Aller au contenu


Photo

Granules homéopathique : la grande supercherie !!!


  • Veuillez vous connecter pour répondre
50 réponses à ce sujet

#31 Aminata

Aminata
  • Localisation : Espagne

Posté 08 mars 2005 à 14:48

Bonjour Hatoup

penses -tu que les complexes que l'on trouve chez Lehning, l'Abbé-Chaupître,
Poconéol soient aussi de moindre qualité que ceux que nous trouvions auparavant?


Tous ces produits - au moins pour ceux aue je connais Lehning et Poconeol - sont de bonne qualité quoique ni l'un ni l'autre soit de l'homéopathie....

Boiron continue aussi à fabriquer des remèdes homéopathiques de qualité et avec rigeur dans la mesure où les nouvelles législations en France le leur permettent...

Je répète : les dilutions en France ne peuvent aller au-delà du 30CH, ce qui efface du panorama thérapeutique la possibilité de traiter les maladies chroniques... Le snosodes (remèdes obtenus à partir de substances pathologiques) sont interdites (quoiqu'autorisées pour la laboratoire Mérieux de l'Insittut Pasteur).... ce qui supprime totalement la possibillité aux thérapeutes et médecins français la possibilité "d'atteindre le terrain" - appelé miasme ou diathèse...

C'est une manière institutionnelle très subtile de faire "mourir l'homéopathie".... En face de cela, les laboratoires Boiron qui pour exister (et si vous en connaissez l'histoire, ils furent assez courageux) doivent aussi se plier aux lois du marché - d'où création de lignes de cosméto ou de formules magistrales ou encore de "nosodes" obtenus à partir de produits de synthèse.... Cetes, cela est discutable dans l'absolu.... mais cela permet aussi, dans cette lutte invisible (qui s'exerce à beaucoup de niveaux et non seulement celui de la santé), à ce que l'homéopathie ne soit pas "assassinée"....

En outre, dans beaucoup de thèmes, surgissent des informations qui paraissent neuves et dernier cri.... alors que cela fait plus de vingt ans qu'elles existent.... Il y a aussi, tout comme pour les microbes, beaucoup d'informations qui sont seulement "réémergentes"....

Ce qui m'agace un peu, c'est de voir dans ce thème de forum des affirmations, parfois sans queue ni tête, quasi basées sur la rumeur ou forgées à partir d'opinions personnelles qui ne reposent sur aucune connaissance.... et que la discussion finit par ressembler à celle du "café du commerce".... on parle sans écouter l'autre, on écrit pour écrire, chacun enfourchant son dada d'opinion personnelle.... bref, peu de disposition à réellement apprendre....

Par exemple, croire que l'homéopathie est inoffensive - je le répète - est une vue de l'esprit.... Si elle est efficace, elle peut l'être dans un sens comme dans un autre...

Dire que l'on peut pratiquer l'isopathie à domicile et penser que cela s'improvise à chaud est une autre idiotie.... non dépourvue de danger....

Autre chose.... en homéopathie, il n'y apas de remèdes de bases (style aspirine ou laxatif ou aide à digérer) - c'est une vue allopathique -

En bref, avant d'utiliser l'homéopathie, il faudrait peut être apprendre ce qu'est cette médecine.... et non pas jouer avec sous prétexte qu'on lui a collé l'étiquette "Naturelle" et sans danger....

Amitiés

#32 candy

candy

Posté 09 mars 2005 à 22:55

Bonjour aminata,

Que ça fait du bien de vous lire.

J'ai rencontré une homéopathe, qui m'a posé de drôles de questions, j'ai répondu le plus honnêtement que possible. Elle m'a donné du Natrum muriaticum en 200CH, 5 granules. Le but de ma consultation: problème de thyroide, fatigue et esprit lent.

Ce que je ne comprends pas, mais je suis bien contente, c'est que ma rhinite est presque disparue, en si peu de temps (3jrs). Je lui en avais parlé aussi.

C'est trop beau, je n'y crois pas, ça fait plus de 10ans, que je vis avec les rhinites.

C'est en vous lisant que j'ai pris rendez-vous, que dire de plus que merci.

Bonne journée

Modifié par candy, 09 mars 2005 à 23:02.


#33 Tinuviel

Tinuviel

    En chemin vers ailleurs

  • Membres
  • 562 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : belgique

Posté 10 mars 2005 à 10:05

Ce qui m'agace un peu, c'est de voir dans ce thème de forum des affirmations, parfois sans queue ni tête, quasi basées sur la rumeur ou forgées à partir d'opinions personnelles qui ne reposent sur aucune connaissance.... et que la discussion finit par ressembler à celle du "café du commerce".... on parle sans écouter l'autre, on écrit pour écrire, chacun enfourchant son dada d'opinion personnelle.... bref, peu de disposition à réellement apprendre....

Par exemple, croire que l'homéopathie est inoffensive - je le répète - est une vue de l'esprit.... Si elle est efficace, elle peut l'être dans un sens comme dans un autre...

Dire que l'on peut pratiquer l'isopathie à domicile et penser que cela s'improvise à chaud est une autre idiotie.... non dépourvue de danger....

Aminata,

Je te lis au travers de quelques topics, et ce que tu as à apporter comme connaissances et comme informations est précieux et passionnant.
Je te remercie pour ce que j'ai appris en te lisant :-)

Par contre, même si je peux comprendre ton agacement envers certaines désinformations ou certaines remarques que tu juges inutiles ou erronées, je suis personnellement extrêmement dérangée par la fin de ton dernier message ici.

Je m'explique : une des choses principales qu'on peut reprocher aux médecins allopathes est précisément d'arborer une certaine suffisance par rapport aux autres pauvres mortels. Ils sont ceux "qui savent", et ne se privent pas de faire comprendre au troupeau bêlant de ceux qui "ne savent pas" qu'ils sont de loin les mieux placés pour prendre les choses en main.
Au nom de cela, on dépossède des millions de moutons consentants de leur capacité à se prendre en charge en matière de santé, et de se responsabiliser.

Mais tu sais tout ça :-)

J'ai malheureusement resssenti - mais ce ressenti m'appartiens, je le sais- une tendance un peu similaire dans ton dernier post. Une certaine condescendance pour les ignorants en homéopathie, et un énorme reproche envers ceux qui tenteraient, ô les fous, d'essayer de comprendre par eux-même et d'appliquer certaines choses qu'ils jugeraient pertinentes.

Que ces gens se "trompent" est une chose. Mais les traiter d'idiots en est une autre que personnellement je réprouve tout à fait.

Les médecins allopathes aussi crient à l'infamie et à l'idiotie quand nous décidons de nous "auto-médiquer" avec des "remèdes de grand-mère", et quand nous tentons, dans notre orgueil, d'essayer de comprendre et de gérer nous-même notre corps.
Ils estiment également qu'en-dehors de leur précieux savoir, il n'y a point de salut.
Je trouve dommage d'avoir eu la même impression en te lisant :-(
Le savoir se partage avec bienveillance, générosité et patience envers ceux qui désirent comprendre et apprendre, ainsi qu'envers ceux qui, selon nos critères personnels, semblent se tromper.
Le savoir ne se dispense pas comme une parole sacrée qu'il est interdit de mettre en doute.

Quel que soit le domaine, c'est une approche que je refuse d'accepter.

Je ne désire pas polémiquer, mais je tenais à te faire connaître mon opinion.

Bien à toi :-)
« Quand l’injustice devient loi, la rébellion devient devoir »

Thomas Jefferson

#34 Cheminot

Cheminot

    Qu'est-ce que la Vérité?

  • Membres
  • 1 838 messages
  • Genre : Homme

Posté 10 mars 2005 à 11:22

Où habites-tu, Candy?

#35 Cheminot

Cheminot

    Qu'est-ce que la Vérité?

  • Membres
  • 1 838 messages
  • Genre : Homme

Posté 10 mars 2005 à 11:38

Tinuviel,

Ce qui est difficile à faire, c'est de se défaire du système de penser la santé dans le moule allopathique. Par exemple, au collège, on demande à mes enfants de rechercher sur le net des solutions médicales, qui bien sûr doivent être classiques. Ils vont être formatés, comme nous-même l'avons été.
Alors que le système classique est basé sur des essais thérapeutiques, qui marchent ou ne marchent pas, essais proposés au "feeling" souvent, avec sans doute une idée derrière la tête, mais sans application d'une règle générale, l'homéopathie possède une loi directrice qu'il faut appliquer pour soigner. Cette loi est quasi méthématique, et est à appliquer le plus rigoureusement possible, sinon on échoue.
C'est contre cela que s'élève Aminata, car, pour ne pas passer sous les fourches caudines de cette loi, de nombreux alternatifs essayent de la courcircuiter (cela permet des consultations plus courtes, avec l'auréole "homéopathie"), en mélangeant les remèdes qui ont peu ou prou montré une efficacité dans tel syndrome. L'efficacité peut être au rendez-vous, mais jamais jusqu'à la guérison que peut apporter le simillimum.

Je vais prendre un exemple sortant de la pratique du Dr Burnett.
Connaissant la toxicologie du métavanadate de sodium, et en particulier sa propension à faire apparaître des plaques d'athérome, avec des signes concommitants nets, il a simplement appliqué la loi de similitude et fait disparaître justement ces troubles chez ses patients. Il s'agit simplement de l'application de la loi de similitude.

#36 Tinuviel

Tinuviel

    En chemin vers ailleurs

  • Membres
  • 562 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : belgique

Posté 10 mars 2005 à 11:49

D'accord, Cheminot, et merci pour ces explications.

Ca doit être pour cela que je n'ai jamais "senti" l'homéopathie comme convenant à ma nature :-)
« Quand l’injustice devient loi, la rébellion devient devoir »

Thomas Jefferson

#37 candy

candy

Posté 10 mars 2005 à 20:56

Salut cheminot,

Pour répondre à votre question, je suis du Québec, j'ai rencontré une homéopathe qui prescrit 1 remède à la fois, pour moi ça été 5 granules de 200CH de natrum muriaticum.

Je dois retourner la voir fin mars.

J'ai une question qui me tracasse, si le natrum m'a si bien réussit, est-ce qu'il devient le seul médicament à prendre, pour faire disparaître mes futurs petits problèmes, comme mal de tête, constipation, ménopause.

Merci à vous
Bonne journée

#38 Aminata

Aminata
  • Localisation : Espagne

Posté 10 mars 2005 à 21:20

Bonjour à tous et en particulier à Tinuviel

Je n'ai jamais traité personne d'idiots, ni je crois pas montrer de la condescendance envers qui que ce soit... et je suis d'accord avec les explications de Cheminot....

J'essaie seulement de mettre en garde ceux qui s'intéressent à l'homéopathie ou veulent l'apprendre de ne pas mettre la charrue avant les boeufs et de se jeter directement sur les manuels homeo-allopathie, type Vademecum, ou les matières médicales (et il y en a de très, très mauvaises) avec répertoires de symptômes en main (et il y a en aussi de très mauvais)....Cela n'est pas à mon sens la médecine homéopathique sinon une application superficielle qui l'abartadit et qui la discrédite... et finit par donner de l'eau au moulin à la médecine allopathique...

Soulié de Morant (un diplomate et grand sinoloque qui a introduit la médecine traditionnelle chinoise en France, au siècle dernier), disait fort justement:
"Etudoer sans méditer, c'est comme manger sans digérer...".... avant d'être passé. des années après, au bûcher des médecins allopathes qui furent ses propres élèves...

En cela, j'essaie aussi d'attirer l'attention, comme je l'ai dit, que si la médeicne homéopathique est efficace dans un sens thérapeutique, elle l'est également dans un sens iatrogène (c'est une loi de la physique et de bien d'autres domaines de la science...)

Par exemple, en préopératoire, tu peux donner Phosphorus pour aider le patient à surmonter les effets de l'anesthésie (généralement avec Arnica)... Si tu te gourres de dilution, le patient peut passer de l'autre côté... le premier à signaler ce fait fut le grand homéopathe Kent...

Si tu donnes Arsenicum Album tous les jours à un patient, durant des semaines (voire des années, j'ai eu le cas), il finira par développer les symptômes qui appartiennent à Arsenicum, et quelque soit la diluton donnée (pathogénésie). C'est une loi de pharmacologie qui s'applique à n'importe quelle substance qu'elle soit naturelle ou chimique....

Enfin, Tinuviel, et là je fonctionne ainsi, je partage ce que je sais... en ne perdant pas de vue toutefois que je n'ai pas la science infuse et que j'ai aussi commis des erreurs, comme n'importe qui.... Les gens prennent, c'est bien... ils ne prennnent pas, c'est bien aussi... C'est pareil en consultaton (voir le post où je parle de cela). J'essaie de faire mon travail avec la plus grande disponibilité et rigueur possible... Que la personne fasse ou non son traitement, ce n'est plus mon problème.... Mais je lui explique les choses de telle façon qu'elle puisse les comprendre... en analogie avec sa propre vie: au paysan je lui parle de la terre, des saisons et de la qualité du sol (le terrain) et à la mère de famille, de sa cuisine qu'elle doit nettoyer tous les jours avant de faire de nouveau à manger, par exemple, sinon elle se remplira de bestioles (les toxines), etc...

Aider n'est pas assister.. ...

N'oublions pas, qu'on l'admette ou non, que l'homéopathie est une science... Comme disait également Martin Luther King : le pire ne sont pas les mauvaises gens qui font consciemment le mal, le pire sont toutes les bonnes personnes (ou celles qui se disent bonnes) qui y collaborent par leur silence.

Et merci Candy... j'espère que tu iras de mieux en mieux.... (prenais-tu ou prends-tu des hormones thyroidiennes ?)

Amitiés...

#39 Tinuviel

Tinuviel

    En chemin vers ailleurs

  • Membres
  • 562 messages
  • Genre : Femme
  • Localisation : belgique

Posté 10 mars 2005 à 23:41

Aminata,

Admettons que j'aie eu un réflexe hâtif par rapport à ce que j'ai cru percevoir dans tes propos, que je trouve par aillleurs toujours très intéressants.

Ne m'en veuille pas, mais j'ai une telle prévention contre le monde médical que parfois, certains fantômes surgissent et me font réagir de manière disproportionnée.

Amicalement à toi :-)
« Quand l’injustice devient loi, la rébellion devient devoir »

Thomas Jefferson

#40 candy

candy

Posté 11 mars 2005 à 04:13

Bonjour aminata,

C'est à moi à dire merci, vous m'avez donné un conseil d'ami tout à fait gratuit, généreusement.

Pour ma thyroide (hypo), je prends du syntroide (100mg) depuis 2 ans. C'est surtout le goitre, la fatigue et l'esprit embrouillé que je voulais éliminer le plus possible.

J'aurai probablement à prendre de cette hormone toute ma vie, mais au moins j'aimerais en atténuer les effets désagréables.

Je me suis sentie en confiance avec mon homéopathe, et de voir déjà un bon résultat sur ma rhinite, c'est tout simplement génial.

Je vais vous lire attentivement, car je pensais que c'était une médecine facile, mais à vous lire c'est tout le contraire. On a de fausses idées sur cette méthode, et vous remettez les pendules à l'heure.

Bonne journée

#41 Aminata

Aminata
  • Localisation : Espagne

Posté 11 mars 2005 à 18:17

Bonjour Candy

Lorsqu''un médicament homéopathique est prescrit en similitude avec les symptômes exprimés par le patient, tant qu niveau psychique qu'au niveau physique, et ceci à la dilution correcte, la "guérison" s'établit selon un ordre bien déterminé : (loi d'Hering)

- Les signes mentaux sont les premiers à s'améliorer, bien que l'on puisse noter en même temps une aggravaton générale des symptômes physiques....

Puis les symptômes vont disparaître :
1. De haut en bas.
2. De l'intérieur vers l'extérieur.
3. Dans l'ordre inverse de leur apparition.
4. Réapparition des vieux symptômes. Mais, dans cette dernière clause, il faudra tenir compte du facteur temps. "

Il est possible en médecine homéopathique, en tenant compte de la diathèse de la personne (psore, sycose, syphillitique et combinaisons), de réequilibrer la fonction thyroidienne, ce qui permet de diminuer les doses médicamenteuses ou hormonales (chimiques), voire de les supprimer. Cela ne se fait pas en cinq minutes, mais cela est possible... à la différence de la médecine allopathique qui ne traite pas l'hypothyroidie mais la contrôle par la prise de thyroxine T4 de synthèse (synthroid ou levothyroid)

Outre les causes héréditaires, de carence ou surplus en iode, une infection bactérienne ou virale de la glande thyroide ou des causes médicamenteuses (dont le lithium), l'hypothyroidie peut être également provoquée par un choc ou un trauma émotionnel, aspect non considéré par la médecine allopathique....

Enfin, puisque tu as un goitre (relativement rare en cas d'hypo), attention de ne pas consommer d'aliments dits goitrogènes en trop grande quantité : choux de bruxelles, brocoli, chou et chou fleur, patates douces,

Et normalement avec la prise de Natrum Muriaticum, tu dois sustituer le sel marin par un sel d'herbes (pour des raisons d'anditotage) et en général, supprimer la prise de menthe (sous toutes ses formes, pate de dentifrice inclus), car la menthe antidote l'homéopathie....

Amitiés....

#42 candy

candy

Posté 12 mars 2005 à 20:24

Bonjour aminata,

Merci pour les renseignements que je garde précieusement.

J'ai appris que j'avais une hypo. lors d'une prise de sang, j'étais en hémorragie utérine, on m'a dit que c'était lié. J'ai dû subir un curetage.

Vous dite que c'est souvent dû à un choc émotif, 6 mois avant mon frère plus jeune que moi mourrais d'une cirhose du foie, je ne savais même pas qu'il était malade, à l'hôpital il était inconscient et branché de partout, 1 semaine comme ça, et puis la fin.

Pour les symptômes, je suis plus fatiguée, toujours embrouillée, le goitre je ne sais pas. C'est la rhinite qui me surprend car je traîne ça depuis des années, je vivais avec une narine (la droite) toujours bloquée et là c'est presque disparu.

Pour le sel, je ne savais pas, je devais en parler avec mon homéopathe, car j'ai des rougeurs au visage, des fourmillements aux mains, c'est nouveau ça. Je vais donc éliminer ce que vous suggéré, surtout les chips que je grignotte un peu. Idée fausse encore, je croyais que j'étais en manque de sel et que l'hyper devait l'éviter.

Pour la menthe, je vais me chercher une autre sorte de pate dentifrice.

Grand merci, vous m'aidez beaucoup, et m'apportez des faits que je ne connaissaient pas, ce qui va me faire poser de bonnes questions à mon homéopathe.

Bonne journée

#43 Aminata

Aminata
  • Localisation : Espagne

Posté 12 mars 2005 à 21:19

Hola Candy

Toute ma sympathie pour la douleur qui a traversé la vie de ton frère et la tienne.... Les mots dans ces cas là sont toujours trop petits et restent ce qu'ils sont, des mots....

je croyais que j'étais en manque de sel et que l'hyper devait l'éviter.


Je ne comprends pas très bien ce que tu veux dire par là… Si j’ai bien compris, c’est d’hypothyroidie dont tu souffres et les symptômes, selon l’allopathie, sont en général les suivants :

fatigue, lassitude, épuisement , sécheresse et pâleur de la peau, frilosité, constipation, douleurs et crampes musculaires, lenteur intellectuelle, fragilité des ongles, perte de cheveux, voix basse et rauque, gain pondéral modeste bien qu’il y ait peu d’appétit, , dépression, troubles menstruels (périodes menstruelles irrégulières et des menstruations plus abondantes), infertilité, ralentissement du rythme du cœur, goitre (augmentation de volume de la glande thyroïde), mais symptôme rare…

La mort de ton frère peut effectivement constituer un symptôme que l'on appelle étiologique, c'est-à-dire un depuis ce moment-là... c'est le facteur déclenchant.... Tu devrais en parler à ton homéopathe car si tu as senti de grandes modifications dans toute l'économie de ton être tant au physique comme au psychique, (peur, anxiété, dépression, peine non assimilée, ressentiment, colère, etc...), ce trauma peut constituer ce que l'on appelle un blocage et empècher l'action à 100% du remède prescrit, dans ce cas Natrum Muriaticum....

Il est difficile pour moi de te conseiller sur ton traitement car je ne veux pas m''immiscer dans la confiance qui s'est établie entre thérapeute et patient et que je ne sais pas comment travaille ton médecin homéopathe.... comment et pourqui il a trouvé Natrum et si cela est ton médicament constitutionnel ou non... Peut-être devrais-tu lui poser la question....

Cependant, les symptômes

j'ai des rougeurs au visage, des fourmillements aux mains, c'est nouveau ça

peuvent exprimer deux choses :

- ou ce sont des symptômes anciens que tu as déjà eu et c'est bon signe...
- ou ce sont des symptômes qui appartiennent à la pathogénésie de Natrum Muriaticum, ils ne sont pas tiens sinon caractéristiques et propres à natrum,

Dans les deux cas, tu dois également en parler en ton homéopathe : ou le médicament est bon et la dilution est trop forte ou le médicament est trop souvent répété (surtout en 200CH) ou ton homéopathe s'est tout bonnement trompé...

Il te faut comprendre que bien appliquée la médecine homéopathique guérit (sauf dans les cas irréversibles ou les cas lésionnels graves - ce qui est perdu est perdu) la totalité de la personne. La rhinite en elle même ne parle pas, il faut savoir qui la fait, comment, pourquoi, quand et oû et quel est son point d'appui dans l'intimité de l'être.... (par exemple, elle a pu apparaître à la suite d'une sinusite supprimée ou au printemps, suite à la supresson d'une allergie et dans ce cas, ce que l'on appelle miasme, c'est-à-dire le terrain psychobiologique qui les soustendent, ne sont pas les mêmes...

C'est pareil pour la maladie de ton frère qui fait également partie de ton histoire médicale familiale. Déterminer la forme dans laquelle s'est exprimée sa maladie aide également à déterminer quel est ton terrain héréditaire, appelé en homéopathie miasmatique... On peut avoir une cirrhose pour de multiples causes bien que la cirrhose s'exprimera toujours à travers les mêmes symptòmes....

Idem pour l'hypothyroidie.... C'est Candy qui doit être guérie ou du moins remise sur le "bon chemin" et non la glande thyroide de Candy....

Amitiés

#44 candy

candy

Posté 13 mars 2005 à 05:38

Bonjour aminata,

Merci pour votre sympathie, la mort de quelqu'un qu'on aime est toujours traumatisant.

Pour le sel, à cause de l'iode qu'il contient, je croyais qu'en hypo je devais en consommer plus.

Je sais que vous ne pouvez me suggérer un médicament, mais vous m'aidez à bien saisir ce qui est important pour mon homéopathe de savoir.

Je fais confiance en mon homéopathe, mais j'ai confiance en vous aussi, j'ai grand espoir que l'homéopathie va m'aider à redevenir une personne en santé.

Je vous en remercie

Bonne journée

#45 Aminata

Aminata
  • Localisation : Espagne

Posté 14 mars 2005 à 20:27

Bonjour à tous

Candy, : pour mieux juger d'une prescription homéopathique et selon la doctrine.... Je cite 8Journal of the American Institute of Homoeopathy. mars avril 1965, no 3-4, pages 111-115. ) + commentaires

Après avoir soigneusement interrogé le malade, répertorié le cas, le praticien donne LE remède, qui deviendra le similimum, s'il amène la guérison. Que va-t-il se passer ?

" 1. Une guérison rapide dans les cas aigus.

- 2. Aucune réponse.
a) Que le remède met du temps pour agir (4 à 5 semaines dans certains cas de Sulfur).
b) La dynamisation n'est pas la bonne ; il suffit de la changer.
c) Le malade n'a pas de réactivité. L'organisme est comme sidéré ; on administre alors un réactivateur, ou " un leveur de barrage
c) Le remède n'est. pas le bon, il faut reprendre son cas.

- 3. Dans les cas chroniques, de moyenne durée, cas où les manifestations organiques n'ont pas fait leur apparition : guérison complète.

- 4. Une aggravation, dans les cas chroniques ; c'est un bon test de prescription correcte. Cette aggravation peut durer de plusieurs jours à plusieurs semaines. En général, on note toujours avec la prise homéopathique dans les cas chroniques, d'abord une amélioration de l'état psychique en même temps qu' une aggravation de l'état physique (suivant la dilution bien entendu)

- 5. Amélioration dramatique, avec apparition d'un syndrome pathologique bien défini : mauvais !

- 6. Amélioration, puis aggravation ; le diagnostic thérapeutique est bon, mais, il y a déjà quelques signes pathognomoniques (signes qui appartiennent à la maladie), ce qui signifie, guérison lente.

- 7. Réapparition de vieux symptômes, avec amélioration générale (d'abord psychique) ; forme de guérison idéale, mais dite exceptionnelle... quoique cela dépende de la iatrogénie du patient (fort commune aujourd'hui), du patient lui-mème et bien sîûr de la compétence de l'homéopathe

- 8. Amélioration de quelques symptômes, mais le malade n'est guère mieux du point de vue général ; le remède n'est pas le bon. "Ça retombe"....Fréquent avec l'emploi de la médecine homéopathique plurisciste et/ou complexiste.

- 9. Proving typique du remède administré : le patient fait la pathogénésie du remède, les symptômes ne sont pas les siens mais ceux du remède.

- 10. Réponse favorable, suivie d'un tableau symptomatique nouveau, appelant une 2 ème prescription d'un autre remède et savoir laisser le temps au temps....

- 11. Longue aggravation, suivie d'un déclin de l'état général ; incurable. Dans ces cas là, il peut aussi apparaître une alternance rapide d'amélioration et d'aggravation avant la longue aggravation. Le remède, même bien choisi, "ne tient pas".

12. La meilleure des réponses est la suivante: aggravation modérée, suivie de guérison.

Amitiés

#46 candy

candy

Posté 15 mars 2005 à 21:35

merci aminata,

Si je comprends bien, le but de l'homéopathie est l'équilibre du corps, ce n'est pas une médecine à petits bobos.

Si on a trouvé le remède qui nous rééquilibre, ce médicament devient-il le seul remède à avoir sans sa pharmacie.

Par exemple, la période de ménopause, peut-on se servir d'un livre d'homéopathie et essayer de trouver le remède qui soulage le plus de symptômes ou c'est toujours le même médicament qui fait le travail.

Est-ce utile d'avoir une trousse de différents produits homéopathiques.

Merci pour tout

Bonne journée

#47 Tomla

Tomla

    N'attend plus que la Fin des Temps

  • Membres
  • 553 messages
  • Genre : Homme
  • Localisation : trash Belgian capital

Posté 15 mars 2005 à 22:41

Suite à la photo de rosalie de ses 2 tubes de granules Weleda, il est incroyable de constater que l'on ne trouve aucune trace, aucun site Web proposant ces granules, ni aucune autre sorte, même pas les différents sites de Weleda :o
Par contre le seul site que j'ai trouvé où il est fait mention de leurs granules, c'est dans une interview avec l'historique de la firme :
http://www.satoriz.c...num_article=212

#48 rosalie

rosalie

Posté 16 mars 2005 à 08:59

C'est vrai que les tubes homeo de weleda sont quasi confidentiels. Le medecin qui m'en a parlé, m'avait fait prendre ceux ci. le problème c'est qu'ils n'ont pas les ch et qu'on ne peut pas changer un remede en ch contre un D puisque ce n'est pas la meme façon de diluer (j'ai redemandé à un autre homeopathe) pourtant c'est ce que m'avait dit le premier (mais peut être j'ai du mal comprendre) et comme le pharamacien avait aussi l'air de soutenir cet avis..

Weleda ont aussi beaucoup de remèdes phyto trés interessants.

Pour illustrer ce que dit aminata sur la réponse homéopathique : il y a quelques mois sciences et avenir avait fait un dossier sur l'homéopathie dans le numero suivant, il y avait une lettre contre l'homeo dans le courrier des lecteurs, l'auteur de la lettre voulait demontrer que c'était inneficace et il citait une étude sur une pathologie soignée par homeo, le symptome s'était agravé dans un certain nombre de cas, ce qui pour ce lecteur demontrait que cela ne servait a rien. Lecteur qui ne connaissait bien sur rien a cette medecine et l'étude s'étant arrete juste après la première reponse du remède, il n'avait pu etre constasté son efficacité à plus long terme.

Modifié par rosalie, 16 mars 2005 à 09:02.


#49 Aminata

Aminata
  • Localisation : Espagne

Posté 16 mars 2005 à 12:08

Bonjour à tous

Avec un beau soleil et une température d'été 30 degrés et pas une goutte de flotte depuis plus d'un an et demi....

La désertificaton dans le sud de l'espagne avance, la campagne se meurt.... enfin, comme partout, tout va bien !!!

Par exemple, la période de ménopause, peut-on se servir d'un livre d'homéopathie et essayer de trouver le remède qui soulage le plus de symptômes ou c'est toujours le même médicament qui fait le travail.


Premièrement la ménopause n'est pas une maladie, sinon la fin d'un cycle qui en ouvre un autre....Cet espace créé par la fin de la fonction reproductrice de la femme (et l'homme la connait aussi bien que personne n'en parle, cela s'appelle l'andropause) ouvre un autre champ d'expérience... Vien tle temps de redonner ce que l'on a reçu à la conditon toutefois que l'on est construit quelque chose...

Les malaises qui accompagnent la ménopause sont dus au réajustement hormonal qui se produit à ce moment-là.... Bien vécus, ils ne seront que passager... Le problème est que beaucoup de femmes le vivent mal, d'une part parce qu'elles le voient comme le début de la fin, marqué par les prémices du vieillissement que notre société a converti en une disgrâce.... et d'autre part, parce qu'elles n'ont jamais Eté dans le sens (comme je le vois beaucoup ici) qu'elles ont été jeunes filles, puis jeunes femmes puis épouse, puis mère, puis grand-mêre sans jamais prêter attentin à elle-même pour elle-même.... Cet esprit de sacrifice - qui touche souvent à la victimisation - est un "gros défaut" de la femme, en général, et malheureusement, ici, cela gère la vie de bien des femmes et des hommes.... qui le voient quasi comme une fatalité née d'un incontournable atavisme culturel... Et généralement, c'est chez ces femmes là que l'on retrouve les "symptômes mal vécus" de la ménopause, dont fréquemment la dépression.

Cela dit, il n'y a pas de remède spécifique de la ménopause sinon le remède correspondant à celle qui la vit.... Pour cela tu dois répertoriser les symptômes à l'aide d'un répertoire (celui de Kent ou d'Horvilleur) , les valoriser et ensuite, chercher dans une bonne matière médicale le remède qui englobera le plus de symptômes tant au niveau physique qu'¡au niveau psychique....

Et ensuite, savoir déterminer la dilution exacte....

Par exemple, les bouffées de chaleur sont un symptôme commun à bien des femmes et il y a des dizaines de médicaments qui ont ce symptôme. Pour le choix du médicament, tu dois donc connaître ce que l'on appelle les modalités.... Il y a des femmes qui ont des boudçffées de chaleur seulement la nuit, avec de la sueur seulement sur la tête et qui auront besoin d'être éventées et d'autres qui ont des bouffées de chaleur qui montent des pieds à la tête et qui auront besoin d'être à l'air libre.... etc....

Quant à une trousse homéopathique, c'est comme n'importe quelle trousse "médicamenteuse", il faut savoir s'en servir et avoir un répertoire et une matière médicale sous la main, sinon tu mettras seulement de l'arnica pour les bobos et du calendula pour les petites blessures....ou du nux vomica pour les mauvaises digestons....

Quant à Weleda, je ne sais pas aujourd'hui, mais il y eut une époque où il fabriquait des médicaments homéopathiques uniciastes en dilution DH ... Peut-être, écoulent-ils ses stocks... De toute façon, c'est un laboratoire de médecine anthroposophique (voir Rudolf Steiner) et non de médecine homéopathique...

Amitiés

#50 candy

candy

Posté 16 mars 2005 à 15:32

Bonjour aminata,

vous êtes bien chanceuse d'avoir une aussi belle température, ici au Québec c'est -1 degré, et une petite neige.

Il y a 30ans c'est sur la Costa Del Sol, que je suis allé, en juin et il faisait très chaud, mais que c'était beau, j'ai adoré, la bouffe, les gens, la température que du soleil.

Merci de vos explications, je me suis reconnue dans la description de la femme, c'est vrai que notre rôle est de faire passer les enfants, le mari en premier, si on veut que tout fonctionne bien et quand vient notre tour et bien c'est les problèmes de santé qui nous accaparent.

C'est mon but, de retrouver la santé, je vais donc suivre vos conseils et surtout continuer de vous lire.

Au plaisir

Merci