Aller au contenu


Photo

Êtes vous végétarien ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
155 réponses à ce sujet

Sondage : Êtes vous végétarien ? (142 membre(s) ont voté)

Êtes vous végétarien ?

Vous ne pouvez pas voir les résultats du sondage tant que vous n'avez pas voté. Veuillez vous connecter et voter pour voir les résultats.
Vote Les invités ne peuvent pas voter

#91 diamant bleue

diamant bleue

Posté 27 octobre 2004 à 12:46

Merci Trustno1, c'est tout à fait cela.
Et pour ma part, je me pose encore et toujours la question du pourquoi.
Pourquoi les non-végé- perçoivent ils notre choix comme un prosélytisme ? Pourquoi choisissent ils de ne parler que des extrèmes (qui pourtant existent dans toutes les alimentations) ?
Comme tu dis certaines se "lancent" dans le végé- sans connaitre l'alimentation en général, mais je n'en connais pas qui n'ont pas fait la démarche basique qui consiste à acheter un livre de recette végé- . :cogite: Livres qui pour la plupart, commencent par une explication de ce qu'est une alimentation équilibrée et comment la préparer.
Je crois que le problème fondamental vient d'une méconnaissance flagrante de cette alimentation : de l'image réductrice de recettes de l'alimentation omnivore mais sans la viande... Une pub montrait d'ailleurs ce schéma histoire d'enfoncer un plus cette image.... Or ce n'est pas du tout cela...
Encore une fois, le conditionnement est tellement profond et surtout très utile. Il permet à une chaine industrielle de faire de l'argent sur la souffrance.

Diamant

#92 axolotl_requiem

axolotl_requiem
  • Localisation : Luxembourg

Posté 27 octobre 2004 à 14:53

Salut tout le monde,

Je trouve le débat très intéressant. Je vais essayer de contribuer en ajoutant mon expérience personnelle.

Je suis végétarien au sens ovo-lacto-végétarien comme quelqu'un l'a posté il y a quelques pages de ça. Je le suis devenu de ma propre initiative dans un premier temps avec le souci de me désolidariser de cette dynamique qui va dans le sens de la souffrance animale, comme pour les conditions de transports. Petit à petit, ma conscience a évolué vers le respect de la vie animale. Je vis très bien, en me faisant super plaisir à chaque repas végétarien (j'adore bien manger, c'est un plaisir quasi nécessaire chez moi), je ne souffre d'aucune carence puisque je trouve toutes les protéines nécessaires dans mon alimentation. Autrement dit, j'ai réalisé qu'il est possible de vivre de façon équilibrée sans causer la mort d'un animal.

La grande partie des aliments que j'achète est bio, ou vient d'une ferme locale qui ne donne pas dans la surexploitation. Je prends des produits du label "Commerce équitable" et d'autres produits "Non testés sur animaux" quand je le peux.

La démarche qui consiste à s'orienter vers le végétarisme est progressive. Je ne suis pas devenu végétarien du jour au lendemain. Ca a pris des années. J'ai d'abord éliminé la viande de cheval par empathie avec mes quadrupèdes préférés, puis je me suis dit que c'était un peu ridicule de faire une hiérarchie entre animaux: la souffrance est universelle. J'ai donc progressivement baissé la fréquence de ma consommation de viande jusqu'à élimination de toutes les viandes sans pour autant me résoudre à arrêter le poisson, parce que je ne m'en sentais pas capable. J'aime beaucoup le poisson, les carpaccios de saumon, les sushis... Je pratiquais la pêche sous-marine quand j'étais ado pour faire des soupes de poisson. A un moment donné, je me suis senti capable d'arrêter le poisson et je dois dire que désormais, ça ne me manque plus du tout. Surtout qu'entre-temps, j'apprends à cuisiner des plats végétariens et je redécouvre le goût des aliments bruts.

La seule raison qui a motivé mon parcours, c'est la réalisation que la mort animale n'est pas nécessaire, non seulement pour me nourrir, mais pour trouver du plaisir dans ce que je mange. C'est évident que le choix des ingrédients que j'utilise se trouve réduit, mais dans les faits, devenir végétarien, c'est une démarche active qui permet entre autres de redécouvrir le goût des ingrédients de base, mais aussi de découvrir d'autres aliments. Paradoxalement, j'utilise plus d'ingrédients avec mon régime végétarien qu'avec mon régime omnivore. Je pense que la majorité des omnivores (il faut bien leur donner un nom) ne fait tout simplement pas attention à ce qu'elle mange. Bref, il y a moyen de se faire super plaisir en épargnant des vies animales.

En fait, il faut bien comprendre que ce mode de vie ne répond pas à tous les paradoxes: j'utilise encore du cuir (pour les chaussures) et je conduis une voiture, donc je suis tout à fait critiquable sur le fait que je ne pousse pas la démarche jusqu'au bout. J'en suis conscient. Comme je l'ai déjà dit, il se passe du temps entre la prise de conscience et la mise en conformité des actes par rapport à la philosophie de vie. J'y viendrai.

Enfin, je respecte tout à fait le choix des personnes qui se nourrissent de viandes, même en excès. Cela répond tout simplement à un autre style de vie. Et lorsqu'à l'inverse, des personnes me titillent, se moquent, me critiquent, j'assume totalement mon style de vie puisque c'est une démarche consciente et voulue, et que par la force des choses, je dispose d'un bon argumentaire pour l'expliquer. Ma famille a un peu de mal avec mon choix et tente de me faire revenir à un régime carné mais c'est leur problème, certainement pas le mien. Je précise que je suis en super santé, que je me sens très en forme physiquement, même si je n'attribue pas cela au seul régime végétarien (mais c'est un autre débat).

Yann

#93 Glingal

Glingal

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 321 messages
  • Localisation : pas bouger!!!

Posté 27 octobre 2004 à 16:01

trustno1

Les végétariens ici présents ne veulent pas convertir les mangeurs de viande en végétariens ! Ils ne font que répondre aux personnes qui doutent encore largement que leurs arguments soient de taille devant les faits et la diététique d'aujourd'hui qui nous apprends que l'homme a BESOIN de viande pour vivre en bonne santé (alors que la viande est à l'origine de tellement de maladies).


Perso, je ne remets nullement en doute le fait que l'homme n'a pas BESOIN de viande pour être en bonne santé. Par contre je pense pas que la consommation raisonnable de viande saine n'est pas préjudiciale pour la santé. Et je pense aussi qu'il en est de même pour tout aliment, même les végétaux, quand il ne sont pas issus de l'industrie agroalimentaire mais de fermes traditionnelles ou de culture bio.
A aucun moment je n'ai souhaité que l'image du végétarien soit assimilée à des sectes/gourous... je tenais précisément à les différencier connaissant de très près les moyens de manipulation mentale qui sont pratiquées dans certains groupes.

diamant bleue:

Je crois que le problème fondamental vient d'une méconnaissance flagrante de cette alimentation : de l'image réductrice de recettes de l'alimentation omnivore mais sans la viande...


Voilà un point interessant et c'est exactement ou je voulais en venir! Il y a des personnes, c'est inévitable, qui perçoivent le végétarisme comme une sorte de mode. Et qui changent de diète en s'imaginant que le végétarisme n'est autre que leur diète habituelle mais sans viande. N'est-ce pas une pensée dangereuse? C'est contre ça aussi que je souhaitais appeler à la vigilence.

diamant bleue:

Bref puisque certains choisissent de s'exprimer sur l'extreme, plutot que sur le général, soyons juste et parlons des abhérations du regime omnivorien...


Je ne savais pas du tout que le débat ne devait aborder que les généralités. Etant donné qu'il est impossible de parler de cas particuliers, j'imagine qu'il est plus sage pour moi de ne plus m'exprimer sur le sujet. Je tiens à m'excuser pour m'être exprimée en dehors de ce qui était demandé. Rien dans ce que j'ai lu (ou j'ai dû mal lire) ne m'a indiqué de forme explicite que le débat devait rester centré sur les généralité.

#94 trustno1

trustno1
  • Localisation : où suis-je ?

Posté 27 octobre 2004 à 16:37

Juste un message pour les consommateurs bio végétariens : faites très attention lorsque vous achetez bio, parceque certains agriculteurs bio utilisent des engrais naturels mais animaux. Les engrais animaux ne sont pas tous interdits dans les méthodes bio...

Renseignez vous auprès de votre vendeur, demandez lui ce qu'il utilise comme engrais si ce n'est pas déjà fait. :euh:


Aussi je voudrai faire une remarque sur le resultat actuel du sondage qui est plus que très interressant : En france, je rappelle qu'il existe 2% de végétariens. Si on se demande qui sont ces végétariens, (quel genre de site fréquentent-ils par exemple) et bien ce sondage nous donne des chiffres plutôt inhabituels : _11 végétariens sur 50 personnes !!!
_18 se nourrissent de viande quotidiennement...
_les autres n'en mangent que rarement ou par périodes, et parmis eux, 4 on le projet d'arrêter completement...

Un sondage que vous ne verrez sans doute pas ailleurs si ce n'est sur des sites végétariens...
Cela peut nous amener à dire que la plupart des végétariens tendance à se méfier de la réalité trop conforme qui nous est donnée par exemple à la télévision. Mais cela peut aussi s'expliquer par le fait que les végétariens ,conscients d'une désinformation massive dans le domaine alimentaire, se rendent compte qu'il n'y a sans doute pas qu'en matière de diététique que certaines choses nous sont cachées. C'est une interprétation hâtive mais elle n'est que provisoire...

Modifié par trustno1, 27 octobre 2004 à 16:58.


#95 diamant bleue

diamant bleue

Posté 27 octobre 2004 à 17:34

diamant bleue:

Je crois que le problème fondamental vient d'une méconnaissance flagrante de cette alimentation : de l'image réductrice de recettes de l'alimentation omnivore mais sans la viande...


Voilà un point interessant et c'est exactement ou je voulais en venir! Il y a des personnes, c'est inévitable, qui perçoivent le végétarisme comme une sorte de mode. Et qui changent de diète en s'imaginant que le végétarisme n'est autre que leur diète habituelle mais sans viande. N'est-ce pas une pensée dangereuse? C'est contre ça aussi que je souhaitais appeler à la vigilence.

Je ne vois pas de phénomènes de modes du végétarisme, jamais entendu dire cela....
Ou alors c'est la conclusion de ceux qui contaste que le nombre de végétarien augmente. En bon marketeur qu'ils sont, ils en concluent que c'est une mode et ne se posent meme pas la question de savoir pourquoi. C'est tellement plus simple de croire que c'est une mode plutot que de comprendre que les gens se préoccupe de plus en plus de leur alimentation, de sa qualité et des ses effets sur leur santé...

Le végé- n'est pas une mode. C'est une démarche réfléchie par ceux qui font ce choix, quelque soit l'élément déclencheur et leurs motivations. On ne s'arrete pas du jour au lendemain. Comme beaucoup l'ont écrit, et qui parlent de leurs expériences, cela se fait progressivement. Et l'image réductrice dont je parlais est une image véhiculée par les omnivores, ce n'est pas une réalité.
Les cas extrèmes de régime imposé ou subit relève du meme phénomène que les régimes amaigrissants que s'imposent les omnivores, c'est à dire l'anarchie alimentaire. C'est plus du domaine de la pathologie.

diamant bleue:

Bref puisque certains choisissent de s'exprimer sur l'extreme, plutot que sur le général, soyons juste et parlons des abhérations du regime omnivorien...


Je ne savais pas du tout que le débat ne devait aborder que les généralités. Etant donné qu'il est impossible de parler de cas particuliers, j'imagine qu'il est plus sage pour moi de ne plus m'exprimer sur le sujet. Je tiens à m'excuser pour m'être exprimée en dehors de ce qui était demandé. Rien dans ce que j'ai lu (ou j'ai dû mal lire) ne m'a indiqué de forme explicite que le débat devait rester centré sur les généralité.

Et pourquoi donc le fait que je suggère de parler des extrèmes omnivoriens, te donne l'impression qu'il faut que tu te taises. Tu veux bien parler des extrèmes végé- mais pas des omnivoriens c'est ça ?
Pourtant y aurait beaucoup à dire entre les boulimiques et les anorexiques, les spécialistes de l'amaigrissement et ceux qui dévorent sans parvenir a prendre un gramme alors qu'ils leur manquent 10 kilos, on pourrait en dire pas mal aussi.

Diamant

#96 TomTom

TomTom

Posté 27 octobre 2004 à 17:46

Je ne vois pas de phénomènes de modes du végétarisme, jamais entendu dire cela....


Diamant, le végétarisme a été à la mode pendant la période hippie, lorsque la spiritualité orientale et indienne étaient en vogue, dans les années 1970.

Mais ce n'est plus le cas et tu as absolument raison, les gens qui choisissent aujourd'hui ce type d'alimentation le font par choix personnel.

Je dirais que leur sensibilité a capté ce courant dans la noosphère, ce qui a été rendu possible par leur ouverture d'ordre spirituel et vital.

#97 Glingal

Glingal

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 321 messages
  • Localisation : pas bouger!!!

Posté 27 octobre 2004 à 18:18

Diamant Bleue:

Je ne vois pas de phénomènes de modes du végétarisme, jamais entendu dire cela....
Ou alors c'est la conclusion de ceux qui contaste que le nombre de végétarien augmente.


C'était seulement une façon de rebondir sur l'intervention de trustno1:

On parle aujourd'hui du végétarisme comme d'un effet de mode, ce qui est faux à 90%. Mais pour les 10 autres pourcents, le végétarisme est une façon de se démarquer d'une société de consommation qui ne les convients pas, surtout chez les jeunes. Mais ces jeunes ne s'informent pas tous suffisament sur l'importance de la diversité des aliments qu'ils doivent consommer s'ils veulent suivre un régime végétarien sans danger. C'est peut-être à cause de cela que le débat contre les végétariens est constament relancé.


Diamant Bleue:

Et pourquoi donc le fait que je suggère de parler des extrèmes omnivoriens, te donne l'impression qu'il faut que tu te taises. Tu veux bien parler des extrèmes végé- mais pas des omnivoriens c'est ça ?


No Coment! :jap:

:salut:

#98 trustno1

trustno1
  • Localisation : où suis-je ?

Posté 29 octobre 2004 à 11:09

pour tous ceux qui n'auraient pas encore voté... :salut:

#99 Timer123

Timer123

Posté 26 novembre 2004 à 21:42

"Une étude comparative entre deux groupe d'adolescentes, l'un composé de jeunes filles végétaliennes, l'autre suivant un régime normalement équilibré en viande (donc en fer), a révélé que le Q.I. de celles qui suivaient un régime végétalien étaient en moyenne moins élevé que celui de l'autre groupe. L'occasion de tordre le cou à la légende des épinards, puisque parmi tous les nutritionnistes, Popeye est le seul à affirmer que ce légume est l'aliment le plus riche en fer ! Préférez le boudin noir et le foie..."

Extrait de Esprit Femme, novembre 2004, article "Bien manger pour mieux penser", p. 90 à 93.

:ptdrasrpt2:

:tss:

Il s'agit sûrement encore d'une étude bidon financée par un comité mafieux de la viande et de la charcuterie... Manipulation, quand tu nous tiens... :nuts:


Je ne suis ni végétalien, ni végétarien (pour l'instant, car après avoir consulté ce site, je me demande si je ne vais pas le devenir :-? ), mais je ne supporte pas quand on prend les gens pour des imbéciles. :guerrier:

Modifié par Timer123, 26 novembre 2004 à 21:50.


#100 Alf

Alf

Posté 26 novembre 2004 à 21:53

Sinon, de ne pas manger de viande, cà apporte quoi de + à notre corps ? ( mise à part, avoir bonne conscience, vis à vis de l' animal ).

L' intérêt est il ( aprés avoir éviter de manger de la viande ) de se dire, j' ai fais une bonne action, un animal ne souffre pas " grâce " à moi ?

si quelqu' un peut m' expliquer... où est l' intérêt des végétariens.

je sais que certains ne mangent pas de viande, par " effet de mode " et se remettent à en manger, quelques mois ou années aprés.

A+

#101 Timer123

Timer123

Posté 26 novembre 2004 à 21:59

Bah lis ça par exemple. Je crois que cet article sur les problème de société et d'économique est assez crédible, non ?


Pour l'environnement par exemple :

«L'eau - Quand on consomme un steak, on "dépense" en moyenne 60 fois plus d'eau que si l'on mange une galette de blé, riz, ou soja ; car il faut 100 000 litres d'eau pour produire 1 kg de viande de boeuf, alors que 1 000 à 2000 litres suffisent pour produire 1 kg de blé, riz ou soja. (source : Sciences & Vie - avril 1997). A cela s'ajoute la pollution des nappes phréatiques et des rivières par les lisiers.
La terre - Le gaspillage de terres agricoles - pour nourrir une personne pendant 1 an, il faut :

• uniquement par des protéines animales : 2 ha de terre
• uniquement par des protéines végétales : 0,16 ha de terre.»


Source : Alliance Végétarienne.


Je ne pense pas que ces chiffres soient truqués.

Modifié par Timer123, 26 novembre 2004 à 22:03.


#102 abraxas

abraxas
  • Genre : Homme

Posté 26 novembre 2004 à 22:07

>Personellement NON, je ne suis pas végetarien, mème si je peux avoir des ascendences avec le système stellaire végan.

Je peux me passer de viande un certain temps,
Mais quand je mange de la viande (surtout de la rouge bien saignante), je m'enivre!
J'ai l'impression qu'à ce moment, toutes les cellules de mon corps me remecient, comme quand je bois un verre de coca-cola après une geule de bois.
La digestion, lourde, me met dans un état somnolent aux rêves colorés.

J'ai appris que le groupe sanguin de type O (+ et -) ne peut se passer de viande.
C'est peut ètre pour cela que je ne la rejette pas de mes habitudes alimentaires.

Cependant il est bon de ne pas manger de la viande tout le temps.
Un break avec une orientation végétarienne n'est pas inenteressant.

Le mieux c'est d'écouter son corps.
Lui sait mieux de quoi il a besoin.

#103 Elegyr

Elegyr

    La vie est merveilleuse!

  • Membres
  • 413 messages
  • Genre : Homme

Posté 26 novembre 2004 à 22:39

Le mieux c'est d'écouter son corps.
Lui sait mieux de quoi il a besoin.

Je relève juste ça.

Ayant travaillé avec des boulimiques, des angoissés, des psychotiques, je peux dire que ce "crédo" moderne me paraît une belle supercherie.

La boulimique en dépression écoutera son corps qui lui indique qu'une demi douzaine de tablette de chocolat ne serait pas de refus. Et elle s'execute, la bonne dame, le "cri du corps" est si fort, qu'elle ne saurait faire autrement.

Alors les petites cellules la remercient sûrement... Je me demande parfois si ce n'est pas autre chose que de simples cellules qui la "remercient" quand elle les écoute et leur donne satisfaction.

Bref. Avec ce "crédo", les publicititaires de l'agro-alimentaire et les grands groupes (Danone en tête, Nestlé, etc.) ont encore de beaux jours devant eux. Ils savent à coup sûr qu'en écoutant notre corps, en écoutant l'appel irrésistible du "do some shopping", leurs produits "irrésistibles" seront engloutis dans l'extase.

Je m'emporte contre la formule, hein, c'est tout...

#104 Glingal

Glingal

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 321 messages
  • Localisation : pas bouger!!!

Posté 26 novembre 2004 à 23:22

Ayant travaillé avec des boulimiques, des angoissés, des psychotiques, je peux dire que ce "crédo" moderne me paraît une belle supercherie.

La boulimique en dépression écoutera son corps qui lui indique qu'une demi douzaine de tablette de chocolat ne serait pas de refus. Et elle s'execute, la bonne dame, le "cri du corps" est si fort, qu'elle ne saurait faire autrement.


Le boulimique en dépression n'écoutera pas son corps mais son angoisse qui sans doute le poussera à combler son besoin de sécurité par l'ingestion. S'il écoutait son corps justement, il ne le rendrait pas malade, non?

Tu as travaillé avec des boulimiques, psychotiques etc... dis-tu? N'aurais-tu pas travaillé plutot avec la médecine conventionnelle.

Pour ma part, "écouter son corps" est mon crédo et contrairement à ce que tu prétends il n'est surement pas moderne et encore moins à la mode; il est au contraire millenaire, ça découle du bon sens.

Comment peut-on être connecter à l'Univers sans l'être avec son propre corps? Ecouter son corps est une façon d'écouter l'Univers aussi.

#105 Elegyr

Elegyr

    La vie est merveilleuse!

  • Membres
  • 413 messages
  • Genre : Homme

Posté 26 novembre 2004 à 23:31

Ecoutez donc votre coprs si ça vous parle (ou si ça vous chante), je préfère pour ma part écouter ma raison, si possible "instruite" et "critique", et non pas lobotomisée par le décervellage publicitaire qui inscrit la "consommation plaisir" dans tous les subconscients.

Les jambons YABON, c'est BON, mangez en.

#106 Glingal

Glingal

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 321 messages
  • Localisation : pas bouger!!!

Posté 27 novembre 2004 à 00:55

Ah bon???... Ton corps écoute la télé? Moi la télé ça fait longtemps que je l'ai débranché.

Bien sûr, une tête bien pensante ne sait parfaitement ce qui est bon pour son corps.

Mais je ne suis pas une tête bien pensante. Je suis un animal qui résonne avec son corps, ses sens, et les pulsations de la terre. Je suis très primitive, tu peux même dire sauvage... résonner et déraisonner: ça c'est de la connection. Et c'est si bon....

tu devrais essayer... :cageole: ça fait un bien fou, si tu savais.

#107 Elegyr

Elegyr

    La vie est merveilleuse!

  • Membres
  • 413 messages
  • Genre : Homme

Posté 27 novembre 2004 à 03:40

Les vivants ne vivent que pour nourrir les morts.

Un jour, alors que je jeûnais
Le diable, mécontent, me dit abruptement :

"Il faut écouter votre corps.
Qui dit de manger de tout.
De consommer sans dégoût.
Viandes, pâtes et ragoûts.
Du sucre, du chocolat, surtout.
Histoire de tenir "le coup".

C'est conforme à vos attributions.
Je ne vous ai pas prêté ce corps
Pour que vous en disposiez à votre guise.
J'attends que vous le rentabilisiez.
C'est une clause du contrat
Signé juste avant votre naissance.
L'aviez-vous oublié ?

Vous ne vous en souvenez plus ?
Je vais vous le rappeler.

"En prenant corps je m'engage à servir la Bête. (oui, oui, c'est moi...)
A satisfaire ses désirs, à suivre ses impulsions
A écouter son appétit, à suivre ses pulsions.
A lui fournir du lait crémeux riche en poissons.

En prenant corps, je m'engage à dormir pesamment
Entrailles bien nourries, orgasmes nombreux.
Les reins très actifs, procréant de mon mieux.

Vache à lait le matin, mon lait nourrira les âmes
Qui n'ont pas de corps pour manger.
Vache à lait la journée, je distribuerai ma semence.
Pour ceux qui, privés de chair, ne peuvent copuler.

Vache à lait le soir, esclave de vos fantasmes
A l'affût des plaisirs, je multiplierais les orgasmes.
Mon unique application : jouir, jouir fort, jouir souvent.
Car le lupanar des morts, c'est le corps des vivants."

Elegyr Menahel.

Modifié par Elegyr/Marie, 27 novembre 2004 à 04:01.


#108 Glingal

Glingal

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 321 messages
  • Localisation : pas bouger!!!

Posté 27 novembre 2004 à 09:46

Elegyr/Marie, de qui te fais-tu la messagère? C'est donc ça ce que t'apporte le jeune? C'est édifiant dis-moi!!!

Oula la... j'ai écouté mon corps... j'ai écouté le diable.. aglagla... j'ai peur!!!...
Suis-je destinée à une damnation éternelle? :torture:

Ca me rappelle de vieux souvenir tiens... à l'époque ou j'avais placé ma confiance dans "l'église de l'homme"... Eux disaient de moi que j'avais un esprit, celui de Jézabel. Et en pestiférée, j'étais devenue intouchable.

Pour qui jeunais-tu dis-moi? Pour Dieu? Alors pourquoi relayer un message qui ne vient pas de Lui.

Va petit soldat... :guerrier: à ton inquisition!... Si tu veux me condamner pour hérésie parce que j'écoute mon corps et bien soit, au passage n'oublis de prendre ton pied, parce que visiblement ce genre de sport est jouissif pour le chrétien moyen.

#109 Elegyr

Elegyr

    La vie est merveilleuse!

  • Membres
  • 413 messages
  • Genre : Homme

Posté 27 novembre 2004 à 10:24

C'est un poème de circonstance,
Un prétexte pour rimer.

Pas de quoi crier à l'inquisition !
De votre corps, faites ce que voulez
Mangez donc veaux, vaches, cochons.
Poulets, cailles, perdrix, champignons
Arrosé de vin blanc, de Dom Pérignon
Mettez vous en plein la panse...
Votre diète vous regarde, belle âme !

Hélas le diable ne rime pas, je n'ai jamais causé avec lui !
Et si mon jeûne me donne des accents fanatiques
C'est facheux, j'en conviens. Mais avez-vous songé,
qu'il aurait fallu prendre ce poème au second degré ?

#110 Tinuviel

Tinuviel

    En chemin vers ailleurs

  • Membres
  • 562 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : belgique

Posté 27 novembre 2004 à 10:33

Ayant travaillé avec des boulimiques, des angoissés, des psychotiques, je peux dire que ce "crédo" moderne me paraît une belle supercherie.

La boulimique en dépression écoutera son corps qui lui indique qu'une demi douzaine de tablette de chocolat ne serait pas de refus. Et elle s'execute, la bonne dame, le "cri du corps" est si fort, qu'elle ne saurait faire autrement.

Alors les petites cellules la remercient sûrement... Je me demande parfois si ce n'est pas autre chose que de simples cellules qui la "remercient" quand elle les écoute et leur donne satisfaction.

Elegyr, je crois que vous ne parlez pas vraiment de la même chose en fait ...

Glingal ne parle pas de suivre ses pulsions aveuglément, de suivre ses envies sans discernement, mais bien plutôt de réussir à se RE-mettre à l'écoute de ses besoins profonds. Tout un programme en fait, qui n'a rien à voir avec de l'hédonisme débridé :-o

Les exemples que tu donnes : boulimiques, angoissés, névropathes en tout genre ne sont pas représentatifs. Tous ces gens ne sont plus - et n'ont probablement jamais été, à part dans leurs tous premiers temps de vie - connectés à leurs besoins profonds. Ils sont incapables, comme une grande majorité d'entre-nous, de distinguer une envie induite par la pub, la mauvaise habitude alimentaire, l'angoisse, la névrose, la compulsion etc ... d'un appel réel de leur corps.

Savoir s'écouter est tout un art. C'est tout un cheminement, tout un réapprentissage, parce que nous avons été depuis tout petites déboussollés, déconnectés de nos besoins par notre éducation et notre mode de vie perverti. Et cela est valable dans tous les domaines, pas seulement celui de l'alimentaire.
Et l'excès de rationnalisme n'est pas, à mon sens, le meilleur passeport pour réapprendre le chemin vers soi, loin de là :-)

Ce qu'il faudrait commencer par faire, c'est respecter dès la naissance l'expression des besoins de l'enfant : nourriture, sommeil, mouvement, chaud, froid. Ce ne sont pas des caprices, c'est l'art de s'écouter et de garder son équilibre qui s'exprime.

Ne pas l'obliger à mettre un pull ou un bonnet s'il n'en ressent pas le besoin, ou le contraire. On lui permettra ainsi d'avoir une perception correcte de ses besoins en chaleur ou fraîcheur et de ses échanges avec le milieu extérieur.

Ne pas le faire patienter quand il réclame à téter, pour quelques années plus tard lui interdire de manger au moment où il a faim, ou au contraire l'obliger à teminer un repas qu'il ne veut plus. Ne pas non plus l'obliger à manger ça et interdire ceci, mais au contraire mettre à sa disposition un éventail complet, équilibré d'aliments sains et les plus bruts possibles, dans lequel il pourra puiser selon ses besoins du moment.
On évitera ainsi bien des "problèmes d'appétit" ou de caprices alimentaires.

Le porter quand et aussi souvent qu'il le désire, car son corps a un réel besoin de stimulations vestibulaires. On lui laissera ainsi l'occasion de développer l'harmonie de ses mouvements et de son équilibre en pleine liberté.

Ne pas l'envoyer au lit s'il n'a pas sommeil, ou le réveiller de force quand il désire encore se reposer. On évitera par la même occasion les récriminations sempiternelles de l'heure du coucher, et l'enfant saura lui-même très vite doser ses besoins en repos et s'adapter à ses activités.

Ne pas le presser s'il a besoin de prendre son temps pour faire telle chose, ou au contraire lui dire sans arrêt de se calmer ou se taire quand il est en effervescence. C'est son corps qui à ce moment a besoin de lenteur ou au contraire de mouvement. On n'a pas toujours le même niveau d'énergie.

Ne pas l'empêcher de bailler s'il le fait, même 20 fois de suite devant se vieille tante etc ... c'est un besoin physique, comme de péter, ou de roter. Pas besoin de lui faire les gros yeux et lui dire que ce n'est pas poli ! Ne pas l'obliger à se retenir quand il a besoin d'aller aux toilettes (vive l'école !)

Tout ça sont des choses qui me semblent basiques, et qui pourtant passent pour la plupart des gens pour des caprices de la part de l'enfant.
Et pourtant, je suis convaincue que c'est par là que ça passe, et que si on ne s'ingéniait pas à nous couper de nos ressentis corporels dans la petite enfance, on n'aurait pas autant de mal à s'y reconnecter par la suite, et on ne développerait pas autant de névrose et de compulsions.

Just my humble opinion, of course

:D
« Quand l’injustice devient loi, la rébellion devient devoir »

Thomas Jefferson

#111 Elegyr

Elegyr

    La vie est merveilleuse!

  • Membres
  • 413 messages
  • Genre : Homme

Posté 27 novembre 2004 à 10:38

Ah... et puis, chrétienne.
moyenne...
vilaine...
Je ne suis point.


Vous vous êtes trompées de cible.
Hindouiste, je suis (s'il fallait se définir)
végétalienne et sarcastique.
Peu incline à confirmer
La diète moyenne des pays "riches"
Et sa propagande (Danone/Nestlé) associée.

Shanti !

#112 Glingal

Glingal

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 321 messages
  • Localisation : pas bouger!!!

Posté 27 novembre 2004 à 11:24

Ah... et puis, chrétienne.
moyenne...
vilaine...
Je ne suis point.


Pas chrétienne? Pourtant le diable dont tu parles semble bien plus appartenir à la théologie chrétienne qu'à l'Indouisme.

Vous vous êtes trompées de cible.


Je ne prends personne pour cible. Je respecte les choix de chacun en matière de nutrition et même en matière de croyance. Je ne juge personne mais je suis réactive à l'incohérence.

Hindouiste, je suis végétalienne et sarcastique.


C'est ton choix... ça se respecte. :jap:

Peu incline à confirmer
La diète moyenne des pays "riches"
Et sa propagande (Danone/Nestlé) associée.


Je suis aussi peu incline que toi à défendre l'incitation à la surconsommation qui entraîne une forme de malnutrition.
Mais je tiens toutefois à attirer ton attention sur un point. La contre-publicité que tu fais à Danone/ Nestlé est une forme de propagande. Je pense que les membres de ce forum ont suffisament de bon sens et de discernement pour se faire leur propre opinion au sujet de certaines multi-nationales sans qu'il faille pour autant les nommer.

#113 nanis

nanis
  • Localisation : charente

Posté 28 novembre 2004 à 08:46

dsl gwelan je suis pas du tout d'accord avec toi.
Premierement je ne suporte pas que l'on comparre le végétarisme a une secte .Je me suis posée la question en lisant des documents sur le vegetarisme si effectivement arreter de manger de la viande apportait et bien a la santé . Cela fait 2 mois maintenant que je suis vegetarienne et depuis je n'ai pas été malade dans un mois je faire un examen pour verifier si je n'ai pas de carrences .
je sais que je ne remangerai plus de viande car même l'odeur me donnerait envie de vomir ! Il ne faut pas oublier que ce sont des cadavres qui sont sur nos tables !!

Il faut savoir aussi que si la majorité des gens mangent de la viande c'est qu'ils croient que c'est indispensable pour leur santé . Et pourquoi croivent - ils cela ?
La publicité , les médias la télé !!! et oui et alors pourquoi nous pousseraient t'ils a manger de la viande alors que c'est mauvais ? Pour des raisons économiques biensur des milliers de personnes seraient en faillite si tout le monde était végétarien !

Mais est - ce que vous savez que si personne ne mangeait de viande sur cette terre :
- personne ne creverait de faim
-le rechauffement de la planette serait ralenti !
- les nouritures agricoles seraient beaucoups moins cherre
- donc chacun de nous depensera moins d'argent pour survivre !!

a mediter :aureole7:


je suis terriblement dsl pour les fautes d'orthographe !

#114 nanis

nanis
  • Localisation : charente

Posté 28 novembre 2004 à 08:55

pour repondre a certaines questions : pris sur le site alliance vegtarienne

http://master.mx-tar...2-4176:1174343:

#115 Glingal

Glingal

    Chercheur d'idées

  • Membres
  • 1 321 messages
  • Localisation : pas bouger!!!

Posté 28 novembre 2004 à 11:05

dsl gwelan je suis pas du tout d'accord avec toi.
Premierement je ne suporte pas que l'on comparre le végétarisme a une secte


A part que je pense que il y a confusion sur la personne. Ce n'est pas Gwelan qui a fait une allusion sur le sectarisme mais moi. Du reste, je n'ai pas targué les végétariens de sectaires, j'ai seulement dit que l'attitude de certains justifiait cette réputation.

J'ai vraiment pas envie d'en remettre une couche là. Relis bien, et tout. Peut-être que parfois je suis allée un peu loin en parlant de prosélytisme parce que le végétarisme n'est certe pas une religion. Je n'appréciais pas le ton du débat voilà tout. Parce que les non-végé étaient montrés du doigts comme des sous-merde, des personnes pas sous-évoluée qu'il eu fallu éduquer.

Nul être brillera plus en faisant de l'ombre à son prochain!

Quant à cette théorie:

Mais est - ce que vous savez que si personne ne mangeait de viande sur cette terre :
- personne ne creverait de faim
-le rechauffement de la planette serait ralenti !
- les nouritures agricoles seraient beaucoups moins cherre
- donc chacun de nous depensera moins d'argent pour survivre !!


Cette théorie est inexacte. La première conséquence serait la prolifération du bétail. Et sais-tu ce que cela entrainerait? La disparition des prairies, de paturages convertissant la planète en un gigantesque désert.

Des qu'il y a un déséquilibre, un mal, c'est immanquable, les gens ont besoin de coupables. En montrant du doigt cela apaise la conscience et évite de se sentir responsable. Dans ce cas précis, libre à toi de désigner les non-végé comme une plaie sur la terre.

Que tout le monde soit végé et terminé la faim dans le monde? Tu crois à ça toi?
Marrant, ça ferait les choux gras des industriels qui défendent l'argument que les OGM seraient la solution pour lutter contre la faim dans le monde!

#116 gwelan

gwelan
  • Genre : Homme

Posté 28 novembre 2004 à 11:13

dsl gwelan je suis pas du tout d'accord avec toi.


Ne sois pas désolée pour autant, c'est aussi parce que les opinions divergent que la liberté de chacun peut s'exprimer. :D



Il faut savoir aussi que si la majorité des gens mangent de la viande c'est qu'ils croient que c'est indispensable pour leur santé . Et pourquoi croivent - ils cela ? La publicité , les médias la télé !!!


Oui, enfin ... c'est un régime alimentaire qui est aussi vieux que l'humanité et je ne crois pas que les médias avaient grandement un rôle à jouer au paléolithique.

Mais dans ta façon d'envisager les choses tu dis toutefois une chose assez révélatrice : s'ils mangent c'est qu'ils croient. Il me semble que depuis l'aube des temps, l'homme s'est plus nourri par nécessité que par croyance. Notre époque intellectualise, mentalise tout, y compris ce sujet des régimes alimentaires, mais rien ne permet de conclure qu'elle ait forcément raison de le faire.

A la limite, plus l'homme pense son nombril et plus il se coupe de son milieu : c'est l'homme intellectuel qui a inventé la polution de son milieu naturel, pas le gentil sauvage.

Mais est - ce que vous savez que si personne ne mangeait de viande sur cette terre :
- personne ne creverait de faim
-le rechauffement de la planette serait ralenti !
- les nouritures agricoles seraient beaucoups moins cherre
- donc chacun de nous depensera moins d'argent pour survivre !!


Libre à toi de faire du sujet une panacée universelle mais je crois que la réalité est toute autre.

Là où les gens meurent de faim, c'est surtout lié à la disponibilité et à la gestion de l'eau qu'autre chose. Les mangeurs de viande, dans les faits, ne sont nullement impliqués dans la dénutrition qui touche certains peuples.

Quant au réchauffement de la planète, on en croirait presque que c'est les pets des mangeurs de viande qui en sont à l'origine, alors que plus raisonnablement, nous savons bien que c'est l'utilisation des énergies fossiles qui est en cause et rien d'autre !

Quant au prix des denrées, là encore, nous savons que c'est l'offre et la demande qui le fixe. Elevage et agriculture ne sont nul part en concurrence si ce n'est sur le papier de certains statisticiens, et ce sont des vues de l'esprit du genre : "et si on mettait Paris en bouteille !" La France est un parfait exemple de cela puisque c'est un pays où élevage et agriculture se sont toujours cotoyés en parfaite complémentarité.

Chacun dépenserait moins d'argent pour survivre ! Le mot est dit : SURVIVRE.

Mais de toute façon, la survie ne touche qu'une minorité de gens sur cette terre, car meme dans les pays pauvres, les gens , à nos yeux, ne semblent "survivre" que parce qu'ils n'ont pas les accessoires dont nous sommes si fiers : télé, bagnole, ordinateur, air conditionné, etc ... mais en fait, ils s'en passent assez bien puisque ces choses ne sont pas vitales. Pour le reste, ils ont généralement de quoi mettre dans leur bol ou dans leur assiette, ils ont même des recettes de cuisine, et font la distinction entre nourriture quotidienne et repas de fête.

La très grande majorité des êtres humains vivant sur cette terre ne sont pas en situation de survivre, mais de Vivre, donc, de faire des choix.

Modifié par gwelan, 28 novembre 2004 à 11:14.


#117 cannibal

cannibal
  • Localisation : ???

Posté 14 dcembre 2004 à 16:14

Je suis végétarien depuis plus de sept ans, et je me porte comme un charme (enfin je pratique l'ovo-lacto-végétarisme)
C'est une manière pour moi de vivre en accord avec mes convictions religieuses. Mais il est vrai que s'adonner aux végétarisme dans une société qui ne le reconnait pas vraiment peut être un peu dur, J'ai juste rencontré des problèmes lors d'un récents séjour en milieu hospitalier, où il n'avait pas l'habitude de d'avoir des végétariens (enfin ce n'était pas non plus une grande structure).
J'ai d'ailleurs eu l'occasion d'avoir un bilan sanguin, et là ou j'avais peur de souffrir de certaines carences alimentaires, j'ai eu la surprise d'être bien, un peu au dessous de la moyenne des français, mais largement dans la marge des personnes en bonnes santé, sauf un léger manque en fer???
Mon médecin m'a conseillé plus de chocolat (si c'est un ordre du médecin tant pis :D ) ainsi que des lentilles et des épinards....Enfin voilà je suis en bonne forme.

#118 fred77

fred77

    Psylovégane

  • Membres
  • 352 messages

Posté 05 octobre 2006 à 13:59

Salut,
je suis végétarien depuis environ 10 ans et végan depuis 8 ans environ: et ça fait du bien!!!
Sur les végans:
http://www.onnouscac...showtopic=12129
@+

#119 Invisible man

Invisible man
  • Localisation : Par-ci par-là

Posté 05 octobre 2006 à 17:18

Tiens, cadeau, le regard de ta "côte de boeuf" : http://www.petatv.co...ideo=agri_short

#120 cyane

cyane

    chercheuse d'essence...ciel...

  • Membres
  • 240 messages
  • Localisation : Pays de Merlin

Posté 05 octobre 2006 à 18:59

Mon médecin m'a conseillé plus de chocolat (si c'est un ordre du médecin tant pis :D ) ainsi que des lentilles et des épinards....Enfin voilà je suis en bonne forme.



Un truc super pour le fer...lol ton pseudo ! cannibal : spiruline... ce sont des micro-algues... ça s'achète en cop bio... comprimé ou poudre... c'est bourré de fer !

:calin: