
N'hésitez pas si vous avez des suggestions.

Attention tout de même : ne votez que si vous arrivez à vous caser dans le sondage car si je rajoute un choix alors que vous avez déjà voté, vous ne pourrez plus modifier votre réponse !

#7 TomTom

TomTom

Posté 20 octobre 2004 à 21:03

Du coup qu'est-ce qu'elle est devenue ma réponse? Parce que si je répondais maintenant je répondrais que j'alterne, puis que c'est le cas, alors que tout à l'heure j'ai dit que je n'étais pas végétarien...

#8 theo

theo
  • Localisation : Gaïa

Posté 20 octobre 2004 à 21:22

Hello.

Il manque peut être une case qui pourrrait être utile à l'enquète de Trustno 1.

" Mangez-vous de la viande QUE lorsque vous y êtes obligé ? "

Je m'explique. Depuis que ma femme et moi avons arrété la viande, environ 16 mois, nous parraissons louches auprès de nos parents, famille et amis !

Mon Beau-Père, pourtant ouvert sur pas mal de sujets, m'a demandé si nous faisions parties d'une secte, nos amis tentent régulièrement de nous convaincre que nous allons forcément générer des " manques " à notre métabolisme qui nous le fera payer plus tard, quant à mes parents ils considèrent l'homosexualité plus " naturelle " que notre souhait de devenir végétariens (je n'ai aucune animosité vis à vis de ceux qui souhaitent vivre ainsi, que les choses soient claire) !

Pour avoir la paix, donc, nous ne rappelons plus aux notres que nous sommes végétariens et nous faisons l'effort, à leurs tables, de prendre un peu de viande.

D'autres "nouveaux végétariens " sont ils ainsi confrontés à l'incrédulité et au septicisme de leurs proches ?

Autrement, pour information, nous ne sommes plus dérangés comme auparavant pas les migraines, rhumes, angines et autres petites tracasseries qui nous envoyaient chez le médecin que nous n'avons plus visité depuis. Etonnant, non ?

Que l'Amour nous envoie sa Lumière afin que nous sachions redécouvrir la Paix.
Theo

#9 Elegyr

Elegyr

    La vie est merveilleuse!

  • Membres
  • 413 messages
  • Genre : Homme

Posté 20 octobre 2004 à 21:49

C'est une réaction prévisible.

Ils savent - en leur for - que manger de la viande n'est pas une activité aussi nette qu'on voudrait nous faire accroire. Alors quand certains décrochent et découvrent qu'ils ont bien meilleur santé depuis qu'ils ne mangent plus de viande, ils se sentent comme remis en cause (leur vie, leur pratique). Tu les déranges, parce que ton régime est ressenti comme un reproche.

Je suis végétalienne depuis 5 ans.
Je ne sais plus ce que c'est que d'être malade.
J'ai plutôt des carences de soucis de santé : qu'est-ce que ça me manque, une bonne gastro !


:)

#10 trustno1

trustno1
  • Localisation : où suis-je ?

Posté 20 octobre 2004 à 21:56

TOmTOM, si tu le veux, je reconsidère ta réponse. pour cela il te suffit de dire où tu as voté et où tu souhaiterai voter maintenant. Cela n'apparaitra pas dans le sondage ,mais j'en tiendrai compte pour mon travail.

#11 diamant bleue

diamant bleue

Posté 20 octobre 2004 à 21:59

Theo tu devrais imprimer le sujet "A-t-on besoin de viande pour vivre ?" et leur faire lire :)
Pour ma part, je suis végétarienne mais pas au sens strict. Il m'arrive de manger du poisson quand je n'ai pas le choix (restaurant ou en étant invité), mais je n'en achete jamais.
En fait je pars du principe que je mange que ce que je peux tuer de mes mains.
Et ca fait bien longtemps que j'ai arreté de manger de la viande, et non je ne suis pas carencée :)

Diamant

#12 theo

theo
  • Localisation : Gaïa

Posté 20 octobre 2004 à 22:25

Marie

Gastro dis-tu ! ! !
Heu, ne serait-ce pas ce truc qui fait qu'on les choses sur la tête qui poussent ...
Argh, finalement je sais plus ce que c'est ... faudrait peut être que j'aille voir un médecin :marteau2:

Diamant

Merci pour ton lien.
Il y a des fois ou je me dis que je vais certainement être obligé de revenir au moins le temps d'une vie sur terre, rien que pour lire tous les sujets évoqués dans Onnouscachetout.com. :D

Que l'Amour vous gardent en Paix pour que de vos Lumières vous sachiez nous éclairer.

#13 Jai_arreté

Jai_arreté

Posté 21 octobre 2004 à 07:49

Moi je ne suis pas végétarienne, mais il m'arrive, quand on m'invite, de manger végétarien :D

nota : je suis pas dans une famille à tendance végétarienne, même pas du tout :D, mais un jour, pour des amis végétariens, j''avais commandé à la mémé italienne un bon plat de lasagnes, en lui précisant de ne pas mettre de viande dedans. Elle m'en a fait 2 plats : un végé (remplaçant la viande par des courgettes), et l'autre avec de la viande.
Résultat : lors du repas, le plat végétarien a été liquidé en moins de deux, et il restait de l'autre. Alors qu'il n'y avait que 3 ou 4 végétariens à table :D

#14 Sylvie

Sylvie
  • Localisation : Belgique

Posté 21 octobre 2004 à 07:55

Bonjour,

Nouvelle végétarienne (depuis 7-8 mois), je me sens plus en forme, je ne suis pas encore tombée malade depuis (sauf un rhume qui a duré 3 jours). Psychologiquement, je me sens plus équilibrée, plus calme. Il m'arrive de manger du poisson lorsque je n'ai pas le choix mais de la viande ou de la volaille, je ne pourrais vraiment plus. :peur: Sylvie.

#15 joel

joel

    Tournicoti, Tournicoton

  • Membres
  • 2 859 messages
  • Genre : Homme

Posté 21 octobre 2004 à 09:06

Chers tous,

Je suis vraiment devenu végétarien il y a bientôt 6 ans et je n'y vois que des avantages. Pratiquement plus de rhumes, pharyngites, angines, bronchites...

Inconvénients : quelques sourires ou moqueries lors de repas avec des personnes qui ne me connaissent pas trop, mais on s'y fait. Un coup de poisson dans la tronche et le problème est réglé ! :biglol:

J'aimerais devenir végétalien, mais là c'est plus dur. Manque de volonté... :-? Mais j'espère un jour franchir le cap. :piout:

#16 trustno1

trustno1
  • Localisation : où suis-je ?

Posté 21 octobre 2004 à 18:11

juste un petit up pour ceux qui n'ont pas encore voté...

#17 manu

manu

    Chercheur de lumière

  • Membres
  • 3 906 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Genève - Suisse

Posté 21 octobre 2004 à 19:37

hello :D

moi je mange de la iande une fois par semaine, et je ne suis jamais malade, même que chez ma momant je mangeais de la iande presque tout les jours...

mais par contre je ne vois pas le lien iande - maladie, moi j'ai une alimentation à faire peur, la seule verdure que je mange, je la trouve dans le big mac, les fruits tout les six mois et les légumes, je ne sais pas ce que c'est...je suis très pâtes, riz, fromage, pain...

et je suis JAMAIS malade...c'est grave docteur ???

:calin:
Une dictature, même de l'Amour, reste une dictature.

Si tu veux la paix dans le monde, commence par trouver la paix intérieur.

#18 diamant bleue

diamant bleue

Posté 21 octobre 2004 à 20:05

Beh non c'est pas grave manu...
Ca veut dire que ton organisme encaisse sans problème...

C'était aussi mon cas... jusqu'à ce que je ne puisse rien manger d'autre que des pates ou des féculents tellement j'avais des problèmes de digestions. J'ai trouvé un etiopathe qui m'a remis en place le système digestif mais qui m'a dit d'arreter les produits laitiers. Ca allait très bien ensuite...
Et alors je me suis posée la question de savoir si j'étais obligé d'attendre d'etre malade pour changer mon alimentation... Et je me suis dit que non, et j'ai étudié d'un peu plus près ce que j'avalais.
Puis j'ai aussi définitivement arreté la viande, ce qui ne me manque pas puisque j'en mangeait peu avant, lorsque j'ai réfléchit à ce qu'était réellement ce bout de cadavre avant qu'il soit dans mon assiette. Désolé pour la description mais c'est comme ça que j'ai ressenti ça... Et après plus moyen d'en avaler... :cpasmafaute:

Je te souhaite de continuer à être en bonne santé sans faire attention à ce que tu manges. C'est une chance.

Diamant

#19 Loom

Loom

Posté 21 octobre 2004 à 20:15

Elle m'en a fait 2 plats : un végé (remplaçant la viande par des courgettes), et l'autre avec de la viande.
Résultat : lors du repas, le plat végétarien a été liquidé en moins de deux, et il restait de l'autre. Alors qu'il n'y avait que 3 ou 4 végétariens à table :D

Je l'ai déjà dit quelque part, mais ça me rappelle qu'a chaque fois que je mange des légumes à la vapeur, je suis étonné de trouver ça super excellent, nature, sans sauce ni rien d'autre...

#20 gwelan

gwelan
  • Genre : Homme

Posté 22 octobre 2004 à 08:46

Il est une chose connue comme le loup blanc, ce sont les pathologies traditionnelles qui se développent dans les pays pauvres où l'alimentation est insuffisante ou peu variée.

Que ce soit les régimes carencés en viande dans les pays chauds ou les régimes carencés en légumes frais dans les pays froids, les gens de ces pays accumulent des carences en vitamines ou oligo éléments parfois sévères entrainant béribéri, pellagre, rachitisme, scorbut, etc ...

Contrairement à ce qu'on pense, certaines vitamines ne se retrouvent que peu ou pas du tout dans les végétaux pour la bonne raison qu'ils ne les synthétisent pas plus qu'ils n'en ont besoin. Et, jusqu'à preuve du contraire, pour la plupart d'entre nous, nous ne sommes pas des végétaux. Inversement, certains de ces éléments indispensables à la vie ne se retrouvent pas non plus tous dans la viande. D'ou l'intérêt d'une alimentation la plus diversifiée possible.

Pour ce qui est de la notion de carence, il faudrait distinguer les formes aigues des formes légères. Les formes aigues induisent directement et sans délai des pathologies physiques diverses mais bien connues, alors que les formes légères sont moins spectaculaires mais pratiquement à la base de tous les grands maux de l'époque.

On peut les rendre responsables du stress si commun dans les pays riches (à la nourriture abondante, certes, mais exagérément raffinée), mais aussi plus dramatiquement de la modification du terrain qui va favoriser avec un délai non négligeable qui peut se compter en années voire en dizaines d'années, l'apparition de telle ou telle maladie dite "maladie de l'époque".

Donc, après un changement de régime alimentaire, ne pas se sentir en carence de quoique ce soit est une chose, mais le fait de l'etre ou de ne pas l'être en est une autre qui peut parfois mettre des années avant d'être directement impliquée dans autre chose.

Nombre de sectes imposent des régimes alimentaires contraignants par exemple, mais les adeptes à la mine de papier maché vous diront dans un éclair du regard qu'ils vont très bien.

Il n'y a pas de raison a priori de mettre en doute le ressenti de chacun à l'égard de sa propre santé, mais je tiens malgré tout à dire que je rencontre très souvent des personnes persuadées de ne pas etre en situation de carence, et qui le sont pourtant.

#21 diamant bleue

diamant bleue

Posté 22 octobre 2004 à 09:16

Pour ne pas avoir de carences il faut manger de tout ce dont notre corps à besoin.
Et ce n'est pas la viande qui y change quoi que ce soit, car les mangeurs de viandes grandement carencés sont plus que courant.
Pour éviter les carences il faut savoir dans quoi se trouve ce dont on a besoin, et donc qu'est ce qui compose les aliments.

Notre alimentation industrielle actuelle est pauvre en tout : tous les minéraux et oligo-éléments sont pratiquement inexistants. La malbouffe ce n'est pas seulement une question de gout. Le rafinage des sucres, des farines, et autres, produit des aliments pauvres en tout et riche en sucre, sans parler de l'effet des pesticides et autres.
Tout ceci explique largement les carences actuelles.

C'est aussi pour cela, que souvent les végétariens "apprennent" à se nourrir en étudiant de plus près les aliments et en utilisant des légumes ou des produits qui ne sont jamais utilisé par les ceux qui mangent de la viande.
L'alimentation végératienne équilibrée est plus diversifiée : la liste des produits différents que j'utilise aujourd'hui est le double de celle d'avant. Je ne dis pas que c'est la panacée mais une chose est certaine, je suis en meilleur santé et la liste des personnes ayant les memes résultats est de plus en plus longue. Par contre, il est évident que l'on ne choisi pas cette alimentation à la légère, sans apprendre un minimum les aliments, mais les livres de recettes sont multiples...

Diamant

PS : Par contre, relier le végétarisme aux sectes... c'est digne des techniques de l'ADFI et des RG... :o

#22 Loom

Loom

Posté 22 octobre 2004 à 09:20

Je veux bien, pour ma part, accepter qu'une personne puisse devenir végétarienne sans subir de carrences. Je n'en ai aucune certitude, mais ça me paraît faisable, selon le fait qu'une évolution spirituelle puisse agir sur l'alimentation. Cependant, j'ai remarqué un certain type de végétariens, dans les milieux spirituels, qui est rarement abordé. Sous diverses théories, type alimentaires et respect des animaux, certains ne font que rejetter leur corps physique. Manger de la viande est tout de même synonymie de corps physique. Puis cela devient végétalisme, car il faut tout rejetter.
Bon, moi je veux bien. Mais tout au plus, c'est un contrôle du corps physique, comme les yogis. Mais alors je vous demande de vous renseigner un peu plus, vous verrez que cela n'est pas une nécessité pour un développement de conscience.
Rappelez vous ces parôles : "Ce qui est important n'est pas ce qui entre dans la bouche, mais ce qui en sort" (bon, à l'époque, y'avait pas de Mc Do !).

#23 trustno1

trustno1
  • Localisation : où suis-je ?

Posté 22 octobre 2004 à 10:05

Pour ma part, moi qui ne devrait prendre aucun parti, j'aimerai quand même donner mon avis :
J'étudie le végétarisme et les végétariens depuis un mois et je suis déjà entièrement conquis. En fait, je recommande à tous ceux qui doutent encore des vertus du végétarisme d'acheter les bouquins de Lionel Reisler sur le végétarisme. Cela a littérallement changer mes a prioris et mon point de vue sur les végétariens en général. En fait,au départ je trouvais ça plutôt "débile" de manger des légumes, fruits , et céréales alors que notre corps a besoin de protéines de viande... Pour dire j'avais cette même vision que pour ces sectes qui interdisent les médicaments alors que l'on est malade...
En lisant " Le végétarisme, 100 questions réponse sur un mode de vie" de Reisler qui a aussi écrit un bouquin que j'ai commandé "les végétariens, raisons et sentiments" , Je me suis pris comme une énorme claque dans la tronche. Nous avons affaire à un domaine d'intellectuels très en avance sur le monde et ses pensées arrièristes . Le végétarisme n'est aps un simple choix alimentaire et hygiénique personnelle, c'est une nouvelle approche économique, politique et écologique du monde ! C'est aussi une façon de dénoncer la violence dans tous ses vices. Les arguments : des études scientifiques qui donnent de plus en plus de résultats favorables au régime végétarien , et c'est très sérieux ! on nous démontre aussi que nos intestion sont en fait des intestins de végétariens et non d'omnivores mais que ceci n'a pu être prouvé qu'il y a seulement quelques années ! Au lieu de donner des arguments qui ne tiennent pas la route comme je l'ai fait auparavant, faites comme moi achetez ce bouquin ou empruntez le ,mais en tout cas lisez -le ! à ce moment vous pourrez vous faire une opinion fondée. Et cela ne vous oblige en rien de devenir végétarien bien-sûr.

#24 Elphyo

Elphyo
  • Localisation : Québec
  • Intérêts : La planète et l'humanité

Posté 23 octobre 2004 à 21:22

:D Il ne faut pas confondre végétarisme et végétalisme. Dans le premier, on menge le fruit de l'animal mais pas l'animal, on mange aussi du poisson. Dans le second, on ne mange aucune protéine animale et obn devient vite carancé.

Je suis donc végétarien et ne fait aucun compromis.
Bien sûr comme d'autre dans cette discussion, j'ai eu des problèmes pour le faire accepter par la famille les amis. J'ai essayé de leur expliquer (voir plus loin) et personne ne comprenait. Du coup j'ai dit que c'était pour raison médicale (problème de digestion) Là bizarrement tout le monde a accepté !

En fait en tant que thérapeute en énergie, je ne peux pas (c'est une question d'honnêteté) manger des énergies lourdes, d'animaux à sang chaud, qui on soufferts, qui ont été torturé et tué de façon abominable. Je me dois de transmettre les énergies les plus hautes et les plus pures que mon corps puisse canaliser (rien à voir avec du channeling ou du magnétisme). En travailant en médecine chinoise, j'ai pris conscience de l'utilité de la légèreté de nos cellules pour ouvrir nos champs de conscience et grandir dans nos énergies. Je suis sur Terre aussi pour cela. Je le dois donc à moi même.
Cela fait ans que je n'ai pas toucher ni à la viande, ni à la charcuterie, et je me porte comme un charme.

Manger végétarien n'a rien à voir avec une secte quelconque; c'est une philosophie de vie. Rien de plus. C'est un moyen d'être bien dans son corps, dans sa tête, dans sa peau.
MAnger de la viande et ne pas être malade, n'est pas une preuve de bonne santé. Elle peut chez certaine personne créer des blocages plus subtils, psychique, sur les méridiens, créants quelques angoisses, manque de concentration, déprimes, colère, peurs...etc Cela n'arrive plus chez les végétariens qui sont en accord avec eux-même et de temps en temps chez les végétariens qui ne sont pas encore en accord avec eux-même. Mais les raisons de cela sont multiples...

Merci à ceux qui ont compris et qui sont sur le chemin :D

#25 TomTom

TomTom

Posté 23 octobre 2004 à 21:35

Du coup j'ai dit que c'était pour raison médicale (problème de digestion) Là bizarrement tout le monde a accepté !

Seule la vérité est révolutionnaire.
Un mensonge n'est-il pas aussi indigeste qu'un plat de viande?

Modifié par TomTom, 23 octobre 2004 à 21:37.


#26 Elphyo

Elphyo
  • Localisation : Québec
  • Intérêts : La planète et l'humanité

Posté 23 octobre 2004 à 21:57

:D Bonjour TomTom,

Nous sommes dans une société où chacun évolue à son rythme.
Ton évolution n'appartient qu'à toi et tu verrais sans doute comme un frein que les autres sans arrêt te titillent là dessus, du fait de leur incompréhension et donc non acceptation de ton chemin de vie....
Alors pour suivre ton évolution au mieux de ton intérêt, serais-ce un mensonge pour toi, si tu donnais à ceux qui ne te comprennent pas la seule réponse avec laquelle ils te laisserait le loisir de continuer ton chemin sans te mettre des bâtons dans les roues... ?
Ne pas le faire serait faire un compromis avec ton âme. Or cette dernière à les compromis en horreur.

Maintenant, un autre exemple. On est dans un système de cons (banque, armée, politique, loi... etc) si pour faire ce que tu penses réellement devoir faire, mû par une puissante force intérieure, tu es obligé de se servire du système, afin d'avoir la paix (payer ses impôts par ex...). Alors jouer au con dans un système de cons, cela ne veut pas dire automatiquement que tu en est un... :bravooo:

Comprends tu ce que j'essaye de te dire ?
Tu es pour toi même la personne la plus importante sur terre (ou tu le devrais) Alors pour prendre soin de toi, retrousse les manches et pars sur le parcours du combattant instauré par la société. Ce seront les âmes fortes qui arriverons avec le moins de bobos. Où est le mensonge dans tout cela ? :ange:

Merci à toi :D

#27 Exonomie

Exonomie
  • Localisation : Canada
  • Intérêts : cosmogénèse biologique et sémio-topologie fractale...

Posté 23 octobre 2004 à 22:07

D'autres "nouveaux végétariens " sont ils ainsi confrontés à l'incrédulité et au septicisme de leurs proches ?

Automutilation; végétalisme; abstinence sexuelle et autres moyens d'ascèse et de perfectionnement... Suivez vos aspirations les plus nobles... La fin justifie les moyens... Quoi que l'on fasse il vaut mieux être seul qu'accompagné dans la dissociation de soi: soyez intègre point final.

L'état d'omnivore de l'humain

???

Dans le second, on ne mange aucune protéine animale et obn devient vite carancé.

???
Perso, c'est pas l'analyse du ''guide alimentaire (du quotidien) canadien'' qui va augmenter le quotient intellect de ma réflexion sur ce que j'éprouve de bienfaisant par mon végétalisme strict. Pour l'assurance, je consomme des oligo-éléments en supplément et la protéine végétale est la seule que je m'infiltre depuis plusieurs années.

Le corps s'adapte avec une infiniment obéissante volonté de survie: le corps peut métaboliser (matérialiser)directement les protéines auxquelles il ''aspire''.

#28 Glingal

Glingal

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 321 messages
  • Localisation : pas bouger!!!

Posté 23 octobre 2004 à 22:30

Autant que je peux, je ne prive de rien. Je prépare toujours au moins un repas familiale par jour avec viande, oeuf ou poisson. Je ne fais aucun repas "à part" même si je n'ai pas envie de consommer de la viande.

En réalité, j'écoute mon corps et mes envies et je me sens bien comme ça. A l'heure actuelle, il arrive parfois que je passe une semaine sans rien avaler de carné mais c'est assez rare (surtout l'été). Ce que j'ai remarqué c'est qu'avant je ressentais nettement plus le besoin de consommer de la viande et j'adorais tout ce qui est grillé. Mais plus j'avance en age et moins ça me fait envie et ce que je consomme en viande par repas est généralement en quantité faible, voire symbolique.

Je ne dis pas ça par culpabilité bien que vous soyez majoritaire à louer les vertue de la diète végétarienne. Quand je mange de la viande, ce n'est pas un bout de cadavre que je visualise comme l'expliquait Diamant Bleu. Bien qu'en réalité c'est ce que c'est en réalité. Mais je mange à conscience ça oui... pour la vie prise dans la chair ou encore prise dans la terre et je le fais dans la gratitude.

Mon corps est bien réglé, il me réclame ce dont il abesoin et je fais de mon mieux pour être à son écoute.

#29 Trintawak

Trintawak

    Chercheur de vérités

  • Bannis
  • 2 093 messages
  • Genre : Homme

Posté 23 octobre 2004 à 23:07

Il ne faut pas confondre végétarisme et végétalisme. Dans le premier, on menge le fruit de l'animal mais pas l'animal, on mange aussi du poisson.

Pour toi les poissons ne sont pas des animaux ?

je ne peux pas (c'est une question d'honnêteté) manger des énergies lourdes, d'animaux à sang chaud, qui on soufferts, qui ont été torturé et tué de façon abominable.

Es tu consciente également que l'on torture les vaches pour obtenir du lait ? On sépare très vite le petit de sa mère, le premier va à l'abatoire et la deuxième (traumatisée d'avoir perdue son enfant) est traitée avec mépris dans d'immenses hangars entièrement automatisés, où la seule chose qu'on attend d'elle c'est qu'elle produise beaucoup de lait.

Juste au passage, tu ne crois pas que les poissons ont aussi une fin abominable ? Pris au piège ainsi dans les filets, puis s'asphixiant lentement à l'air libre ?

Lorsqu'on affirme de telles choses (contre le souffrance, etc.) il faut assumer jusqu'au bout et ne pas ignorer ce qui ne cadre pas avec nos convictions.

Modifié par Trintawak, 23 octobre 2004 à 23:35.

Do what must be done, do not hesitate.

#30 gwelan

gwelan
  • Genre : Homme

Posté 23 octobre 2004 à 23:18

relier le végétarisme aux sectes... c'est digne des techniques de l'ADFI et des RG...


Ce n'est pas ce que j'ai avancé : j'ai juste évoqué le cas de personnes qui , sous influence (et donc, avec une conception fondée davantage sur une croyance que sur une intelligence), ont radicalement modifié leur régime alimentaire.

C'est le cas de deux de mes amis. Le premier est mort à 32 ans, et l'autre est en train de mourir à 22 ans . Dans les deux cas, leur changement de régime alimentaire aussi draconien que rapide a été déclencheur de formes sévères de leucémie à évolution fulgurante.

Je ne vois donc aucune bonne raison de devoir passer cela sous silence. Je n'entendais pas mettre le végétarisme au banc des accusés car, pour ma part, je pense que l'aspect essentiel réside plus dans la façon de s'alimenter que de ce dont on s'alimente (enfin, jusqu'à un certain point je partage l'opinion d'Osawa qui déclarait dans ces dernières années de vie qu'il avait compris que le plus important n'est pas tant dans ce qu'on absorbe que dans notre capacité à traiter et gérer ce qu'on absorbe. Alors quand quelqu'un lui demandait "mais qu'est-ce que vous faites de la macrobiotique que vous nous avez enseignée ?", il répondait avec un sourire :"vous savez, maintenant c'est juste mon petit commerce !").

Mais enfin, puisqu'on peut ici évoquer librement les effets pervers de nombreuses croyances admises, je pensais etre dans le sujet en faisant état effectivement de certains mouvements sectaires qui imposent cela à leurs adeptes, et que çà fait parfois des morts.

Maintenant, s'il faut taire cette réalité sous peine de se voir assimilé d'emblée à l'ADFI ou aux RG, et bien nous n'en parlerons qu'à ceux qui ont encore des oreilles pour entendre.

Je respecte les façons de vivre de chacun, tant qu'elles n'entendent pas s'imposer à tous. Que l'on se sente mieux dans son être, du fait de ne pas manger de viande, je peux le concevoir et l'admettre. Ce mieux être, si tant est qu'il puisse etre décelable pour un observateur extérieur, peut avoir de multiples causes puisque j'ai tendance à penser qu'on se nourrit davantage avec son cerveau qu'avec son ventre.

De là à batir un système visant à établir un lien direct entre "spiritualité" et régime alimentaire, j'ai quelques soucis avec çà car je n'ai rien remarqué de particulièrement flagrant à ce niveau là, en dehors de l'expression de convictions intimes.

Et je garde très présent en mémoire le regard de ces deux amis, qui m'affirmaient dans une expression hallucinée qu'ils ne s'en portaient que mieux.