Aller au contenu


Photo

Pouvez vous voir l'energie cosmique dans le ciel ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
261 réponses à ce sujet

#1 Winston

Winston

Posté 08 septembre 2002 à 02:48

Salut

Un ami m'a recemment indiqué comment percevoir des formes dans le ciel. Essayez, si vous ne connaissez pas, c'est surprenant je trouve.

Regardez le ciel sans vous focaliser sur un point precis. De preference un ciel bleu pur.
Essayez de distinguer des formes dans le ciel, comme quand on s'amuse a en voir dans les nuages.
Au bout de quelques instants vous verrez apparaitre comme des petits spermatozoides dans le ciel. Ne perdez pas cette perception.
Si vous insistez, vous verrez avec discernement une multitude de petits points argentés, qui vous sembleront tres proches, comme si vous etiez a proximité d'un arbre qui disperse des particules du style pollen.

Personnelement, une fois l'experience faite, je me demande comment j ai pu voir un ciel bleu immaculé toute ma vie.

Quelqu'un connaitrait il exactement la nature de cette energie ?

Amicalement

#2 Laurencia

Laurencia

Posté 08 septembre 2002 à 05:29

Bon pas complètement certaine de ce que je vais affirmer là mais il me semble que dans certaines conditions je vois la même affaire dans ma chambre et que ça pourrait être ce que certains appellent le "prana" et d'autres le "chi". Au fond, cette énergie dans laquelle nous baignons de toutes façons et qui passe par mes mains dans le reiki... juste ça et en même temps tout ça aussi... :wink:

#3 Kibuko

Kibuko

Posté 08 septembre 2002 à 05:29

arf je me suis toujours demandé se que ct...
je ne connais pas la nature de cette ennergie par contre pas besoin de regarder le ciel pour les voirs, une surface de couleur uniforme (blanc par exemple) suffi.

#4 Kibuko

Kibuko

Posté 08 septembre 2002 à 05:35

salut,

Bon pas complètement certaine de ce que je vais affirmer là mais il me semble que dans certaines conditions je vois la même affaire dans ma chambre et que ça pourrait être ce que certains appellent le "prana" et d'autres le "chi". Au fond, cette énergie dans laquelle nous baignons de toutes façons et qui passe par mes mains dans le reiki... juste ça et en même temps tout ça aussi... :wink:



pour ma part les bidules n'ont pas de direction precices, leurs déplacement est totalement chaotique... pour le chi je suis pas sur mais il me semble qu'il se déplace de la meme maniere qu'un courant d'air.

#5 Laurencia

Laurencia

Posté 08 septembre 2002 à 05:42

Kibuko,

Moi aussi c'est très chaotique ce que je vois, un peu comme ce que j'imaginerais être des électrons - je suis de la vieille école en physique et je sais très bien que de nos jours ce serait autrement... :wink: - ou alors des mouches-à-feu très minuscules peut-être?

#6 Kibuko

Kibuko

Posté 08 septembre 2002 à 05:56

comme on sait pas se que c'est on à le droit de les appelé OVNI :)

#7 Laurencia

Laurencia

Posté 08 septembre 2002 à 06:05

:D Ou pourquoi pas des TPOVNIS pour tout petits objets volants non identifiés après tout? :lol:

Tiens, tu viens de changer ton avatar toi et tu deviens du coup Kibuko à la rosette (ou à la couette rebelle)! :angeaile:

#8 Kibuko

Kibuko

Posté 08 septembre 2002 à 06:30

ou alors des POENI, petits objets energétique non identifié :)

ouais pouyr l'avatar l'autre prennait trop de places, puis j'aime bien les cité d'or :petard2:

#9 L'ignorant

L'ignorant

Posté 08 septembre 2002 à 08:42

Au debut on vois comme pourait le dire certains des petites étoiles, maintenant pour ma part le les vois se déplacer dans des fil translicide, avant a peine j'en voyait un qu'il disparraissé, maintenant je peux le suivre un certain temps, sovent ils se déplacent en vrille ou spirale, ils en a meme qui n'arrete pas de tourner en rond, c'est marrant, j'ai remarqué aue la plus part du temps ils tournaient en sens inverse d'une aiguille de montre.
voila, autrement franchement je n'ai aucune idée de ce que cela peu être, parceque defois je vois des mouvements d'energies, et cela ne ressemble pas a cela, plus a de l'eau en mouvement!
..... :cleo:

#10 AquaViva

AquaViva

Posté 08 septembre 2002 à 09:55

Le constat de ce phénomène a été souvent rapporté dans le forum par Chowli.
Et à l'époque si j'avais une idée de ce que cela pouvait être je n'en avais aucune certitude. J'en ai donc parlé à un ami ophtalmologiste. Ce dernier n'a eu aucune difficulté à m'expliquer ce phénomène bien curieux connu depuis maintenant très longtemps pour ce qui si sont intéresser et qu’il l’on étudié. Je vais donc essayer d’expliquer et de démystifier ce phénomène de la façon la plus pédagogique et didactique qu’il soit.
Avant tout explication du phénomène proprement dit il faut d’abord faire un petit rappel sur ce qu’est la rétine aussi appelé membrane rétinienne.

Tapissant le fond de l'oeil, la rétine visuelle ou nerveuse est le lieu de traduction du message lumineux venant de l'extérieur en signaux nerveux envoyés au cerveau. Il s'agit d'un tissu neuronal très fin, qui fait partie du système nerveux central, de 0,1 à 0,5 mm d'épaisseur, organisée en dix couches de cellules. Celles-ci comprennent l'épithélium pigmentaire, la couche des photorécepteurs, la membrane limitante, la couche granuleuse et la couche plexiforme externes et internes, la couche des ganglionnaires, la couche des fibres optiques et finalement la membrane limitante interne. Pour simplifier, nous parlerons ici uniquement de trois couches qui nous intéressent: la couche des cellules photosensibles comprenant la couche des photorécepteurs et la couche granuleuse externe, la couche granuleuse interne et la couche des ganglionnaires. Ces trois couches représentent les cellules nerveuses de la rétine, reliées entre elles et ayant chacune une fonction précise.

image


La plus profonde, par rapport à l'arrivée de la lumière est, paradoxalement, la couche des cellules photosensibles, aussi appelées photorécepteurs ou cellules sensorielles. La rétine est en effet "inversée", car la lumière doit traverser la rétine avant de pouvoir atteindre les photorécepteurs, sensibles à la lumière. Cette couche comporte environ 130 millions de cellules photosensibles différentes, portant des noms reflétant leur forme:
• Les bâtonnets, qui constituent environ 95% de ces cellules, soit au nombre de 120 millions, sont responsables de la vision nocturne, et ne sont sensibles qu'à la différence entre obscurité et lumière. Par contre, ils ont la plus grande sensibilité, et sont par cela adaptés à de faibles quantités de lumière.
• D'autre part, les cônes, cellules sensorielles plus grandes, forment les 5% restants des photorécepteurs. Les cônes sont responsables de la vision diurne (de jour), et font la différence entre les couleurs. Les cônes sont présents en majorité au niveau de la "tache jaune", dans la région centrale de la rétine. Au milieu de celle-ci se trouve la "fovéa", une légère dépression où sont présents uniquement des cônes, très serrés, et où les autres couches sont rejetées à la périphérie, pour laisser pénétrer la lumière plus facilement. La vision est à ce niveau plus précise, plus détaillée et plus sensible aux mouvements que sur le reste de la rétine. C'est d'ici que provient la plupart de l'information visuelle arrivant au cerveau.
La couche suivante, dénommée couche granuleuse interne, comporte une variété de neurones rétiniens, qui peuvent être classés en trois catégories:
• Les cellules bipolaires, tenant leur nom du fait qu'elles soient articulées entre les photorécepteurs et les cellules ganglionnaires de la 3e couche (les deux "pôles"), constituent la voie "directe" de transmission du message nerveux. Il existe plusieurs groupes de cellules bipolaires: les bipolaires de bâtonnets, reliant plusieurs bâtonnets à une cellule ganglionnaire, et les bipolaires de cônes, reliant un ou plusieurs cônes à une cellule ganglionnaire. Ces derniers se subdivisent encore en deux groupes, les bipolaires "invaginées" et les bipolaires "superficielles", formant deux voies distinctes de transmission de l'information.
Les deux autres groupes de neurones de cette deuxième couche servent à moduler latéralement la transmission d'information, formant un "système de contrôle" qui permet au système rétinien de tenir compte des évènements issus du voisinage, pour mieux s'adapter, par exemple, aux contrastes ou aux bords des objets, et aussi au mélange des couleurs.
• Les cellules horizontales, dont le nom décrit bien le placement, en contact avec les synapses (région de contact entre deux neurones, et lieu de transfert d'informations entre celles-ci) entre les récepteurs et les cellules bipolaires.
• Les cellules amacrines, en contact avec les synapses entre cellules bipolaires et ganglionnaires.
La dernière couche nerveuse de la rétine, "l'étage de sortie" vers le cerveau, est composée d'environ 1 million de cellules ganglionnaires, soit à peu près 130 fois moins nombreux que les cellules photosensibles. Ces neurones sont reliés d'une part aux cellules bipolaires, et ont d'autre part des fibres nerveuses, ou axones, qui se rejoignent au niveau de la papille pour former le nerf optique, relié au cerveau. La papille est dépourvue de photorécepteurs, et forme donc une "tache aveugle". Ceci n'entraîne pourtant pas de problème visuel, grâce à une compensation de la part du cerveau.
Grâce à cette organisation en couches, l'information est donc véhiculée vers le cerveau en plusieurs étapes, ce qui permet d'effectuer un traitement des signaux au niveau rétinien.
Ce petit rappel étant fait nous allons pouvoir passer a l’explication proprement dite du phénomène qui nous interpelles. Comme nous l’avons constaté pour beaucoup d’entre nous ce phénomène apparaît lorsque nous exposons notre regard aune source de lumières indirect très intense ciel bleu ou même nuageux mais de nuages clair comme les nuages de neige. Ou même lorsque nous la si gentiment rappelé notre si cute et adorable tite québécoise du forum Laurencia lorsque nous regardons le plafond. En fait la sur exposition des cellules sensorielles appelés bâtonnets initialement prévu pour acheminer les fréquences basse de la lumière (peu chargé en photon) engendre une saturation, une distorsion du signale électrique qui par l’intermédiaire du nerf optique est acheminé au cerveau et est mis en forme par ce dernier sous l’apparence de « spermatozoïde » et point de lumière. Pour illustrer la chose par une image allégorique. Cela s’apparente au phénomène de distorsion sonore qui apparais dans les haut parleur lorsque l’on demande a la membrane de convertir en son des fréquences sonores dépassant le seuil de tolérance maximum de la dite membrane. Alors le son est converti en bruit parasite. Le phénomène qui nous intéresse a nous est donc un parasite visuelle engendré par l’exposition a une trop grosse quantité de photon des bâtonnets qui envoient au cerveau un signale d’alerte qui conduit s’il est trop prolonger dans le temps un altération des cellules sensorielles appelées bâtonnets qui a l’inverse des connes on un seuil de tolérance aux fréquences lumineuses élevées (quantité de photon) beaucoup plus faible.

Voila pour l'explication, en espérant avoir pu être le plus largement compris par l’ensemble des personnes intéressées par ce phénomène.

Amicalement

#11 Chowli

Chowli

Posté 08 septembre 2002 à 10:27

Et pour ce qui concerne la vision d'une multitude de petites lumières violettes (boules)
qui remplissent une hambre au reveille le matin ???

#12 Chowli

Chowli

Posté 08 septembre 2002 à 10:44

Puisqu'on est dans la vision des energies
Il m'arrive aussi de voir des energies dites negatives comme une masse noire longue et qui rase le sol en vol et se deplacant de toute vitesse comme si elle se rendait compte qu'elle etait reperée
Qui d'entre vous aurait déjà constateé ce genre de phenomènes ?

#13 gwelan

gwelan
  • Genre : Homme

Posté 08 septembre 2002 à 11:40

Là, Aqua Viva, tu nous décrit à merveille les conditions qui permettent de voir quelque chose, et, au bout du compte, ce quelque chose est considéré comme un parasite, un bruit de fond, parce que : que voulez vous que ce soit d'autres !!!! ????

C'est là, à mon avis, que le matérialisme scientifique , dans son obsession a vouloir répondre à tout, passe magistralement à côté de ce qui pourrait précisémment le faire évoluer et se révèle comme le gros bourrin pas fin qu'il est. Comme pour n'importe quelle inquisition au fond : la vérité ne peut qu'être que dans LE livre !

Ce phénomène, pourtant, on peut l'experimenter et pas seulement au niveau de la vision. Laurencia parle tres justement des mains, et tous ceux qui ont fait l'experience du magnetisme, savent et reconnaissent cette vibration ultra fine et limite chatouilleuse qui se tient entre les corps, à distance et à laquelle les paumes des mains sont très sensibles. Mais pas seulement les mains, la plante des pieds l'est également ainsi que le front, les yeux bien sûr, et plein d'autres parties du corps - ne confondons pas avec les zones erogenes, ce n'est pas forcément exactement les mêmes, bien que celles-ci fassent souvent de merveilleux capteurs et diffuseurs de ce type d'énergie. Maintenant, si pour soulager un patient, un magnetiseur se mettait à sortir son pénis, ça ferait un drôle d'effet !!! Et pourtant, dans l'intimité, je ne peux que recommander à ces mâles praticiens de tenter l'expérience, c'est proprement hallucinant !!!

Et puis il y a l'audition aussi, et vous savez, quand on a passé 35 ans de sa vie dans des studios d'enregistrement à traquer le bruit de fond, le parasite du signal, on a une certaine habitude des phenomenes sonores, des permanences, des remanences. Et lorsque tout d'un coup, on se retrouve dans l'etat d'entendre, ce que certains ont appellé "le choeur des anges" ou "la musique celeste", on sait bien qu'il s'agit d'autre chose que de ces phénomènes archi-connus.

Pour ma part, je pense que l'aspect lumineux de ces phénomènes est autre chose qu'un simple phénomène occulaire, et je suis même persuadé que lorsque les scientifiques cesseront systématiquement de réduire l'inconnu à du connu, il y aura pour eux, la possibilité de se tenir au moins sur la première marche de ces autres matérialités qui semblent se jouer des lois physiques. Ces réalités ne se dérobent pas, cette première marche se tient même sous leurs propres yeux, mais il n'y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Ce phénomène dont on parle et qui peut s'appréhender par la vision, mais aussi par l'audition ou le "toucher", est depuis la nuit des temps, reconnu comme une manifestation d'énergie éthérique. Les indiens l'appellent le "prana", mais les indiens d'amérique lui ont donné un autre nom, les egyptiens anciens le connaissaient aussi, pour ne pas parler des Chinois qui en font la base de leur médecine depuis 5000 ans quand la nôtre balbutiait encore il n'y a que 100 ans. L'accupuncture est bien connue, les méridiens sont repertoriés mais qu'est-ce qui passe par ces meridiens sinon ces petits coquins turbulants, dont on voudrait aujourd'hui nous persuader qu'ils ne sont pas.

En magnetisme, on connait bien l'influence du psychisme sur cette énergie. La pensée peut se faire "écouteuse" ou "extracteuse" ou "donneuse", et influencer le flux de cette énergie. Mais la pensée peut aussi jouer avec ces petits spermatozoides lumineux? Tentez l'experience : mettez vous en situation d'observer ces petits machins qui ont la bougeotte, et faites de votre pensée comme un vent et tentez de les disperser en un endroit et vous verrez qu'ils s'écartent. Au contraire, essayez de les concentrer et vous verrez qu'ils se concentrent. C'est rigolo.

J'ai lu il y a longtemps une tentative d'explication rationnelle du phénomène qui, franchement, ne m'a convaincue qu'à moitié. Selon cette these, il s'agirait d'électrons libres , hors du systeme mollecullaire. Soudain captés ou s'arrangeant avec d'autre pour faire une molleculle de quelque chose, et des lors, quittant leur état d'instabilité. Pour y retourner des qu'une electrone libre avec de beaux yeux passe à proximité, et faisant de ses anciens compagnons de nouveaux "errants forcés" !

Je n'ai strictement aucune opinion là-dessus et je vais vous dire franchement : je m'en tape. Pour moi, il reste l'existence de ce phénomène, et le fait qu'on peut non seulement le percevoir, mais qu'on passe notre temps à échanger avec et que c'est probablement l'une des clés fondamentales qui maintiennent la vie en vie.

Moi, ces coquins là, c'est un peu mon "fond de commerce", et je joue avec eux au quotidien, alors c'est pas demain la veille qu'on va me les faire prendre pour des lanternes !

#14 Reptyl

Reptyl

    Premier secrétaire à la direction des mondes lointains

  • Membres
  • 1 857 messages
  • Genre : Homme

Posté 08 septembre 2002 à 11:40

Bravo pour l'explication Aquaviva !

je voulait ajouter que les éspèce de fils sombres (pas ce dont chowli nous parlait) qui passent parfois aussi devant les yeux et qui font des rond et des aller-retour devant notre vision , ce sont des poussières qui sont sur l'oeil .

Mais les milions de points colorées que je vois en permanence et qui sont partout c'est le même phénomène que ce que tu décrivait où c'est autre chose ?

#15 gulliver

gulliver

Posté 08 septembre 2002 à 12:04

Ils sont au moins aussi nombreux que le nombre de messages que tu envoies.. t'essayerais pas de battre un record là? faudrait peut-être rajouter une étoile par contre.. :lol:

Le truc comme dit reptyl c'est que ces millions de points on ne les voit pas seulement sur des surfaces uniformes et lumineuses, en se concentrant plus ou moins on peut les voir partout, un peu comme si l'espace devant nos yeux prenait une autre 'densité' et que l'atmosphère devenait vivante ou vibrante comme vous voulez. Alors peut-être que c'est notre oeil qui interprète sous forme de points de lumière ou de points autre chose.. ça n'empêche pas cet autre chose d'exister...

#16 AquaViva

AquaViva

Posté 08 septembre 2002 à 13:20

Cher Gwelan si tu savais comme j'attendais une intervention de ce genre de la part d'un interlocuteur de ta qualité. Et bien heureux que cela sois toi.
Je savais bien que pour ce qui est du phénomène precedement énoncé il y aurait des déçus. Qui aurais préféré une vision beaucoup onirique du phénomène. Des phénomènes oniriques extravaguant dans leurs capacités à déstabiliser nos perceptions de jeunes terriens il en a suffisamment pour ne pas allez en inventer la ou il y en a pas. Gwelan toi qui quand même n’est pas né de la dernière pluie. Tu pensais peut être que par l'intermédiaire de l'organe sensoriel qui est l'oeil il était possible de percevoir m'immense parousie des énergies qui existe dans l'univers et qui sont tout bonnement infinies. J’en doute. L'organe sensoriel qui est l'oeil n'est capable que de percevoir dans une gamme bien limité uniquement les ondes électromagnétiques issues du rayonnement photonique et rien de plus.
La perception ensuite d'une gamme infiniment plus vaste l'énergie ou plus précisément du rayonnement ondulatoire est bien évidement une réalité. Mais même si cela te déçoit beaucoup ne passe pas par l'organe sensoriel de la vue.
Ce qui ne veut pas dire à la résultante qu'on ne le voit pas puisque l’œil ne le perçoit pas. Par définition ce que l'on voit est une mise en forme qu'en fait le cerveau. On peut donc même transformer en image des perceptions qui sont tactiles, auditives, olfactives etc.... et vis versa. J'irais même jusqu'a dire que le cerveau arrive transformer en image des perceptions ondulatoires et énergétique qui dépasse et de très loin la gamme des ondes dite électromagnétique et c’est ce que l'on appelle aussi la télépathie.
Mais dans le cas présent et c'est la qu'interviens la notion de pondération et de pragmatisme totalement inconnue à beaucoup qui préfère et de loin ce réfugier dans la croyance infiniment plus rassurante que dans l'étude sincère conduisant au réel ressenti de phénomène bien tangible, très subtile et pas encore formalisé par une discipline que l’on nomme couramment science. Pour ce qui est du phénomène dont on a parlé precedement l'explication est très limpide et ne demande guère de faire appelle a des notions énergétique exotique.
Que cela soit pour la vue ou pour l’ouie effectivement le phénomène est très semblable. L'expérimentation dans le cas présent est très facile a réalisé. Regarde le ciel ou une source de lumière indirecte et observe ses petites émanations luminescentes pendant une duré la plus prolonger possible. Et tu me diras si ensuite tu y vois aussi bien ou moins bien simplement en fixant une page sur laquelle est imprimer des caractère graphique.
Avoir voulu dans le cas présent te faire l'avocat de l'antithèse de la matérialité ou du rationalisme est un essais bien malheureux. Car tu a extrapolé les propos que j'ai tenu et même mes pensés bien au delà de l'ensemble de définition qui est celui du phénomène précis énoncé dans le présent cas de figure. Malgré tout cela prouve que tu as déjà bien réfléchit à la limitation sensorielle et conceptuelle des terriens de ce début du 21 eme siècle a comparer a l'infinité des énergies et des forces parousique qui constitue notre univers même si cette perception peut être développé de façon considérable et permet un équilibrage salvateur du cerveau humain pas assez développé dans sa partie droite. Et cela car l’éveil de l’esprit va aussi de paire avec l’éveil du corps car un n’y a pas de hiérarchisation a faire entre le corps et l’esprits. Du moins tant que l’on est homme incarné ce qui est notre cas a tous ici présent.

#17 AquaViva

AquaViva

Posté 08 septembre 2002 à 13:34

Gulliver a dit

Le truc comme dit reptyl c'est que ces millions de points on ne les voit pas seulement sur des surfaces uniformes et lumineuses, en se concentrant plus ou moins on peut les voir partout, un peu comme si l'espace devant nos yeux prenait une autre 'densité' et que l'atmosphère devenait vivante ou vibrante comme vous voulez

.

Le phenomene tres precis dont on parle evidement sera visible meme sur une surface moins lumineuse mais il y aura toujours besoin de lumiere pour le mettre en evidence. La preuve en est il suffit de ce plonger dans le noir complet pour que ce phenomene precis disparaisse au bout d'une durée allant de 5 a 10 minutes.
Seulement la on parle d'un phenomene precis et pas de tout les phenomenes visuelle existant. Alors aillé la bonne foie de ne pas balancer la balle en touche n'importe comment en parlant de tout et n'importe quoi pour essayer de noyer le poisson.

#18 Reptyl

Reptyl

    Premier secrétaire à la direction des mondes lointains

  • Membres
  • 1 857 messages
  • Genre : Homme

Posté 08 septembre 2002 à 14:08

je m'etais jamais pose la question...mais c'est cool de lire des trucs dessus.....



Il faudrait faire un topic sur les petits bout de plastique au bout des lacets !

C'est pareil : c'est petit , on en vois un peu partout sans y faire attention , on ne sait pas du tout à quoi ça sert ni comment ça s'appelle et c'est pratique pour faire gonfler son nombre de message ! :D

Ne sagirait il pas d'une habile maneuvre des illuminati pour nous faire consommer plus plastique (et donc de pétrol !) en en mettant sur tout les lacets pour nous faire croire que c'est indispensable ? JE VOUS LE DEMMANDE ! ne servirions nous pas les interret du NOM en achetant des chaussures à lacet alors qu'il existe maintenant les "scrath" qui sont bien plus pratiques ! :lol:

#19 gulliver

gulliver

Posté 08 septembre 2002 à 15:19

Aquaviva a dit:

Seulement la on parle d'un phenomene precis et pas de tout les phenomenes visuelle existant. Alors aillé la bonne foie de ne pas balancer la balle en touche n'importe comment en parlant de tout et n'importe quoi pour essayer de noyer le poisson.




8-o 8-o Le but n'est pas de 'noyer le poisson' Aquaviva, si je ne l'ai pas dit avant merci d'être allé chercher des réponses et de nous les livrer, je ne remet pas en question cette explication seulement elle ne me satisfait pas complètement, peut-être que 'parce que je ne suis pas une scientifique' ça me passe en partie au-dessus, peut-être parce que je suis mon intuition et que je cherche plusieurs point de vue...
En attendant si je cherchais vraiment à noyer le poisson plutôt que de poser mes doutes je t'opposerais des certitudes, je crois pas que ce soit le cas? non? :diablotin:

#20 gwelan

gwelan
  • Genre : Homme

Posté 08 septembre 2002 à 16:29

Gwelan toi qui quand même n’est pas né de la dernière pluie.



Mordious ! trahi par les siens ! : -)

Tu pensais peut être que par l'intermédiaire de l'organe sensoriel qui est l’œil il était possible de percevoir m'immense parousie des énergies qui existe dans l'univers et qui sont tout bonnement infinies. J’en doute. L'organe sensoriel qui est l’œil n'est capable que de percevoir dans une gamme bien limité uniquement les ondes électromagnétiques issues du rayonnement photonique et rien de plus.

(. . . )

La perception ensuite d'une gamme infiniment plus vaste l'énergie ou plus précisément du rayonnement ondulatoire est bien évidement une réalité. Mais même si cela te déçoit beaucoup ne passe pas par l'organe sensoriel de la vue.



C’est parce que tu le veux ainsi, qu’il en est sûrement ainsi pour toi.

En ce qui me concerne, j’ai une appréciation quelque peu différente parce qu’en terme de perception, je suis persuadé qu’il s’agit avant tout d’une question de culture. Je suis bien d’accord avec toi, nous voyons d’abord avec notre conscience, puis avec le cerveau avant que de voir avec les yeux, mais cet organe sensoriel me semble parfaitement au service de ce sens et s’accorder à sa culture. Cela en fait, selon moi, un système entier doué d’un possible apprentissage ou désapprentissage.

Ce qui me fait dire cela, c’est la façon dont la vision « hors corps » parvient à s’effectuer. Beaucoup de gens réussissent de magnifiques sorties hors du corps, qu’ils ne reconnaissent pas comme tel, simplement parce qu’ils n’ont rien vu ! Or, la vision hors corps, c’est souvent un apprentissage. Un apprentissage qui ressemble beaucoup à celui du bébé qui ouvre les yeux, ça ne vient pas forcément du premier coup et puis ça peut-être flou avant que de devenir net. Donc, ça me fait penser qu’on ne « voit » pas naturellement l’inconnu (ce qui ne signifie pas qu’on ne le perçoive pas). Il nous faut d’abord le reconnaître, pour enfin accepter de nous en faire une image.

Il y a, par exemple des gens qui ont développé une faculté de « voir » les auras, et qui le font avec les yeux physiques grand ouverts. Ils apprécient que les personnes se mettent devant un mur bien dégagé, mais ils ne ferment pas les yeux, au contraire, ils s’en servent. Leur système dans son entier s’est accordé et leur permet de « voir » autre chose que le seul rayonnement photonique standart.

On pourrait ajouter à cela, les personnes qui voient les fantômes. Ah, ah, ah ! Les chats, en premier lieu – c’est pour ça que je les aime ! Vous avez déjà vu un chat qui regarde passer une entité ? C’est étonnant, ce regard fixé attentivement sur ce qui, pour nous, est du rien !

Les enfants en bas age egalement n’ont souvent aucun problème à ce niveau. Ils n’ont pas encore appris que c’est impossible, donc, ils les voient tres bien. Leur solitude est souvent habitée de pleins d’entités amies et invisibles pour les adultes qui en concluent, bien sûr, que les enfants ont beaucoup d’imagination. Pauvres adultes qui pensent avoir grandis en raison quand ils n’ont fait que s’interdire de voir l’univers.

Tout ceci se fait pourtant les yeux grand ouverts !

Je pense donc que l’organe lui-même apprend ou désapprend à voir ce que la conscience accepte ou non de voir, que cela soit dans la bande de fréquence autorisée ou que cela soit au-delà. Ce que tu dis pratiquement, Aqua Viva dans ta conclusion : « l’éveil de l’esprit va aussi de paire avec l’éveil du corps car un n’y a pas de hiérarchisation a faire entre le corps et l’esprits »

Mais dans le cas présent et c'est la qu'interviens la notion de pondération et de pragmatisme totalement inconnue à beaucoup qui préfère et de loin ce réfugier dans la croyance infiniment plus rassurante que dans l'étude sincère conduisant au réel ressenti de phénomène bien tangible, très subtile et pas encore formalisé par une discipline que l’on nomme couramment science.



Incorrigible ! : -)

Bon, bien que j’imagine que cette perche n’est pas tendue de façon anodine, je la saisi.

Si cette discipline admet qu’elle n’a pas encore formalisé sur ces phénomènes bien tangibles et très subtiles, la moindre des choses, et ce d’autant plus en voulant s’attribuer le monopole de la pondération et du pragmatisme, serait d’abord de ne pas porter de jugement définitif sur les phénomènes eux-mêmes, pas plus que sur ceux qui les étudient, non moins sincèrement.

Amis scientifiques materialistes, vous ne vous rendez même pas compte à quel point votre discours condescendant est dramatique. Vous êtes sur votre perchoir à vous auto contenter à l’idée d’être dans le clan du savoir quand les autres ne peuvent de toute évidence, qu’être dans celui de la superstition !

Ce discours de pétochard a des siècles de retard, pour ne pas dire une ère de retard. Il est dramatiquement anachronique car, d’une certaine façon, c’est lui qui dirige le monde, et je ne sais pas si le monde a déjà été plus merdiquement dirigé.

« Ceux qui savent » prennent les décisions pour les autres, et nous prouvent chaque jour l’étendue de leur desastreuse connerie, mais leur entêtement, leur esprit de caste et leur portefeuille leur interdit de changer quoique ce soit à leur hautaine démarche. C’est plus fort qu’eux ; leur défense, c’est le mépris et le ricanement chic !

Je ne crois pas que l’intelligence a tellement à y gagner, ni l’évolution des connaissances. Mais les choses sont ainsi et l’échange global entre les différentes disciplines n’est pas pour demain. Moi je trouve ça dommage mais comme ce n’est pas le seul domaine où notre société est scérosée, je me dis qu’au moins, mes enfants ne manqueront pas de boulot ! ! ! .

Avoir voulu dans le cas présent te faire l'avocat de l'antithèse de la matérialité ou du rationalisme est un essais bien malheureux. Car tu a extrapolé les propos que j'ai tenu et même mes pensés bien au delà de l'ensemble de définition qui est celui du phénomène précis énoncé dans le présent cas de figure.



Je ne crois pas avoir voulu me faire l’avocat d’une antithèse quelconque de la matérialité ou du rationalisme. Tu nous a donné la version officielle : « Ok, ces petites choses lumineuses sont des gaz des marais, et maintenant les p’tits gars, allez jouer ailleurs ! », et j’ai donné la version qui correspond à mon expérience personnelle. Et voguent les petits bateaux. Maintenant, si j’ai extrapolé, ce qui ne m’étonnerait pas du tout de moi, tu sais, qu’en tant que musicien, je suis habitué à suivre la musique et parfois même j’improvise, alors ! ! ! .


l’éveil de l’esprit va aussi de paire avec l’éveil du corps car un n’y a pas de hiérarchisation a faire entre le corps et l’esprits



Si on voulait faire simple, on pourrait même conclure sur tes termes car en définitive, je ne dis rien d’autre que cela !

Quand je pense qu’en plus, on est d’accord ! ! !

: -)

Il va peut-être falloir que je pense à m’acheter une blouse blanche, si ça peut simplifier les échanges !


#21 AquaViva

AquaViva

Posté 08 septembre 2002 à 17:16

Mais je le savais Gwelan que nous etions d'accord mais j'avais envi de jouer avec toi parce que tu resssemble par certain coté a mon papa. Et ton humours et le siens bien souvent ne fond qu'un. Et j'aime communiquer avec toi a tel point que je ralonge les explications quand je te les dedies personellement afin d'augmenter la duré de nos echanges.

:poufderire: :poufderire: :poufderire:

#22 Pascuser

Pascuser

    Irrationaliste raisonné

  • Membres
  • 1 972 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : Aude
  • Intérêts : Ce qui devrait intéresser tout le monde: pourquoi et comment, s'appliquant à toutes choses.

Posté 08 septembre 2002 à 19:20

Moi aussi j'avais vu ces petits points lumineux qu'on voit le plus facilement dans le ciel, mais aussi sur d'autres surfaces.

N'en déplaise à Aquaviva, je les vois aussi dans des atmosphères de pénombre, ça m'est arrivé.

Je m'étais questionné sur leur signification il y a quelques années, et j'avais déjà lu une explication proposée par des spécialistes de la biologie des yeux, du genre de ce que tu as donné. Une contre analyse des arguments donnés (c'était dans une revue) avait montré que cette explication ne tenait pas. Donc l'explication ophtalmologique ne m'a jamais convaincu.

Pour moi, c'est comme l'a dit Laurencia, le Prana. Les théosophes disent que ce sont des particules énergétisées par des rayonnements en provenance de l'atmosphère: la particule gagne une énergi et elle devien visible un temps, puis perd cette énergie et disparaît. Si vous faites attention, vouds voyez que vous ne pouvez pas suivre le chemin d'une de ces particules plus d'une fraction de seconde: elle apparaît, puis disparait; moi je dirais qu'elle s'écliare (au moment ou elle gagne de l'énergie) et s'éteint (au moment ou elle la perd). Dans l'explication théosophique, pour être plus précis, ce sont les atomes d'oxygène de l'atmosphère qui absorbent une énergie rayonnante de type éthérique qui s'éclairent, et c'ets donc un phénomène de clairvoyancer de très bas niveau accessible à tous.

En tous cas, la polémique a perduré sur cette question depuis longetmsp, ça fait bien 15 ans que les explications de "médecine" me sont connues, donc elles existaient certainement avant, et cela prouve que de nombresues personnes se sont intéressées à ce sujet. Mais vous voyez, la polémique n'a jamais cessé, et ici comme ailleurs personen n'apportera une solution définitive: chacun a une explication qui lui semble plausible en fonction de son système de croyance.; et chacun trouvera dans les hypothèses de l'autre des failles qui permettront de les rejeter pour garder sa propre explication.

Donc, l'information étant faite, je ne crois pas qu'on ira au delà de cela.

#23 GuIgUi

GuIgUi

    Avec de vrai morceaux de sage dedans...

  • Membres
  • 495 messages

Posté 08 septembre 2002 à 20:11

bizarre ce que vous dite là... moi je croyais que c'était la surface des ptit batonnet qui capte la lumiere qui faisait ça. Comme le bruit que vous entendez dans vos oreille quand il n'y a plus un bruit justement, comme l'oreille n'est pas habitué à ne rien entendre, ça fait bizarre. Je pensais que c'était le mêm phénomène pour le yeux.

Mais moi je les voit partout ces truc. Pas seulemnt dans le ciel, mais is je regarde le mur derriere l'ordi je les voit aussi. C'est pour ça que je pensais qu'il était produit par les yeux, pasce je les vois partout dès que je fixe mon regard.

#24 GuIgUi

GuIgUi

    Avec de vrai morceaux de sage dedans...

  • Membres
  • 495 messages

Posté 08 septembre 2002 à 20:11

mais je les voit quand mêm mille fois mieux dans le noir...

#25 gwelan

gwelan
  • Genre : Homme

Posté 09 septembre 2002 à 00:01

[QUOTE="gulliver", non daté]Aquaviva a dit:

[QUOTE]Seulement la on parle d'un phenomene precis et pas de tout les phenomenes visuelle existant. Alors aillé la bonne foie de ne pas balancer la balle en touche n'importe comment en parlant de tout et n'importe quoi pour essayer de noyer le poisson.[/QUOTE]

Noyer le poisson, en eaux vives ?

Je reconnais que ça peut donner l'impression de déborder parfois, mais la pensée est fluide et il peut-être plaisant de lui laisser suivre son cours tant qu'elle ne fraye pas en eaux troubles.

C'est tellement triste un poisson dans un bocal !

:-)

#26 gwelan

gwelan
  • Genre : Homme

Posté 09 septembre 2002 à 00:19

Puisqu'on est dans la vision des energies
Il m'arrive aussi de voir des energies dites negatives comme une masse noire longue et qui rase le sol en vol et se deplacant de toute vitesse comme si elle se rendait compte qu'elle etait reperée
Qui d'entre vous aurait déjà constateé ce genre de phenomènes ?



Vers la fin de mon mariage particulièrement, et surtout quand je rentrais à la maison sans prévenir, il m'est arrivé d'assister à ce genre de phénomène.

C'est un type d'énergie qui peut sembler un peu gêné en se rhabillant mais c'est pas méchant tu sais !

#27 Reptyl

Reptyl

    Premier secrétaire à la direction des mondes lointains

  • Membres
  • 1 857 messages
  • Genre : Homme

Posté 11 septembre 2002 à 16:26

Il y a, par exemple des gens qui ont développé une faculté de « voir » les auras, et qui le font avec les yeux physiques grand ouverts. Ils apprécient que les personnes se mettent devant un mur bien dégagé, mais ils ne ferment pas les yeux, au contraire, ils s’en servent. Leur système dans son entier s’est accordé et leur permet de « voir » autre chose que le seul rayonnement photonique standart.



C'est marrant , moi j'ai cette faculté justement ! depuis que je suis tout petit , je peux voir un truc lumineux autour des gens . Au début je ne savait pas ce que c'était et puis ma mère a dit que c'était l'aura . Même les animaux et les plantes en ont . Celle des humains est généralement bleue ou verte , mais j'en ait déja vu des jaunes et même des rouges !

On pourrait ajouter à cela, les personnes qui voient les fantômes. Ah, ah, ah ! Les chats, en premier lieu – c’est pour ça que je les aime ! Vous avez déjà vu un chat qui regarde passer une entité ? C’est étonnant, ce regard fixé attentivement sur ce qui, pour nous, est du rien !



Les fantômes aussi je peux les voirs ! vous vous souvenez sans doute de la fée mais celui qui m'a le plus marqué parce que j'ai eut tout le temps de le voir je ne vous en ait pas encore parlé c'était celui qui était dans ma maison avant . Mais plus que les voir , ce que je fait le mieux c'est les sentirs ...

Pour ce qui est des chats , c'est vrai qu'ils fixent sans arrêt le vide avec une intensité presque terrifiante . Ils sont là comme ça , ils ouvrent grand leurs yeux ... pas moyen de leur faire détourner leur attention ! Mais j'avoue que même moi je ne vois rien . enfin , sur l'instant ... mais si on prend le temps de regarder dans la même direction , au bout d'un moment on fini par les distinguer . Une silouette flou , immobile ... et là on s'apperçoit avec horreur qu'elle nous reguarde aussi ...

#28 Reptyl

Reptyl

    Premier secrétaire à la direction des mondes lointains

  • Membres
  • 1 857 messages
  • Genre : Homme

Posté 11 septembre 2002 à 16:51

Heu ... sinon pour les machins lumineux je ne suis pas d'accord avec Gwelan . Ils dit beaucoup de mal de la science qui n'est pas justifié . Même si il est bon de croire en certaines choses , je trouve la façon de Gwelan de s'accrocher à ses boules de mana (excusez moi !) plutôt pathétique (excusez moi encore une fois mais c'est le mot ) . C'est vrai que l'idée était poètique et charmante et j'ai moi aussi été déçu quant Aquaviva nous a expliqué que ce n'était qu'une anomalie de la vision . Mais refuser d'accèpter la vérité est aussi absurde que l'entètement des scientifiques à dire que l'ovni de 90 était le F117 ! c'est du même niveau ! si cela a été démontré et prouvé VRAIMENT SERIEUSEMENT (ce qui n'est peut être pas le cas remarquez , dans le cas contraire toute mes excuses je retourne dans mon trou !) si cela a été démontré alors il ne faut pas nier les FAIT parce qu'ils ne nous plaisent pas !

Je suis d'accord , certains tentent de nous faire gober des couleuvres au nom de la science . Mais la vrai science , celle qui avance à taton dans toute les direction et qui n'affirme rien tant que ce qu'elle dit n'est pas correctement démontré , cette science est une vrai source de lumière qui nous permet d'explorer l'inconnu et de découvrir la vérité du monde qui nous entoure . Même si parfois elle nous enlève de belles illusions , la vérité est à ce prix . Sinon , on reste dans la matrice et tout ce que on a vu n'était en fait qu'un affreux cauchemard ...

Il n'est pas interdit de critiquer les certitudes ou les théories scientifiques , au contraire ! mais pour cela il faut au moins avancer des aguments concrêts qui atteste ta théorie ! ce qui est loin d'être ton cas Gwelan .

#29 Juju

Juju

Posté 11 septembre 2002 à 17:28

Ben moi je suis pas d'accord avec toi Reptyl (c'est pas contre toi que j'en ai)

mais je peux intervenir je pense parce que je suis cense etre un scientifique.....(ds deux semaines je vais recevoir un beau diplome qui va me dire : c'est bien maintenant va chez les moutons...MAIS J'irais pas...)

bref, la science (pas tte) pour moi prend pas tjs le bon chemin.....jai eu de nbreuses formations a ce sujet, je viens de passer un an en labo de recherche universitaire, et l'annee precedente un an ds une boite en Recherche et dvpt, plus ttes les autres annees d'etudes.....bref, j'ai vu comment les scientifiques fonctionnent : et en resume, cela a beau etre demontre, ce n'est pas tjs valable...pls trucs pr soutenir ca :

- il y a bcp de theories admises et reconnues auxquelles j'ai ete confrontees et d'autres... mais il y a tjs moultes exceptions donc un jour arrivera ou faudra revoir tte la theorie....
et dire que la precedente etait fausse (bcp de cas historiques dessus...)

- bcp de theories dvpees....de resultats semblent valables...grace a une arnaque scientifique : le chercheur se contentant d'oublier certains resultats.....j'ai ete et suis tjs confronte a ce genre de methodes.....bref : la je bosse sur un sujet pas tres utile selon moi...mais bon pour ca, on s'appuie sur une theorie et on veut juste montrer qu'elle n'est pas complete...dc methode scientifique.....experience, analyse , conclusions....masi les resultats parfois ne concordent pas avec le RESULTAT QUE L'ON CHERCHE A OBTENIR.....en gros : on veut tel resultat...pas un autre....c'est pas scientifique pour moi...pour moi : on experimente et on conclue apres pas avant...bref les resultats discordants n'existent simplement pas...un petit mot de ma supervisor : " a part moi, qui sait ke l'on a ce resultat...personne...dc ou est le probleme..."

et bcp fonctionnent de cette maniere.....

enfin, ts les scientifiques ou presque se contentent de vouloir comprendre avec leur yeux, avec lalogique imposee par tt le monde.....je veux dire par le ils ne veulent pas sortir des sentiers battus...dc pas faire de vague et rester ds le modele qu'on leur sert sur un plateau.....dc si un scientifique montre que l'explication pour l'energie ds le ciel n'est pas la bonne...il aura a dos tt le monde......prkoi prendre le risque alors kil est chaud ds son labo..autant sortir une theorie valable pr la classe scientifique, passant trois ans ou plus d'etudes dessus, bien paye et au chaud ds son labo...

j'espere avoir ete claire...mais faisons attention......

"Pour resoudre votre probleme, vous auriez du engager des poetes, des philosophes, des ecrivains des peintres. Bref, des createurs dotes d'intuition et d'inspiration. Pas des gens qui ont appris par coeur toutes les experiences de leurs predecesseurs."

"J'ai vu vos scientifiques a la television. Ils ne font que repeter des dogmes et vos ecoles ne font que brider les imaginations avec des protocoles d'experimentation a jamais figes. Ensuite, vous faites passer des examens a vos etudiants pour vous assurer qu'ils ne s'aventureront pas a les modifier."




a+
Juju

#30 Reptyl

Reptyl

    Premier secrétaire à la direction des mondes lointains

  • Membres
  • 1 857 messages
  • Genre : Homme

Posté 11 septembre 2002 à 18:03

Je l'ai dit ! de nombreuses personnes veulent nous faire avaler des bobard sous le couvert de la science , mais ce ne sont pas de vrai scientifiques . Tout ceux qui ne vérifient pas , qui oublient des résultats ect ... ils ne réspèctent pas la méthode scientifiques . Ce sont donc les hommes et non la méthode que tu critique là .

J'ajoutterais aussi que la science ne doit pas nécessairement "sciencer" partout : la science est (normalement) objective , logique , elle est donc inutile dans une question d'ordre éthique , religieuse , philosophique ou artistique par exemple . Certaines notions abstraites ne peuvent pas être appréhendé par la logique pure mais par les sentiments .

A mon avis il faudrait créer un ministère de la philosophie qui jugent les questions éthiques . mais alors comment élire objectivement une notion personnelle ? on risque de se retrouver avec une philosophie officielle BRRRR ...